background preloader

FC Raku

FC Raku
Pour maîtres du secondaire enseignant les arts plastiques et visuels 2002-2003 Lieu : Fondation Brückner à Carouge Maître : David Roberts, maître céramiste anglais Procédé : - Les pièces sont façonnées à la plaque ou en colombins avec une terre à raku blanc au talc. - Après préparation, d’un engobe, de la même terre dont la chamotte est extrudée, on l’applique sur la surface à la consistance cuir (à demi sèche). - Séchage des pièces à l’air, au soleil si possible, ou dans un four à 100 degrés, ou sur le dessus d’un four encore chaud. - Première cuisson au four électrique à 950 degrés. Premier procédé d’épargne - avec émail raku craquelé Pose d’une couche d’engobe (slip) d’épargne. - Gravure d’un décor ou dessin dans l’épaisseur. Second procédé d’épargne — sans émail - La surface est préalablement poncée à l’éponge de diamant. Paper clay. Puis - Les pièces sont disposées dans le four à raku pour une seconde cuisson. - Un ou plusieurs étages sont possibles. - Les pièces sont vigoureusement nettoyées. Related:  poterie céramique

Sculpture Ceramique Raku : Techniques Copyright 1990 - les textes et photos sur l'ensemble du site ne sont pas libres de droit J'emploie principalement deux techniques: le RAKU avec toutes ses variantes (raku "nu", copper mat...) et les CUISSONS PRIMITIVES, à la sciure, en fosse, en cazette. Les origines C'est au Japon, au milieu du XVIème siècle, qu'est apparue la céramique "Raku". Elle est née de la rencontre d'un modeste potier, Chojiro, et d'un lettré, grand Maître du Thé, Rikyu, celui même qui avait élaboré les règles de la cérémonie du Thé. Les bols de Chojiro avaient la spontanéité et le charme de l'irrégularité, caractéristiques du "Wabi", univers esthétique prisé dans la philosophie Zen. Aujourd'hui La dynastie RAKU perpétue encore aujourd'hui la tradition ancestrale à Kyoto et reste attachée à la philosophie Zen dont elle est issue. La technique par elle-même La pièce d'argile devient incandescente et luisante: l'émail est en fusion ! Les étapes d'une cuisson raku La cuisson à la sciure : La cuisson en fosse :

Le RAKU (explications) - Monique Pire-Sculptures terres techniques raku et patine. Quelques photos valent quelquefois mieux que des explications. Initialement le Raku est le résultat d'une technique d'émaillage d'origine coréenne qui s'est développée dans le Japon du XVI ème siècle. Pour informations complèmentaires sur l'historique du Raku, vous pouvez visiter le site de Wikipédia. En ce qui me concerne j'explique brièvement le déroulement des différentes phases pour arriver à cette finalité : le Raku 1- Création de sculpture ou de modelage en argile ou en grès. 2- L'oeuvre doit sècher naturellement pendant une période de deux à trois semaines. 3- Ensuite l'oeuvre subit une première cuisson lente dans un four électrique ou à gaz. 4- La pièce ainsi cuite au four peut être achevée par différentes "patines". Il faut connaître quelques notions sur les émaux et les oxydes. Ces émaux feront quelquefois l'objet de mélanges afin d'obtenir les couleurs souhaitées. Ensuite j'enfourne les pièces dans le four à Raku fontionnant au gaz. Voilà!

Techniques de céramique: raku, terre sigillée, émaux, tour etc... Terre sigillée J’utilise deux techniques de cuisson pour mes terres sigillées Soit au four primitif Après polissage des pièces crues au galet, je les biscuite.Ensuite j’applique des sulfates à l’aide d’une éponge.Puis je dispose mes pièces dans le four primitif.Celui-ci est réalisé en briques ordinaires non cimentées.Il faut laisser l’air circuler.Je recouvre mes pièces avec des bûches de bois.J’allume mon feu par le dessus.Je laisse bien prendre, puis je recouvre le tout d’une tôle ondulée.Après cuisson, je défourne les pièces chaudes si je désire appliquer du crin de cheval. La température est importante pour faire adhérer le crin. Soit au four à raku J’applique la terre sigillée soit sur terre crue comme précédemment, soit sur terre biscuitée. ( avec plus de risques dans ce cas de figure car la terre sigillée peut s’effriter). J’applique ou pas des sulfates.Je place ma pièce dans le four à raku.Ne pas surcharger le four.Je défourne ma pièce au-delà de 800°. Le raku Borate gerstley : 50 g

Céramique RAKU une technique Japonaise ancestrale La création regorge parfois de termes et techniques dont on ne connaît pas toujours la signification. Craftiz veut donc vous faire découvrir ou redécouvrir, au travers de témoignages de Créateurs-Artistes, certaines de ces techniques. Aujourd’hui nous allons vous faire découvrir le RAKU, technique de céramique qui nous vient du Japon : L’histoire commence “en 1520, Ameya potier d’origine Chinoise naturalisé au Japon, a un fils, Chojiro, qui apprend le métier avec son père. Le célèbre maître de thé Sen no RIKYU du style wabi (qui signifie simple et sain) prend sous son aile Chojiro car celui-ci travaille ses pièces dans la masse et possède une technique de cuisson et de traitement très particulière, qui est en harmonie avec la cérémonie du thé. Chojiro produisit alors des bols, exclusivement rouges ou noirs, d’aspect simple et sans décoration, qui reflétaient les idéaux du wabi.Sen no RIKYU travaille à cette époque pour un tout puissant maître: Taiko HIDEYOSHI.

dma Poterie "La Terre en Feu" Logiel de ceramique Potoulz Potoulz Copyright © 2005-2007 - Atelier du Roc d'Arguille POTOULZ est un logiciel de calcul céramique pour le tableur MS EXCEL qui permet de réaliser les fonctions suivantes : Conversion d'une recette en formule Conversion d'une formule en recette Gestion et archivage de recettes Créations de progressions variées (mélange en triangle, carré...) Etude des diagrammes de Daniel de Montmollin Suivi des cuissons POTOULZ n'est pas conçu pour gérer un grand nombre de recettes toutes faites mais par contre, il vous aidera à créer vos propres recettes dans une démarche personnelle de recherche d'émaux. POTOULZ est gratuit ! En ce qui concerne les diagrammes de Daniel de Montmolliin, le logiciel n'offre qu'un complément informatique à l'excellent ouvrage "Pratique des émaux 1300°C" qu'il est indispensable de posséder pour comprendre cette méthode.

four à gaz, construction et calcul, bruleur air induit - Choix de l'isolation Il existe 4 caractéristiques principales à regarder pour choisir un isolant: La résistance à la température, le pouvoir isolant, la capacité thermique spécifique (pouvoir d'un matériau à emmagasiner la chaleur), le prix. En règle générale les matériaux qui résistent bien à la température (1300°C) sont cher et peut isolant, les matériaux avec une faible capacité thermique (légers) et un bon pouvoir isolant ne résistent pas aux hautes températures. La capacité thermique ne doit pas être négligée, dans un four une grande partie de l'énergie consommée est absorbée par l'isolation du four pendant la monté en température et restituée au cours du refroidissement. Ce phénomène donne de l'inertie au four, il est long à chauffer et consomme plus. Pour une isolation mono-couche de four haute température la fibre céramique offre un compromis acceptable. - Calcul de l'isolation Pour calculer le R d'une isolation multicouche additionner les R de chaque épaisseur d'isolant.

Céramique avec Smart.Conseil

Related: