background preloader

L’empire romain et la société d’opulence énergétique : un parallèle

L’empire romain et la société d’opulence énergétique : un parallèle
Le fonds de secours de la zone euro est lancé, mais c'est chaud (tandis qu'accessoirement, le fond de l'air paraît bien chaud pour un mois d'octobre, non ?) Si, comme l'espère l'Union européenne, la Chine crédite ce fonds de secours de quelques dizaines de milliards, un « changement tectonique » verra le jour, prédit sans risques le New York Times. Où passe la puissance ? Sur le front de l'énergie, l'agence Reuters rapporte que la soif de pétrole de la Chine est partie pour faire grimper encore plus haut les prix du brut, obligeant les pays développés à contracter leur propre consommation de carburants si la production pétrolière mondiale ne s'accroît guère au-delà de la tendance actuelle (ce qui est très probable). Le port de Shanghaï. Hop, analogie : allez savoir où elle nous mène. Au temps des Romains, la seule énergie disponible était celle du soleil. Mais « l'ennui avec le pillage, c'est qu'il ne peut avoir lieu qu'une seule fois », dit l'anthropologue.

Dix questions pour les cent prochaines années Ces derniers temps, le futur est comme asphyxié par les diverses situations d’urgence. L’angoisse provoquée par la crise économique européenne, les batailles politiques aux Etats-Unis, les convulsions sociales simultanées dans de nombreux pays et la possible décélération de la croissance chinoise ne sont que quelques-uns des sujets préoccupants à propos du futur immédiat, qui nous empêchent de nous projeter au-delà des prochaines semaines ou mois. C’est quelque chose de naturel, d’inévitable et de très humain. La Fondation Carnegie pour la paix internationale, le think tank pour lequel je travaille, vient de fêter ses 100 ans. Ce centenaire était l’occasion d’imaginer les différents scénarios qui modèleraient le monde sur les cent prochaines années. Le genre d’exercice que beaucoup considèrent comme banal, et ils n’ont pas tout à fait tort: il est peu probable que nos analyses s’avèrent exactes. Dans ces circonstances, pourquoi se livrer à cet exercice? Moisés Naím

L’urgence écologique - [Carnet de Louis Favreau Chaire de recherche en développement des collectivités (CRDC)] 1. Une planète en péril : la dérive écologique enfonce la société dans la crise La réflexion sociopolitique d’aujourd’hui s’interroge désormais sur la nature globale de la crise dont le déclencheur a été la politique de prêts hypothécaires à haut risque (subprimes) des banques américaines en 2008. Car on ne saurait se satisfaire d’un trop court diagnostic qui considère la crise de 2008 comme étant seulement financière (le crédit débridé) et économique (déstabilisation des entreprises, montée du travail précaire et chute de l’emploi). Il faut pousser plus loin et considérer que la crise est globale sans être totale (puisque certains pays, les émergents notamment, s’en tirent nettement mieux que la majorité) : économique à coup sûr, sociale par la montée des inégalités mais aussi, et à la même hauteur, écologique (alimentaire, énergétique et climatique). Les crises se télescopent : désastre annoncé Des échéances qui peuvent être fatales 2. 2.1. 2.2.

7 Questions That Can Change the World - Debbie Robins For me, the singular question that lies underneath everything that is happening right now -- from Occupy Wall Street to the brutal famine in Somalia -- is: WHAT KIND OF WORLD DO WE WANT TO LIVE IN? Those of you who know me well know I do not engage in the "right/wrong game." Everyone is entitled to their answer. Personally, I am giving this question more thought than ever before in my life. Here are some six additional questions I am posing to myself: What is my definition of wealth? One of my closest friends, HuffPost blogger and relationship expert Heide Banks just shared this brilliant commencement address with me, given by Paul Hawken in 2009. The unforgettable Commencement Address 2009, excerpted for this blog: Class of 2009: You are going to have to figure out what it means to be a human being on earth at a time when every living system is declining, and the rate of decline is accelerating. I'd love to hear your thoughts.

Pétrole, eau, terres... La crise de demain sera environnementale RIO+20. Au moment où les négociations à Rio +20 patinent et dans un monde déjà tendu, les crises environnementales et l’incapacité des gouvernements à inventer une nouvelle gouvernance du partage des ressources naturelles risquent de déstabiliser de façon majeure le système international. Une vue du ciel au-dessus du Cap Vert, en 2009 (NASA VIDEO/AFP) Nous entrons dans l’ère de la rareté. Alors que se précisent les limites physiques et écologiques du monde, les décideurs réunis à Rio +20 semblent ignorer le potentiel de tension et de conflit qui germe dans les crises écologiques. Ces nouveaux conflits s’inscrivent dans un monde dont le climat change, et qui devra faire face dans les prochaines années à bon nombre d’évènements climatiques extrêmes (sécheresses, inondations, canicule, etc.), dont nous ne mesurons pas aujourd’hui l’ampleur. Ils sont pour l’instant larvés. Arctique : le retour de la course à l’or noir Asie : l’autre front de la guerre de l’eau

Paul Gilding - Personal website of Paul Gilding “The Great Disruption” » Paul Gilding’s book The Great Disruption was released around the world over 2011 to wide acclaim. It is now being translated into various languages. The Dutch edition has been released (see here) with the German version due for release in late 2012. A bracing assessment of the planetary crisis that we can no longer avoid-and the once-in-an-epoch chance it offers to build a better world. “One of those who has been warning me of [a coming crisis] for a long time is Paul Gilding, the Australian environmental business expert. It’s time to stop just worrying about climate change, says Paul Gilding. The Great Disruption offers a stark and unflinching look at the challenge humanity faces-yet also a deeply optimistic message. The crisis represents a rare chance to replace our addiction to growth with an ethic of sustainability, and it’s already happening. Buy The Book Media & Speaking Enquiries Praise for The Great Disruption: Reviews for The Great Disruption: Full Reviews & Media

Qu'y avait-t-il donc dans le fameux "Rapport du Club de Rome" ? Documentation > Divers énergie > Divers > Qu'y avait-t-il donc dans le fameux "Rapport du Club de Rome" ? Qu'y a-t-il donc dans le "Rapport du Club de Rome" ? Février 2003 - dernière modification : novembre 2009 site de l'auteur : www.manicore.com - contacter l'auteur : jean-marc@manicore.com L'année 1968 est fréquemment associée, du moins pour nous Français, à un joyeux remue-ménage étudiant et ouvrier, qui est censé avoir marqué d'une pierre blanche un tournant décisif dans notre manière de voir le monde. Mais il est aussi possible d'associer cette année là à la création d'un organisme qui fera beaucoup parler de lui quelques années plus tard, même si sa naissance n'a pas fait tant de bruit : le Club de Rome. Que contient donc ce fameux rapport ? Par contre, à la page 174 de la traduction française, on trouve un tableau indiquant que les réserves connues de pétrole, en 1970, représentent 30 années de consommation (sans intégrer d'augmentation annuelle). Quels résultats donne le modèle ?

Pourquoi la prospective devrait intéresser les RH ? Demain ne sera pas comme hier. Il sera nouveau et il dépendra de nous. Il est moins à découvrir qu’à inventer. Gaston Berger, Extrait de la Phénoménologie du temps et prospective. Le Centre d’Analyse Stratégique, institution d’expertise auprès du Premier Ministre, a fait paraître cet été, un rapport d’étude intitulé “Le travail et l’emploi dans 20 ans”. Ce rapport, pourtant extrêmement passionnant, est sorti dans l’indifférence quasi générale, notamment celle des professionnels des RH, alors qu’il constitue une formidable base de réflexions pour anticiper les évolutions de l’entreprise et le rôle des RH. Source FlickR : OpenSourceWay Quelles sont les principales conclusions de ce rapport ? Evolution des relations dans l’entreprise Les relations futures seront caractérisées par un affaiblissement de la subordination et la remise en cause de l’autorité, accompagnée d’une demande croissante d’autonomie de la part des collaborateurs. Remise en cause des 3 unités de lieu, temps, action

Crise écologique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En écologie, une crise écologique se produit lorsque le milieu de vie d'une espèce ou d'une population évolue de façon défavorable à sa survie. Quelques hypothèses sur les origines possibles des crises écologiques[modifier | modifier le code] Une crise écologique peut avoir une ou plusieurs origines.. Il peut s'agir d'un environnement dont la qualité se dégrade par rapport aux besoins de l'espèce, suite à une évolution des facteurs écologiques abiotiques. Enfin, il peut aussi s'agir d'une situation qui devient défavorable à la qualité de vie de l'espèce (ou de la population) suite à une trop forte augmentation du nombre d'individus, ce qui impose une forte pression sur son environnement de vie. Manifestations des crises écologiques[modifier | modifier le code] L'extinction des espèces[modifier | modifier le code] Elles peuvent aussi être d'origine anthropique ou naturelle. Crises locales et crise globale[modifier | modifier le code]

Construire notre futur, Lors de la conférence comment construire un... Démêler le vrai du faux dans la flambée des prix agricoles mondiaux Jacques Berthelot, (jacques.berthelot4@wanadoo.fr), Solidarité (http:/solidarite.asso.fr)15 juillet 2008 Plan I – Classement des causes de la flambée récente des prix agricoles mondiaux II – L’envolée récente des prix des principaux produits agricoles à usage alimentaire III - La baisse de la production et des stocks de grains face à la hausse de la demande IV – La responsabilité des principaux pays dans la flambée des prix agricoles mondiaux A – Excédents & déficits des échanges agricoles et alimentaires dépendent des produits inclus B – Chine et Inde ne sont pas responsables de la flambée récente des prix agricoles mondiaux C – Les Etats-Unis et l’Union européenne portent la responsabilité essentielle 1) Les EU, le bioéthanol de maïs et le biodiesel de soja 2) L’Union européenne, le bioéthanol de céréales et betterave et le biodiesel de colza 3) Les autres responsabilités des EU et de l’UE dans les émeutes actuelles de la faim I – Classement des causes de la flambée récente des prix agricoles

Lester Brown:”Notre point faible, c’est l’alimentation” Lester Brown est en France en ce moment pour le lancement de l’édition française de son dernier livre « Basculement, comment éviter l’effondrement économique mondial », co-édité par Rue de l’échiquier (qui a aussi publié il y a quelques mois Biomimétisme de Janine Benyus) et Souffle court Edition. Dans ce nouvel ouvrage, il s’interroge sur notre capacité à prendre des décisions avant de basculer dans l’irréparable. Lester Brown : « Je me suis longtemps irrésolu à croire que l’alimentation, pouvait être le point faible de notre civilisation. Aujourd’hui j’en suis convaincu ». Le temps du tipping point Chaque livre de Lester Brown est d’importance. En 2001, il décide de passer à un autre champ d’action, en proposant des scénarios politiques globaux pour sortir de l’ornière écologique économique et politique dans lequel il voit la société s’enfoncer. Ses analyses, peu entendues au début, se sont révélées exactes. Alimentation : que nous réserve cette prochaine décennie ?

Manicore manicore.com et jancovici (pas .com), mode d'emploi dernière version : août 2010 source : www.manicore.com - contacter l'auteur : jean-marc@manicore.com Même si l'être humain sait parfois faire preuve d'une créativité et d'une inventivité surprenantes, une partie des messages électroniques que je reçois (cela a surtout été vrai au début de la mise en ligne de ce site) concerne quelques questions récurrentes sur le fonctionnement de mon site ou de ma liste de diffusion, ou la possibilité de reproduire un texte ailleurs. Il arrive aussi assez souvent que j'ai des réactions "d'incompréhension" parce que je n'ai pas répondu - ou pas encore répondu, plus exactement - à un message que j'ai reçu. Les "réponses aux questions les plus courantes" de cette page sont regroupées en 5 rubriques : Quelques précisions sur ce site Qui se cache derrière manicore.com ? Bien qu'il porte le nom de ma modeste société personnelle (nécessairement modeste puisque j'en suis le seul employé !) La réponse est non.

Institut D'Etudes Systémiques Groupe Chronos

Related: