background preloader

Main/Accueil

Main/Accueil
Related:  Expos

Les musées et châteaux présents sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Google+ De nombreux musées et châteaux français sont présents sur les réseaux sociaux : ils y proposent des informations originales et intéressantes. Cette présence permet aussi aux visiteurs – novices ou habitués – de suivre l’actualité de leur musée préféré ou de celui de leur ville. Une bonne façon de rester connecté ou de découvrir le monde des musées! What do people want from museums on Facebook? your social art network Pictify About What is Pictify? Getting Started Pictify Buttons Privacy Policy Copyright Terms of use Help Join now Login Categories Most Liked Most Commented Museums/Galleries Latest Posts Find E-mail Address Password - Create an account Forgotten your password? Vincent van Gogh - The Starry Night From: Elias Muukkonen Like Share 661 people like this So beautiful! I wish the night sky actually looked like that! I love the swirls. The texture in the paint is so cool I saw the Van Gogh show at the RA last year and it was so fantastic! Make comment View all 29 comments Johannes Vermeer- Girl with a Pearl Earring From: Karina Welle 502 people like this such a beautifully painted portrait Great film ! i attempted my own copy! very famous painting My favourite portrait! Make comment View all 23 comments Edvard Munch- The Scream From: Steve Beamer 465 people like this This painting keeps on getting stolen ! This gives me chills This painting is iconic, would love to see it in the flesh The mask in the 'Scream' film was based on this

Le délicat exercice de la refonte d’un site web pour une institution culturelle Il y a deux semaines, après plus d’un an d’attente, la nouvelle version du site internet du Centre Pompidou a été mise en ligne, appelée Centre Pompidou Virtuel. Pour commencer, petite précision sémantique, avec la notion de "virtuel". Je ne suis pas fan de cette notion, qu’on tend souvent à opposer au "réel" et qui renvoie à une certaine superficialité. Alain Seban, président du Centre Pompidou, l’a encore rappelé à demi-mots au micro de France Inter, le Centre prend le contre-pied du Google Art Project en refusant de proposer une exploration 3D réaliste du musée, pour y préférer le projet ambitieux de la mise en ligne de la totalité des contenus entourant les collections - textes, photos, vidéo, multimedia. Capture d’écran, page d’accueil du site du Centre Pompidou, octobre 2012 Capture d’écran, page d’accueil du site du Walker Art Center, octobre 2012 Aujourd’hui encore, nombre d’institutions n’ont pas compris l’intérêt de développer un site internet qui ne soit pas qu’une vitrine.

Exposing Thousands of Anonymous Confessions Everyone has private secrets and personal facts about themselves that aren't easily shared with others. We all want to protect ourselves against criticism and teasing, so embarrassing moments are never really the first thing that we share with others. But the fact is, pretty much every single person has one of those deep, dark secrets that lingers around and is never revealed. New Orleans-based artist Candy Chang gives people a chance to confess these thoughts without having to feel vulnerable to the outside world. Throughout the exhibit, the shocking reality of a person's true secrets are fascinating to read. Candy Chang's website via [Prescription Cure for Graphophobia]

Les logiques participatives en muséologie aujourd’hui Comme je l’indiquais ici il y a quelques semaines, mardi 11 décembre, j’étais l’invité des journées d’étude Constructions mémorielles participatives, organisé l’initiative du réseau de musées Tranmussites (TMS) et du Département du Nord, qui s’est tenu au In Flanders Fields Museum. N’étant pas spécialisé dans les musées de guerre et les mémoriaux, j’étais au départ quelque peu surpris par l’invitation de Serge Chaumier de l’Université d’Artois, qui co-coordonnait ces journées avec Célia Fleury du service culture du Département du Nord. En échangeant, nous avons convenu que je proposerais une introduction sur les différentes voies explorées actuellement dans les musées pour intégrer les dispositifs participatifs, notamment dans les musées d’art et de société, avec une ouverture sur la notion de transmedia. Je vous livre ici le support visuel que j’avais préparé, ainsi que le texte sur lequel je me suis appuyé, quelque peu adapté au format de ce blog. Du livre d’or 2.0… Vers le transmedia

Fréquentation record pour Tim Burton à la Cinémathèque L’exposition parisienne consacrée jusqu’au 5 août au cinéaste américain Tim Burton a déjà attiré plus de 300.000 visiteurs. Un record absolu pour la Cinémathèque française qui entend fêter les derniers jours. Une nuit exceptionnelle sera organisée samedi prochain, avec des entrées ouvertes jusqu'à minuit et un tarif spécial pour les visiteurs déguisés qui se verront offrir un «cocktail Tim Burton», indiqué ce jeudi les organisateurs. Des nocturnes sont également aménagées jusqu'à 22 heures le jeudi et le vendredi, contre une fermeture à 20 heures les autres jours. «Depuis l’installation à Bercy en 2005, aucune de nos expositions n’avait accueilli autant de monde», explique le directeur de la Cinémathèque Serge Toubiana, dans un communiqué. Après le MoMa de New York, l’exposition Tim Burton accueille depuis le 7 mars plus de 500 dessins, photos et maquettes du cinéaste, créateur de Charlie et la Chocolaterie, L’Etrange Noël de Monsieur Jack ou, plus récemment, Dark Shadows.

Le « musée-Légo » Le Musée-Légo est un musée ouvert et accessible de façon la plus disponible possible, adapté aux modes de vie des visiteurs. Un musée en réseau et multi-plateformes, présent là où les visiteurs et les communautés le sont (en ligne et hors ligne). Un musée ludique où la relation aux oeuvres est décomplexée et créative. Il n’est pas réservé à ceux qui “savent se tenir” sur le mode exclusif de la contemplation. Les modes d’accès à la connaissance et aux oeuvres par le mental, les émotions, les relations, le geste… sont multiples et adaptés aux envies des visiteurs. Autrement dit, le musée-Légo n’est plus un “musée-cathédrale” mais un “musée-bazar” – pour reprendre la métaphore (2) du logiciel libre – où chacun pourrait trouver “sa” place de façon organique dans un projet culturel commun. Une démarche globale Si la démarche ouverte et participative est souvent influencée par les pratiques du web, elle doit se déployer au-delà pour faire partie de la politique du musée dans son ensemble. 1.

Un Concept Unique | Monumenta 2012 - Daniel Buren Depuis 2007, Monumenta invite un artiste d’envergure internationale à se confronter à la Nef du Grand Palais, une immense verrière de 13.500 m2 et 35 mètres de hauteur. Anselm Kiefer, Richard Serra, Christian Boltanski, Anish Kapoor et Daniel Buren se sont succédés pour relever ce défi. Pour la sixième édition, Ilya et Emilia Kabakov, artistes d’origine russe, proposent au public de se perdre dans le dédale d’une ville utopique, L'étrange cité. Cette manifestation est organisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais en association avec le Multimedia Art Museum de Moscou. Retrouvez les ressources de l'édition précédente de Monumenta Achetez votre billet

5 idées reçues sur l’usage des mobiles dans la culture scientifique Les Rencontres Culture Numérique viennent de se dérouler, ouvrant de nombreuses pistes pour la médiation numérique. Pour l’occasion, Camille Cocaud nous partage ses recherches sur l’utilisation des mobiles dans la culture scientifique, enrichies de discussions ayant eu lieu pendant Caméras Mobiles. Les téléphones portables, quasi inexistants il y a encore vingt ans, sont devenus en 2012 omniprésents (voire indispensables). Inspirés par le célèbre Communicator du Captain Kirk de Star Trek, ils sont arrivés en France en 1992 avec le Bi-Bop, se transformant au fil des années pour devenir des mini ordinateurs hyper sophistiqués (détection de mouvement, interface tactile multipoint, géolocalisation, etc.) Les chiffres de pénétration du marché ont de quoi donner le tournis à tous les observateurs de tendances… Selon Charles de Laubier (2), l’écran des « téléphones » mobiles est devenu l’écran le plus regardé au monde, en faisant le premier média mondial. 1. La parade ? 2. La parade ? 3. 4. 5.

John Chamberlain: Choices John Chamberlain was born in 1927 in Rochester, Indiana. He grew up in Chicago and, after serving in the navy from 1943 to 1946, attended the Art Institute of Chicago from 1951 to 1952. At that time, he began making flat, welded sculptures influenced by the work of David Smith. In 1955 and 1956, Chamberlain studied and taught sculpture at Black Mountain College, near Asheville, North Carolina, where most of his friends were poets, including Robert Creeley, Robert Duncan, and Charles Olson. By 1957, he began to include scrap metal from cars in his work, and from 1959 onward he concentrated on sculpture built entirely of crushed automobile parts welded together. Chamberlain’s first major solo show was held at the Martha Jackson Gallery, New York, in 1960. Chamberlain’s work was widely acclaimed in the early 1960s. In the early 1970s, Chamberlain began once more to make large works from automobile parts.

Related: