background preloader

Prix Pinocchio du Climat

Prix Pinocchio du Climat
Paris, le 19 novembre 2013 - Après le lancement du vote public le 15 octobre dernier, Les Amis de la Terre, en partenariat avec Peuples Solidaires - ActionAid France et le Centre de Recherche et d'Information pour le Développement (CRID), ont mis fin au suspense lors de la cérémonie de remise des Prix Pinocchio ce soir à La Java (Paris). Cette année, un nombre impressionnant d'internautes se sont mobilisés pour désigner leurs lauréats parmi les entreprises nominées : plus de 41 000 votes au total, soit plus du double des années précédentes. Veolia, Areva et Auchan sont les grands vainqueurs de l’édition 2013 (1). Veolia a reçu le Prix Pinocchio dans la catégorie « Une pour tous, tout pour moi » (2) avec 39 % des votes, pour son implication dans des projets de privatisation de l'eau en Inde, en particulier à Nagpur.

http://www.prix-pinocchio.org/

Related:  Prix offerts aux pires compagnies

Prix Pinocchio : et les pires ennemis du climat sont... EDF, Chevron et BNP Paribas Le verdict des internautes est tombé. Les pires Pinocchios du climat sont EDF (pour ses publicités pro-nucléaire), Chevron (pour son lobbying en faveur du gaz de schiste en Argentine et ailleurs) et BNP Paribas (pour ses investissements dans le charbon). Cette année, COP21 oblige, l’enjeu climatique était au centre de la nouvelle édition des prix Pinocchio, qui visent à mettre en lumière les pratiques douteuses et les faux discours des multinationales. Deux sponsors officiels de la Conférence climat figurent parmi les lauréats. Dans la catégorie « Greenwashing », c’est EDF qui est ressortie du lot, en raison de ses campagnes publicitaires profitant de la tenue de la COP à Paris pour faire la promotion de l’énergie nucléaire. L’entreprise française, dont l’État détient 84%, n’a pas hésité - en contradiction totale avec ses documents officiels, comme nous l’avons rappelé dans une étude avec le Basic - à présenter l’électricité nucléaire qu’elle distribue en France comme « sans CO2 ».

Saga E.Leclerc: le logo « Approuvé conso responsable » E.Leclerc a dévoilé cette semaine un logo « Approuvé conso responsable » qui sera attribué à des produits jugés s urperformants (produits de marques nationales et MDD). Dans la saga E.Leclerc « acteur engagé » vs « acteur défenseur du pouvoir d’achat », et après le bio moins cher , l’objectif « Zéro prospectus » , et le Club Consommation responsable , voici donc un nouvel épisode. Pendant que certains expérimentent l’affichage environnemental (Casino, Carrefour…), que d’autres veulent devenir « leader dans les produits sains » (Système U), E.Leclerc sort sa nouvelle carte « consommation responsable ». Comme pour chacune de ses opérations, le label est lancé en grande pompe avec campagne TV, presse et tutti quanti. Un site web dédié permet d’expliquer l’initiative. Ce logo va t-il réellement permettre aux consommateurs de s’y retrouver plus facilement?

Mars, un groupe précurseur dans la prise en compte des enjeux de la RSE - Marjorie Dorin Revue des marques : numéro 89 - janvier 2015 Les marques du groupe Mars sont les catalyseurs de ses engagements sociétaux et environnementaux. Les animaux de compagnie, comme les hommes, ont besoin d’un monde meilleur. Mars Petcare y veille. Marjorie Dorin Présidente directrice-générale de Mars Petcare France Les Amis de la Terre : Les prix pinocchio du développement durable Au Nigeria, Total a réussi à imposer son empire en divisant les communautés locales et en multipliant les programmes « RSE », pour mieux cacher le désastre environnemental et l'accaparement de terres que provoquent ses projets pétroliers et gaziers. Diviser pour mieux régner ? Telle semble être la devise de Total qui s’est implanté en 1964 en terre Egi, au Nigeria. Ce peuple de plus de 100 000 personnes vivait alors paisiblement de la pêche et de l'agriculture. Depuis, la multinationale pétrolière a occupé une part croissante de leurs terres, et les accidents et fuites de gaz se sont multipliés... au même rythme que les maladies et les conflits sociaux.

écoconso - Pub auto & greenwashing : actualités Les termes "vert", "propre", "naturel", "protection de l’environnement", "protection de la nature"... devraient être bannis de la pub auto car ils induisent une confusion certaine. Une voiture n’est jamais un instrument pour protéger la nature ou l’environnement ! Mieux vaudrait utiliser des qualificatifs comme "plus sobre" ou "plus économe" ... Pourtant ces pubs nous accompagnent dans notre quotidien ! Par ailleurs, à côté de pubs pour des voitures ayant réellement de faibles émissions (< 100 g CO2/km) on voit de plus en plus de publicités pour des voitures soi-disant vertes qui émettent, sans rougir, plus de 170 g CO2/km !

Détails publicitaires de la campagne Leclerc (1/3) Du 4 au 14 novembre, toute la France a pu voir au moins une fois à la télévision le spot publicitaire du groupe de grande distribution Édouard Leclerc sur son initiative concernant la consommation responsable. À partir de l’élaboration de son propre cahier des charges, le distributeur a mis en place une signalétique présentée de façon assez controversée comme un écolabel afin d’indiquer l’offre de produits « consommation responsable » que l’on trouve dans les hyper Leclerc. Analyse d’une situation, détails d’une campagne et récit d’une initiative controversée pour les uns, utile pour les autres … en trois parties. Suite aux nombreux emails nous interrogeant sur cette campagne, L’Observatoire Indépendant de la Publicité vous décrypte ce qui peut être compris comme un nouveau type de stratégie d’écoblanchiment en trois temps : Temps 1 / La puissance de la campagne

La responsabilité sociétale des entreprises - Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est un « concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire ». Énoncé plus clairement et simplement, c’est « la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable » Historique de la responsabilité sociétale des entreprises Le concept de RSE apparaît à partir des années 1960 dans la littérature consacrée aux entreprises mais ne prend son essor qu’à partir des années 1990. 2015 : adoption de la loi transition énergétique pour la croissance verte qui oblige un reporting sur les risques financiers liées aux changements climatiques. Définition de la responsabilité sociétale des entreprises

Lesieur, Bolera et Areva sont les vainqueurs des Prix Pinocchio 2012 Paris, le 13 novembre 2012 - Les Amis de la Terre en partenariat avec le Centre de recherche et d'information pour le développement (CRID) et Peuples Solidaires ont décerné ce soir à La Java, les Prix Pinocchio du développement durable. Cette année, plus de 17 000 internautes se sont exprimés pour élire leurs lauréats parmi les entreprises nominées. Lesieur, Bolera et Areva sont les grands vainqueurs de l’édition 2012. Lesieur a reçu le prix « Plus vert que vert » avec 38 % des votes pour sa campagne publicitaire « Aidons l’Afrique : une bouteille d’huile Lesieur achetée, une bouteille envoyée », illustrant l’engagement du groupe français en matière d’aide aux populations africaines souffrant de famine. Pourtant, Lesieur, via sa maison mère Sofiprotéol, est l’un des plus importants producteur et promoteur de l’industrie des agrocarburants, qualifiée de « crime contre l'Humanité » par Jean Ziegler, ancien rapporteur des Nations unies pour le droit à l'alimentation.

Qu’est-ce que le Greenwashing ? Pourquoi un Observatoire citoyen ? Qu’est-ce que le Greenwashing ? Pourquoi un Observatoire citoyen ? Valérie Xhonneux - 15 janvier 2013 Conso responsable : Leclerc obscur Des critères de sélection confus Comment un produit peut obtenir le logo « Conso-responsable » ? La réponse à cette question toute simple n’est pas facile à trouver. Sur le site web dédié , E.Leclerc présente 5 critères : composition, fabrication, emballage, usage et information.

Mode de Vie Durable Nous œuvrerons sans relâche à l'amélioration du goût et de la qualité nutritionnelle de l'ensemble de nos produits. La plupart de nos produits répondent aux critères de référence définis sur la base des recommandations nationales en matière de nutrition, voire vont au-delà. Notre engagement va plus loin : d'ici 2020, nous doublerons la part de notre portefeuille répondant aux critères nutritionnels les plus stricts définis sur la base de recommandations alimentaires mondialement reconnues. Cela aidera des centaines de millions de personnes à adopter une alimentation plus saine.

Prix pinocchio : les citoyens appelés à désigner la pire multinationale de l'agrobusiness La 9e édition des Prix Pinocchio, qui « récompense » des multinationales aux pratiques anti-écologiques, s’ouvre ce 15 janvier. Les entreprises nominées font partie, cette année, du secteur de l’agrobusiness. Le public a jusqu’au 19 février pour désigner la pire d’entre elles. Notre Observatoire des multinationales est partenaire de l’événement.

Politique de RSE au sein du groupe Renault Notre approche en matière de responsabilité sociale, sociétale et environnementale repose tout d’abord sur la réduction de notre empreinte environnementale et sur l’usage raisonné des ressources naturelles. Mais ça ne s’arrête pas là. En tant que constructeur automobile, nous accordons une grande importance à la santé des usagers de la route, aux riverains et à nos salariés. Le développement des compétences et le principe d’égalité des chances en fonction du mérite sont des valeurs centrales pour nous et témoignent de notre volonté de répondre aux attentes de la société.

Nos engagements Le Groupe M6 conduit une politique active de RSE et affiche clairement ses engagements auprès de tous ses partenaires : téléspectateurs, salariés, clients, actionnaires, fournisseurs, pouvoirs publics et société civile. Face aux différents enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux, le Groupe a élaboré une démarche RSE structurée autour de trois priorités, directement liées aux activités du Groupe : La gestion des talents : le Groupe est convaincu que ses collaborateurs sont la clé de voûte de sa réussite. La Direction des Ressources Humaines place au cœur de ses préoccupations le choix puis la fidélisation de ses salariés, et s’efforce de promouvoir leur épanouissement dans toutes les dimensions de leur vie professionnelle

Related: