background preloader

Les médias sont-ils indépendants ?

Les médias sont-ils indépendants ?
En France, la liberté de la presse est garantie par la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789. Mais qu’en est-il de son indépendance ? La réponse est plus… complexe. Une liste établie par le Monde Diplomatique, montre que la quasi-totalité des titres de la presse française est aux mains de grands industriels. Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France, est propriétaire, par le biais du groupe LVMH, des Echos, de Radio Classique et du Parisien. Patrick Drahi, le propriétaire du géant des télécommunications Altice, est actionnaire de Libération, L’Express, et BFM TV. Il y a évidemment quelques exceptions à cette règle. Cette ingérence des investisseurs dans le fonctionnement des médias, même si elle est extrêmement rare, pose problème. Alors, la presse est-elle condamnée à être dépendante des financeurs ?

https://education.francetv.fr/matiere/actualite/premiere/video/les-medias-sont-ils-independants

Related:  Education aux médiaspresse et medias

Le 13 novembre : un tournant dans la crédibilité des médias Comme beaucoup de Français, j’ai suivi vendredi soir en direct les événements qui se déroulaient dans Paris, absorbé par la télévision et un œil sur Twitter. Et, comme souvent dans des circonstances dramatiques, je me suis trouvé déchiré entre ma position de simple spectateur, bouleversé par le drame, et celle, par définition plus froide et plus distante, de l’analyste des médias. Le premier constat, c’est que, d’une certaine façon, on ne leur a pas laissé la possibilité de trop montrer. Je ne sais pas ce qu’ils auraient fait s’ils avaient pu approcher au plus près des scènes de crime, mais force est de constater que les premières à avoir retenu les leçons de janvier ont été les forces de l’ordre. Toutes les caméras se trouvaient à distance, dans l’incapacité de dévoiler le dispositif policier. Cela dit, des signes laissent à penser que les discussions qui ont suivi le 7 janvier ont aussi porté leurs fruits.

Menaces sur la liberté de la presse - Vidéo La liberté d'expression est un droit humain fondamental et la liberté de la presse le fondement de toute démocratie. C’est un contre-pouvoir essentiel ! Et pourtant... les attaques à l'encontre de la presse par les politiques se multiplient depuis quelques années. Les médias sont en effet de plus en plus vilipendés dans les grandes démocraties. L'exemple le plus symbolique est celui de Donald Trump aux États-Unis qui a basé une partie de sa campagne sur l'attaque des médias, et qui continue depuis qu'il a été élu Président. Histoires d'images... ou les images qui changent l'Histoire - CLEMI Ressources S. Tisseron, Y-a-t-H un pilote dans l'image ? Paris, Aubier, 1998.R. Barthes, La Chambre claire, Paris, Gallimard, 1980.J. Gonnet, Les Médias et l'indifférence, Blessures d'information, Paris, Puf, 1999M.

Moderniser la distribution de la presse, préserver la liberté de diffusion Adapter les règles de la distribution de la presse au contexte actuel En France, le système de distribution de la presse au numéro est organisé par la loi du 2 avril 1947 dite « Loi Bichet ». Cette loi, adoptée après la Seconde Guerre mondiale, a permis de garantir à tous les journaux d’information générale la possibilité d’être disponibles sur l’ensemble du territoire national. En effet, le public doit pouvoir choisir, pour éclairer son jugement, parmi la plus grande variété possible de publications représentant toutes les sensibilités et familles de pensée. Destiné à assurer qu’une presse pluraliste soit ainsi accessible partout et à tous, ce système permet aussi à une grande diversité de magazines spécialisés d’être largement diffusée. Le projet de loi vise à accompagner la mutation du secteur pour faire face à la révolution numérique, en s’appuyant sur les principes fondateurs de la loi Bichet.

Économie des pure players d'information - CLEMI En 2015, les modèles économiques des pure players d'information diffèrent profondément selon les choix que ceux-ci ont opéré quant aux ressources sur lesquelles ils s'appuient : publicité/gratuit ou abonnement/payant ? Dans la première catégorie figurent des sites comme Rue89, Slate, Atlantico, etc. Dans la seconde se retrouvent des sites « anriens » comme Médiapart ou Arrêt sur images, mais aussi récemment créés ou qui vont ouvrir comme LeQuatreHeures ou LesJours. L'option gratuite repose sur la nécessité de constituer des audiences importantes ou très « qualifiées », qui seules intéressent les annonceurs. Elle exige également le plus souvent d'associer des ressources complémentaires telles que la formation (Rue89) ou la vente d'information à des tiers (Slate).

Faut-il imposer le pluralisme aux médias ? Ils n’étaient pas invités mais ils ont réussi à forcer l’entrée. Benoit Hamon, Florian Philippot et François Asselineau ont finalement débattu jeudi dernier sur France 2 et France Inter, avec neuf autres têtes de listes des prochaines élections européennes. Saisi en référé, le tribunal administratif de Paris leur avait donné raison quelques jours plus tôt, au nom du respect du pluralisme. À la Une des journaux - CLEMI Ressources Quand les unes racontent l'histoire par Loïc Joffredo : Collège Mise en évidence du rôle de la presse comme vecteur du pluralisme des opinions dans une société démocratique

De Gutenberg au web social - Vidéo Comment ont évolué les médias dans l'histoire ? - Je suis Patrick Baud, de la chaîne Youtube "Axolot". - Et je suis Catherine Matausch, je présente le "12/13" et le "19/20" chaque week-end sur France 3. Vous savez que dans ce programme, on parle médias. On avait envie de revenir sur leur histoire et leur évolution au cours des siècles. - Et même des millénaires puisque je vous propose de repartir… dans l’Antiquité.

Related: