background preloader

De quelle éducation aux médias avons-nous besoin ?

De quelle éducation aux médias avons-nous besoin ?
Lors du dernier SXSW consacré à l’éducation, la chercheuse américaine danah boyd (@zephoria) a, comme à son habitude, délivré une très intéressante conférence sur la question de l’éducation aux médias (vidéo) devant un parterre de spécialistes. Intéressante parce qu’elle remettait en question certaines approches faciles ou rapides de la façon dont on considère l’éducation aux médias Image : danah boyd sur la scène du SXSW edu. Idéalement, l’éducation demande aux élèves de remettre en cause leurs hypothèses, de chercher de nouvelles explications. Le problème est que le gouffre qui s’ouvre alors peut être rempli d’une manière profondément problématique, estime danah boyd. « Mais fondamentalement, c’est une forme de pensée critique qui demande aux gens de douter… Et ça me rend nerveuse ». L’éducation aux médias à l’heure de la post-vérité danah boyd avait commencé à éclairer ces questions dans un article publié l’année dernière. Expérience contre expertise Fake news : une crise épistémologique

http://www.internetactu.net/2018/06/06/de-quelle-education-aux-medias-avons-nous-besoin/

Related:  A classer-a lireA voir a lireesprit critiqueTrouvailles persoEMI - Enjeux

PROFESSEURS DOCUMENTALISTES & CDI Saison 1, 2017-2018 : Conception Dans le cadre des travaux académiques mutualisés 2017-2018 sur la thématique Repenser l’espace existant du C.D.I pour répondre aux besoins des usagers, nous avons choisi de réfléchir à la façon dont nous pouvions utiliser l’espace physique et virtuel du C.D.I. afin de favoriser et de valoriser les apprentissages en autonomie chez nos élèves. Contexte, contraintes et constats « Panique dans la bibliothèque » : un escape game clé en main pour la Fête de la science ! Bibliothèques, pour vos animations à l’occasion de la Fête de la Science 2018, Science Animation et Délires d’Encre, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le Syndicat national de l’Édition, le ministère de la Culture, l’Amcsti, la Fill et la Sofia, ont réalisé un escape game pédagogique sur les idées reçues en sciences à mettre en place dans les bibliothèques, médiathèques et CDI. Cette animation accompagnera le petit livre publié tous les ans par du ministère de la Culture et diffusé gratuitement en bibliothèques et librairies, intitulé cette année 25 vraies/fausses idées en sciences. Mêlant sciences et investigation, cette enquête grandeur nature invitera tous les curieux et curieuses, petits et grands, à vivre une expérience originale et ludique.

Séquences de classe Cycle 4 et seconde Aller au contenu principal Contact Identification Séquences de classe Cycle 4 et seconde Séquences de classe Cycle 4 et seconde Que veut vraiment dire « éduquer aux médias » ? Quelle forme donner, concrètement, à l’éducation aux médias dans les classes ? « Dans certains pays, l’éducation aux médias est une discipline autonome, obligatoire, inscrite au programme, explique Marlène Loicq. Dans d'autres pays, comme la France, l’approche est transversale, elle n'a donc pas de place identifiée comme telle». Numérique : Nouveau rapport, vieilles solutions " Le temps des atermoiements et du bricolage en matière de numérique éducatif est révolu : il revient désormais à l’État stratège d’adopter l’approche systémique d’une Éducation nationale plus agile et plus différenciée". Bruno Studer, président de la Commission de la culture et de l'éducation de l'Assemblée nationale, a remis le 10 octobre un nouveau rapport sur "l'école dans la société du numérique". C'est le second rapport de l'année, la même commission, mais coté Sénat, ayant publié fin juin un autre rapport. Entre les deux beaucoup de points communs : accentuer l'éducation aux médias et à l'information (EMI) pour lutter contre les fake news, créer un capes d'informatique, relancer un énième plan numérique auxquels s'ajoute la (re-re-re) création d'une plateforme unique de ressources numériques éducatives.

Les usages d’internet sont-ils les mêmes du haut au bas de l’échelle sociale Il semble toujours difficile de saisir une enquête sociologique, car, comme toute bonne enquête sociologique, celles-ci sont surtout qualitatives et se fondent sur des témoignages peu nombreux et variés… dont il semble difficile de dégager des lignes directrices. C’est pourtant ce que réussit à faire la sociologue Dominique Pasquier dans son livre, L’internet des familles modestes en s’intéressant aux transformations des univers populaires par le prisme des usages et des pratiques d’internet. Alors qu’il n’y a pas si longtemps, la fracture numérique semblait ne pouvoir se résorber, les usagers les plus modestes semblent finalement avoir adopté les outils numériques très rapidement, à l’image de l’introduction de la photographie au début du XXe siècle dans les sociétés rurales traditionnelles qu’évoquait Pierre Bourdieu dans Un art moyen. InternetActu.net : Existe-t-il un usage populaire d’internet ? Quelles sont les caractéristiques d’un internet des familles modestes ?

Mémoire Il est démontré que les émotions peuvent moduler la façon dont une information est enregistrée, l’émotion renforçant ponctuellement l’attention. Ainsi, une émotion positive peut se traduire par une amélioration ponctuelle des performances mnésiques. Il apparaît également que la consolidation, et donc la rétention d’une information est favorisée par l’émotion : le rappel d’un souvenir émotionnel après un long intervalle est souvent plus important que lorsque ce souvenir est neutre. L’imagerie fonctionnelle montre d’ailleurs que le rappel des souvenirs est proportionnel à leur intensité émotionnelle qui peut être observée par l’activation de l’amygdale, siège des émotions. Enfin, la récupération d’un souvenir est aussi améliorée par la présence d’une émotion positive.

Esprit critique es-tu là ? La page dédiée aux ressources complémentaires pour le livret “Esprit critique es-tu là ? 30 activités zététiques pour aiguiser son esprit critique”. Présentation du livret : Un outillage critique est nécessaire aussi bien pour analyser l’information ou distinguer les contenus scientifiques de contenus pseudoscientifiques que pour trier les thérapies, déceler les mensonges à visée commerciale ou de propagande, ou prévenir l’intrusion dans la méthode scientifique d’idéologies comme le racisme, le créationnisme ou l’Intelligent Design… L’outillage présenté par ce livret sera utile à l’étudiant, à l’enseignant ou au chercheur, mais aussi à tous ceux qui souhaitent pouvoir se faire des opinions en toute connaissance de cause en se méfiant des mésusages médiatiques de la science.

Petite histoire des couvertures de livres - 1/4 L'impression révolution (1450) Avec l'invention de l'imprimerie à caractères mobiles en plomb par ce cher Gutenberg en 1450, on voit l'apparition de plus en plus de livres un peu moins précieux, aux couvertures de cuir embossé. Moins de temps, moins de main d'oeuvre, plus de livres ! On passe de 15 000 000 livres imprimés en Europe à l'aube de l'invention de Gutenberg à plus de 200 000 000 livres un siècle plus tard, et 1 000 000 000 livres imprimés au 18e siècle (ça fait beaucoup de zéro).

Related:  Prof-Doc/ EMI