background preloader

La ville du futur sera campagnarde

La ville du futur sera campagnarde
» Retrouvez notre dossier «La ville de demain» Un homme en costume, faisant, à grand peine, rentrer sa vache dans un ascenseur. En son temps, cette publicité pour les produits laitiers avait fait beaucoup rire. Car pourquoi donc avoir une vache chez soi quand il suffit d'aller au supermarché pour acheter une brique de lait? Dans la ville de demain, pourtant, les vaches feront peut-être leur réapparition. Comme les basses-cours, les cochons ou les potagers. Après des décennies d'urbanisation des campagnes, les jardins forcent en effet la porte des villes et les champs pénètrent dans les faubourgs. La ville de demain risque en effet la crise d'inanition. L'Ile-de-France, pourtant réputée pour ses immenses champs de blé, est ainsi en permanence sous la menace du jeûne: elle ne produit que quelques maigres pourcents de sa consommation alimentaire et Rungis, dont 50% environ des approvisionnements viennent de l'étranger, ne dispose que d'environ 3 jours d'autonomie! Des jardins sur les toits

http://www.slate.fr/story/45819/ville-campagne-futur

Related:  futurVivre autrementLES perspectives énergétiques, entre bio et technologiesHabitat participatif etc

éco-cité Des villes flottantes, insubmersibles, durables et au design époustouflant : les Lilypad pourraient accueillir jusqu’à 50 000 habitants chacune. Ces véritables "éco-cités" ou "villes amphibies" représentent une solution inédite pour abriter les futurs réfugiés climatiques. Tour d'horizon de ce projet écologique fou et avant-gardiste.Devant un futur si pessimiste, il est important de prévenir très vite les conditions de vie difficiles et le flux des premiers réfugiés climatiques. L’architecte franco-belge Vincent Callebaut propose une solution : créer des "villes amphibies", qui flottent sur l’eau, pour abriter ces populations. Ce projet prévoit des villes insubmersibles, mi-aquatiques, mi-terrestres, qui reposeraient sur un lagon artificiel.Les rues et les constructions seraient camouflées par une végétation luxuriante. En chaque centre, une zone lagunaire permettrait de lester la structure.Chaque ville peut voyager autour du monde.

En quête d’un lieu utopique : « Vous avez l’air sérieux, pas trop hippies » Benjamin et sa femme Yazmin ont le projet fou de monter une communauté sans argent, dans le sud de la France. Suite de leur aventure sur Rue89 : le couple est sur la piste d’un terrain en Ariège. En voiture vers le terrain de Gérard (DR) Pendant les municipales, les maires sont à l’écoute de leurs citoyens et c’est donc un moment idéal pour présenter notre initiative. L’idée de se faire offrir un terrain est très utopique, même pour nous. Certains nous écrivent pour nous dire que ce serait plus simple si nous commencions une campagne de « crowdfunding » (finance participative) ou que nous demandions des aides européennes.

Motit, le motopartage électrique Après l’autopartage, voici le motopartage. Depuis quelques semaines, les barcelonais peuvent se déplacer grâce à Motit, des scooters électriques en libre service mis à disposition dans les rues de la cité catalane. Et si l’une des tendances de 2014 était la fin de la propriété ? Un article de La Tribune avance cette hypothèse et donne comme exemple la floraison de services de location courte durée de véhicules urbains : Autolib, velib, pour ne citer que des exemples parisiens. Motit est un nouvel exemple de ce mode de mobilité urbaine, partagée, mais aussi électrique, Il s’agit du premier réseau de scooters électriques en libre service, déployé dans les rues de Barcelone, en Espagne.

Les éco-quartiers sont-ils le futur de la ville ? C’est dans les villes que sont consommés 75% de l’énergie mondiale. Elles sont encore très dépendantes des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz naturel). Ces cinquante dernières années, les villes européennes se sont étendues en moyennes de 78% alors que les populations ne grossissaient que de 33%. Les données, enjeu majeur des smart grids - Actu-SmartGrids Les données, enjeu majeur des smart grids Depuis les années 2000, le domaine énergétique et plus particulièrement le secteur électrique, est en pleine mutation. En effet, les questions environnementales et la raréfaction des ressources naturelles fossiles ont amené à réfléchir autrement quant aux modes de consommation d’énergie. La complexité de ce nouveau défi impose de considérer une diversité des solutions, chaque solution prise à part ne permettant pas en soi d’adresser la situation.

20 métiers étonnants qui pourraient exister dans le futur Les technologies évoluent sans cesse, surtout dans le web. Les métiers et compétences nécessaires doivent s’adapter à ces évolutions. Qui aurait par exemple pu imaginer il y a 15 ans qu’aujourd’hui être développeur d’applications mobiles ou expert en sécurité de stockage dans le cloud seraient tout ce qu’il y a de plus normal ? Qu’aurait pensé ma conseillère d’orientation si je lui avais dit que je voulais devenir community manager ou ninja strategist ? La permaculture grand format La permaculture est une approche globale que l’on peut mettre en pratique à l’échelle d’un jardin, d’une maison, d’un hameau, mais qu’en est-il à une échelle beaucoup plus grande ? Nous avions déjà évoqué dans le premier dossier de Kaizen consacré aux villes comestibles la ferme urbaine de l’éco-quartier de Lanxmeer à Culemborg, petite ville de 27 000 âmes au sud d’Utrecht aux Pays-Bas. Ce quartier unique à plus d’un titre est justement le fruit d’une réflexion globale qui prend racine dans la permaculture. Retour à Culemborg Le projet a démarré en 1993, impulsé par la dynamique Marleen Kaptein.

Le greenwashing passe en justice Nouvelle-Zélande / / Océanie Les étiquettes “vertes” poussent sur tous les produits et dans tous les rayons, mais peuvent facilement induire en erreur. La Chambre de Commerce s’attaque à six cas pour désamorcer la tendance mensongère, involontaire ou non. Le greenwashing est un technique marketing punie par la loi. ©hikingartist.com Les peines encourues pour le greenwashing vont de 60 000 dollars pour un individu à 200 000 dollars pour une entreprise, contre plusieurs dizaines de milliers de dollars pour obtenir une certification écologique légitime preuve à l’appui.

Quand la France rurale revendique l’indépendance énergétique Voilà quinze ans qu’un petit territoire breton a entamé sa mue écologique. Le Mené est devenu le symbole d’une transition écologique en voie d’achèvement. Sa recette ? Puiser dans ses quelques ressources locales – biomasse, soleil et vent – pour produire une grande partie de l’énergie consommée. Les nouveaux espaces urbains, nouveaux espaces publicitaires Que la publicité envahisse l’espace public n’a rien de vraiment nouveau. Mais les temps changent, lentement mais sûrement, et la publicité se trouve aujourd’hui de nouveaux terres vierges à coloniser. L’évolution est somme toute assez logique: le rejet croissant de la publicité (dont les anti-pubs en sont la forme la plus visible) oblige cette dernière à trouver des parades. Le simple affichage ne suffit plus: l’heure est à l’hybridation, dans la forme autant que dans le fond, entre les marques et la «fabrique» de la ville. Autrement dit: les marques s’autoproclament acteurs urbains à part entière, sous différentes formes. Certains se transforment par exemple en promoteurs immobilier, à l’instar de Facebook qui se lance dans la construction de logements, autour d’un style de vie sensé représenter les valeurs de sa marque.

Les apocalypses auxquelles vous avez échappé Vous pouvez désormais savoir en un coup d'oeil à combien de fins du monde vous avez échappé. Le site Popular Science a publié le mercredi 31 juillet une infographie produite par l'agence Accurat, celle-ci rassemble toutes les prophéties annonçant la fin du monde sur une frise chronologique avec les auteurs, les dates d'apocalypse prévues et les causes. «Si vous lisez ceci et que vous n'êtes pas d'une race alienne qui a anéanti l'humanité, alors l'apocalypse ne s'est pas encore produite. Squats, zones autonomes: qui sont les nouveaux révolutionnaires ? - 22 juin 2014 Voilà un livre qui ne ressemble à rien de connu. Trois paris s'y superposent. Un pari politique: raconter ce qui bouillonne aux marges de la société française depuis quinze ans, faire entendre ces nouveaux activistes dont on ne connaît que la silhouette entrevue au détour d'un reportage sur Tarnac ou Notre-Dame-des-Landes. Un pari éditorial: c'est un ouvrage hors norme, habité par une puissance vitale qui s'exprime jusque dans la profusion - 700 pages - et un formidable travail graphique. Un pari littéraire enfin: dès l'incipit, l'écriture installe son étrange mélange de parole militante, de travail théorique et de chant poétique: «De ce début de siècle, nous avons encore le souvenir. De ses révoltes, de ses insoumissions, nous sommes nombreux à ne rien vouloir oublier.»

La transition énergétique allemande: une introduction La transition énergétique, « l’Energiewende » en allemand, est une expression qui fait flores depuis peu en politique, en Allemagne comme en France, et ailleurs. L’abandon du nucléaire en Allemagne, suite à l´incident de Fukushima, a provoqué beaucoup de réactions. Pour quelques-uns, cette décision politique va dans la bonne direction, mais elle est encore trop modeste et sa mise en application trop lente. Pour d’autres, cette décision semble populiste, voire trop radicale.

Related: