background preloader

Les Celtes

Les Celtes
Les Celtes Les origines Les origines des Celtes demeurent obscures. Deux faits cependant permettent de fixer le berceau de ces populations en Europe centrale et occidentale : l’existence, de la Lorraine et de l’Alsace jusqu’à la Bohême, de très anciens toponymes d’origine celtique pour désigner les montagnes et les rivières ; la permanence, à travers les époques successives des âges du cuivre, du bronze ancien et du bronze moyen, d’une zone de peuplement et de civilisation homogène, s’étendant sur la partie méridionale et occidentale de l’Allemagne et sur la France de l’Est. Par leurs expéditions et leurs campagnes, les Celtes finirent par occuper et coloniser la moitié de l'Europe. Les premiers émigrants, GOIDELS et PICTES, établis sur les rives de la mer du Nord, entre le Rhin et la Weser, s'emparent de la Grande-Bretagne (Albio), puis s'installent en Irlande, dont le nom ancien, "Iverioî, transparaît dans le nom actuel de la République irlandaise: EIRE. Vers 650 avant J. Les activités Related:  Histoire CelteCeltes

Histoire celtique Les celtes tenaient leurs racines de la culture de Hallstatt, présente en Europe centrale entre le XIIIe et le Ve siècle avant notre ère et nommée d'après le bourg autrichien éponyme, à proximité duquel de nombreux objets datant de cette période ont été mis au jour. A partir du Ve siècle avant notre ère, les tribus hallstattiennes furent progressivement remplacées par des communautés guerrières de langue celtique, qui développèrent la civilisation de La Tène. Au début du IVe siècle avant notre ère certaines tribus celtiques s'installèrent dans le nord de l'Italie, d'autres s'établirent le long du Danube avant d'envahir, un siècle plus tard, la Grèce et l'Asie Mineure. Cette période d'expansion prit fin au IIIe siècle avant notre ère avec les résistances des Romains au sud, des Germains au nord et des Daciens à l'est. Après la conquête romaine de la plus grande partie de l'Europe occidentale, les cultures de l'âge du fer se sont fondues avec la culture romaine.

Les Celtes en Europe, historique des recherches - Archéologies d'Orient et d'Occident et textes anciens (AOROC) Giulia BOETTO (Université Aix-Marseille - CNRS - Centre Camille Jullian (UMR 7299) Le mercredi 15 janvier 2014, de 18h à 20h30, salle F (escalier D, 1er étage), École normale supérieure, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris Les fouilles archéologiques en milieu portuaire, généralement liées à des grandes opérations d’archéologie préventive, ont multiplié durant les dernières décennies les découvertes d’épaves antiques remarquablement bien conservées. Quelles soient en relation avec le fonctionnement des ports, en rapport avec le commerce maritime ou liées à des activités indépendantes, de nouvelles catégories de bateaux sont venues enrichir nos référentiels. Il s’agit majoritairement d’embarcations naviguant dans un espace géographique proche, parfois adaptées à une navigation fluvio-maritime. En ce sens les ports de Naples et d’Ostie sont emblématiques.

les celtes Le monde celte Les Celtes ont souvent été décrits comme les « conquérants de l’Europe », ou, d’une manière moins flatteuse, les « barbares de l’Europe». Ils étaient certainement le premier peuple de l’Europe du Nord suffisamment organisé pour pouvoir se présenter comme une civilisation. À l’apogée de sa puissance, au IIe siècle avant J.C., le monde celte s’étendait de la Turquie à l’Irlande et de l’Espagne à l’Allemagne. Les peuples celtes habitaient le long des grands fleuves européens, le Danube, le Rhin, le Rhône, le Pô, la Tamise, la Seine et la Loire. Ce que nous connaissons des Celtes nous vient des sources écrites romaines et grecques ainsi que des traces archéologiques qu’ils nous ont laissées. Les Celtes formaient une aristocratie guerrière pour laquelle les prouesses militaires représentaient les plus grandes des vertus. Les Celtes ont la réputation d’avoir été l’un des peuples les plus artistes de l’Antiquité. Les Celtes ont dominé l’Europe pendant plus de cinq cents ans.

Histoire des celtes Les CELTES, nos ancêtres le contenu de cette page a été réalisé à partir de plusieurs sources dont : (fermé) La langue celte unifiée, le celte ancien d'origine indo-européenne s'approche aussi de la langue de Ur proche de l'ancêtre du latin Le nom de Celte (keltoi) apparaît chez les auteurs grecs du Vème siècle, puis ce sera Galli en latin pour désigner les peuples gaulois. Les celtes apparaissent au 8ème siècle avant notre ère, alors que l'âge du bronze décline. l'époque de Hallstatt : (-800 à -400), d'où émerge la technologie de la métallurgie du fer. l'époque de La Tène : (-400 à -52), qui correspond pleinement à l'ère gauloise et l'apogée de la civilisation celtique. Les origines de ce peuple se trouvent au sud de l'Allemagne vers -2000. VIe siècle avant JC : En Europe de l'est apparaît le premier foyer celte (en France : Vix, Chassey, Bourges)

Les Celtes Les Celtes Si vous jouez au petit jeu qui consiste à demander autour de vous : « Que savez-vous des Celtes ? », vous aurez fréquemment des réponses, dans lesquelles reviennent les mots : Bretagne, musique celtique, invasions, guerriers ou pour les plus versés en histoire, cromlech ou tumulus. (cromlech de Swinside en Angleterre) Pourtant au même titre que la philosophie grecque ou les conquêtes romaines, le « courant celtique » est un des fondements de notre Europe. Qui sont réellement les Celtes ? Les Celtes apparaissent pendant la protohistoire, période intermédiaire entre la préhistoire, pour laquelle on dispose exclusivement de documents archéologiques et l’antiquité historique, pour laquelle on dispose de sources écrites ou de témoignages oraux. (carte de l'expansion celte) Chez Hécatée de Milet (- 500) et Hérodote (- 450), keltoi - en latin Celtae - était une désignation ethnique générale s'appliquant à des peuples du Nord des Alpes. (bijoux celtes) (pièce de monnaie) (guerriers celtes)

Origines et expansion des Celtes Vers 900 avant JC, le fer arrive en Europe, en provenance du bassin méditerranéen. Vers 800 avant JC débute la période d'Hallstatt, en référence à la nécropole autrichienne située au-dessus du lac du même nom, dans le Salzkammergut autrichien. Celle-ci est surtout utilisée aux VIIe et VIe siècles avant JC. Histoire des Celtes Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(septembre 2016). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Nous ne disposons pas de sources internes sur les Celtes, leur civilisation, leur religion ou leur histoire. La reconstitution d'une « Histoire celtique » ne peut se faire qu’à partir des témoignages de leurs voisins Grecs et Romains et des découvertes de l’archéologie ; dans les deux cas, les sources sont lacunaires pour des espaces aussi vastes, tant pour la chronologie que pour la géographie. Émergence de l'Europe celtique[modifier | modifier le code] Hypothèses anciennes sur l'émergence de l'Europe celtique[modifier | modifier le code] Concernant l'origine de l'Europe dite celtique, deux tentatives d'explication extrêmes ont été formulées[Par qui ?] Pour certains chercheurs[Qui ?]

Les Celtes Les Celtes, s'étant refusés à élaborer un quelconque système d'écriture n'ont laissé derrière eux aucune chronique. "Celtes" est le terme par lequel ce peuple se désignait mais les romains les avaient rebaptisés "Gaulois" (ce terme d'origine grecque signifiait "ceux qui viennent d'ailleurs"). Depuis une vingtaine d'années, l'archéologie apporte une nouvelle vision sur eux. Ce n'était pas des barbares, mais les représentant d'une civilisation sophistiquée, et même sur certains points, plus développée que celle de Rome, bien qu'assise sur d'autres options. Reconnus comme des guerriers valeureux, ils étaient plus agriculteurs que chasseurs. -900 : Début de la période de Hallstatt (1er âge du fer) Abandon progressif du bronze au profit du fer pour la fabrication d'armes et d'outils. -800 : L'invasion des Celtes Arrive de l'Est européen une grande vague de Celtes porteurs des secrets de fabrication du fer qu'ils tiennent de la civilisation de Hallstatt en Haute-Autriche. -387 ou -386.

la civilisation celtique 400-336 av. J.-C. Intro Au IVe siècle, les Celtes essaiment dans toutes les directions par hordes plus ou moins nombreuses. déferlant sur l'Italie, ils ravagent Rome en 390. Delphes est dévastée en 279. La civilisation Celtique Vers 480 avant J. "Keltoi" ou "Galli" Grecs et Romains mentionnent en effet l'existence de peuplades barbares, qu'ils nomment Celtes (Keltoi, en Grec) ou gaulois (Galli, en Latin), et parmi lesquels ils classent parfois les "Germains". Les invasions celtes. C'est à la réapparition d'une aristocratie guerrière, jointe à cette forte poussée démographique, qu'il faut sans doute attribuer les fameuses migrations celtiques qu'évoquent les historiens antiques et que l'archéologie permet également de retrouver. Il ne faut cependant pas se représenter ces mouvements comme une colonisaton massive : les bandes gauloises ne sont pas assez nombreuses. Les prémières villes gauloises Passé le temps des migrations, le monde celtique se stabilise et va connaître une double évolution.

Qui sont les Celtes ? « Les Celtes » désignent un ensemble de peuples de langues et de cultures s’étageant sur trois millénaires. Quelle commune identité peut-il y avoir entre tant d’époques et de civilisations différentes ? Aujourd’hui les Celtes aiment à se reconnaître dans un passé héroïque et mystérieux. Comment quelque chose de cette origine - la première « civilisation celte » connue remonte à 700 ans avant Jésus Christ - peut-elle avoir encore une influence et une signification ? La lointaine période dite de « La Tène » dans la préhistoire a livré des objets d’art dans de nombreux cimetières au premier millénaire Av. J C depuis la vallée du Danube jusqu’à la Grande Bretagne. puis aux littératures anglaises et françaises depuis le XIe siècle jusqu’à nos jours ; aux aventures des grandes découvertes, aux établissements d’outre-mer, à l’extension des Etats Unis.

Celtes Les Celtes constituent une civilisation protohistorique de peuples émigrants à travers toute l’Europe et en Asie. Les Celtes possédaient une culture riche qui sut s’épanouir pendant l’Âge du fer et développer un art tendant à l’abstraction dont la valeur est aujourd’hui reconnue. La culture celte survécut jusqu’au Moyen Âge en Irlande, avant de disparaître avec l’évangélisation de l’île par saint Patrick au Ve siècle. Les Celtes appartiennent à la famille des peuples Indo-européens. Ne connaissant pas d’unité politique, les Celtes étaient une myriade de peuples possédant des lois, des coutumes et des rites différents. C’est probablement leur incapacité à s’unir et à fonder des entités politiques plus vastes que la cité ou la confédération de peuples qui les a perdus : il semble qu’à l’instar des Grecs archaïques, les Celtes aient eu horreur du centralisme et n’aient connu que des alliances temporaires, fondées sur le clientélisme (voir l’article « Gaulois »). Étymologie

Celtes Ensemble de peuples de même civilisation et parlant une langue de la famille indo-européenne, qui occupèrent une partie de l'Europe ancienne. Introduction Il existait un certain flottement dans les mots employés pour les désigner dans l'Antiquité. Les Celtes avaient non pas une unité ethnique véritable, mais une unité de civilisation. Origines et migrations L'habitat primitif des Celtes se situe, au IIe millénaire avant J. Le groupe des Goïdels, linguistiquement différencié, gagne les îles Britanniques dès le IIe millénaire avant J. Au Ier millénaire avant J. La Gaule septentrionale a été occupée très tôt : les infiltrations successives ont commencé avant 1000 avant J. En Gaule, le peuplement se précise dans la partie méridionale et occidentale, où Armoricains, Aquitains et Ligures ont dû résister. L'Europe centrale, elle, a dû être le lieu de combats entre Germains et Celtes. Le Norique est celtisé par les Taurisques, venus au iiie s. avant J. La civilisation des Celtes de l'Antiquité

Organisation de la société celtique La hierarchie : différentes classes sociales Les Celtes sont divisés en trois classes : la classe sacerdotale : elle regroupe tous ceux qui communiquent avec les puissances divines ou surnaturelles (prêtres) mais aussi ceux qui régissent les rapports sociaux, donc les druides. La vie au quotidien Les hommes et les femmes Le mariage forge des liens fondamentaux. Les Celtes, hommes et femmes, aiment les vêtements de couleurs vives, souvent tissés avec de la laine. Il semble quasi certain que les Celtes pratiquent le tatouage. Les enfants Lorsqu'il atteint l'adolescence, le fils de famille noble recoit une arme. Les forts Avant le Vème siècle avant JC, les Celtes vivent dans de petits forts, d'un à trois hectares, situés sur des hauteurs de manière à surveiller les environs. Ainsi, au IVème siècle avant JC, les riches sont ceux qui possèdent une quantité de bétail supérieure à la moyenne, généralement obtenue par hérétage. en construction

Les peuples celtes des iles britaniques La plupart des mouvements culturels et technologiques qui se sont répandus à travers le monde celte de l'âge du fer ont mis longtemps à atteindre les îles Britanniques, isolées du reste de l'Europe par la Manche. Ce fut le cas des Romains qui parvinrent cependant à supprimer la civilisation celte. À la suite de l'invasion de l'île de Bretagne par les troupes romaines vers le milieu du 1er siècle après J. Bien que les îles Britanniques aient été habitées par les Celtes, il ne semble pas qu'elles aient eu un langage commun. D'un autre côté, l'Irlande et l'île principale de la Grande-Bretagne consistaient en une juxtaposition de petites unités politiques tribales n'ayant peu ou pas le souci d'unité. En raison de l'assujettissement du sud de l'île de Bretagne au pouvoir romain, les Celtes vivant à l'intérieur des frontières de l'Empire romain devinrent des sujets de l'empereur. Les Brittons du Sud Dans le sud-est de l'île en 55 et en 54 avant J. Les Cornouailles Les Gallois Les irlandais

Related: