background preloader

Bernard Werber

Bernard Werber
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bernard Werber Bernard Werber en février 2013 par Michel Restany. Œuvres principales Son œuvre, traduite dans une trentaine de langues, fait se rencontrer philosophie, spiritualité, science-fiction, polar, biologie, mythologie, etc. L'auteur qualifie parfois ses romans de « philosophie-fiction »[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Bernard Werber publie son premier roman, Les Fourmis, en 1991. À la suite de son livre éponyme, il a lancé l’Arbre des possibles, site Web et « projet pour rechercher ou imaginer les futurs possibles de l’humanité[7] ». Bernard Werber est membre du collectif d'écrivains français La Ligue de l'Imaginaire créé en 2008. Écriture[modifier | modifier le code] Son style d’écriture mêle différents genres, notamment la saga d’aventure, la science-fiction, de l’entre-deux-guerres et le faux conte philosophique. Dans deux romans, Bernard Werber décrit des auteurs de littérature. — Bernard Werber, Soutien à l'INREES Related:  Auteurs

La bonne blague de Werber LIVRES - Auteur prolifique et à succès, Bernard Werber était de passage à Bruxelles il y a deux jours pour présenter son dernier roman, « L’oeil du Cyclope». Bernard Werber, auteur prolifique de best sellers depuis ses célèbres Fourmis il y a près de 20 ans met cette fois son imagination débridée au service d’un polar-fiction qui nous plonge dans ce qui est le propre de l’homme : l’humour. L’humour est une constante dans vos livres. C’est le fait de ne pas maîtriser l’humour qui vous a donné l’envie d’écrire un roman autour de ce thème? Dans votre roman, l’humour est l’arme ultime du pouvoir. Auteur indépendant, mais très lié à vos lecteurs chez qui vous suscitez une interactivité, notamment via internet (« L’Arbre des possibles ») ou avec les blagues qu’ils vous ont envoyées et qui sont reprises dans ce roman. Quel est l’humour qui fait vraiment rire Bernard Werber ?

Charles Baudelaire signature Vue de la sépulture. Charles Baudelaire est un poète français. Né à Paris le 9 avril 1821, il meurt dans la même ville le 31 août 1867. Biographie Jeunesse Un an plus tard, sa mère se remarie avec le chef de bataillon Jacques Aupick. Vie dissolue De retour à Paris, Charles s’éprend de Jeanne Duval, une « jeune mulâtresse » avec laquelle il connaîtra les charmes et les amertumes de la passion. En dandy, Baudelaire a des goûts de luxe. Dessin de Courbet pour Le Salut public, 1848. Portrait-charge par Nadar. Condamnation des Fleurs du mal Lettre de Charles Baudelaire à l'impératrice Eugénie lui demandant d'intervenir afin que soit diminuée l'amende dont avaient été frappées Les Fleurs du mal, 6 novembre 1857. Dernières années Baudelaire quelques mois avant sa mort. Le 24 avril 1864, très endetté, il part pour la Belgique afin d’y entreprendre une tournée de conférences. C’est en Belgique que Baudelaire rencontre Félicien Rops, qui illustre Les Fleurs du mal en 1866. Domiciles du poète

Isaac Asimov Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Isaac Asimov Isaac Asimov en 1965. Œuvres principales Biographie[modifier | modifier le code] Enfance russe[modifier | modifier le code] Issu d’une famille juive, fils de Judah Asimov et de Anna Rachel Berman, Isaac naquit à Petrovitchi — près de Smolensk, en Russie — à une date inconnue, entre le 4 octobre 1919 et le 2 janvier 1920 (c’est à cette date-ci qu'il célébrait son anniversaire, adulte)[2]. Éducation et carrière[modifier | modifier le code] À la maison, à Brooklyn, les parents ne parlaient russe que quand « ses grandes oreilles ne devaient pas entendre »[5] : il n'apprit donc jamais la langue. Asimov se définit comme un enfant prodige. Ses études furent assez brillantes pour lui permettre, grâce à une bourse, d’entrer à l’université Columbia. Parallèlement, il commença à écrire de la science-fiction et vit sa première nouvelle, Marooned Off Vesta (Au large de Vesta), publiée en 1939. Vie privée et carrière[modifier | modifier le code]

Jules Verne Jules Verne photographié par Nadar, vers 1878. signature Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes et mort le 24 mars 1905 à Amiens, est un écrivain français dont l'œuvre est, pour la plus grande partie, constituée de romans d'aventures évoquant les progrès scientifiques du XIXe siècle. Les romans de Jules Verne, toujours très documentés, se déroulent généralement au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. Outre ses romans, on lui doit de nombreuses pièces de théâtre, des nouvelles, des récits autobiographiques, des poésies, des chansons et des études scientifiques, artistiques et littéraires. L'œuvre de Jules Verne est universelle ; selon l’Index Translationum, avec un total de 4 751 traductions, il vient au deuxième rang des auteurs les plus traduits en langue étrangère après Agatha Christie et devant Shakespeare[1]. Biographie Jeunesse De plus, plusieurs accessits de musique vocale montrent son goût pour cette matière, goût qu'il conservera toute sa vie[N 5]. Étudiant à Paris Postérité

Dan Abnett Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dan Abnett Dan Abnett en 2010 Œuvres principales Biographie[modifier | modifier le code] Ses romans se déroulant dans les univers de Warhammer et Warhammer 40,000, publiés par Bibliothèque Interdite sous licence de Games Workshop se vendent plutôt bien, avec un total de plus d'un million exemplaires vendus depuis leur parution en mai 2008[1]. Bibliographie[modifier | modifier le code] Warhammer[modifier | modifier le code] DC Comics[modifier | modifier le code] Wildstorm[modifier | modifier le code] The Authority Marvel[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code]

Guy de Maupassant Œuvres principales Henry-René-Albert-Guy de Maupassant [gi d(ə) mo.pa.ˈsɑ̃] est un écrivain et journaliste littéraire français né le 5 août 1850 au château de Miromesnil à Tourville-sur-Arques[1],[2] (Seine-Inférieure) et mort le 6 juillet 1893 à Paris. Biographie Gustave de Maupassant, le père de l'écrivain. Laure Le Poittevin, mère de Guy de Maupassant (date de prise de vue inconnue). Guy de Maupassant à sept ans. Enfance et jeunesse Guy passe le reste de son enfance dans la maison « Les Verguies », une grande bâtisse du XVIIIe siècle à Étretat — que Laure sur les conseils de son frère, Alfred Le Poittevin, a acquise avant son mariage[5] — où, entre mer et campagne, il grandit dans l'amour de la nature et des sports en plein air ; il va pêcher avec les pêcheurs de la côte et parle patois avec les paysans. À 13 ans, il est pensionnaire de l'Institution ecclésiastique d'Yvetot, selon le souhait de sa mère. Premiers métiers Débuts littéraires Maupassant à la fin de sa vie. Écrivain à succès Thèmes

H. P. Lovecraft Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. H. P. H. Œuvres principales Compléments Ses sources d'inspiration, tout comme ses créations, sont relatives à l'horreur cosmique, à l'idée selon laquelle l'homme ne peut pas comprendre la vie et que l'univers lui est profondément étranger. Bien que le lectorat de Lovecraft fût limité de son vivant, sa réputation évolue au fil des décennies et il est à présent considéré comme l'un des écrivains d'horreur les plus influents du XXe siècle ; avec Edgar Allan Poe, il a « une influence considérable sur les générations suivantes d'écrivains d'horreur »[5]. Stephen King a dit de lui qu'il était « le plus grand artisan du récit classique d'horreur du vingtième siècle »[6],[7]. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code] Après l'hospitalisation de son père, Lovecraft est élevé par sa mère, ses deux tantes, Lillian Delora Phillips et Annie Emeline Phillips, et par son grand-père maternel, Whipple Van Buren Phillips.

Jacques Prévert Œuvres principales Compléments Biographie[modifier | modifier le code] Jacques Prévert ne se sent pourtant pas encore écrivain. Il s’installe rue Dauphine et intègre le groupe des Lacoudem, également lié par une forte amitié[5]. Toute sa vie, Jacques Prévert témoignera d'un engagement politique sincère. Cet engagement sera à l'origine de ses plus belles réussites et de nombre de ses déboires. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il protège son ami Joseph Kosma[17], qui, grâce à lui, peut poursuivre son travail de musicien, et il aide également le décorateur Alexandre Trauner à se cacher. Ses poèmes sont mis en musique par Joseph Kosma dès 1935 (À la belle étoile) ; ses interprètes sont, entre autres, Agnès Capri, Juliette Gréco, les Frères Jacques, Yves Montand. L’un et l’autre se connaissent de nom. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il se réfugie à Nice[5],[Note 1]. Ils se retrouveront dix ans plus tard exactement. Famille et vie privée[modifier | modifier le code] La musique classique

Apprendre à écrire comme un écrivain, une introduction au monde de l'écriture PrésentationAlors, vous voulez devenir écrivain ? Vous avez probablement déjà fait un petit parcours dans l’écriture, peut-être aviez vous de bons résultats à l’école dans ce domaine, ou vous avez tout simplement toujours aimé l’idée d’écrire pour le plaisir et même pour gagner de l’argent. Au moment où vous possédez la volonté d’écrire, vous n’êtes pas certain de savoir où aller à partir de là et comment démarrer. Eh bien, si cette description s’applique sur vous, cet article vous est destiné.Beaucoup de personnes ont été exactement dans cette même embarcation lorsqu'ils ont commencé à écrire, et chacun finit par trouver sa voie à travers une marée de confusions qui apparaît toujours lorsqu’on commence quelque chose pour la première fois. A moins d’être extraordinairement talentueux, comme certains écrivains amateurs, la grande plupart tomberont dans les mêmes pièges et les mêmes défis qu'il faudra relever quand on est débutant. Tout de suite, nous allons discuter la question suivante.

André Malraux André Malraux, né le 3 novembre 1901 dans le 18e arrondissement de Paris et mort le 23 novembre 1976 à Créteil (Val-de-Marne), est un écrivain, aventurier, homme politique et intellectuel français. Essentiellement autodidacte et tenté par l'aventure, André Malraux gagne l'Indochine, où il participe à un journal anticolonialiste et est emprisonné en 1923-1924 pour vol et recel d'antiquités sacrées khmères. Revenu en France, il transpose cette aventure dans son roman La Voie royale publié en 1930, et gagne la célébrité dans la francophonie avec la parution en 1933 de La Condition humaine, un roman d'aventure et d'engagement qui s'inspire des soubresauts révolutionnaires de la Chine et obtient le prix Goncourt. Militant antifasciste, André Malraux combat en 1936-1937 aux côtés des républicains espagnols. Son engagement le conduit à écrire son roman L'Espoir, publié en décembre 1937, et à en tourner une adaptation filmée Espoir, sierra de Teruel en 1938. Jeunesse[modifier | modifier le code]

Related: