background preloader

L'urbanisation du monde : espoirs et menaces - Julien Damon, article Géographie

L'urbanisation du monde : espoirs et menaces - Julien Damon, article Géographie
Related:  géographie urbaine

Un Milliard de personnes dans les bidonvilles - Big Picture | Enseigner l'Histoire-Géographie Nos villes sont mortelles ! - Globe (Pour écouter l'émission, cliquez ici. Invitées : Emmanuèle Cunningham-Sabot, maître de Conférences en Aménagement à l'Université de Rennes 2 et Hélène Roth, maître de conférences en géographie à l'Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand). N'hésitez pas de nous envoyer vos questions et/ou commentaires dans la rubrique "Votre commentaire" en bas de page. Déclin urbain et Shrinking cities : le concept Type de décroissance et d'environnement régional ©Hermès Sciences & Lavoisier Avec l’industrialisation, le développement de la ville moderne s’est progressivement inscrit dans une logique de croissance continue. Villes croissantes et décroissantes de >100.000 habitants ©UN-HABITAT Global Urban Observatory Dans un certain nombre de cas, particulièrement bien documentés en Allemagne et aux USA, cette décroissance est visible à l'oeil nu dans le paysage urbain: des rues entières sont bordées d'immeubles vides, abandonnées. Les facteurs du déclin Suburbs américains (Ohio, Etats-Unis). dir. Blogs

Quelques définitions 15 janvier 2010 (mis à jour le 17 janvier 2011) La définition de l’aire urbaine varie beaucoup d’un pays à l’autre. En France, l’aire urbaine telle que définie par l’INSEE est un ensemble de communes d’un seul tenant et sans enclave, constitué par : un pôle urbain, qui est une unité urbaine offrant au moins 5 000 emplois une couronne périurbaine composée de communes rurales ou unités urbaines dont au moins 40 % de la population résidente possédant un emploi travaille dans le reste de l’aire urbaine (le pôle ou les communes attirées par celui-ci). L’unité, urbaine est une commune ou un ensemble de communes qui comporte sur son territoire une zone bâtie d’au moins 2000 habitants où aucune habitation n’est séparée de la plus proche de plus de 200 mètres. Ce phénomène peut s’accompagner d’un dépeuplement concomitant des centres-villes, autant en termes d’habitations que d’activités. Le phénomène d’artificialisation des sols n’est pas exactement synonyme d’urbanisation.

Démographie : La carte de l’évolution de la population des communes européennes Cette carte montre l'évolution annuelle moyenne de la population de chacune des communes de 43 pays européens : les communes en rouge ont vu leur population baisser, tandis que celles en bleu l'ont vue augmenter. L'intensité de la coloration est proportionnelle à celle du changement démographique : elle est plus intense là où le changement a été supérieur à 2 % par an. Les données se réfèrent à la période entre 2001 et 2011, la plus récente disponible. Elles ont été recueillies et élaborées par les chercheurs du BBSR (Bundesinstitut für Bau-, Stadt- und Raumforschung), l'organisme public allemand qui s'occupe des études urbanistiques et géographiques. Les régions d'Europe dont la population a connu la croissance la plus importante sont les îles britanniques, la France et l'Espagne méditerranéenne.

Smart city - Trois villes intelligentes entre technologie et écologie Plusieurs villes dites intelligentes sortent progressivement de terre. On les appelle aussi les smart cities, sans doute en référence aux smartphones et aux objets intelligents de type smartwatchs… Construites comme des villes autonomes, elles ont l’ambition de nous donner à voir la ville de demain grandeur nature. Petit tour d’horizon de trois smart cities : Fujisawa, Songdo et Masdar. Fujisawa par Panasonic au Sud de Tokyo, en cours de construction, est développée par Panasonic sur le site d’une ancienne usine du groupe. 3000 habitants y sont attendus d’ici 2018. En chantier depuis 2001, Songdo en Corée du Sud est construite par Gale, un puissant groupe immobilier américain. Beaucoup plus ambitieuse, Songdo espère accueillir près de 300 000 travailleurs et 65 000 résidents d’ici 2020. Les Emirats Arabes Unis, qui cherchent à anticiper l’ère post pétrole, ont investi 18 milliards de dollars pour bâtir Masdar, une ville en plein désert fonctionnant à 100% avec des énergies renouvelables.

Miami, un décor à l’envers. Géographie comparée de la métropole à travers « Miami Vice » et « Dexter » Dossier : La ville des séries télé « S’il reste des images et des récits aujourd’hui, autour des villes américaines, c’est à la télévision qu’on les trouve en priorité. La télé reconstitue à sa manière la géographie de l’Amérique » – E. Miami Beach, à l’endroit à l’envers ? Territoires urbains en série Les séries télévisées ont tendance à inscrire leur récit dans des espaces géographiques – notamment urbains – fortement marqués. Figure 1 : La ville états-unienne des séries. Un partage relativement récurrent des tâches apparaît cependant en fonction de l’ancrage dans certains espaces urbains et une typologie peut ainsi être dégagée (figure 1). Miami, haut lieu des séries Avec les séries Miami Vice et Dexter, qui mettent en scène l’ensemble de l’agglomération floridienne, Miami offre un terrain passionnant pour une investigation géographique. Dialogue associé à l’image (voix-off de Dexter) : Figure 2 : Le crime sous le soleil dans Dexter, épisode 1.1. De l’envers du décor au décor à l’envers

Paris : Bertrand Delanoë lance la reconquête des voies sur berge Les nouvelles voies sur berges : Où, comment, combien ? Les reports de circulations La circulation actuelle Le trafic est actuellement comparable à celui d'une autoroute à 2 voies (près de 40 000 véhicules par jour) avec à l'heure de pointe du soir un trafic de 4 000 véhicules par heure. L'absence de feux et la vitesse élevée des véhicules aux heures creuses, malgré la limitation à 50 km/h, rend impossible l'accès aux bords de Seine. La circulation après la mise en oeuvre du projet Si les deux voies de circulation sont conservées, l'installation de feux permettra de réguler la vitesse. Sur les berges ainsi transformées, la réduction de la vitesse sur la traversée de Paris ouestest, du point du jour à la porte de Bercy (estimée à l'heure de pointe de 24 km/h aujourd'hui à 20 km/h après l'installation des feux) portera le temps moyen de parcours de 31 minutes aujourd'hui à 37 minutes à l'heure de pointe. - sur le périphérique, pour une large part (circulation de transit). Les accompagnements :

Conseils pour lire une carte Proposée par Sciences-Po et OpenClassrooms, cette fiche méthodologique, deuxième d’une série de neuf, donne, en vidéo et textes, les clés pour décoder une carte géographique. Cette fiche méthodologique est proposée par Sciences-Po, associé à OpenClassrooms, pour accompagner les lycéens vers le bac et les études supérieures. Nous publions progressivement neuf fiches e-methodo conçues par des enseignants de lycée et de SciencesPo : rédiger une dissertation, un commentaire de texte, prendre des notes, lire une carte, faire une recherche sur Internet, organiser son temps durant un examen ou concours... Introduction Lire une carte, ce n’est ni s’orienter grâce à un plan, ni regarder une photo, c’est comprendre ce qu’elle veut dire ! Les éléments de base Les cartes ont l’air souvent compliqué. Le titre : il répond à la question “Quoi ?” La légende Après ce premier repérage, il faut s’attaquer à la légende. Le texte de la légende Les figurés Il y en a 3 types : Les ponctuelsLes traitsLes surfaces

La ville du futur sera marchable - aménagement espace| Demain la Ville Petite devinette. Quelle pratique quotidienne, naturelle et pourtant négligée, permet à la fois de décongestionner le trafic, de lutter contre l’obésité et de limiter la pollution atmosphérique ? Réponse : la marche, bien sûr. En ville, il s’agit du moyen de transport le plus sûr, le plus doux et le plus pratique. Encore faut-il que l’espace urbain lui soit favorable. La ville de Portland (Oregon) a décidé dès les années 1970 de limiter son expansion urbaine et de développer la place des transports doux. Longtemps privilégié, le modèle de la ville-pieuvre, avec ses résidences pavillonnaires éloignées du centre-ville et ses centres commerciaux accessibles uniquement aux véhicules motorisés, a vécu. L’obésité, une crise de design urbain Le plus fervent défenseur de cette « ville marchable » s’appelle Jeff Speck. Des citadins qui marchent sont aussi des citadins plus susceptibles d’être en bonne santé. Proximité vs. distance Votre ville en fait-elle assez pour favoriser les piétons ?

Related: