background preloader

Dix « bonnes pratiques » sur les réseaux sociaux, pour les journalistes

Dix « bonnes pratiques » sur les réseaux sociaux, pour les journalistes
L’affaire dans laquelle est inculpée Dominique Strauss-Kahn est loin d’être achevée, mais elle illustre à quel point il devient impératif —pour les rédactions comme pour les journalistes— d’établir des règles du jeu claires sur l’utilisation des réseaux sociaux, tant ceux-ci jouent désormais un rôle central dans l’information. C’est l’objet d’un guide établi par l’ASNE, une association qui regroupe les dirigeants des principaux médias américains. Il établit à partir d’exemples concrets et de chartes existantes, dix « bonnes pratiques » sur les réseaux sociaux à destination des journalistes. Les réseaux sociaux, en particulier Twitter, sont au cœur de « l’affaire Dominique Strauss-Kahn ». C’est en effet, grâce à eux que la nouvelle de son arrestation rocambolesque a été connue, grâce à eux aussi que l’on a pu se tenir au courant en live, en suivant par exemple le hashtag #dsk. De cette synthèse, il ressort dix points clés, que je reprends de manière détaillée: 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9.

http://www.themediatrend.com/wordpress/2011/05/16/dix-bonnes-pratiques-sur-les-reseaux-sociaux-pour-les-journalistes/

Related:  Chartes des médias sociauxchartee-journalisme

Charte des médias sociaux Je voulais rédiger une étape entre les étapes du Social Media Snake afin de vous aider à élaborer votre charte des médias sociaux. Ne faisant pas partie intégrante de la stratégie, je n’ai pas inclus cette partie dans la méthode à suivre. Elle reste néanmoins une étape incontournable. Prise de parole des collaborateurs sur les réseaux sociaux : des règles et des usages à définir - Marie Wiriath - , Stratégie de marque Les entreprises sont présentes par différents biais sur les réseaux sociaux. Si cette présence correspond parfois à une politique maîtrisée et orchestrée, elle s'établit également à travers la communication individuelle et libre des collaborateurs de l'entreprise. Une présence voulue et organisée à travers la fonction du community managerInternet a ouvert un champ sans précédent en terme d’information. Le Web 2.0 représente une nouvelle phase, où l’interactivité et l’échange entre les internautes sont encouragés. Conscientes de cette réalité, bon nombre d’entreprises ont déjà investi les réseaux sociaux. Elles ont structuré une politique d’animation digitale, pour mettre en scène leur marque et pour tisser des liens plus étroits aves leurs publics.

Etre pigiste, c’est “beautiful” selon Technikart Le mensuel culturel a publié un article sur les pigistes, ces journalistes qui travaillent en freelance dans son numéro de février. Soit. Je ne suis pas sûre que cela plaise aux lecteurs qui doivent en avoir marre que les journalistes parlent de journalistes mais bon, au moins ça a intéressé la profession. A la lecture de l’article, j’ai d’abord rêvé. Et puis je me suis rapidement énervée tellement tout cela semblait écrit à la sauce “Alice aux pays des merveilles”. Le nombre de pigistes 9 exemples de chartes d’utilisation de pages Facebook De plus en plus d’associations, d’entreprises, de collectivités territoriales, d’organismes et aussi d’Espaces publics numériques possèdent une page Facebook. A mesure que ce nouveau mode de communication et d’échange s’installe chez les internautes, des chartes d’utilisation et chartes de modération des pages Facebook voient le jour afin d’expliciter des règles communes d’utilisation « engageant » les contributeurs et les administrateurs-modérateurs de la page créée et accueillant du contenu. Voici différents exemples de chartes d’utilisation de pages Facebook ou chartes de modération de pages Facebook qui peuvent aider à élaborer sa propre charte ou à guider des personnes en charge de cette mission ; chacune de ces chartes correspond à un contexte particulier :

Quelle charte pour les médias sociaux ? J’ai déjà eu de nombreuses occasions de vous rappeler que les médias sociaux sont encore très jeunes et que les pratiques ne sont pas encore suffisamment stabilisées pur pouvoir établir des “grandes règles” applicables par tous. Il n’empêche… si je devais vous donner une conseil ou mettre en évidence une bonne pratique, ça serait de fixer dès le départ les règles de votre présence sur les médias sociaux, en d’autres termes de définir et publier une charte éditoriale “sociale”. Tout comme il existe des chartes graphiques ou ergonomiques, l’idée de cette charte est de poser les règles qui vont régir les interactions entre la communauté et la marque. Une charte des médias sociaux pour l’entreprise Sur les médias sociaux, les membres de l’entreprise deviennent des « porte-paroles » de la marque. A commencer par leurs dirigeants et leurs cadres. Mais tous sont concernés : chaque collaborateur est désormais un média, via un blog presonnel, un profil Facebook ou un compte Twitter. Voilà une nouvelle opportunité de communication pour la marque mais aussi un danger pour l’entreprise. Une récente décision du tribunal des Prud’hommes vient d’en apporter la preuve. Le meilleur moyen de se prémunir des dérives et de faire des salariés des ambassadeurs de la marque se résume à fixer des règles.

La novlangue des journalistes en ligne Crédit: Flickr/CC/reedster Dans «Slang», un dictionnaire américain d’expressions populaires, l’auteur Paul Dickson consacre 11 pages au jargon journalistique des rédactions américaines. Or il y manque la substantifique moelle de ce qui constitue le quotidien des journalistes français sur le Web. Un mélange de néologismes, de franglais, de termes issus des logiciels, et d’expressions potaches. Exemple de charte informatique · Portail client Olfeo En quelques années la charte informatique ou Internet, s’est imposée comme un élément fondamental afin de maîtriser les risques liés à l’utilisation du système d’information par les salariés, les visiteurs, les stagiaires, les prestataires de service.... Recommandée par la CNIL, la charte Internet est également reconnue comme faisant partie du règlement intérieur en cas de litige, si elle a été déployée légalement. On observe d'ailleurs de plus en plus de cas de jurisprudences, faisant référence au non respect de la charte informatique. Dès lors, se posent souvent une multitude de questions quant à la démarche de charte, son contenu ainsi que son plan de déploiement afin qu'elle soit juridiquement oppposable aux salariés.

Pourquoi avoir une charte des médias sociaux et comment? Dans mes perspectives pour l’année 2011 , j’avais mis l’accent sur la consolidation des usages des médias sociaux au sein des entreprises. Je suis convaincue que les entités ( ) décidées à entrer sur le terrain des médias sociaux et aussi se prémunir de ses dangers, Et comme je l’ai évoqué lors d’une récente interview , une stratégie ( ) efficace sur les médias sociaux doit aussi englober une politique ou charte des médias sociaux. Le besoin d'une charte des médias sociaux... mais surtout d'un accompagnement des collaborateurs vers le numérique Avant de rentrer dans le cœur du sujet, l’un des points souvent omis est de replacer toute charte, qu’elle soit orientée accompagnement / pédagogie ou juridique / légal, dans un contexte général de la place du numérique dans la vie des collaborateurs. Le besoin d’un accompagnement global vers le numérique qu’une approche silottée par outil / usage On ne peut effectivement pas dissocier les deux puisque l’externe a des impacts forts sur l’interne, que ce soit dans les processus métiers, ou dans l’organisation globale, et que l’organisation interne rejaillit souvent sur les prises de parole externes.

- Les journalistes et les réseaux sociaux : grande enquête en ligne Le 8 mars dernier, je vous proposais sur ce blog de répondre à un questionnaire sur les usages des réseaux sociaux pour les journalistes. L'enquête, lancée Arnaud Mercier et Nathalie Pignard-Cheynel, les amis de L'Observatoire du Webjournalisme, était une première dans ce son genre. Plus de 600 d'entre vous ont pris le temps de répondre à ces questions, les résultats sont aujourd'hui en ligne. Sans surprise, les résultats font apparaître des modalités d’usage très différentes entre Facebook et Twitter.

Related: