background preloader

Menace sur les libraires indépendants - Livres

Menace sur les libraires indépendants - Livres
A l'heure des prix littéraires, des librairies baissent leurs stores. Pourtant, ces lieux d'échanges privilégiés se réinventent sans cesse pour animer les quartiers. Pourront-ils s'en sortir ? Ils ne veulent pas mourir en baissant la tête, refusent d'être une exception culturelle, mais les faits sont là : les ­libraires indépendants voient leur chiffre d'affaires baisser inexorablement : - 5,4 % entre 2003 et 2010. Auteur, éditeur, diffuseur, distributeur, toute la chaîne du livre est concernée par la baisse des ventes, mais c'est le libraire, dernier maillon, qui reste le plus fragile. Juste avant le client, qui risque de voir ce commerce de proximité disparaître du village, de la ville, du quartier, au profit de la vente en ligne, de la grande surface culturelle et de la grande distribution. « L'histoire de la librairie est celle des ruptures de génération », explique Jean-Marie Ozanne, qui dirige la librairie Folies d'encre, à Montreuil.

http://www.telerama.fr/livre/menace-sur-les-libraires-independants,74661.php

Related:  LibrairesLa lecture du XXIème siècle

Montpellier : la librairie Sauramps en grande difficulté - France 3 Occitanie Les 140 salariés de Sauramps, la 6ème librairie indépendante de France, craignent que leur entreprise soit mise en redressement judiciaire s’il ne trouve pas rapidement un repreneur. Depuis plusieurs années, la librairie connaît des difficultés financières. Tout le groupe est concerné, les magasins d'Odysseum, la boutique du musée du Fabre à Montpellier et celle d'Alès. En mai dernier, les salariés de l'entreprise ont appris que l'avenir de la société était compromis.

Le prix unique - Les libraires Présentation générale Les libraires sont les commerçants qui se chargent de vendre les livres, ce sont des détaillants. Ils travaillent dans des librairies, définies comme des points de vente dont le livre neuf est la principale activité. En France les librairies professionnelles sont au nombre de 2500 à 3000, sur 25 000 points de vente du livre en France. Leur chiffre est en baisse depuis des années mais il faut tout de même signaler que le réseau français de librairies est un des plus importants de l’Europe. Le livre numérique signe-t-il la mort des librairies ? Martine, célèbre héroïne de livres pour enfant, n'y a pas échappé. Développé pour les éditions Casterman par Mediatools, une start-up basée à Toulouse et spécialisée dans la création d'applications numériques, le club Martine est un "livre augmenté" qui permet de passer de la lecture à des jeux autour de l'histoire. Selon Dimitri Galitzine, le directeur général de l'entreprise, ce sont plus de cent e-books, disponibles en trois langues, qui sont vendus chaque jour. Si l'expérience Mediatools n'est qu'un exemple parmi bien d'autres, elle est révélatrice de l'intérêt du livre numérique pour les ouvrages pour jeune public, scolaires et para-scolaires... comme pour l'ensemble de la production éditoriale. Ce que confirme Philippe Colombet, directeur de Google Livre : "La numérisation est irréversible", mais ne sonne pas pour autant le glas du marché physique du livre, en particulier pour enfants, qui "continue à se porter très bien sous sa forme papier".

Les petites librairies indépendantes en difficulté Après une hausse de 3,9 % des ventes en 2009, le marché du livre se stabilise avec 4,19 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2010. Mais les librairies indépendantes sont à la peine. Leur chiffre d'affaires a reculé de 5,4 % entre 2003 et 2010, selon une étude du cabinet Xerfi. Ces distributeurs historiques, 2 500 selon les estimations, doivent faire face à la concurrence accrue des grandes surfaces culturelles (Fnac, Virgin, Cultura...) et des sites Internet, qui réalisent respectivement 28 % et 8 % des ventes en valeur.

Histoire du livre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Entre le VIe et le XVIIIe siècle, la production européenne de livres a été multipliée par un facteur de plus de 70 000[1]. L'évènement clé fut l'invention de l’imprimerie à caractères mobiles par Gutenberg au XVe siècle. L’impact de l’édition numérique sur la chaine du livre L’édition numérique n’est pas seulement une révolution technologique, c’est aussi un bouleversement qui s’opère dans toute la chaine du livre, et qui pourrait bien… la renverser. De nouvelles perspectives pour les éditeurs En France les éditeurs ne se sont intéressés que tardivement à l’édition numérique. Ils n’y ont d’abord prêté qu’une faible attention, car ils pensaient que le lecteur préférerait toujours la version papier et que le support numérique rendait la lecture désagréable.

La librairie La Soupe de l'Espace à Hyères en difficulté: soutenez-la grâce au financement participatif ! «Le 13 juin notre librairie-boutique intergalactique soufflera ses 8 bougies :) Grâce à vous, au bouche à oreille et à ce travail passionnant que nous menons chaque jour, la Soupe de l'Espace a une visibilité phénoménale sur internet (on peut même dire mondiale ^^) ! Vous êtes près de 6200 personnes à nous suivre sur Facebook, près de 3200 à nous lire chaque jour sur le blog (visiteurs uniques!), près de 2500 abonnés à notre newsletter, plus de 1000 abonnés sur twitter; et tellement nombreux à nous féliciter de la boutique, son univers. Mais jusqu'à quand ? Depuis quelques longs mois, la soupe est en difficulté. Nous n'avons rien dit, ou si peu… Voici notre histoire et comment nous aider :

Le service de Prêt Numérique en Bibliothèque (PNB) est ouvert En gestation depuis plusieurs mois, le service de prêt numérique en bibliothèque PNB est dès aujourd'hui disponible pour le grand public, après une phase de test. Le réseau des médiathèques de l'agglomération de Montpellier, mais aussi celui de Grenoble et d'Aulnay-sous-Bois sont les premiers à proposer le service au public, avec quelques milliers de titres Eden Livres et Editis. Bibliothèque municipale de Lyon (Part Dieu) (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) PNB permettra aux bibliothèques de proposer une offre de livres numériques à leurs usagers, avec une lecture en streaming dans l'enceinte de la bibliothèque, ou un téléchargement du titre avec DRM sur place ou à domicile. La solution choisie utilise évidemment Adobe Digital Reader, et nécessite son installation sur un ordinateur pour le transfert d'un livre numérique sur un dispositif de lecture. Autrement dit, les conditions d'usages ne sont pas encore idéales, tout comme l'offre faite aux bibliothécaires par les éditeurs.

Les libraires contre Amazon Jérôme Ferrari doit être très apprécié des libraires. Avec son Goncourt, il dopera les ventes jusqu’à la fin de l’année et donnera un peu d’air à des libraires inquiets. Ces derniers, qui détiennent en France 43 % du marché du livre –l’un des plus forts taux des pays occidentaux– sont confrontés à un effet de ciseaux: augmentation des charges et marché en légère baisse. Selon Matthieu de Montchalin, président du Syndicat de la librairie française (SLF), l’activité des libraires a reculé d’environ 1,5% depuis le début de l’année 2012. La grande distribution –qui écoule une BD sur 4– et les grandes surfaces spécialisées connaissent un recul encore plus fort de leurs ventes de livres: -5% pour la FNAC depuis début 2012, alors que Virgin annonce plusieurs fermetures. Sans bénéfice, la survie

Related: