background preloader

Types of Feedback and Their Purposes

Types of Feedback and Their Purposes

5 Research-Based Tips for Providing Students with Meaningful Feedback In recent years, research has confirmed what most teachers already knew: Providing students with meaningful feedback can greatly enhance their learning and achievement. Professor James Pennebaker from the University of Texas at Austin has been researching the benefits of frequent testing and the feedback it leads to. He explains that in the history of the study of learning, the role of feedback has always been central: “When people are trying to learn new skills, they must get some information that tells them whether or not they are doing the right thing. Learning in the classroom is no exception. Both the mastery of content and, more importantly, the mastery of how to think require trial-and-error learning.” The downside, of course, is that not all feedback is equally effective, and it can even be counterproductive, especially if it’s presented in a solely negative or corrective way. So what exactly are the most effective ways to use feedback in educational settings? 1. 2. 3. 4. 5.

zoom sur le « visible learning  : l’enseignant au centre de la réussite scolaire | «esukudu Qu’est-ce qu’un bon enseignant ? Nous détenons peut-être la réponse à cette question. John Hattie. Depuis plus de quarante ans, John Hattie étudie, interroge et conceptualise les indices de performance et d’évaluation en éducation, les outils de mesure de la créativité, mais aussi et surtout les modèles d’apprentissage et les techniques d’enseignement. Qu’est-ce qui nuit à l’apprentissage ? Après avoir identifié les facteurs qui influencent la réussite de l’apprentissage, Hattie en déduit les conditions pour faire un bon cours à l’école : D’une part, les enseignants et leurs cours sont au coeur de la réussite de l’apprentissage scolaire (voir vidéo « Know Thy Impact« ). Le livre « Visible Learning for Teachers » est disponible sur Amazon au prix de 28,40€ (Livre en anglais) L’apprentissage invisible place alors non pas les qualités de l’élève, mais celles de l’enseignant au centre du système éducatif. Les baromètres d’influence selon J. A lire également : J'aime : J'aime chargement…

La ruée vers les quizz, et après ? Il faut avouer que les nouvelles technologies ont beaucoup facilité la tâche des formateurs en matière d’évaluation : création de quizz multimédia avec notation, récupération et suivi des résultats sous forme de fichiers Excel avec résumé graphique et rapports de statistiques sur les plateformes LMS. Pas de danger de lasser les apprenants, les formes d’évaluation sont aussi variées et flexibles que les outils numériques mis en place pour répondre au contrôle des connaissances acquises. Prenons par exemple les quizz de fin de module ou la pratique de la « classe inversée » : la diffusion de vidéo-quizz sur des services tels Vialogues, EDpuzzle ou PlayPosit permet la traçabilité des consultations et des réponses aux questions, ce qui atteste de la visualisation et de la compréhension de la leçon et donne au formateur le contrôle sur l’acquisition des connaissances. On pourrait en rester là et se dire que l’on a répondu ainsi aux exigences du format attendu des évaluations en formation.

php_evaluation.html Allal, L. (1983) Évaluation formative : entre l’intuition et l’instrumentation, Mesure et évaluation en éducation, vol. 6, n° 5, pp. 37-57. Allal, L. (1984) Vers une implication de l’élève dans le processus d’évaluation formative, Éducateur, n° 3, pp. 22-26. Allal, L. (1988 a) Pour une formation transdisciplinaire à l’évaluation formative, in Gather Thurler, M. et Perrenoud, Ph.

Méthode Maths : cours et exercices de Maths en vidéo Introduction Bon c'est bien beau tout ça mais au final je ne t'ai toujours pas dit comment travailler C'est normal, il faut d'abord préparer le cadre de travail, ce que nous avons fait juste avant En effet, si tu demandes à un artiste de peindre un tableau dans le noir, dans une pièce minuscule et la tête à l'envers, le résultat ne va pas être terrible. Et bien là c'est pareil, si je te demande de travailler dans un espace inadapté, ça ne va pas te faciliter la tâche, d'où l'importance du chapitre précédent Quoi, quand, comment travailler : les FICHES RESUMES !! Bon passons maintenant aux choses sérieuses : comment allons-nous organiser tout le travail que l'on a à faire ? Comment faire une fiche résumé Nous allons ici te proposer une méthode efficace pour les réaliser. Ainsi il te faudra personnaliser plus ou moins la méthode que l'on va te proposer. Il faut déjà choisir le support de tes fiches. Ensuite avec quoi écrire ? Numérotation des fiches Haut de page (enfin normalement^^ ). Résumé

L’erreur, une étape nécessaire de l’apprentissage - Éducation prioritaire L’erreur est considérée comme une étape de l’apprentissage, nécessaire et source d’enseignements pour tous. L’apprentissage n’est pas un processus linéaire. Il passe par essais, tâtonnements, erreurs, échecs… Il y a donc pour les élèves un droit à l’erreur qui doit être reconnu et pris en compte. Le travail sur l’erreur permet d’instaurer un climat de confiance dans lequel l’erreur n’est plus stigmatisée mais devient un matériau collectif pour la construction du savoir. Pour l’élève, le retour réflexif sur l’erreur est une voie propice pour accéder à une meilleure compréhension de la notion étudiée. Pour l’enseignant, l’exploitation de l’erreur est un instrument de régulation pédagogique. Bibliographie ASTOLFI Jean-Pierre, L’Erreur, un outil pour enseigner, Issy-les-Moulineaux, ESF éditeur, 2014. DEVAL Karine, L’Erreur : un obstacle à analyser, Dossier professionnel : concours de recrutement des professeurs des écoles, session 2000.

Les rétroactions dans l’enseignement supérieur et professionnel À propos de Feedback in Higher and Professional Education. Understanding it and Doing it Well. Par David Boud et Elizabeth Molloy. 1Cet ouvrage à la fois théorique et pratique expose clairement quelques problématiques importantes à propos des rétroactions (feedback) liées à l’apprentissage et l’enseignement. 2Cet ouvrage est organisé en 13 chapitres et un index des auteurs et des matières. 3Le chapitre 1, rédigé par les éditeurs de l’ouvrage, est introductif. « […] un processus par lequel des apprenants obtiennent des informations sur leur travail afin d’appréhender les similarités et différences entre les standards appropriés de ce travail et ses qualités, afin de l’améliorer » (p. 6) 5Le chapitre 3, intitulé « Des rétroactions réactives aux rétroactions proactives », est écrit par un chercheur souvent cité dans le champ de la technologie éducative, David Nicol (cf.

Les interactions individualisées maître-élève : une comparaison entre la France et le Luxembourg 1Depuis les années soixante, les interactions verbales maître-élève(s) ont fait l’objet de nombreux travaux, dont des synthèses ont été proposées, tant en langue anglaise (Brophy & Good, 1986, 2007 ; Gage & Needels, 1989) qu’en langue française (Altet, 1994a ; Bressoux, 2003 ; Clanet, 2002 ; Coulon, 1993 ; Crahay, 1989 ; Dupont & Vilain, 1985 ; Marchive & Sarrazy, 2000 ; Postic, 1977 ; Sirota, 1987). La diversité de ces recherches est à souligner et six dimensions au moins sont nécessaires pour les caractériser. Une première dimension concerne leurs cadres théoriques qui, selon Marchive et Sarrazy (2000), correspondent à trois paradigmes successifs : le fonctionnalisme, orienté vers l’explication de l’efficacité pédagogique ; le cognitivisme, davantage centré sur les processus mentaux en jeu, tant chez les enseignants que chez les élèves ; l’interactionnisme symbolique et son application à l’ethno-méthodologie de l’école. Méthodologie Participants Grille d’observation des interactions

Les centres de mathématiques Présentation Pour plusieurs enseignants, initier les élèves de cinq à huit ans à l’univers des mathématiques représente un véritable défi. C’est à tous ces enseignants qu’est destiné l’ouvrage de Debbie Diller. S’appuyant sur sa longue expérience en éducation, l’auteure les invite à découvrir comment mettre sur pied et gérer une variété de centres de mathématiques en classe. Cette approche s’avère particulièrement efficace pour aider les élèves à devenir actifs dans leurs apprentissages et à développer, au moyen d’activités autonomes, leur compréhension théorique, leurs compétences et leur vocabulaire en mathématiques. Dans cet ouvrage pratique, on trouve notamment : Auteur Debbie Diller Debbie Diller a enseigné pendant plus de 35 ans à des élèves de la maternelle au secondaire. Adaptation : Manon Beauregard Table des matières 1. Une semaine plus tard, dans la même classe ... La participation active des élèves La définition des centres de mathématiques 2. L’organisation du matériel 3. 4. 5. 6.

Related: