background preloader

… plantes sauvages « Le sens de l’humus

… plantes sauvages « Le sens de l’humus
Cliquez sur les miniatures pour voir les photos en grand. Merci de nous signaler toutes les erreur que vous pourriez constater. Cette page recense toutes les plantes poussant à l’état sauvage trouvées un jour ou l’autre sur la parcelle du Sens de l’humus aux Murs à Pêches, à Montreuil. Voir aussi l’article : Mangez vos mauvaises herbes sur ce blog, et l’article Théorie des plantes bioindicatrices sur le site. Les photos sont de Jean-Marie, Cristel et Fabien, les commentaires sur les vertus médicinales des plantes de Jean-Marie. Pissenlit, taraxacum officinale, comestible : Rumex à feuilles obtuses, rumex obtusifolius, comestible Mouron blanc (Mouron des oiseaux), stellaria media. Mode d’emploi (le plus simple) : décoction. une poignée de plante, 2 litres d’eau, faire bouillir jusqu’à réduction de moitié. Ortie, urtica dioica. Lamier blanc, Lamium album, comestible. Lamier pourpre, Lamium purpureum, comestible : Bourrache, borrago officinalis, annuelle. Souci des champs, calendula arvensis.

occupyvaud Bientôt, tous obligés d'être végétariens? ALIMENTATION Selon des experts des ressources en eau, l'humanité va devoir considérablement changer son mode d'alimentation... Audrey Chauvet Créé le Mis à jour le Mots-clés alimentation On ne s’en rend pas compte, mais manger un steak revient à boire beaucoup d’eau. Ce n’est pas que les vaches soient de grandes assoiffées, mais les milliers de litres qui ont servi à produire la nourriture pour le bétail impactent considérablement «l’empreinte eau» de nos assiettes de carnivores. De 20% à 5% de viande dans l’assiette De 20% de nos assiettes, la part d’aliments carnés devrait être portée à 5% seulement si l’on veut que les deux milliards d’humains supplémentaires en 2050 aient aussi accès à la viande. Une nouvelle recette pour nourrir le monde Il va donc falloir faire un choix: manger de la viande ou produire de l’électricité grâce à la force hydraulique, et des compromis en partageant équitablement les ressources avec les pays en forte croissance démographique.

Plantes médicinales - Se soigner par les plantes - Phytothérapie Comment récolter et sécher les plantes médicinales ? 1. Récoltez et coupez les feuilles, fleurs ou tiges de préférence lors d’un matin ensoleillé et sec (pas de rosée). Evitez toutefois un soleil trop chaud (par ex. entre 10 h et 14 h), car la plante se protège et stocke en partie ses propriétés à l’ombre hors de portée du soleil. De plus il faudrait récolter les plantes par temps sec et si possible loin des endroits pollués comme les routes ou les champs cultivés. 2. 3. Evitez également de stocker les plantes séchées dans des sachets de plastique, sachant certains effets de ces matériaux sur notre santé. Quiz sur les plantes médicinales A lire: Culture des plantes médicinales dans votre jardin, conseils pratiques

Le potager en carrés : explication pour débuter Il suffit d'un petit coin de jardin pour cultiver quelques légumes. Avec le potager en carrés, vous pouvez vous faire plaisir rapidement et simplement, sans vous lancer dans le grand jardinage! Voici les grands principes... Un potager en carrés : qu'est-ce que c'est ? A tout seigneur, tout honneur : c'est un jardinier américain, Mel Bartholomew, qui a popularisé la technique du potager en carrés dans son ouvrage "Square Foot Gardening" publié pour la première fois en 1981. Les grands principes de cette méthode sont extrêmement simples. Les principaux avantages de cette nouvelle approche culturale... Pourquoi un potager en carrés Salade, betterave, bette... cultivées en carrés La motivation première doit être : le plaisir de jardiner, et de cultiver quelques légumes "soi-même", sans pour autant se lancer dans un potager de dimensions industrielles ! Sauf rares exceptions, le jardinier d'aujourd'hui ne cultive plus son potager pour assurer les besoins complets de sa famille.

Informations Vive le potager au carré Organiser l’espace Nul besoin en effet de posséder beaucoup de terrain pour profiter de légumes à déguster en famille. La technique du potager en carré permet d’ailleurs de profiter « de tout un peu ». Elle se base sur de petites surfaces, de 1,20 m de côté permettant un entretien facile. Semer ou planter En fonction des cultures envisagées, vous opterez pour l’achat de plants ou le semis. Faites un bon choix de variétés Privilégiez les formes qui ne prennent pas trop de place. Prenez de la hauteur Quelques bambous ou une trame de fer à béton bien fixée permettent de cultiver, au centre, des légumes grimpants comme les haricots à rame voire le haricot d’Espagne aussi joli en fleurs que délicieux en gousses. Des simples indispensables Dans le moindre espace libre, installez des touffes de persil, du basilic, du thym, de la sarriette, de la ciboulette ou encore de l’estragon de bouture. Côté technique culturale Des jolies fleurs à manger… Philippe Ferret

A Low Impact Woodland Home The site before starting Hole dug and level, post positions marked out, dry stone foundation walls down, first retaining wall built against front bank. 30 or so small trees and a bit of chainsawing later. Lift logs, prop up, nail together and continue until no longer wobbly. Split logs over the top and palettes on the floor. Tree in to prop up sleeping platform. Straw delivery. Build straw bale wall inside, a fun and quick job. Pop windows in the holes, stuff straw into any gaps then chainsaw trim the bales smooth with cute roundy corners. Father-in-law and tool bench, 4.30am. Spring, mud on the roof, plastering and whitewashing done, landscaping nearly finished, beer brewing, bread in the oven.

Le potager en carrés : comment débuter ? Dès février, nous (enfin, surtout Nicolas, mon petit mari bricoleur ;-) nous mettons au travail pour la réalisation des chassis de bois (1m30 x 1m30) destinés à abriter chacun 16 carrés de culture, d'environ 30 cm de côté. Au Nord de la Loire, en effet, on conseille des carrés un peu plus grands (130 de côté plutôt que 120) afin d'améliorer l'ensoleillement de chaque mini-carré de plantes. Après ça, on place les carrés (nous avons vu grand avec 6 carrés) sans lésiner sur les allées, qui doivent être bien larges (80 cm environ). J'ai mis des dalles en bois exotique, jolies mais pas très durables et... un abri trop facile pour les limaces ! Sur deux côtés, c'est de l'herbe, pas idéal pour les limaces ni pour les graines et racinesindésirables (liseron, chiendent, renoncules, pissenlits...)... Les petits buis sur les coins, par contre, sont très mignons. Remplir les carrés de terre (bonne terre, avec compost) semble un préalable indispensable à toute culture.

Related: