background preloader

Comprendre la situation en Syrie en 6 minutes

https://www.lemonde.fr/proche-orient/video/2015/10/27/comprendre-la-situation-en-syrie-en-5-minutes_4798012_3218.html

Related:  Objet de travail conclusif - Le Moyen-OrientConflits au Proche et au Moyen OrientThème 2 Faire la guerre, faire la paixGuerre de Syrie

Anne-Clémentine Larroque - Existe-t-il plusieurs islamismes ? - Les Experts du Dessous des cartes - Regarder le documentaire complet Conception - Réalisation : Émilie AubryMontage et graphisme : Mohammed ZemmarProduction : Angèle Le Névé - Juliette DroillardARTE France - Septembre 2019 "Les Experts du Dessous des Cartes" proposent des vidéos courtes, précises et prédictives sur de grandes problématiques du monde contemporain, en donnant la parole à des spécialistes de géopolitique, chercheurs, analystes, anciens ministres, essayistes etc. qui s’engagent à répondre clairement à une question d’avenir : vivrons-nous la guerre des religions ? La catastrophe nucléaire peut-elle avoir lieu ? Vivons-nous le retour des Murs entre les Hommes ?

« Le Moyen-Orient est la région la plus durablement touchée par la guerre de 1914-1918 » Eugene Rogan est professeur d’histoire contemporaine du Moyen-Orient à l’université d’Oxford (Royaume-Uni). Il est l’auteur de Histoire des Arabes de 1500 à nos jours (Perrin, 2013). Israël, Palestine, Syrie, Liban… il explique l’impact qu’a eu le règlement de la première guerre mondiale. Pourquoi les puissances européennes ont-elles entrepris de dépecer l’Empire ottoman (1299-1923) alors que la guerre n’était pas terminée ? Eugene Rogan : Pour comprendre pourquoi, il faut remonter à la question d’Orient au XIXe siècle : les Européens étaient préoccupés par la préservation de l’Empire ottoman. Guerre du Golfe : 30 ans après, le récit d’un conflit historique Publié le 03/08/2020 12:10 Durée de la vidéo : 2 min. Article rédigé par Il y a 30 ans, sous fond de conflit pétrolier, une guerre de 40 jours explosait entre l’Irak de Saddam Hussein et la coalition internationale.

Derrière l’enfer syrien, la victoire de la realpolitik INFOGRAPHIES – Daech a été largement défait, mais la guerre en Syrie continue, sept ans après le début du conflit. En cartes et en graphiques, Le Figaro décrit l’imbroglio tragique dans lequel s’affrontent une myriade d’acteurs locaux, régionaux et internationaux. Malgré la défaite presque totale de Daech en Syrie, la guerre n’en finit pas, comme l’a rappelé, le 18 mars 2018, la prise de la ville kurde d’Afrine par les forces proturques. Les questions restent nombreuses : que veulent vraiment Moscou et Washington ? Israël-Palestine : aux sources du conflit - Vidéo Histoire Au fil des siècles, de nombreux peuples ont cherché à s’approprier le Proche-Orient israélo-palestinien, une zone grande comme la Bretagne. La terre y est fertile et permet une agriculture variée depuis des décennies. Mais ce qui fait de ce territoire un espace convoité, c’est d’abord le fait que c’est ici que se sont déroulés la plupart des événements contés dans les textes sacrés chrétiens, musulmans et juifs. Pour le comprendre, il faut revenir plus d’un siècle en arrière. Les violentes persécutions dont ont été victimes les Juifs dans certains pays d’Europe aux XIXe et XXe siècles, poussent les Européens de confession juive à s’installer massivement dans la province ottomane de Syrie-Palestine. Dès 1917, le gouvernement anglais signe la Déclaration Balfour, un texte à travers lequel il s’engage en faveur du sionisme, un mouvement international qui vise à donner à la communauté juive un territoire national propre en Palestine.

Turcs, Syriens, Kurdes : en deux clics, comprenez qui est allié de qui au Proche-Orient Entre le rapprochement de la Turquie (pourtant membre de l’OTAN) avec la Russie et le soutien de Damas aux Kurdes de Syrie, visualisez les alliances et les oppositions dans la région. Le Monde | • Mis à jour le | Par Pierre Breteau Après la défaite de l’organisation Etat islamique fin 2017, la recomposition du Proche-Orient, et plus particulièrement en Irak et en Syrie, se poursuit sans le groupe terroriste. Les Forces démocratiques syriennes (FDS), qui tiennent le nord de la Syrie, bénéficiaient, jusqu’au début de l’année 2018, d’une relative indifférence bienveillante de la part de Damas ; elles sont désormais soutenues par le régime de Bachar Al-Assad par l’intermédiaire des milices prorégime.

Une Leçon de géopolitique du Dessous des cartes - Erdogan au cœur du conflit entre Arméniens et Azéris ? (07/10/2020) - Regarder le documentaire complet Cette zone montagneuse à majorité arménienne enclavée en plein Azerbaïdjan cristallise en effet les tensions entre les deux États. Mais comment le Haut-Karabagh a-t-il hérité d’une situation géographique si particulière ? Pourquoi l’Arménie et l’Azerbaïdjan entretiennent des relations aussi conflictuelles ?

«Dans la guerre en Syrie, le changement climatique a eu un effet catalyseur» Un rapport annuel rendu par les agences de renseignements américaines au Sénat, mi-février, a alerté les élus sur la menace immédiate et de long terme que représente le changement climatique pour les Etats-Unis. En France, ces préoccupations s’intensifient aussi dans le secteur de la défense. Alice Baillat, chercheuse à l’«observatoire défense et climat» de l’Iris, qui a été créé à la demande du ministère des Armées, analyse l’ampleur et la nature de ces risques sécuritaires. à lire aussi «Le changement climatique provoque une accélération du cycle de l’eau» Le changement climatique peut-il provoquer des conflits ?

Le Moyen-Orient, un foyer de conflits La causalité des conflits au Moyen-Orient s'est élargie depuis le second XXe siècle, provoquant de multiples guerres dans la région, revêtant toutes une clé de lecture différente. Terre de conflits impliquant une pluralité d'acteurs aux échelles locale, régionale et mondiale, le Moyen-Orient voit plusieurs de ses pays s'enfoncer dans une situation alarmante, à l'image du Yémen. Les richesses du sous-sol, les questions idéologiques, les tensions israélo-arabes, l'affirmation des identités religieuses et les ingérences de puissances étrangères sont parmi les nombreuses causes de ces situations. La politologue Elisabeth Marteu (*) propose ici plusieurs clés de lecture pour en comprendre les tenants et les aboutissants, dans le cadre du thème 2 de HGGSP: « Faire la guerre, faire la paix : formes de conflits et modes de résolution ». Nonfiction.fr : Le XXe siècle a été marqué par la multiplication des conflits au Moyen-Orient.

Quelles sont les différences entre sunnites et chiites ? Que viennent faire les questions religieuses dans la crise que traverse l'Irak ? Que recouvre la division entre chiites et sunnites ? Quelques clés pour y voir plus clair. Chiites-sunnites : une division historique La scission de ces deux courants de l’islam remonte à la mort du prophète Mahomet, en 632. Se pose alors la question du successeur le plus légitime pour diriger la communauté des croyants :

Israël-Palestine : aux sources du conflit Au fil des siècles, de nombreux peuples ont cherché à s’approprier le Proche-Orient israélo-palestinien, une zone grande comme la Bretagne. La terre y est fertile et permet une agriculture variée depuis des décennies. Mais ce qui fait de ce territoire un espace convoité, c’est d’abord le fait que c’est ici que se sont déroulés la plupart des événements contés dans les textes sacrés chrétiens, musulmans et juifs. Pour le comprendre, il faut revenir plus d’un siècle en arrière. » Sept ans de guerre en Syrie : “L’Occident ne veut pas s’avouer qu’il a perdu”, par Fabrice Balanche Source : France 24, Fabrice Balanche, 15/03/2018 Alors que les combats font rage dans la Ghouta orientale et à Afrin, la Syrie entre ce jeudi dans sa huitième année de guerre. Dans ce conflit aux multiples acteurs, Bachar al-Assad reste le vainqueur, selon le chercheur Fabrice Balanche.

Les Etats-Unis au Moyen-Orient (4) : la guerre en Irak, du regime change à la contre-insurrection (2003-2008) Le regime change en Irak (2003-2004) Le regime change vise « la déposition armée d’un régime hostile et son remplacement par un autre - idéalement démocratique et libéral - plus favorable aux intérêts occidentaux » (Tenenbaum, 2011, p. 618). Il s’agissait de changer les élites dirigeantes sans affecter la société (Hoop Scheffer, 2011). Ce concept politique et stratégique est complété par une théorie militaire qui repose sur une « manœuvre aéroterrestre de haute intensité, ciblant au moyen des technologies de précision les centres de commandement du régime ennemi afin de le décapiter et de susciter son effondrement rapide » (Tenenbaum, 2011, p. 618-619). Cette théorie de la « transformation » militaire constitue « le bras armé de la politique du regime change » (Tenenbaum, 2011, p. 619).

Related: