background preloader

Panier bio : comparez les distributeurs de fruits légumes avec Mon panier bio

Panier bio : comparez les distributeurs de fruits légumes avec Mon panier bio

La Fabrique hexagonale | Les produits fabriqués en France, les entreprises qui fabriquent en France Les acteurs de l'agroécologie et de la semence dans le Monde 43.08460, 1.36725 /fr/network/Association%20Kokopelli%20pour%20la%20d%C3%A9fense%20des%20semences%20et%20de%20l'humus Association Kokopelli pour la défense des semences et de l'humus Distribue des semences issues de l'agriculture biologique et biodynamique dans le but de préserver la biodiversité semencière et potagère. /images/content/acteur/1/kokopelli-logo.png 0 1 0 En savoir plus 43.85363, 5.45643 /fr/network/Le%20potager%20d'un%20curieux Le potager d'un curieux Au pied du Luberon, Jean-Luc Danneyrolles cultive depuis plus de vingt ans un potager entièrement dédié à la curiosité et à la biodiversité. /images/content/acteur/20131001-120218/danneyrolles_02.jpg 0 0 0 En savoir plus 44.62028, 4.47608 /fr/network/Didier%20Meunier%20-%20S%C3%A8m'%20La%20Vie%20 Didier Meunier - Sèm' La Vie Agroécologiste sans frontières - Formateur en agroécologie et en production de semences.

Germinaissances.com - décoration intérieure, plantes faciles, jardinage urbain Made in France, acheter français - Madine France Choux-fleurs et Pissenlits Accueil / MesCoursesPourLaPlanète.com La Ruche qui dit Oui au collaboratif Avec un modèle technologiquement innovant et un projet fort et ambitieux pour renouer les liens entre les consommateurs et les producteurs, La Ruche qui dit Oui est devenue une emblème de la consommation collaborative appliquée à la distribution alimentaire. La Ruche qui Dit Oui s’est lancée commercialement en septembre 2011 avec une promesse simple : proposer aux consommateurs des produits locaux et de saison, à un prix raisonnable, partout en France. L’entreprise, fondée par Guilhem Chéron pour le design du système et Marc-David Choukroun dans le rôle de la prouesse technique, est née d’un double constat. D’un côté, l’émergence de nouvelles aspirations alimentaires des français : choix du bio, du local, quête de goût et de qualité, recherche d’un lien direct avec les producteurs ; de l’autre, l’absence d’un outil simple sur Internet permettant aux agriculteurs de vendre leurs produits en direct, en particulier lorsqu’il s’agit de produits frais. La Ruche qui dit oui! Pierre Metivier

Accueil Annuaire national des AMAP Une voie étroite pour la sécurité alimentaire d'ici à 2050 Face aux effets conjugués de la croissance démographique et du retard au développement, entre une somme de solutions venant de techniques du vivant, souveraines mais pour longtemps inaccessibles aux déshérités, et des affrontements pour les ressources de survie en terres et en eau, parfois sous couvert de conflits ethniques ou religieux, il reste un passage le plus souvent ouvert, mais quelquefois hasardeux et très dangereux: Une voie étroite pour la sécurité alimentaire d'ici à 2050 Philippe COLLOMB Publié par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture Avertissement concernant les termes géographiques: « Les appellations employées dans la présente publication et la présentation des données qui y figurent n'impliquent de la part de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture aucune prise de position quant au statut juridique des pays, territoires, villes ou zones, ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs frontières ou limites. »

Producteur en vente directe de produits fermiers producteur de viande boeuf poulet fermier de qualités dans votre région Du producteur au consommateur Marre du chou ? Pourquoi j'ai changé de panier bio | Rue89 Planète Un cageot de légumes bio aux Etats-Unis (Thebittenword.com/Flickr) En trois ans d’expérience dans la livraison des paniers bio, je fais presque figure de vétéran de ce nouveau mode de consommation et je pense avoir quelques réflexions -forcément subjectives- à partager. Témoignage. Les deux premières années, j’ai fait partie d’une Amap (Association pour le maintien de l’agriculture paysanne, pour ceux qui ne connaissent pas). Il s’agit d’un regroupement de personnes qui s’auto-organisent et conviennent avec un paysan de lui pré-acheter sa récolte, le plus souvent un semestre à l’avance. Pour 60 euros par mois, je bénéficiais toutes les semaines d’un panier garni de fruits et de légumes bio d’environ quatre kilos. Chaque Amap est différente. Avantage du système : on peut proposer quels fruits et légumes seront mis en culture l’année suivante (à condition que la terre de l’agriculteur soit adaptée, ne demandez pas des melons à un francilien, ou alors ils seront immangeables).

Related: