background preloader

Le meilleur ami du reporter

Le meilleur ami du reporter
Les smartphones, et en particulier l’iPhone, sont devenus les irremplaçables couteaux suisses du journaliste. Tout à la fois traitement de texte, enregistreur numérique, appareil photo, caméra vidéo, studio numérique et banc de montage, ils peuvent aussi au gré des besoins avantageusement remplacer les lourds camions de direct de la télévision, ou les motos émettrices des radios. La généralisation de leur usage ouvre de nouvelles possibilités pour les journalistes et devrait conduire à une réorganisation des rédactions. [Précision : ce blog n'accepte de publicité sous aucune forme. Tous les appareils, équipements ou applications cités dans ce post, qui ne prétend à aucune exhaustivité, ont été étudiés, achetés et testés dans le cadre de l'enseignement de "journalisme multimédia de mobilité" sur lequel nous travaillons depuis plusieurs mois à l'École des métiers de l'information, où j'enseigne] Quelques applications de vidéo Live L'iPhone accepte les prises "jack" à quatre contacts 1. 2.

10 Milliards De Revenus Publicitaires Pour Les Réseaux Sociaux En 2013 Les revenus publicitaires mondiaux des réseaux sociaux atteindront 10 milliards de dollars en 2013 dont 4,81 milliards aux Etats-Unis, selon Emarketer.com. Facebook générera la plus grande partie de ces revenus, aux Etats-Unis comme dans le reste du monde. Une part bien plus petite reviendra à Twitter et aux autres réseaux sociaux. Emarketer.com prédit que Linkedin enregistrera 3% des revenus publicitaires mondiaux cette année avec 140,8 millions de dollars. Bien que les revenus publicitaires de Linkedin aient triplé en deux ans, leur progression ralentit depuis 2010. La croissance des revenus publicitaires des réseaux sociaux se fait clairement au détriment d’autres formes de publicité digitale. Source : Emarketer.com D’après vous, qu’est-ce qui explique les dépenses publicitaires importantes réalisées sur les réseaux sociaux ? Pour plus de nouveautés sur les réseaux sociaux, merci de vous abonner à la newsletter du blog ou à son flux RSS. Tags: Médias sociaux, publicité

L'utilisation des médias sociaux par les journalistes Comment les journalistes utilisent-ils Internet et les médias sociaux ? C’est l’objet de cette étude menée par l’agence Arketi et portant sur les journalistes travaillant dans la presse spécialisée/professionnelle. Elle s’est intéressée à l’usage du web et des autres médias. Globalement, 64% des journalistes interrogés déclarent passer plus 20 heures par semaine en ligne, 21% d’entre eux étant connectés plus de 40 heures. A la question de la possession ou non d’un profil sur les réseaux sociaux, les réponses sont instructives… Premier enseignement : Facebook n’est, pour une fois, pas le premier. Malgré cette présence importante sur les médias sociaux, ceux-ci ne constituent pas encore la source principale des journalistes quand ils travaillent sur un article. De même, pour confirmer une nouvelle, ce ne sont pas vraiment les sources en ligne qui primeront. Consulter l’étude complète

L'iPhone 4S : le meilleur ami du journaliste de terrain - iPhone 5, 4S L’iPhone a changé beaucoup de choses dans de nombreux domaines et le journalisme ne fait pas exception comme nous avons pu le voir à de nombreuses occasions. Avec les nombreuses applications disponibles sur l’App Store et les accessoires toujours plus nombreux et inventifs, l’iPhone est devenu un outil polyvalent, facile à transporter et peu couteux qui, de ce fait, occupe de plus en plus souvent la poche des journalistes. Aux US, Gannett, propriétaire de nombreux organes de presse dont USA Today, a bien compris cela et a décidé d’offrir plus de 1000 iPhones 4S à ses collaborateurs : Cette nouvelle tendance, qui prend de l'ampleur, a même un nom : le «mojo» comme mobile journalisme. Un fois la vidéo montée, il ne leur reste plus qu’à la partager avec Qik, une application gratuite proposée par le même éditeur que Skype. Qik est disponible ici sur l'App Store gratuitement Les apps de photos panoramiques sont également proposées aux photographes. source Suivez l'actualité iPhon.fr

Datajournalism Data journalism is a journalism specialty reflecting the increased role that numerical data is used in the production and distribution of information in the digital era. It reflects the increased interaction between content producers (journalist) and several other fields such as design, computer science and statistics. From the point of view of journalists, it represents "an overlapping set of competencies drawn from disparate fields".[1] Data journalism has been widely used to unite several concepts and link them to journalism. Some see these as levels or stages leading from the simpler to the more complex uses of new technologies in the journalistic process.[2] Designers are not always part of the process, according to author and data journalism trainer Henk van Ess [3] "Datajournalism can be based on any data that has to be processed first with tools before a relevant story is possible. Areas covered[edit] Emergence as a concept[edit] Notes[edit]

Goes East « EJO – European Journalism Observatory The European Journalism Observatory will soon expand, offering five new Eastern European languages. This October marks the beginning of EJO’s integration of Albanian, Czech, Romanian, Serbian and Ukrainian languages, which will soon join the current operating roster of English, German, Italian, Latvian and Polish EJO versions. We expect to have the new platforms up and running by early 2012, at which point readers will have access to analyses and articles on the latest developments in mass media and journalism available in 10 languages. This tremendous new development has been made possible thanks to the SCOPES (Scientific Cooperation between Eastern Europe and Switzerland) research program, funded by the Swiss National Science Foundation (SNSF) and the Swiss Agency for Development and Cooperation (SDC). Kate Nacy is the first EJO Fellow to participate the European Journalism Fellowship program at the Freie Universität Berlin.

Présidence de l'UMP : Copé et Fillon revendiquent la victoire Jean-François Copé ou François Fillon ? Les militants de l'UMP ont voté, ce dimanche 18 novembre, pour choisir leur nouveau patron du parti, et les deux camps revendiquent la victoire. >> Dans une soirée très tendue, c'est le camp Copé qui, à 23h16, a revendiqué, le premier la victoire, avec "1.000 voix d'avance". "Les militants et les militantes viennent de m'accorder la majorité de leur suffrage", a déclaré dans la foulée Jean-François Copé, à 23h30, au siège de l'UMP, affichant un large sourire : >> François Fillon, 19 minutes après cette annonce, a annoncé, "une courte victoire", avec un peu plus de 200 voix d'avance. L'annonce avait été contestée sur Twitter par Valérie Pécresse, la numéro 2 de la campagne de François Fillon qui après avoir revendiqué la victoire, à 23h22, s'est déclarée "abasourdie" par l'annonce de Jean-François Copé : Au vu de ces derniers chiffres et en attendant la fin du dépouillement des votes par correspondance nous revendiquons la victoire.

Otograff | Le papier 2.0 Shaping 21st Century Journalism | NewAmerica.net The Walter Cronkite School of Journalism at Arizona State University (Photo credit: Sean Horan/Flickr) As the media industry evolves to meet the challenges of the emerging digitally-networked era, so too are journalism schools. Democracy and healthy local communities require this evolution. As the media industry reshapes itself, a tremendous opportunity emerges for America’s journalism programs. Neither news organizations nor journalism programs will disappear, but both must rethink their missions, particularly now that many more people can be journalists (at least, on an occasional basis) and many more people produce media than ever before. Journalism education programs have an opportunity to become “anchor institutions” in the emerging informational ecosystem. Many larger schools have taken significant steps in this direction already. We call on all journalism programs within higher education institutions to: We call on the media industry to: We call on local community foundations to:

Médias & Publicité : TF1 et Canal+ s'entendent pour la survie de LCI INFO LE FIGARO - TF1 et Canal + seraient sur le point de conclure leur négociation pour la reprise en non-exclusivité de la chaîne d'information LCI. TF1 et Canal + seraient sur le point de conclure leur négociation pour la reprise en non-exclusivité de la chaîne d'information LCI. Les parties se seraient mises d'accord sur un prix supérieur aux 5 millions d'euros par an initialement proposés par Canal +. Après plusieurs mois de bras de fer, les deux opérateurs se sont rapprochés. Déjà, vendredi dernier, Frédéric Mitterrand, le ministre de la Culture et de la Communication, a fait publiquement savoir que les pouvoirs publics n'étaient pas favorables au passage de LCI de la TNT payante à la TNT gratuite. En effet, c'est l'organisme de régulation qui aurait dû donner son agrément à une telle opération. De son côté, TF1 a pesé le pour et le contre économique d'un passage au gratuit alors que la chaîne perd toujours 5 millions d'euros pour un budget de 43 millions d'euros.

 Supporting the past, forgetting the future? New RISJ study of direct and indirect public subsidies for the media A new report from the Reuters Institute (RISJ) shows that while media industries in most developed democracies have undergone a period of profound change over the last fifteen years and many news organisations face serious economic challenges today, existing forms of public sector support for the media remain largely the same as they have been for decades. Reviewing different forms of public sector support for the media in Finland, France, Germany, Italy, the United Kingdom, and the United States, the report ‘Public Support for the Media: A Six-Country Overview of Direct and Indirect Subsidies’ documents how governments—and thus taxpayers—in these countries continue to underwrite industry incumbents in broadcasting and print publishing to the tune of hundreds of millions of Euros even as audiences increasingly supplement their use of legacy platforms with online and mobile media. Back to News

Web overtakes TV as most popular UK ad medium: IAB "A la Une du New York Times" ou le métier de journaliste Le documentaire "A la Une du New York Times", diffusé seulement dans quelques salles de cinéma depuis le 23 novembre, offre une interrogation globale sur le journalisme actuel, et révèle la peur de la disparition qui habite aujourd’hui les artisans du journalisme de presse écrite traditionnelle. Le New York Times (NYT) est pris dans le documentaire d’Andrew Rossi comme l’emblème de tous les journaux. Tel un baromètre de l’état de santé de la presse mondiale, ce qui arrive au NYT est susceptible de toucher tous les autres "canards". Si le NYT fait faillite et disparaît comme certains aiment à le croire, qu’adviendra-t-il du reste des journaux du monde entier ? Si le NYT n’arrive pas à franchir les obstacles auxquels il est confronté aujourd’hui (effondrement de la publicité, essor de l’information gratuite, tablettes numériques, baisse des budgets de fonctionnement et resserrements drastiques du personnel…), aucun autre journal n’y arrivera. L’effondrement de la publicité L’iPad

BBC to launch citizen journalism mobile app The BBC is planning a ’news gatherer’ app that will let ’citizen journalists’ file stories directly from their phones, which can be on the air within minutes. Theoretically, the ”news gatherer app” will be able to feed user-generated content into the BBC’s content-management system, which is then edited by editorial staff and aired within minutes of submission. The app is scheduled to launch using the HTML5-based web language to minimise reliance on specific handset operating systems, such as Apple iOS or Google’s Android, although a roadmap for the product is unclear. Simon Lloyd, BBC North director, marketing & audience, discussed the app at the Mobile Marketing Association Forum earlier this afternoon. “It’s something we’re quite excited about and fulfils our public service remit,” he said. Speaking about the BBC News mobile app usage, Lloyd said peak usage was at 7am during weekdays, compared to 9am at weekends, according to research from IPSOS last month.

Related: