background preloader

Le site d'Alain Grandjean

Le site d'Alain Grandjean
Related:  société ~ géo-politique

L'Hérétique (Démocratie et hérésie économique) Modes de Vie Alternatifs | Permatheque Prenant conscience du manque de sens de nos vies modernes, régis par la consommation et la quête de superflus, nombre d’entre nous tendent à retrouver une certaine harmonie par le “retour aux sources”, se rapprochant de la nature et retrouvant le goût des choses simples et vrais. Le système ne facilite pourtant pas les choses, beaucoup de barrières ont été mises en place pour nous brider, afin de maintenir le peuple dans la société capitaliste. Pourtant, malgré les obstacles, et faisant parfois certaines concession, gardant tout de même quelques liens avec le système, certains on réussi à changer de voie, et à retrouver la simplicité. Voici quelques documentaires et vidéos nous montrant ces personnes ayant quitté le circuit imposé pour vivre librement : Être Sans Avoir Au passage, je vous invite à lire Avoir ou être ? d’Erich Fromm, dans lequel il traite de ce dilemme. Vivre Autrement Découvrez aussi le site Vivre en Autonomie En Route Vers La Simplicité Volem Rien Foutre Al Païs Enregistrer

Ni Dupes Ni Devins – deuxième édition : l’écologie est une opportunité pour l’europe par Alain Grandjean Le 19 janvier dernier, avait lieu à l’ENS Paris la seconde édition de Ni Dupes Ni Devins. Ce deuxième opus de la série de conférence organisée par Le Blog du DD traitait de la crise des dettes publiques en Europe, «Ils ont tous perdu la tête, les Etats courent-ils à notre perte ?». Pour aborder ce thème, nous avions eu la joie d’accueillir Michel Aglietta, Pascal Canfin et Alain Grandjean. Pour ceux qui n’auraient pas eu la chance d’être présents, Le Blog du DD vous propose de découvrir les remarquables conférences de nos 3 intervenants. Alain Grandjean est Co-fondateur et associé de la société Carbone 4 et membre du comité stratégique de la Fondation Nicolas Hulot. En quelques de 15 minutes, Alain Grandjean revient sur la crise de l’euro et son lien avec la crise écologique. Suggestions de liens d’approfondissement de Alain Grandjean :

Blog de Paul Jorion La solitude de Noam Chomsky (par Arundhati Roy) Arundhati Roy (née le 24 novembre 1961 à Shillong en Inde) est une écrivaine et militante indienne. Elle est notamment connue pour le roman Le Dieu des Petits Riens, pour lequel elle a obtenu le prix Booker en 1997, et pour son engagement en faveur de l'écologie, des droits humains et de l'altermondialisme. Un texte d’Arundhati Roy que l’on retrouve dans la préface du livre de Noam Chomsky, intitulé « For Reasons of State » (Pour raisons d’état). « Je ne m’excuserai jamais pour les États-Unis d’Amérique — quels que soient les faits, je m’en moque. » Président George Bush Sr Assise chez moi à New Delhi, en regardant une chaîne d’informations américaine faire sa propre promotion (« Nous rapportons, Vous décidez »), j’imagine le sourire amusé aux dents abîmées de Noam Chomsky. Tout le monde sait que les régimes autoritaires, indépendamment de leurs idéologies, utilisent les mass-médias pour leur propagande. Mais bien sûr, cela n’est jamais arrivé. Arundhati Roy

Scénarios comparés de sortie de la crise de la dette Ce post fait suite à la deuxième édition de la conférence « ni Dupes, ni Devins à l’ ENS », à l’ENS, où j’étais invité aux côtés de Michel Aglietta et Pascal Canfin. Après l’intervention de Pascal Canfin qui présentait son analyse de la crise de l’Euro et en particulier ce qu’il a pu faire en tant que député européen en particulier sur la réglementation des CDS, puis celle de Michel Aglietta (on ne le présente pas!) qui présentait sa vision des causes de la crise et le séquencement de ce qu’il fallait faire à son avis pour en sortir, j’ai présenté en quelques 10 minutes (Voir vidéo ci-après) le contexte, les causes de la crise, mon opinion sur les plans d’austérité, puis le plan de sortie de crise et de transition par création monétaire que nous défendons avec la FNH. En le revoyant, je me rends compte que je m’exprime de manière un peu trop décontractée : j’ai sans doute abusé d’un parti pris de vulgarisation …mille excuses!

Thomas Piketty Comment la fortune accumulée par 782 milliardaires pourrait contribuer à sauver la planète Un peu plus de 5000 milliards de dollars d’investissements seraient nécessaires pour que la moitié de la planète bénéficie d’une électricité d’origine renouvelable d’ici quinze ans. Les énergies renouvelables – principalement hydroélectriques – pèsent pour l’instant environ 20% de la production mondiale d’électricité. 5000 milliards supplémentaires, cela semble énorme : plus de deux fois le PIB de la France. Mais du point de vue des grandes fortunes mondiales, cela paraît peu : l’investissement est égal à la richesse actuellement détenue par 0,00001 % de la population mondiale. Soit les 782 personnes les plus riches de la planète, parmi lesquelles de nombreux propriétaires et PDG de grandes entreprises. Ces éléments sont mis en relation dans un nouveau rapport publié par les Amis de la Terre ce 23 novembre [1]. Les 782 personnes les plus riches de la planète détiennent personnellement l’argent nécessaire à cette « révolution énergétique ».

Alain Grandjean Alain Grandjeau est diplômé de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole Nationale Supérieure de la Statistique et de l’Administration Economique, Il est docteur en économie de l’environnement et justifie de15 ans d’expérience dans la direction d’entreprises et de 7 dans le conseil de dirigeants, Co-fondateur et associé de la société Carbone 4, il est aussi membre du comité stratégique de la Fondation Nicolas Hulot. Alain Grandjean est membre du Conseil Economique pour le Développement durable auprès du Ministre de l’Ecologie de l’Energie du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire et intervenant-expert à l'APM. Membre de la Commission du Conseil d’Analyse Stratégique sur la valeur tutélaire du carbone, il a participé à l’atelier 1 (énergie-climat) du Grenelle de l’Environnement, à la commission Rocard sur la CCE, et à la commission Juppé / Rocard sur le grand emprunt. Publications: “Crise écologique et crise des valeurs”, Coll. de J.

Quelque chose de grave 3 questions à... Alain Grandjean, sur la transition énergétique C’est un sujet réputé technique, mais dont les enjeux sont considérables dans notre vie de tous les jours. C’est pourquoi le débat qui s’engage en France sur le thème de la transition énergétique a été conçu pour permettre l’expression et l’implication citoyennes les plus larges possible. Pourquoi un débat sur la transition énergétique ? Ce débat est intéressant, car il porte sur un vrai sujet de société. L’énergie est au cœur de notre quotidien : le logement, l’alimentation, le chauffage, le transport… C’est une composante essentielle de notre niveau de vie et de la compétitivité de notre économie. Malheureusement, l’énergie n’est pas infinie, elle n’est pas disponible pour tous et elle n’est pas toujours propre non plus. Qu’est-ce que la transition énergétique ? Comment les citoyens peuvent-ils participer à cette transition énergétique ?

Syriza cernée On savait que l’expérience Syriza serait une leçon de choses en politique, la mise à nu, toutes technicités juridico-financières envolées, des ressorts fondamentaux de la puissance et de la souveraineté. De ses confiscations dans des institutions aussi. Nous y sommes – et encore plus vite que prévu. Comme on pouvait s’y attendre également, le lieu névralgique du rapport de force se trouve à Francfort, à la Banque centrale européenne (BCE). Ce qu’aucun article des traités européens ne permet juridiquement – mettre à la porte un Etat-membre – c’est la BCE, hors de toute procédure, par une opération entièrement discrétionnaire sans aucun contrôle démocratique, qui le peut. Lire aussi Serge Halimi, « La gauche grecque peut-elle changer l’Europe ? Il doit être assez clair maintenant que la leçon de choses a à voir avec deux conceptions radicalement différentes de la démocratie : la démocratie comme asservissement aux traités, contre la démocratie comme souveraineté populaire.

Alain Grandjean | Le comité d’experts du débat : quel est son rôle ? Présidé par Alain Grandjean, le comité d’experts épaulera les 112 membres du Conseil National du débat sur la transition énergétique, et étudiera les différents scénarios envisageables de la transition énergétique française. Le comité d’experts du débat sur la transition énergétique est présidé par Alain Grandjean, fondateur du cabinet de conseil et d’études sur la stratégie carbone des entreprises, Carbone 4. Ce comité sera chargé de fournir les données et les explications nécessaires aux membres du Conseil National pour mener à bien leur mission, à savoir formuler les recommandations qui serviront de base à la future loi de programmation sur la transition énergétique. Dans un second temps, les membres du comité d’experts seront également amenés à proposer des scénarios réalisables, aussi bien techniquement que financièrement, pour que la France atteigne ses objectifs et respecte ses engagements énergétiques. La liste pressentie des membres du comité d’experts :

Une guerre mondiale a commencé – Brisez le silence (par John Pilger) John Pilger est un journaliste de nationalité Australienne, né à Sydney le 9 Octobre 1939, parti vivre au Royaume-Uni depuis 1962. Il est aujourd’hui basé à Londres et travaille comme correspondant pour nombre de journaux, comme The Guardian ou le New Statesman.Il a reçu deux fois le prix de meilleur journaliste de l’année au Royaume-Uni (Britain’s Journalist of the Year Award). Je suis allé filmer aux îles Marshall, qui se situent au Nord de l’Australie, au milieu de l’océan Pacifique. Bien peu semblent savoir que le maillot de bain bikini a été ainsi nommé pour commémorer les explosions nucléaires qui ont détruit l’île de Bikini. Bikini est silencieuse aujourd’hui, mutante et contaminée. Debout sur la plage, j’ai regardé le vert émeraude du Pacifique disparaître dans un vaste trou noir. Lors de mon voyage de retour, je me suis arrêté à l’aéroport d’Honolulu, et j’ai remarqué un magazine états-unien intitulé « Women’s Health » (la Santé des Femmes) . Un tissu de mensonge. John Pilger

Related: