background preloader

Geek stardust

Geek stardust

La bibliothèque apprivoisée | Théoriser sur la bibliothèque & le numérique c'est bien, l'expérimenter c'est mieux Tuner de Brest 1001 Libraries to see before you die Touti Frouti Mediamus Desperate Librarian Housewife Des Bibliothèques 2.0 | La culture au risque du 2.0, à partir de la posture d'un bibliothécaire Co-responsabilité et petits poneys … L’organisation à la bibliothèque Louise Michel | Louise et les canards sauvages On nous pose souvent la question du « comment vous vous organisez là-dedans ? » ou bien « mais c’est bon vous avez pas besoin d’organisation, vous, les hippies ! » ou encore le classique « y a vraiment besoin d’un chef dans votre village de biblio-punks ? ». Alors voilà, on va vous répondre, avec le plus de transparence dont nous sommes capables. Petite précision : cet article se fonde sur nos contributions aux bouquins Manager une équipe en bibliothèque (aux éditions du Cercle de la Librairie) et Bibliothèques Troisième Lieu (Médiathème ABF) Donc, on va faire semblant de se poser des questions à la John Oliver (tribute à Marie) pour que soit le plus vivant possible … John Oliver : Bonsoir, je suis présentement à la bibliothèque Louise Michel, une bibliothèque dont le fonctionnement a l’air essentiellement tourné vers l’accueil, d’ailleurs on vient de m’apporter un café, les gens me sourient … malaise. John O. : Ouais je vois … Les petits poneys au pouvoir quoi … Enregistrer

La Copy Party en bibliothèque, c’est permis ! Samedi 14 octobre, la bibliothèque de Couronnes (20e arrondissement) organisait la première Copy Party de Paris dans le cadre de Villes en biens communs, une série d’événements auto-organisés tout le mois d’octobre 2013 pour célébrer les "communs", avec le soutien du collectif SavoirsCom1. L’objectif est de rappeler que la loi autorise la copie d’œuvres si la source est licite et le moyen de copie privé. Une réforme législative de décembre 2011 stipule que la copie privée doit être réalisée à partir d’une "source licite" pour demeurer légale. L’objectif était de clore les débats sur la licéité du téléchargement sur les sites de torrents. Mais le législateur n’avait sans doute pas pensé aux bibliothèques, source légale de partage par excellence, à condition que le moyen de copier soit privé : une bibliothèque ne peut pas mettre à disposition un scanner de livre par exemple. Lire la suite : Copier en bibliothèque en toute légalité, c’est possible, S. Pour aller plus loin :

Lirographe

Related: