background preloader

GénéInfos - RFG

GénéInfos - RFG
Vous avez écumé l'état civil et les registres paroissiaux de l'Artois, fait le tour des recensements du territoire, épluché les registres matricules du pays ? Il vous reste une dernière piste proposée par les archives du Pas-de-Calais : interroger la base de données des rôles d’imposition du centième de 1569 ! Voilà une base de données d'intérêt généalogique originale : elle a trait à une période ancienne (les bases de données traitant du XVIe siècle sont plutôt rares...), elle livre tous les détails de la composition des biens des contribuables et enfin, elle est répartie sur un large territoire, celui constitué par l'ensemble des villages de l'Artois. En tout, cette base de données recense les noms de 47.000 chefs de famille payant l'impôt du centième en 1569. Institué par Philippe II, roi d’Espagne, sur ses sujets des Pays-Bas, le centième porte sur les biens fonciers, amasés (bâtis) ou non. Son montant est égal à un centième de la valeur du bien, d'où son nom.

http://geneinfos.typepad.fr/

FranceGenWeblog Billet d'humeur donc Après une discussion sur ce sujet sur twitter, entre autre avec non pas --Alix-- mais Adrienne, je découvre lors d'un apéro impromptu, que ma mère s'est vu refiler une nouvelle carte par sa banque, sans information particulière et préalable, elle hérite donc de celle avec le nouveau logo qui va mal, la carte dont je ne veux pas, celle qui émet sans discontinuer et en clair toutes sortes d'infos. Que faire et quel rapport avec la généalogie ? En généalogie on est habitué à certaines précautions, prévues par la loi, la Cnil, etc, même si parfois c'est un peu cacophonique, voir cette excellent billet sur le site de la Fédération Française de Généalogie sur ce sujet, il me semble difficile de comprendre qu'en matière de carte de crédit on laisse faire tout et n'importe quoi et qu'on protège mieux l'acte de mariage de mon arrière grand-père que l'identité et le compte en banque d'une personne vivante, simple point de vue ? À lire sur le sujet

Généalogie blog (Stéphane COSSON) « Quand le français arrivait dans nos campagnes | Accueil | Généalogistes professionnels et licence de réutilisation » Pourquoi je n'appartiens plus à un syndicat professionnel Par Stéphane Cosson le 21 février 2011 | (7) Commentaires | Permalink Je rebondis sur la note de Guillaume de Morant à propos des généalogistes professionnels associés aux réflexions sur les professions libérales ( Dans cette note, il précise qu'il n'existe aucune obligation d'adhérer à un syndicat professionnel. Geneablog Le 23 mars à l’aube de ce dimanche de printemps, mon ami Serge nous a brutalement quittés. C’est avec un profond chagrin que j’en fais part à ceux qui dans le petit monde de la généalogie l’ont connu. Depuis une douzaine d’années nous nous étions liés d’amitié et avions réalisé ensemble plusieurs sites dédiés à la généalogie et à divers thèmes s’y rattachant (arts et métiers anciens, guide et annuaires de sites…) ancestroweb

Chercher dans les Archives Cette rubrique est destinée à orienter les usagers des archives, qu’ils soient chercheurs, généalogistes, amateurs, citoyens désireux d’établir la preuve d’un droit, à travers les différents services d’archives et les ressources que ceux-ci proposent. Les archives en France sont organisées en un réseau d’Archives nationales, d’archives de départements ministériels, de services d’archives régionaux, départementaux et communaux. Il existe aussi des services d’archives auprès de plusieurs établissements publics à compétence nationale, auprès d’universités, d’établissements hospitaliers et de grandes entreprises. Généaligne! (David) Registre des décès de Pouxeux / © AD 88 Dieu preserve les siecles avenir d'années semblables à celles de 1769 et 1770 en la première nous avons étés grelés de façon a ne pas faire recolte d'un grain de seigle et la seconde Dieu ouvrit les cieux et en deux heures toute la

La vie au front à travers les cartes postales Aller au contenu principal Accueil > Tresors Darchives > Carte Postale > La vie au front à travers les cartes postales BibliothèquesArchives La vie au front à travers les cartes postales Cette sélection de cartes postales provient du fonds de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC). Elle porte sur la mise en scène de la vie quotidienne des combattants.

Histoire Généalogie - La vie et la mémoire de nos ancêtres-Mozilla Firefox Un magazine-web pour chercher, comprendre et écrire la vie de nos ancêtres ! Créé à l’automne 2000, www.histoire-genealogie.com est le seul magazine d’histoire & de généalogie sur Internet. Sa vocation, en tant que site d’information, est d’être une « vitrine » des « contenus » historiques et généalogiques présents sur Internet, une sorte de « carrefour » ouvert à tous, un lieu de rencontre, simple et convivial, où les historiens et les généalogistes viennent librement déposer ou puiser des informations, des conseils et des renseignements afin d’illustrer ou compléter leurs connaissances sur la vie et l’environnement de leurs ancêtres. « Page collective » au service de la recherche historique et généalogique, ce magazine-web est fondé sur une démarche de rigueur historique. Les articles proposés sont donc essentiellement des textes de synthèse (avec référence des sources), des créations originales des auteurs ou des articles critiques sur des sujets nombreux et divers.

métaphysique le language du corps humain Le Langage du Corps Humain Les textes des nouvelles structures ou nouveaux ¨patterns ¨ sont en préparation Allergies Qui on que changerait-on autour de soi ? Votre Généalogiste et Votre Historien : Jérôme Blanc mercredi 26 février 2014 Ne votez pas pour Hervé Chevreau aux prochaines Municipales ! Par Jérôme Blanc, mercredi 26 février 2014 à 19:18 :: Articles Citoyen d'Epinay depuis 2001 et un contribuable payant des impôts fonciers et locaux , j'ai créé l'Association des riverains Jean-Jaurès et pendant 10 ans été en contact avec Hervé Chevreau, comme secrétaire général de l'Association des riverains Jean-Jaurès !

LA GRANDE FAMILLE DE PROCIDA & ISCHIA - (Navigation privée) "Figli della Madonna" (Portail de l'Annunziata) Depuis le XIVe siècle, l'institution religieuse de la Santissima Annunziata a eu pour vocation de recueillir les enfants abandonnés de Naples. Elle est devenue tristement célèbre pour sa "Ruota" (en français "roue") sous forme de tambour en bois dans laquelle étaient introduits les enfants abandonnés. En effet de 2000 à 4000 enfants y passaient chaque année ! Celle-ci fut utilisée jusqu'au 27 juin 1875, mais l'orphelinat fonctionna lui jusqu'en 1975. Pour en savoir plus sur le rôle de l'Annunziata...

Généalogie "écriture ancienne et sigles" - LE TEMPS QUI PASSE... Aujourd'hui, j'ai choisi de vous parler, comment déchiffrer les manuscrits anciens et les registres paroissiaux ; mais avant d'aller plus loin familiarisez-vous avec les signes que vous rencontrerez partout en généalogie. Il n'y a pas toujours eu des ordinateurs, des machines à écrire ou des employés de mairie qui écrivaient à la perfection. Plus on remonte dans le temps plus il est difficile de bien comprendre l'écriture qui se trouve dans les registres ou les actes anciens ; quelques indications s'imposent; N'essayez pas de comprendre le mot à mot. Lisez d'abord une bonne partie du texte ou le texte en entier et repérez les mots ou les parties de phrases dont vous comprenez le sens. Pour identifier mots et lettres particulièrement difficiles , comparez les avec ceux que vous avez repéré dans le texte.

le dictionnaire des maux Qu'est ce que c'est? Un abcès est un amas de pus localisé. L'abcès chaud (le plus fréquent) s'accompagne des quatres signes de l'inflammation: tumeur, rougeur, chaleur et douleur. L'abcès froid est caractérisé par une collection de liquide formé lentement et sans que n'apparaissent de signes d'inflammation. Signification

Bruno Callens Recherches Généalogiques Depuis quelques temps, je constate avec beaucoup d'amertume l'absence d'évolution majeure des logiciels de généalogie libres ou non, payants ou non. Tous sont fondés sur une conception obsolète de la généalogie (sauf Gramps peut-être) dans la mesure où leur objet est surtout de gérer des collections d'individus avec un nombre restreint d'informations les concernant. Or, les logiciels devraient être conçus avant tout pour gérer les évènements qu'ont pu vivre nos ancêtres, les évènements qui les concernent directement bien évidemment mais également les évènements historiques dont ils ont pu être témoins ou qu'ils ont pu vivre personnellement. Les seuls évènements relativement bien pris en compte aujourd'hui sont très réduits en nombre : ce sont les évènements "de base" : naissance, baptême, mariage, décès... Le reste est pratiquement ignoré...Comment gérer dans le détail , si ce n'est que via des notes, des évènements tels que des campagnes militaires, des condamnations pénales...?

le blog très intéressant de la revue française de généalogie by pixis May 18

Related: