background preloader

Robot Sapiens:Les Hommes du Futur

Robot Sapiens:Les Hommes du Futur
Related:  Robotique

HRP-2, le robot humanoïde franco-japonais EiichiYoshida Codirecteur AIST-CNRS JRL HRP-2, le robot humanoïde est à Toulouse depuis le 22 mai 2006 au sein du Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes (LAAS) du CNRS. Né au Japon en 2003, mesurant 1,54 m pour un poids de 58 kg, c'est l'un des quinze robots de ce type conçus par l'AIST (Institut national de la science et des technologies industrielles avancées) dans le cadre de l'Humanoid Robotics Project, grand programme de recherche en robotique conduit à l'initiative du ministère japonais de l'Économie, du commerce et de l'industrie (Meti). Quittant pour la première fois l'archipel nippon, cette « plateforme de robotique humanoïde », fabriquée par Kawada Industries, va permettre le développement de quatorze projets de recherche d'une durée de deux à trois ans, issus d'une dizaine d'équipes françaises. Le modèle du LAAS fait partie de la famille HRP-2, dont des industriels comme Honda et Toyota exploitent déjà des plateformes opérationnelles dans leurs usines.

Des robots et des hommes Nao est un petit robot humanoïde développé par la société Aldebaran. Mignon avec ses deux grands yeux lumineux, sa démarche chaloupée, sa gaucherie mécanique, il enchante ceux qui l'approchent. L'objectif est simple : concevoir un robot compagnon. "D'ici quelques années, on espère qu'il pourra assister des personnes âgées, malvoyantes ou en difficulté chez elles", explique Rodolphe Gelin, directeur de recherche à Aldebaran. Nao réagit quand on lui parle, il vous répond, peut lire les informations, trier vos mails ou répondre au téléphone. Un véritable robot domestique et d'assistance, dans la lignée de C-3PO, le fameux "droïde de protocole" de Star Wars. La réalité dépasse la fiction, et ce n'est qu'un début. Développer des aptitudes sociales chez les robots Le CNRS travaille actuellement sur un projet, Adream, qui vise à anticiper ces interactions entre hommes et robots. Des robots adaptés à leur environnement Mais il ne faut pas brûler les étapes.

Robotique humanoïde : repères historiques et intérêts EiichiYoshida Codirecteur AIST-CNRS JRL Qu'est-ce qu'un robot humanoïde ? HRP2 est un robot humanoïde fabriqué par la société japonaise Kawada, il a été acquis par le CNRS avec le soutien du Club des affiliés du LAAS. © CNRS Photothèque / Perrin Emmanuel - Reproduction et utilisation interdites Tout d'abord, qu'appelle-t-on « robot humanoïde » ? 1996 : la surprise du premier robot humanoïde En hiver 1996, Honda lance le premier robot humanoïde P2 « complet » et « autonome » qui maîtrise très bien la marche bipède, qui est capable de monter les escaliers et de manipuler les objets avec ses mains. Dès lors, les roboticiens travaillent dans leurs coins : les recherches se focalisent sur des mains robotiques ou des bras manipulateurs, ou bien encore sur la marche bipède ou hexapode, la perception, la vision robotique, et l'intelligence artificielle. 1998 : le projet japonais HRP Intérêts et perspectives de la robotique humanoïde

Un "homme bionique" exposé au Musée des sciences de Londres Un "homme bionique", entièrement conçu à partir d'organes de synthèse et de prothèses robotisées, est exposé au Science Museum de Londres à partir de cette semaine. L'humanoïde de deux mètres de haut, dont la réalisation a coûté un million de dollars, a été assemblé à partir d'innovations scientifiques déjà existantes par une équipe d'experts en robotique. Baptisé Rex, il est doté d'un pancréas, d'un rein, d'une trachée et d'une rate artificiels, sans qu'aucun tissu humain n'entre dans sa composition. Il possède également un système autonome de circulation sanguine. La construction de ce robot-humain a été financée grâce à une récompense attribuée par une association caritative ayant pour but de faciliter l'accès du public à la science et à la biomédecine. Il servira de base à un documentaire diffusé sur la chaîne de télévision britannique Channel 4.

JRL, le laboratoire franco-japonais en Robotique EiichiYoshida Codirecteur AIST-CNRS JRL Depuis 2006, le Laboratoire international associé franco-japonais en robotique (JRL, Joint Robotics Laboratory) est situé en France, à Toulouse. Quelles sont les recherches de ce laboratoire en matière de robotique ? En novembre 2006, un nouvel accord a été signé entre le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) et l'AIST (National Institute of Advanced Industrial Science and Technology, Japon), pour la localisation à Toulouse, au LAAS (Laboratoire d'architecture et d'analyse des systèmes) du JRL (Joint Robotics Laboratory), Laboratoire international associé franco-japonais en robotique. Initié par Dr. À cet égard les robots humanoïdes constituent donc le support commun des recherches conduites par le JRL. Les spécificités du JRL La spécificité de ce laboratoire se situe dans la création de deux sites équivalents côté France et côté Japon : chacune des entités nationales est dirigée par deux codirecteurs, un Français et un Japonais.

Esclavage dans la Rome antique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'esclavage dans la Rome antique est l'institution qui régit la condition des non-libres (appelés servi, singulier servus), juridiquement assimilés à des choses. Souvent, les personnes réduites en esclavage, ou maintenues dans cette condition d'esclave, proviennent d'autres peuples conquis, ce qui se manifeste souvent par une langue, une religion, voire une couleur de peau, différentes de celles des maîtres. Le prestige d'un Romain se calcule au nombre d'esclaves qu'il possède. Certains en commandent plusieurs milliers. Le simple citoyen se satisfait d'un ou deux. Les sources de l'esclavage[modifier | modifier le code] La source principale de l'esclavage provient des conquêtes de la guerre. La deuxième source importante d'esclavage est la naissance : est esclave celui qui naît de mère esclave. Enfin, la perte de la liberté était aussi prévue en guise de sanction pour certains délits graves, comme la désertion ou le non remboursement.

La plateforme humanoïde HRP-2 EiichiYoshida Codirecteur AIST-CNRS JRL Le robot HRP-2 est le résultat final du hardware du projet national HRP. Le système robotique a été conçu et intégré par Kawada Industries et la conception générale a été le fruit du travail du Groupe de Recherche d'Humanoïde (HRG) de l'AIST. Avant toute utilisation, les différents degrés de liberté du robot HRP-2 sont testés par des mouvements de « gymnastique ». © CNRS Photothèque / Perrin Emmanuel Reproduction et utilisation interdites Description du robot humanoïde HRP-2 Le robot HRP-2 mesure 1,54 m et pèse 58 kg avec les batteries. Le robot est équipé par de nombreux capteurs pour acquérir les informations nécessaires à son fonctionnement. Lorsque qu'HRP2 tend son bras gauche pour saisir un objet, il assure automatiquement son équilibre en compensant par un mouvement de son bras droit en arrière. © CNRS Photothèque / Perrin Emmanuel - Reproduction et utilisation interdites L'apparence externe a été conçue par M. HRP-2 : le logiciel OpenHRP

Liste de voies romaines Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article propose une Liste des voies romaines, classées par anciens ensembles géopolitiques de l'époque impériale : Voies romaines en Gaule[modifier | modifier le code] Voies romaines en Corse[modifier | modifier le code] Via Corsica, de Mariana par Aleria, Præsidium, Portus Favonius vers Pallas (côte Est de la Corse). Voies romaines en Hispanie et en Lusitanie[modifier | modifier le code] Voies en Bretagne romaine, vers 150 Voies en Bretagne romaine, vers 410 Voies romaines en Grande-Bretagne (Britannia)[modifier | modifier le code] Voies romaines transalpines[modifier | modifier le code] Ces routes relient l'Italie à l'Allemagne, l'Autriche, la Slovénie actuelles. Voies romaines en Germanie[modifier | modifier le code] Voies romaines des régions du Danube Il s'agit de routes reliant les colonies de Rhénanie au reste de l'Empire, et de diverses routes stratégiques liés au Limes[2]. Voies romaines dans les Balkans[modifier | modifier le code] Atlas :

Les trois lois de la robotique Jean-Claude Heudin Enseignant chercheur L’année 2013 a été riche en innovations et en annonces dans le domaine des robots, avec en particulier l’acquisition par Google de plusieurs entreprises spécialisées et le projet d’Amazon de livraison des colis par drone. Robots de Metropolis (1927) et à (2004) à l'exposition "Et l'Homme... créa le robot ". © Guilhem Vellu, CC BY 2.0 Lorsqu'on aborde le sujet des robots, la conversation en vient rapidement à évoquer les lois de la robotique. Jean-Claude Heudin, directeur de l'institut de l'Internet et du multimédia, nous donne un court historique de la robotique durant cette interview © Futura-Sciences Pour d’autres, elles évoquent le « Tu ne tueras point » des commandements du Décalogue que Dieu a transmis à Moïse. Le drone du programme Prime Air d’Amazon, une nouvelle espèce de livreur conçue pour les besoins du géant du commerce en ligne.

Related: