background preloader

Parrot dévoile Anafi, un drone roi des airs et un as de la vidéo

Parrot dévoile Anafi, un drone roi des airs et un as de la vidéo
Ce petit quadricoptère de 320 grammes, présenté ce mercredi 6 juin, arbore un design qui n’est pas sans rappeler celui d’une abeille. «Le bon drone est finalement le petit drone, estime Henri Seydoux, patron de la société française. Pour concevoir Anafi, nous avons étudié la structure des insectes, avec la tête où nous avons placé la caméra, le torax pour l’électronique et l’abdomen pour la batterie». En résulte un aéronef profilé pour occuper un minimum de place, l’objet intégrant un système malin permettant de replier les quatre pattes comportant les hélices. Ainsi, Anafi, qui a nécessité près de quatre années de R&D, peut être rangé dans un cocon rigide à peine plus gros qu’une trousse d’écolier. De la vidéo 4K HDR Une fois déployé, c’est dans les airs que cet appareil livre tout son potentiel avec une prestation vidéo presque sans équivalent sur ce marché hautement concurrentiel. Anafi, Parrot, 699 euros, précommandes ouvertes pour une disponibilité dès le 1er juillet. Related:  Parrot entrepriseveille Parrot

Retour sur terre pour les drones Acceptation sociale problématique, concentration accélérée du secteur et concentration des usages sur quelques domaines d'activité spécifiques... La déferlante que certains entrevoyaient ne s'est pas produite. Pour les drones, l'atterrissage est un peu rude, même si la plupart des experts considèrent que cette phase était inévitable et que ces appareils vont s'inscrire dans le cours de l'histoire. L'avènement du drone de loisirs, dont certains entrevoyaient qu'il rencontrerait la même popularité que les action cameras de GoPro, a fait long feu. Performant mais encore complexe à utiliser par le grand public, trop masculin dans son approche de la technologie, en butte à une législation plus contraignante et encore loin d'être accessible à tous (le prix d'un drone de qualité commence aux alentours de 400 euros), le quadricoptère du dimanche ne s'est pas imposé comme un équipement indispensable aux loisirs familiaux. ...

Parrot Anafi, le drone caméra qui veut voler dans les plumes du DJI Mavic Air En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil DavidNOGUEIRA Journaliste Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter Actualités Un drone capable de filmer en 4K HDR et qui propose des fonctions inédites… Anafi entend dépoussiérer la gamme des drones Parrot. La qualité de la vidéo est clairement ce qui faisait défaut au dernier drone de Parrot, le Bebop 2 Power, car du côté de l’intelligence, ce quadricoptère de Parrot s’était bien amélioré au fil des nouveautés. De véritables vidéos 4K HDR stabilisées D’une certaine manière, la conception d’Anafi reste assez fidèle à ce que faisait déjà Parrot. Un drone qui se replie facilement Un chargement en USB Type-C David NOGUEIRA Annuler

Drone Volt : Activité du 1er trimestre 2018 : montée en puissance de la production Villepinte, le 10 avril 2018 DRONE VOLT, constructeur français aéronautique spécialisé en drones civils professionnels, annonce son chiffre d'affaires et ses prises de commandes du 1er trimestre 2018. L'activité témoigne du succès de la mutation en cours d'une position de distributeur vers le développement, la production et la ventes de drones et de services associés. Ceci se traduit par une forte progression des activités à forte valeur ajoutée de DRONE VOLT FACTORY (production), de DRONE VOLT SERVICES et DRONE VOLT ACADEMY (formation). Les facturations du 1er trimestre 2018 s'élèvent à près de 2 millions d'euros, en croissance de +6% par rapport au 1er trimestre 2017. Conformément à la stratégie du Groupe, la croissance est tirée par la fabrication de nos drones ALTURA ZENITH et HERCULES ainsi que de la camera PENSAR, tandis que la distribution, activité historique non stratégique, est en recul de 14% à 1,5 million d'euros. BSA : Mnémo : DRVBS - code ISIN : FR001286054 Contacts :

PARROT : le Conseil d’administration recommande l'offre d'Henri Seydoux (AOF) - Le Conseil d’administration de Parrot a considéré que le projet d’offre de rachat de son fondateur et actionnaire de contrôle, Henri Seydoux, est conforme aux intérêts de la société, de ses actionnaires, et de ses salariés. Il a donc décidé d’émettre un avis favorable. Henri Seydoux et sa famille proposent 3,20 euros par titre du spécialiste des drones. « Compte-tenu de l’opportunité qu’elle présente et du caractère équitable des prix proposés », le Conseil d’administration a recommandé aux actionnaires et porteurs de bons de souscription d’action d’apporter leurs titres à l’offre. Au titre du 4ème trimestre 2018, Parrot estime avoir réalisé un chiffre d'affaires de 31 millions d'euros, comparé à un objectif de 35 millions d'euros, dans un contexte de baisse prononcée du marché des drones grand public. Le chiffre d'affaires annuel ressortirait ainsi à 109 millions d'euros en baisse de 28%. Equipementiers télécoms Electronique

Parrot : Activit s du 1er trimestre 2019 Activités du 1er trimestre 2019 Le Conseil d’administration de Parrot s’est réuni le 15 mai 2019, il a souhaité synthétiser la communication financière trimestrielle de Parrot, seul acteur coté d’importance dans le marché des drones. Dans ce cadre, les résultats détaillés seront désormais présentés aux échéances du semestre et de l’année. Les données financières du 1er trimestre ne sont pas auditées. Événements significatifs L’AMF a rendu sa décision de conformité sur l’Offre le 5 mars 2019 et l’Offre a été ouverte une première fois du 7 mars au 10 avril puis une seconde fois du 23 avril au 7 mai. 18 866 332 actions PARROT représentant autant de droits de vote2, soit 62,52% du capital et des droits de vote3, 14 942 157 BSA 1 représentant 85,02% des BSA 1 existants,15 095 319 BSA 2 représentant 85,89% des BSA 2 existants. Évolution et répartition des activités du Groupe Parrot Activités Drones et solutions professionnels Activités Drones prosumer Perspectives 2019

Dès juillet, un examen pour les amateurs de drones Les pilotes de modèles de loisirs pesant plus de 800 g devront se soumettre à une formation en ligne obligatoire A partir de début juillet, tous les propriétaires d’un drone de loisir d’une masse supérieure à 800 grammes devront obligatoirement se soumettre à un test de connaissances en ligne mis en place par la DGAC (direction générale de l’aviation civile). Instauré par la loi votée en 2016, cette formation accessible via une application dédiée et un site Internet comportera une vingtaine questions auxquelles il faudra apporter autant de bonnes réponses. Gratuit, l’exercice de QCM ouvert aux plus de 14 ans pourra être repassé autant de fois que nécessaire par le candidat et sera précédé par un tutoriel qui rappellera les conditions d’utilisation d’un drone de loisir. Principalement orientées sur les problématiques de sécurité, les questions porteront sur la réglementation mais aussi sur les bonnes pratiques. De nouvelles modalités pour les pilotes professionnels Une usine à gaz

DJI Mavic Air : le drone enfin pour tous ? Interface de pilotage complexes, fragilité des composants, législation de plus en plus contraignante… Les drones ont conquis les professionnels de l’image, de la maintenance et de l’agriculture mais les particuliers lui résistent encore. En attendant les annonces à venir du fabricant français Parrot, le leader mondial chinois DJI vient d’annoncer la sortie du Mavic Air, un modèle qui vise les amoureux de photo et vidéo, qu’ils soient geeks ou non. Le Mavic Air débarque le 28 janvier sur le marché européen avec de sérieux arguments. Son design, d’abord, avec des ailes escamotables qui permettent de le faire tenir dans un petit sac. Son poids est à l’avenant, seulement 430 g, ce qui le rend plus maniable mais aussi plus sensible au vent. Mais tant qu’il souffle à moins de 36 km/h, ce n’est pas vraiment un problème. Mais c’est surtout le pilotage et la prise de vue automatiques qui rendent ce modèle accessible aux débutants. Six modes de « dronie » (mais si, un selfie pris par un drône !)

Parrot confirme l’arrêt de la production de mini-drones grand public Depuis sa création en 1994, Parrot n’a cessé de vouloir se diversifier. Une technique bien connue qui porte souvent ses fruits dans le domaine de la high-tech. L’entreprise française s’est donc spécialisée dans la connectivité (kit mains libres, autoradio…) puis l’audio plutôt haut de gamme et enfin les drones. Elle propose encore actuellement des modèles de qualité, capable de rivaliser avec le géant chinois DJI. La firme vient pourtant d’annoncer à The Verge qu’elle allait mettre fin à la production de ses mini-drones. En effet, cela faisait plusieurs années qu’elle avait étendu sa gamme de machines afin de proposer des modèles à prix plancher, d’ailleurs plus comparable à de sympathiques gadgets qu’autre chose. Cependant ces derniers permettaient de mettre un pied dans cet univers, et poussaient potentiellement les clients à passer sur des références plus onéreuses… Et bien plus capables. Depuis sa création en 1994, Parrot n’a cessé de vouloir se diversifier.

ANAFI FPV : Immersion totale dans le cockpit du drone r volutionnaire de Parrot Communiqué de presseLundi 2 septembre 2019 ANAFI FPV : Immersion totale dans le cockpit du drone révolutionnaire de Parrot Une immersion totale à travers les lunettes « Cockpitglasses 3» grâce à la vidéo en direct de la caméra 180° d'ANAFI ;Un mode unique FPV pour les photographes aériens pour un niveau de contrôle sans précédent ;Un nouveau mode de vol et deux presets inédits qui permettent des effets visuels à couper le souffle, une liberté de création et un plaisir infini. Paris, le 2 septembre 2019 – Prêt pour atteindre de nouveaux sommets ? ANAFI FPV est le drone quadricoptère qui ravira tous les pilotes grâce à ses nombreuses fonctionnalités : Innovation + Immersion : une nouvelle vision du monde Pour vivre l’expérience immersive ultime, il suffit d’appairer le drone ANAFI FPV à un smartphone via l’application FreeFlight 6.6 et de le placer dans les «Cockpitglasses 3» pour pouvoir commencer à voler ! ANAFI FPV va au-delà du divertissement. ANAFI FPV, le parfait compagnon de voyage

GoPro signe la fin des drones Karma Après avoir annoncé la semaine dernière la suppression de 200 à 300 emplois, GoPro vient de déclarer la fin de sa division drone. Celle-ci prendra effet lorsque l'ensemble des drones Karma auront été vendus. GoPro quitte le marché des drones C'en est fini de la division drone de GoPro : malgré sa deuxième position sur le marché en 2017, l'entreprise ne continuera pas à développer et vendre des drones en 2018. Ceci est dû à plusieurs facteurs, et notamment aux « législations hostiles en Europe et aux Etats-Unis », qui vont réduire le marché selon la marque. Pour rappel, la réglementation des drones évolue fortement cette année en France, avec des obligations et des restrictions bien plus sévères. Les drones Karma déjà produits seront donc mis en vente jusqu'au dernier, et seuls resteront alors le support client pour celles et ceux qui possèdent un drone GoPro. Réduction des coûts : un but chez GoPro Ce choix n'est pas anodin : la société souhaite en effet réduire ses coûts en 2018.

Related: