background preloader

Mettre en place une offre de jeux vidéo en bibliothèque

Mettre en place une offre de jeux vidéo en bibliothèque
CD-Roms, jeux pour consoles, jeux en ligne ? Les trois supports sont possibles. Mais il faut savoir que le marché des jeux sur CD-Rom ou DVD-Rom est en perte de vitesse au profit des jeux pour consoles ou en ligne, en téléchargement ou non. Prêt à domicile ou consultation sur place ? Le prêt à domicile est à privilégier pour les CD-Roms dont les droits d'usage ont souvent été négociés dans ce but. Pour les jeux sur consoles, les titres proposés chez les fournisseurs sont en grande majorité destinés à la consultation sur place dans l'enceinte de la bibliothèque. Pour les jeux en ligne, une base de jeux jouables sur place sur des postes multimédia ou sur le site internet de la bibliothèque peut être proposée. Quelles consoles proposer ? Il existe actuellement sur le marché français deux types de consoles : les consoles de salon (Nintendo Wii et Wii U, Microsoft Xbox 360, Sony Playstation 3) et les portables (Nintendo DS-3DS et Sony PSP-PS Vita). Quels jeux proposer ? Combien çà coûte ?

http://bdp.calvados.fr/cms/accueilBDP/la-vie-des-bibliotheques/boite-a-outils/l-informatique-et-le-multimedia/jeux-video-et-bibliotheques/mettre-en-place-une-offre-de-jeux-video-en-bibliotheque#.TqZ5KPxXrqg.twitter

Related:  Jeux vidéo en bibliothèqueJeux vidéo et bibliothèquesagveille2015

Les jeux vidéo en bibliothèque sont illégaux. Oui, et alors? En février dernier est paru un rapport de l’Inspection Générale des Bibliothèques (IGB) écrit par Françoise Legendre relatif à la place des jeux dans ces établissements, et plus particulièrement des jeux vidéo. C’est une lecture intéressante, et je dirais même encourageante, parce que l’IGB incite clairement les bibliothèques à accompagner l’essor des pratiques culturelles en matière de jeux vidéo en développant des collections et des activités autour de ces types de média. Le rapport cite aussi un grand nombre d’initiatives en cours, montrant que les bibliothèques en France sont déjà engagées, parfois avec beaucoup d’inventivité, dans cette démarche de valorisation des jeux vidéo auprès de leur public. Invaders. Public Domain.

La représentation ludique des bibliothèques - Partie 1 Après quelques articles un peu plus complexes, je vous offre du contenu plus léger: la représentation des bibliothèques et des bibliothécaires dans les jeux vidéo. À ce sujet, une première citation (pas si sympathique) d’un game designer et la seconde, du site de jeux vidéo Giantbomb, qui, entre autres, recense les lieux dans les jeux vidéo. « Who wants to go to the library? That question barely receives a “yes” in the real world, so I find myself stumped at why game creators think it’s a good idea to put libraries in games.» “Less popular now with the rise of the internet, but still a fine resource. Libraries are often featured in games for their austere ambience and oft iconic look or otherwise to provide an avenue for written exposition

Un argumentaire pour les jeux vidéo en bibliothèques Au cours de la conférence de presse qui s’est déroulée aujourd’hui à la Bibliothèque Saint-Michel, nous avons appris que 27 bibliothèques de la Ville de Montréal allaient maintenant offrir plus de 5000 jeux vidéo à leurs usagers. L’investissement massif dans ce nouveau type de document n’est pas opportuniste, c’est une décision réfléchie pour mieux répondre à la mission des bibliothèques publiques. Par contre, comme à l’arrivée de tous les nouveaux supports, plusieurs questions sont posées.

Allons jouer à la bibliothèque ! Dans un rapport intitulé «Jeu et bibliothèque, pour une conjugaison fertile» (1), Françoise Legendre, inspectrice générale des bibliothèques, explore le rapprochement entre deux univers a priori étrangers l’un à l’autre, celui des savoirs classiques et celui des activités ludiques. Ce rapprochement est déjà l’œuvre dans un certain nombre d’équipements, avec des réalités diverses, depuis l’offre de quelques dizaines de jeux proposés sur des étagères jusqu’à une salle dédiée à des tournois de jeux vidéo, en passant par des collections de jeux de plusieurs milliers de titres. Pratique ancienne

La représentation ludique des bibliothèques - Partie 2 Voici la deuxième partie de mon article sur la représentation des bibliothèques et des bibliothécaires dans les jeux vidéo. Dans le premier article, je parlais du rôle à mi-chemin entre culture et science que jouait la bibliothèque dans le jeu Civilization. Suite à vos très nombreux commentaires (le premier billet s’étant classé dans le top 5K sur Topsy au moment de son lancement… yoohoo!), j’ai été capable de trouver beaucoup d’autres représentations. Cette fois-ci, j’ai divisé les représentations en trois temps: passé, présent et futur des bibliothèques. Les lieux communs restent difficile à dégager.

L’heure du conte … interactif (une utilisation possible du jeu vidéo en bibliothèque) Ce billet est tiré d’un des trois ateliers que j’ai proposés lors de la journée de formation sur le jeu vidéo organisée par l’ABF Aquitaine. Mon idée dans cet atelier c’était d’expérimenter une utilisation bien précise du jeu d’aventure (lisez ce billet précédent si vous vous demandez ce qu’est un jeu d’aventure) en bibliothèque. Pour une bibliothèque, en gros il y a trois façons de travailler avec des jeux vidéo. En tant que collection qu’on va prêter aux usagers, en tant que collection pour un usage sur place à la demande, et enfin comme animation.

Alineaire : quand les jeux vidéo parlent des réfugiés - Pop culture Vidéo : Alineaire : quand les jeux vidéo parlent des réfugiés Le collectif Alinéaire a présenté à la fin de l'année 2015 une exposition traitant de la question de la migration par le biais des jeux vidéo. Nous l’avions évoqué dans l’article dédié aux événements et expositions consacrés au jeux vidéo : la bibliothèque de Václav Havel à Paris recevait en novembre dernier le projet du collectif Alinéaire, traitant de la migration à travers le prisme du jeu vidéo.

Liste des packs "jeu vidéo en bibliothèque" Suite aux résultats du sondage sur le jeu vidéo en bibliothèque, lancé auprès des bibliothèques du Val d'Oise du 10 février au 31 mai 2011, la BDVO a mis en place un service de prêt innovant : le pack "jeu vidéo en bibliothèque" ! Ces packs, au nombre de quatre, comprennent chacun une console de jeu (Playstation 3, Xbox 360, Wii ou Wii U) et ses accessoires (manettes, détecteur de mouvement Playstation move, Kinect ou Wii, etc.), un écran TV, des casques sans fil et de nombreux jeux pour tous les âges. La liste des jeux disponibles est visualisable en cliquant sur "Documents rattachés" dans la notice de chaque pack.

Technique et légalité des émulateurs de jeux vidéo La nostalgie des années passées ne touche pas uniquement le monde de la mode ou de la musique, celui de l'informatique et des jeux vidéo n'est pas en reste. Alors que les grandes entreprises informatiques et éditrices de jeux vidéo comme Sony ou Nintendo investissent des sommes colossales en R&D afin de mettre au point des appareils de haute technologie, il se développe un marché moins officiel qui est celui des logiciels émulateurs destinés à faire revivre des vieux jeux vidéo " abandonnés " par leurs éditeurs ou qui sont devenus commercialement obsolètes. L'émulateur est défini comme le logiciel ou programme permettant de simuler sur une machine le fonctionnement d'une autre. Plusieurs sites Internet proposent de rendre compatibles des ordinateurs récents avec d'anciens jeux vidéo.

Des jeux vidéo à la bibliothèque : une nouvelle génération de collections L’association des deux termes, « jeu vidéo » et « bibliothèque », peut sembler antinomique, voire loufoque au premier abord, tant les deux mondes auxquels ils sont associés paraissent éloignés. Pourtant, les professionnels des bibliothèques sont de plus en plus nombreux à s’intéresser au jeu vidéo comme support à intégrer dans les collections. Un support culturel à part entière En plus de trente ans d’existence, le jeu vidéo a réussi à gagner ses galons d’objet culturel populaire.

Poétique, intelligent, engagé… Dix expériences qui montrent le jeu vidéo autrement LE MONDE | • Mis à jour le | Par William Audureau et Corentin Lamy Une simple distraction, dépourvue de sens et se complaisant dans la violence… c’est, d’après une étude du ministère de la culture, la façon dont la plupart des Français perçoivent le jeu vidéo. Pixels, en dix jeux, tente de faire la preuve du contraire. Lire aussi : Pourquoi le jeu vidéo est-il si peu considéré en France ? « Journey », le voyage poétique

Hadopi - Etude sur le jeu vidéo dématérialisé Le DREV de l'Hadopi a conduit en septembre/octobre 2014 une grande étude comprenant une phase de cadrage économique et une phase quantitative sur la dématérialisation des jeux vidéo, son impact sur l'offre légale et les usages illicites. Cette étude, dont la réalisation à été confiée à l'Ifop, a été réalisée avec l'appui du SNJV. Il semblait en effet pertinent de se pencher sur la façon dont le secteur du jeu vidéo, par essence davantage adapté à une diffusion digitale, appréhende une distribution toujours plus dématérialisée. Les enseignements tirés de cette étude peuvent nourrir la réflexion pour tous les autres secteurs de création culturelle : Le jeu vidéo comme source d'inspiration économique pour la création dématérialisée La croissance du marché du jeu vidéo est désormais majoritairement portée par la distribution dématérialisée :

Related: