background preloader

Être tuteur dans le cadre du nouveau programme infirmier : une révolution et une compétence à part entière

Être tuteur dans le cadre du nouveau programme infirmier : une révolution et une compétence à part entière

Guide du Tuteur en ligne Vous n'avez accès qu'à la première partie du guide. Inscrivez-vous pour profiter de la seconde partie ainsi que des fiches de travail. Si vous êtes déjà inscrit, rendez-vous en page d'accueil afin de vous identifier. Le tutorat Définition du Tutorat Définition générale Diversité des situations tutorales Le Tutorat et les formations en alternance Le Tutorat et la gestion des compétences dans l'entreprise La fonction tutorale Missions confiées au tuteur Activités concrètes liées au tutorat Accueillir et Accompagner Organiser une progression dans l'apprentissage Former sur le poste de travail Apprécier les progrès et évaluer les acquis Participer à la concertation avec l'organisme de formation Compétences liées à ces activités Les compétences relationnelles Les compétences pédagogiques Les compétences managériales Principes de base de la pédagogie en alternance Mise en œuvre du tutorat Avant la formation Mise en place de la fonction tutorale Organisation du dispositif pédagogique Pendant la formation Conclusion

Être tuteur dans le cadre du nouveau programme infirmier : une révolution et une compétence à part entière La nouvelle réforme du diplôme infirmier est basée sur un référentiel par compétences. Cela donne une très grande importance à la fonction de tuteur. Mais celle-ci rencontre deux problèmes : dans un contexte de restriction des moyens, la disponibilité et la formation des tuteurs ; leur coordination avec les maîtres de stage. La nouvelle réforme du diplôme infirmier est basée sur un référentiel par compétences. Dans tous les instituts de formation en soins infirmiers, elle a permis un travail de fond sur la pédagogie à adapter pour ce qui est un nouveau modèle, basé sur l’acquisition des compétences et son corollaire, les processus réflexifs.1 Pour un infirmier, être tuteur implique motivation, disponibilité et aptitudes pédagogiques : il s’agit d’accompagner l’étudiant dans l’acquisition de compétences professionnelles et de les évaluer. La démarche réflexive Travailler selon cette approche nécessite de partir des représentations que les apprenants ont des situations. Conclusion Notes 1.

Vers la onzième compétence infirmière Bonjour, Cela fait plus d’un an que je vous ai écrit, et depuis, je cherche, je cherche, je cherche… la onzième compétence… infirmière. Comme vous le savez, le nouveau programme de formation comporte dix compétences à acquérir : Accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiensÉvaluer une situation cliniqueConcevoir et conduire un projet de soins infirmiersMettre en œuvre des thérapeutiques et des examensInitier et mettre en œuvre des soins éducatifs et préventifsCommuniquer et conduire une relation dans un contexte de soinsAnalyser la qualité des soins et améliorer sa pratique professionnelleTraiter les informations pour assurer la continuité des soinsOrganiser et coordonner les interventions soignantesInformer, former des professionnels et des personnes en formation. De prime abord, cela semble cohérent, voire très cohérent. Critères d’évaluation : Qu’est-ce qui permet de dire que la compétence est maitrisée ? Tout cela est bien construit. Pour ce faire, je propose :

Le tutorat : une réponse à l'itinéraire de l'étudiant en soins infirmiers Le tutorat : une réponse à l'itinéraire de l'étudiant en soins infirmiers Introduction Le parcours de formation d’un étudiant pourrait s’appeler « itinéraire ». Cet itinéraire est par ailleurs singulier et professionnalisant car chaque étudiant peut choisir une partie de son parcours de formation et l’ensemble de celui ci l’amène à se projeter comme futur professionnel. Au cours de son itinéraire de formation, l’étudiant est soumis à des choix mais aussi à des contraintes imposées par le programme et par l’Institution dont il dépend par exemple : La durée des stages qui vont de 5 semaines sur un même lieu, à 10 semaines. reparties sur plusieurs services au sein d’un pôle. Ainsi, face à ce parcours, le tuteur joue un rôle : d’accompagnateur de l’innovation personnellede chercheur du sens d’aide à la découverte des fonctionnements et spécificités de chacun Le tuteur se pose les questions suivantes : Comment vais-je lui permettre de réussir? Ces différents systèmes peuvent être formateurs. Livres

Related: