background preloader

Grande dépression (années 1930) - images de crises

Grande dépression (années 1930) - images de crises
Hyperinflation (1923) Née des suites économiques de la 1ère guerre mondiale, cette crise illustre les dérèglements économiques et sociaux que peut entrainer la perte de confiance dans une monnaie dont la valeur s’effondre. Elle témoigne de l’importance de la stabilité des prix comme condition d’une croissance durable. Hyperinflation (1923) Hyperinflation (1923) Inflation 1914 - 1923 01 jan 1923 06:20 Réparations de l'Allemagne et chute du mark 27 avr 1970 02:38 Les réparations imposées à l'Allemagne en 1921 08 jan 1968 04:21 Inflation en Allemagne en 1923 16 déc 1976 00:29 Edouard Herriot et la nouvelle politique étrangère 27 avr 1970 00:34 Gisèle Freund sur la crise de 1923 en Allemagne 13 fév 1983 00:32 La crise économique en Allemagne après la Première Guerre mondiale 24 nov 1969 02:51 Grande dépression (années 1930) Grande dépression (années 1930) Grande dépression (années 1930) Close ✓ Allow

https://sites.ina.fr/images-de-crises/focus/chapitre/2/medias

Related:  Ch 1 - L’impact de la crise de 1929 : déséquilibres économiques et sociaux10_Modèle USImpact crise 1929Terminale Eds SES 2020-2021blandineaudin

Politique : ce que l'on doit au Front populaire, né il y a 80 ans C'était il y a 80 ans, le 3 mai 1936 : ce jour-là, Léon Blum parvient à rassembler socialistes, radicaux et communistes aux législatives. Pour la première fois, la gauche l'emporte avec un slogan qui fait mouche en cette période de crise économique et de montée du fascisme : "Le pain, la paix et la liberté". Ce grand espoir est néanmoins douché car Blum préfère attendre la rentrée parlementaire en juin pour provoquer un grand changement. Au Havre (Seine-Maritime), après un licenciement abusif, les ouvriers d'une usine se rebellent. "Ils se sont appropriés leur lieu de travail pour en faire un moyen d'action", se souvenait Albert Perrot au micro de France 3 en juin 2006. Le mouvement du Havre s'étend à toute la France et échappe aux syndicats.

La crise financière et économique de 1929 Le Krach boursier de 1929 se déroula entre le 24 octobre (le jeudi noir) et le 29 octobre 1929. Il provoqua une crise financière puis bancaire sans précédent, qui précipita les États-Unis, puis rapidement les principales puissances mondiales, dans la Grande dépression des années 30. La crise de 1929 a été la plus dramatique crise économique mondiale du XXe siècle, dont les conséquences tragiques se feront ressentir durant une décennie et furent à l'origine de la Seconde Guerre mondiale. La crise de 1929 : une catastrophe inévitable La crise fut la plus grave de celles que connut l’économie capitaliste.

Crise de la dette (années 1980) - images de crises Hyperinflation (1923) Née des suites économiques de la 1ère guerre mondiale, cette crise illustre les dérèglements économiques et sociaux que peut entrainer la perte de confiance dans une monnaie dont la valeur s’effondre. Elle témoigne de l’importance de la stabilité des prix comme condition d’une croissance durable. Hyperinflation (1923) Hyperinflation (1923) La crise de 1929 aux États-Unis et en Allemagne Contexte historique Le renversement de la conjoncture boursière La prospérité économique que connaissaient les États-Unis dans l’entre-deux-guerres se renversa brutalement en octobre 1929, lors de la chute spectaculaire des cours de la bourse de New-York, à Wall Street. Le « jeudi noir » 24 octobre, puis le « mardi noir » 29 octobre, des dizaines de millions de titres furent mis en vente sur le marché, sans trouver preneur, ce qui provoqua l’effondrement des cours boursiers, de l’ordre de 30 à 40% au cours du dernier trimestre, puis entraîna la faillite des banques, qui étaient à court d’argent, et la ruine de milliers d’épargnants. Cette crise s’explique, d’une part, par la spéculation excessive autour des valeurs, trop souvent surévaluées, et, d’autre part, par le fait que les agents de change, pressentant que les actionnaires manquaient de garanties suffisantes, se mirent à réclamer de l’argent liquide, et ne reçurent, pour toute réponse, que des ordres de vente massifs.

De l'isolationisme à la seconde guerre mondiale : Le"New Deal" 1933-1939 1- le premier "New Deal" 2- le second "New Deal" 3- Bilan du "New Deal" 1- Le Premier "New Deal" 1933-1935 La Peinture américaine des années 1930 En l’espace d’une décennie, les États-Unis virent s’imposer des artistes considérés aujourd’hui parmi les plus grands noms de l’art du XXe siècle. Sans doute la situation dramatique du pays, ébranlé par la crise de 1929, favorisa-t-elle un désir d’expression intense et inédit, qu’il s’agisse de témoigner d’une réalité grave et anxiogène, d’en appeler à des références archétypales au nom de la fierté nationale et de la foi qu’on voulait garder en l’avenir, ou de se révolter face aux dérives d’une époque rongée par les inégalités et les discriminations. La peinture américaine des années 1930 se caractérise par une grande diversité.

Léon Blum Dirigeant de la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO), il refuse en 1920 l'adhésion à la Troisième Internationale communiste. Biographie[modifier | modifier le code] Léon Blum (au centre, en costume sombre) entouré de ses frères, vers 1890. Jeunesse[modifier | modifier le code] Origines familiales et formation[modifier | modifier le code]

La fin des années folles et le krach boursier de 1929 Les années folles sont en réalité bien fragiles. 1929. La décennie touche à son terme. Le 24 octobre 1929, le Jeudi noir de Wall Street précipite l’Amérique dans le plus gigantesque krach boursier de son histoire. En quelques heures tout est balayé. Les faillites financières s’enchaînent, la crise économique s’installe entraînant en cascade le chômage, la misère, la ruine des nations dépendantes des crédits américains. La semaine qui suit le Jeudi noir, tous les américains ruinés, ont fait leurs valises et quitté Montparnasse.

Les racines historiques et intellectuelles de la contestation noire - Discours de Washington 50 ans / Histoire Les années 1950-60 constituent un tournant dans l’histoire afro-américaine. Avec, en 1964, le vote par le Congrès de la loi leur accordant les droits civiques et le droit de vote un an plus tard, les Noirs américains sont devenus des citoyens de plein droit de leur pays. Ces victoires législatives et juridiques sont la conséquence logique du mouvement pour la citoyenneté qui a commencé dans les années 1950 avec la révolte tranquille de Rosa Parks contre la ségrégation dans les transports publics et s’est poursuivi tout au long des années 60 sous l’égide du révérend Martin Luther King. Ces avancées dans la lutte intégrationniste sont aussi l’aboutissement de siècles de protestations et de révoltes contre la servitude, l’injustice et la déshumanisation dont la population noire des Etats-Unis a été victime, depuis la capture par les négriers des premiers esclaves sur les côtes africaines et leur transfert comme du vulgaire bétail sur le continent américain. Fuites et insurrections

Aux origines de la crise 1929 : les Etats-Unis viennent de connaitre plus de dix années de forte croissance après la victoire de 1918. La production industrielle a bondi de 50 % entre 1921 et 1929. Mais l'économie américaine est parsemée de failles. La principale est le "crédit d'action" qui permet à la population d'emprunter pour pouvoir investir en bourse. Dans l'enthousiasme des années 20, ces emprunts se multiplient jusqu'à devenir excessifs.

Related: