background preloader

Gérer le changement à chaque phase traversée par les acteurs d’un projet

Gérer le changement à chaque phase traversée par les acteurs d’un projet
Face au changement qu’entraîne le déploiement d’un nouvel outil informatique, l’individu est amené à traverser quatre étapes de transition. Selon l’individu, la durée de ces quatre phases sera plus ou moins importante et évoluera en fonction de facteurs internes et/ou externes au projet. Ainsi, afin d’adapter son message et sa stratégie de conduite du changement, le consultant en Système d’Information doit être capable de déterminer avec précision la phase par laquelle passe chacun des acteurs. Cela permet également de mettre en place un changement de manière continue et progressive tout en prenant en compte les différences de ressenti de chacun. L’étape de choc et de déni Elle entraîne un refus de voir et de prendre en compte l’arrivée du nouveau système d’information. Quelques craintes fréquentes : « Si l’informatique fait tout à ma place, je risque de perdre mon emploi » ou « Mes habitudes de travail vont être modifiées du jour au lendemain ! L’étape de révolte La phase d’exploration

Lisle-sur-Tarn. Retenue du Testet : nouvel avis défavorable - 19/09/2013 - LaDépêche Pour la deuxième fois en six mois, la Commission nationale du patrimoine naturel (CNPN), réunie le 11 septembre à Paris, a rendu un avis défavorable au projet de retenue du Testet à Lisle-sur-Tarn. Un résultat dont «se félicite» le collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet, qui a donné une conférence de presse ce mercredi matin à Albi. Les opposants au barrage envisagé sur le Tescou estiment que Philippe Martin, le ministre de l’Écologie, ne devrait dans ces conditions pas donner son autorisation au projet. «L’avis favorable de la CNPN était une des réserves expressément formulées par le commissaire enquêteur lors de l’enquête publique. Cette réserve n’est pas levée, ce qui crée une faiblesse juridique dans le dossier, qui risquerait d’être retoqué en cas de recours devant le tribunal administratif», avertissent les portes-paroles du collectif, Ben Lefetey et Françoise Blandel.

Comment et pourquoi piloter le changement? Voici un article sur la Conduite des changements vue par Nicole C., qui a travaillé pour un sous-traitant de la Défense Nationale Canadienne. Par mesure de confidentialité, le nom de famille ne sera pas diffusé. Les projets apportent des changements au sein des entreprises. Ces changements peuvent être influencés par le contexte interne ou externe à la compagnie. Qu’est-ce que la conduite du changement? La conduite du changement est la méthode qu’une entreprise choisit pour corriger une situation d’insatisfaction et atteindre le but visé. La méthode de conduite du changement peut être basée sur l’autorité, l’intervention, l’information ou la participation. La méthode basée sur la participation est présentement la plus populaire. Pourquoi faut-il conduire le changement? Que le changement soit petit ou grand, sa portée stratégique peut avoir un impact majeur et significatif sur l’entreprise. Comment piloter le changement? Toutes ces méthodes ont en commun les caractéristiques suivantes :

Nérac. La gestion du port de Buzet dans la continuité - 31/08/2013 - LaDépêche Mercredi dernier, le conseil communautaire du val d’Albret s’est réuni en séance publique à son siège, à la maison Aunac, à Nérac. À l’ordre du jour, le tourisme avec la clôture de la convention publique d’aménagement par le biais d’un protocole d’accord transactionnel tripartite entre la CACG, la CCVA et la commune de Nérac a été adopté à la majorité. Le dossier suivant concernait le port de Buzet avec l’attribution des délégations de service public relatives à l’exploitation et la gestion du port et de la halte fluviale. Parmi les autres sujets, l’attribution du marché pour la mise en valeur du moulin des Tours a été adoptée, après étude.

Méthode pour piloter le changement Cette étape de la gestion de projet n'est pas toujours traitée à la hauteur de ses enjeux. Pourtant, des collaborateurs qui n'adhèrent pas à un nouveau mode de fonctionnement peuvent simplement en faire échouer la mise en œuvre. Pour s'en convaincre, il suffit de voir combien de déploiements de solutions CRM ont échoué faute d'avoir pris suffisamment en considération les impacts en terme de changement. Dans cette méthode, nous nous attachons à décrire une démarche générale reposant sur de grandes phases. Définir le changementAvant de se lancer dans l'action, il convient de prendre du recul pour analyser la situation et choisir les moyens adaptés. Suite du dossier : mener une étude d'impact Ce dossier est référencé dans : Conduite du changement - Vaincre les résistances au changement Pour poster un commentaire sans créer de compte, choisir "I'd rather post as a guest" (sous nom/email/mot de passe)

Lagardère. Le système Neste à l'étude - 19/06/2013 - LaDépêche Les randonneurs de Lagardère étaient dimanche sur les pas de Joseph-Bertrand Abadie, de Sarrancolin, créateur du canal de la Neste (1848 à 1862). Des contacts privilégiés avec la Compagnie d’aménagement des Coteaux de Gascogne ont permis de voir au plus près le barrage sur la Neste à la sortie Sud de Sarrancolin, départ du canal. Le soulèvement du Plateau de Lannemezan à l’ère tertiaire privait le Gers et toute la Gascogne des eaux pyrénéennes. Grâce à cet ouvrage, les rivières du Gers sont ainsi alimentées pour de multiples usages : salubrité, alimentation en eau potable, desserte aux industries, irrigation de 50.000 ha, aide au remplissage des lacs, navigation. Les 48 millions de m³ des réservoirs du massif du Néouvielle, le canal, ses rigoles et les 1.350 km de rivières gasconnes constituent le système Neste.

Piloter la phase opérationnelle du changement Préparation et lancement du processus Elaborer le plan de gestion du changementOrganiser le processusDéfinir le processus permettant la transition d'un état A vers une cible B. Suivant l'ampleur du changement, ajouter des étapes intermédiaires pour atteindre l'organisation cible B. Prévoir les impacts sur les systèmes d'information, de décision, d’animation et de rétribution.Identifier les compétences cibles. Facteurs clés de succès Implication de la direction : la caution de la DG est obligatoire pour que les collaborateurs concernés comprennent qu'il est important de changer. Cohérence du projet /changement avec la stratégie de l'entreprise. Choix de rythme adapté : ni trop vite au risque que les collaborateurs ne puissent réellement suivre ; ni trop lentement avec des conséquences sur leur motivation. Mise en place d'un système de récompense lié à des objectifs clairement définis. Phase de diagnostic Ce dossier est référencé dans : Conduite du changement - Résistance au changement

Orbessan. Travaux post crues - 09/08/2013 - LaDépêche Suite aux deux inondations de 2013, la station d’observation du Service de Prévision des Crues de Toulouse, sise dans la parcelle située près de la station de pompage de la Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne, entre le Gers et le canal du moulin à Orbessan, vient de recevoir des travaux de restauration. Le DREAL Midi Pyrénées a enregistré des dégâts importants : le transformateur de puissance a été noyé à 2 reprises malgré un coffret étanche et aussi que tous ces appareils aient déjà été remontés au maximum lors de la première crue de février. Cela a entraîné des pannes d’alimentation au SPC et à la CACG et provoqué des blancs dans les enregistrements qui servent aux prévisionnistes pour calculer et informer la population des alertes crues.

Pour une nouvelle façon de penser le changement par la mobilisation locale des acteurs des projets (la TPR) Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi malgré de nombreuses années d’expérimentation, les modèles, méthodologies et autres méthodes de management des projets ne donnent jamais entière satisfaction ? Pourquoi un rapport du Standish Group prétend que seulement 16% des projets réussissent à atteindre leurs objectifs malgré l’utilisation d’une armada de pratiques issues d’expériences abondantes en gestion de projet et de la qualité ? Je vous suggère de vous arrêter de penser pratiques, techniques, processus, méthodologies ou outillage car rien de tout cela n’est totalement à la base des échecs cuisants que rencontrent nos projets. Prenez plutôt le temps de vous pencher sur le facteur humain et de vous interroger sur les places que prennent les individus au sein d’un collectif devant cheminer vers des objectifs communs lors de la réalisation d’un projet. « la responsabilité d’un projet c’est être reconnu comme responsable ….!» Premier constat, nous faisons souvent les choses à l’envers …. !

Marmont-Pachas. Le réseau d'irrigation inauguré - 18/06/2013 - LaDépêche Petite est la commune mais grandes sont les idées ! En 2009, 8 agriculteurs de la commune créent une association syndicale libre (ASL) dans le but d’aménager un réseau collectif d’irrigation. En juillet 2009, la CACG remporte l’appel d’offres pour l’étude préalable à la création du réseau. Ce jour du 7 juin, c’était l’inauguration du réseau en présence du maire de la commune et ses conseillers, du maître d’ouvrage Jean-Jacques Weber et son équipe CACG , du président de l’ASA , Christophe Dalzovo, des 10 adhérents agricoles concernés, et des autres partenaires liés à cette réalisation : CA, DDT, Coteaux de Gascogne, fournisseurs et entreprises. Visite sur le terrain par les invités. Réalisation et enjeu. C’est donc un réseau de 9,5 km qui dessert 230 ha, soit un volume d’eau de 404 000 m3 par an. Enjeu. Nicolas Bagolin de la Syngenta en exposait l’intérêt à l’aide d’un diaporama détaillé «Les Cultures céréalières ont besoin d’eau».

Tarbes. Des projets qui avancent toujours - 18/06/2013 - LaDépêche Les choses ne vont pas toujours aussi vite qu’on le voudrait. Mais elles avancent, lentement parfois, mais sûrement toujours. Petite revue des dossiers en cours. Il ne faut pas se laisser bercer par l’ambiance de consensus qui règne au sein du conseil communautaire, ce n’est pas parce que les escarmouches sont rares qu’il ne se passe rien… Au contraire, les projets vont bon train, enfin au rythme imposé par les tracasseries inhérentes aux grands chantiers. Autre dossier qui avance, l’aménagement en salle multisport du bâtiment 313 de l’Arsenal. Pour finir, une satisfaction exprimée par Gérard Trémège : «Enfin !

Tarbes. Un soutien de la CACG - 16/06/2013 - LaDépêche L’association Femmes Initiatives Laubadère (FIL) s’est vue remettre, jeudi matin, par la CAG (Compagnie d’aménagement des coteaux de Gascogne) un véhicule qui facilitera la livraison de plateaux-repas proposés par le snack. Rappelons que celui-ci a été ouvert il y a 15 ans, par un comité de femmes habitant le quartier, proposant sandwichs, plats du jour avec, aujourd’hui, une carte plus étoffée. La CACG fait en effet appel aux talents des cuisinières de Laubadère lors de séminaires d’entreprises ou à l’occasion de repas de travail, souligne Alain Poncet, le directeur général. «Cela fait partie des bonnes relations, glisse-t-il. Ils nous ont fait part du besoin d’un véhicule. On le donne afin d’aider l’association dans son développement.» Quant à Andrée Doubrère, adjointe en charge des affaires sociales et présidente du GIP contrat urbain cohésion sociale, elle déclare : «Cette association rayonne au-delà du quartier.

Related: