background preloader

Main/Accueil

Main/Accueil
Animé par les membres de la communauté museogeek francophone, le wiki de MuzeoNum est une plateforme de ressources sur le numérique au musée et dans la culture… Pour participer à ce wiki, il est nécessaire de disposer d'un accès (login + mot de passe). Si vous n'avez pas de compte ► Enregistrez-vous ! (Note : pour pouvoir créer une page vous devez avoir effectué au moins deux modifications auparavant) Directions Les débats de MuzeoNum

http://omer.mobi/muzeonum/

Related:  Expos

Les musées et châteaux présents sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Google+ De nombreux musées et châteaux français sont présents sur les réseaux sociaux : ils y proposent des informations originales et intéressantes. Cette présence permet aussi aux visiteurs – novices ou habitués – de suivre l’actualité de leur musée préféré ou de celui de leur ville. Une bonne façon de rester connecté ou de découvrir le monde des musées! France : plus de 15 ans de numérique pour les musées < @_omr notes Il est courant de lire ou d'entendre que les musées viennent tout juste de s'ouvrir au numérique et qu'il s'agit même d'une révolution ! (Un exemple parmi tant d'autres : "Les musées, à l’aube d’une révolution numérique ?" - inria.fr - 16/07/2012) Si la présence du numérique s'intensifie au musée comme dans le reste de la société, elle est loin d'être nouvelle.

Enseigner à l’ère des hackers Audrey Miller, publié le 12 mars 2012 Un dossier conjoint de l’Infobourg et de Carrefour éducation Enseigner a longtemps été considéré comme un art. Le « musée-Légo » Le Musée-Légo est un musée ouvert et accessible de façon la plus disponible possible, adapté aux modes de vie des visiteurs. Un musée en réseau et multi-plateformes, présent là où les visiteurs et les communautés le sont (en ligne et hors ligne). Un musée ludique où la relation aux oeuvres est décomplexée et créative. Il n’est pas réservé à ceux qui “savent se tenir” sur le mode exclusif de la contemplation.

Kit de démarrage du #muséogeek Je reçois souvent des demandes d’étudiants en histoire de l’art, en muséologie, en communication, parfois même en marketing pour relire leur note d’intention ou leur mémoire – encore plus depuis que j’ai commencé à travailler pour le musée du quai Branly. Et tout comme des professionnels, des étudiants, des mentors m’ont aidé il n’y a pas si longtemps, je fais de mon mieux pour les aider. Aussi, j’ai pensé que le plus simple serait encore de rassembler quelques ressources qui me semblent fondamentales pour aborder le numérique au musée. C’est donc une approche très généraliste, non spécialisée que je propose ici.

Fréquentation record pour Tim Burton à la Cinémathèque L’exposition parisienne consacrée jusqu’au 5 août au cinéaste américain Tim Burton a déjà attiré plus de 300.000 visiteurs. Un record absolu pour la Cinémathèque française qui entend fêter les derniers jours. Une nuit exceptionnelle sera organisée samedi prochain, avec des entrées ouvertes jusqu'à minuit et un tarif spécial pour les visiteurs déguisés qui se verront offrir un «cocktail Tim Burton», indiqué ce jeudi les organisateurs. Des nocturnes sont également aménagées jusqu'à 22 heures le jeudi et le vendredi, contre une fermeture à 20 heures les autres jours.

Faut-il "flipper" ? Flipping Classroom On parle de tectonique des plaques, de tremblement de territoires, de changement de paradigme, de grand switch dans l'organisation de nos sociétés et voici que l'univers bien clos de la classe (n'évoquait-on pas en France il n'y a pas si longtemps une école sanctuaire construite sur des fondamentaux ?) se renverse avec ce « nouveau » concept de « Flipping class ». Vraiment si renversant ? Pour de nombreux enseignants la notion n'a rien de bien nouveau : afin d'échapper à la « leçon » magistrale, ou ce qu'on appelle la lecture en université, il y a mille façons de mettre en activité un groupe d'élèves ou d'étudiants : recherches en bibliothèque ou sur internet, projets, discussions, travail en ateliers à partir de documents de tous types qui peuvent avoir été consultés préalablement à la séance.

Monumenta 2012 - Daniel Buren Depuis 2007, Monumenta invite un artiste d’envergure internationale à se confronter à la Nef du Grand Palais, une immense verrière de 13.500 m2 et 35 mètres de hauteur. Anselm Kiefer, Richard Serra, Christian Boltanski, Anish Kapoor et Daniel Buren se sont succédés pour relever ce défi. Pour la sixième édition, Ilya et Emilia Kabakov, artistes d’origine russe, proposent au public de se perdre dans le dédale d’une ville utopique, L'étrange cité. Cette manifestation est organisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais en association avec le Multimedia Art Museum de Moscou. Retrouvez les ressources de l'édition précédente de Monumenta

Qu'est-ce que la classe inversée ? Depuis 2012, les expériences de classe inversée se multiplient et sont de plus en plus médiatisées. Née outre-Atlantique en 2004, la pédagogie inversée a été popularisée deux ans plus tard par Salman Khan et son académie virtuelle dont le principe est de « fournir un enseignement de grande qualité à tous, partout » en publiant sur le web des mini-leçons gratuites et stockées sur YouTube. L’objectif de Salman Khan est d’utiliser les vidéos pour réinventer l’éducation. C’est ce qu’il explique dans cette conférence TED « en démontrant le pouvoir des exercices interactifs et en appellant les enseignants à réviser le contenu d’une classe traditionnelle – en donnant aux étudiants des conférences vidéos à regarder à la maison, et en faisant les « devoirs » dans la salle de classe avec l’enseignant disponible pour apporter de l’aide. » Ce Prezi d’Adeline Colin revient sur la philosophe de la classe inversée et sur sa mise en pratique. Le site propose de nombreuses ressources

Le rôle de l’enseignant évolue (page précédente) Il y a plusieurs années, un enseignant qui utilisait le projecteur à acétate réussissait à capter l’attention de sa classe. Ensuite, quelques enseignants ont osé utiliser un ordinateur en classe et projeter du matériel sur un écran blanc. Culture : Buren colore le Grand Palais INTERVIEW - Daniel Buren fait son Monumenta sous la haute nef où triompha Anish Kapoor l'an dernier. Rencontre avec un théoricien enjoué. LE FIGARO.- Monumenta au Grand Palais, c'est plus impressionnant que le Guggenheim à New York en 2006? Daniel BUREN.- C'est plutôt bénéfique de pouvoir se concentrer sur une chose aussi intéressante. À tel point que, pour la première fois en quarante-cinq ans de carrière, j'ai annulé tout autre exposition depuis février jusqu'à fin juin, mes deux à trois voyages par semaine, je me suis sédentarisé et concentré.

Related: