background preloader

Nordpresse - Infos Belgique - Infos Animaux - Faits divers

https://nordpresse.be/

Related:  La pollution informationnelleFake news & Désinformationcanulars complotfake newsPresse / Actualité

Info ou intox ? 5 réflexes pour ne pas vous faire avoir sur le Web - Letudiant.fr - L'Etudiant SEMAINE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS DANS L'ÉCOLE. Info ou intox ? Pas facile de savoir si ce que vous lisez sur Internet est vrai ou faux. Pourtant, en respectant certaines règles, vous parviendrez à déjouer les pièges du Web. Voici 5 bons réflexes à adopter grâce aux éclairages de Rose-Marie Farinella, enseignante à Taninges (74) et lauréate du prix Éducation aux médias, mention “projet pédagogique” des assises du journalisme 2016. #1.

Fact-checking : notre kit de survie en 5 gestes qui sauvent (partenariat avec le CFJ) A jours trois du premier tour de l’élection présidentielle, Méta-Media et France Télévisions lance une batterie d’initiatives pour lutter contre la désinformation. Il n’aura fallu que quelques mois au petit monde de l’info pour adopter une novlangue désormais incontournable : pas un jour ne passe sans que l’on ne parle de fake news, de post-vérité, de hoax, de bulles de filtre, ou même de debunking… Si cette taxinomie a l’inconvénient de composer avec des contours flous, elle n’en reste pas moins révélatrice des dangers auxquels s’exposent aujourd’hui nos démocraties en ligne. En pleine année électorale, la France et l’Allemagne sont sans surprise les nouvelles cibles des propagateurs de fake news.

22 sites canulars pour travailler l'esprit critique Sélection de sites canulars permettant un travail avec les élèves dans le cadre de l’EMI. La vie du Dauphin Du vrai et du faux ! A toi de décrypter l’information... Voir : La poudre verte Infox ou Fake News : nos articles sur les fausses informations. Fake news est un terme qu’on entend partout dans les médias. Mais au lieu d’utiliser le terme anglais, on peut maintenant dire « infox » ! C’est la commission d’enrichissement de la langue française qui vient de proposer ce néologisme, forgé à partir des mots « information » et « intoxication ».

Actualités « Té, ça devrait les changer un peu de leurs casquettes les beròis de la capitale ! » s’exclamait dimanche Beñat SUSPEREGUY, charcutier-traiteur sur le marché d’Hasparren (64). La nouvelle a en effet fait grand bruit de la Soule à la Basse Navarre : la direction d’Air France aurait demandé à son personnel masculin de se coiffer… Vent de panique hier en fin d’après-midi sur les quais des Chartrons (rebaptisés depuis quais Georges Brassens) !

Démêler l'info de l'intox sur Internet Une histoire de fake Après les attentats de 2015, chacun s’est accordé à dire qu’il était impérieux d’éduquer plus finement nos élèves à l’utilisation d’Internet. Les fake et autres théories du complot s’immisçant insidieusement sur les murs Facebook et les fils Twitter des ados doivent nous amener à réagir sur le terrain de la pédagogie.

Fake News - Site Parodique Les Fake News (informations fallacieuses, infox ou fausses nouvelles) sont des informations délibérément fausses (la langue anglaise différencie false, que l’on traduit par « faux » et qui sous-entend la notion d’erreur, et fake, qui signifie « truqué » et sous-entend l’intention d’induire en erreur), délivrées dans le but de tromper un auditoire. Ces Fake News peuvent émaner d’un ou plusieurs individus (par le biais de médias non institutionnels, tels les blogs ou les réseaux sociaux), d’un ou de plusieurs médias, d’un homme d’État dans l’exercice de ses fonctions et disposant des moyens que celles-ci lui procurent ou, plus rarement, de tout un gouvernement. Claire Wardle de First Draft « établit une typologie de “fake news”, qui va du mauvais journalisme à la propagande en passant par la parodie ou le contenu politique orienté ». Fake News par pays et par site parodique

La presse écrite finira-t-elle par trouver son modèle économique ? Mercredi 23 mai, au tribunal de commerce de Paris s’est tenue une audience sur l’offre de reprise de Rollin Publications, qui détient les revues XXI et 6 mois, mis en liquidation judiciaire après l'échec de l'hebdomadaire Ebdo. Sur cinq propositions de reprise, seules deux offres restent en lice : celle de la Revue Dessinée associée à l'éditeur Le Seuil et celle de Thierry Mandon (actuel directeur de la publication) avec huit autres associés. La décision du tribunal devrait être rendue d’ici quelques jours. Par ailleurs, hier le quotidien L’Humanité organisait une soirée de mobilisation à Paris dans le cadre d’une nouvelle campagne de dons lancée il y a un mois par le journal aux abois dont les ventes tournent désormais autour de 30 000 exemplaires. Enfin, il y a quelques jours, on apprenait la suspension du magazine Vraiment après huit numéros parus. Échecs dus à des fautes éditoriales ou à une faiblesse économique ?

Six techniques pour vérifier une information sur un réseau social Les réseaux sociaux nous poussent à partager des contenus parce qu’ils nous émeuvent, nous amusent ou nous indignent, même si on n’a pas toujours cherché (ou réussi) à les vérifier. De fait, il est bien souvent difficile de distinguer le vrai du faux, spécialement lorsqu’il s’agit d’une image ou d’une vidéo. Il existe pourtant des techniques simples pour ne plus se faire avoir, croire, ou pire, relayer une intox sans le savoir. L’équipe des Décodeurs en a choisi six qu’elle vous explique. 1. Partir du principe que, par défaut, c’est faux

Sport extrême : ces gens qui se jettent dans le métro à la dernière seconde Attendre le bruit de fermeture des portes du métro, dévaler les marches à l’aveuglette, éviter les obstacles et se jeter entre les deux portes juste à temps : telles sont les règles principales de l’extrem subway. Peu de gens connaissent l’existence de ce sport, et pourtant, les Français brillent dans la discipline, avec dix-huit titres de champions du monde. Il ne faut pas confondre l’extrem subway avec le poussage de métro, cette discipline japonaise qui consiste à écraser tout le monde, de dos si possible, pour rentrer dans un wagon plein. « Si je peux décalquer un mec au passage, je le fais » Chaque jour à Paris, ce sont plus de 500 subextremistes qui s’échauffent dans les stations de métro.

« Tous menteurs », comment faire face au conspirationnisme ? - La Croix Les attentats de 2015 ont conduit à une prise de conscience collective de la propagation des « théories du complot » sur la Toile. Alors que les jeunes y sont particulièrement vulnérables, enseignants, pouvoirs publics et journalistes cherchent des parades. «Lorsqu’un de mes élèves m’a dit que “les Juifs étaient déjà au courant pour le 11 Septembre”, c’est comme s’il avait ouvert la boîte de Pandore. » Sophie Mazet, professeur d’anglais en Seine-Saint-Denis, n’a pas attendu les tragiques événements de l’année 2015 pour prendre conscience de l’emprise exercée par les théories du complot – la lecture alternative et biaisée d’un événement –, sur ses jeunes élèves. Depuis 2010, cette auteur d’un Manuel d’autodéfense intellectuelle a mis en place des cours où elle exerce les lycéens à l’esprit critique et démantèle minutieusement l’argumentaire pseudo-scientifique des conspirationnistes. De multiples forums dédiés à la théorie du complot

Analyse photo de presse Analyser une photographie de presse 1. Une photographie de presse est une image fixe. On peut donc, dans un premier temps, l’analyser indépendamment de son contexte comme toute image fixe. a) analyser le message figuratif (ou iconique) Séance : chercheurs de fake Pour faire suite à l’article EDW du 17 mai 2019 "Fake news" , voici un exemple d’activité à proposer aux élèves pour les sensibiliser aux images trompeuses qui circulent sur le net. Mots-clés : Désinformation, fake news, rumeurs, hoax, manipulation, complotisme Cadre : lycée, collège Durée et nombre de séances : de 1 à 4 séances en fonction du niveau, du nombre d’images à évaluer et des prolongements possibles Disciplines impliquées (au choix) : documentation, EMC, EMI, lettres, histoire-Géo, ICN, SNT, arts appliqués, arts plastiques Déroulement 1- Mener l’enquête

Ce jeune prodige est capable de réciter les noms des grandes villes de Haute-Saône sans en oublier une seule Luxeuil-les-Bains. C’est à l’occasion du repas de famille du dernier dimanche de Pâques que les proches du petit Clovis ont découvert stupéfaits, les capacités extraordinaires de ce petit garçon de cinq ans. « Au moment du dessert, Clovis est monté sur un tabouret et on a tous pensé qu’il allait nous réciter une poésie apprise à l’école », raconte – encore émue – sa maman. « Et en fait non. Il est resté silencieux pendant deux minutes et puis il est redescendu du tabouret.

Related: