background preloader

Michel Serres

Michel Serres
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article concerne le philosophe contemporain. Pour le peintre baroque du XVIIIe et homophone, voir Michel Serre. Pour les homonymes, voir Serres. Michel Serres, né le à Agen (Lot-et-Garonne), est un philosophe, historien des sciences et homme de lettres français. Biographie[modifier | modifier le code] Il fréquente Michel Foucault lorsque tous deux enseignent à Clermont-Ferrand (ainsi, d’ailleurs, que Jules Vuillemin). À partir de 1969, il est professeur d’histoire des sciences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ainsi qu’à l’Université Stanford depuis 1984. Il a lancé et dirigé le Corpus des œuvres de philosophie en langue française aux éditions Fayard. En 1994, il est nommé président du Conseil scientifique de La Cinquième, la chaîne de « télévision de la connaissance, du savoir et de l'emploi », lancée par Jean-Marie Cavada, sur décision du gouvernement d'Édouard Balladur. Présentation de l'oeuvre[modifier | modifier le code] Related:  Culture & Savoirs

André Glucksmann Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. André Glucksmann en 2012. André Glucksmann, né Joseph André Glucksmann, le à Boulogne-Billancourt et mort dans la nuit du 9 au [1] à Paris, est un philosophe et essayiste français. Engagé dans sa jeunesse dans le maoïsme, il évolue progressivement vers une position atlantiste. Il est alors associé au courant dit des « nouveaux philosophes ». Biographie[modifier | modifier le code] André Glucksmann est le fils de réfugiés juifs, son père Rubin Glucksmann étant un ancien combattant de la Première Guerre mondiale originaire de Czernowitz en Bucovine et sa mère Martha née à Prague. André suit ses études au Lycée de la Martinière à Lyon et dès 1950, en falsifiant son âge, devient membre du Parti communiste français[14]. André Glucksmann est un ancien élève de l'ENS de Saint-Cloud et agrégé de philosophie (1961). Il est le père du réalisateur Raphaël Glucksmann. Les expériences d'un « révolté » de mai 68[modifier | modifier le code]

Compléments de formation Web : E-commerce, E-marketing, Web mobile, HTML/CSS Développez votre éventail de compétences et multipliez vos opportunités professionnelles en complétant votre formation à distance avec l'une des spécialisations Web proposées par l'école. E-commerce Découvrez toutes les ficelles du commerce électronique ! Avec cette spécialisation, vous apprendrez à identifier vos clients et comprendre leurs comportements d'achats. Vous saurez ainsi choisir des solutions techniques pertinentes et leur proposer des services adaptés (achat rapide et simplifié, paiement sécurisé, suivi clients personnalisé...). Pour qu'ils soient pleinement satisfaits et multiplient leurs achats ! Spécialisation Web ouverte à la formation : Webmarketer HTML-CSS/Javascript Maîtrisez le langage essentiel du Web ! Avec cette spécialisation, vous deviendrez un(e) expert(e) des langages XHTML-HTML, des feuilles de style (CSS) et du JavaScript. Notez que vous serez pour cela formé(e) au logiciel le plus connu pour ce type de conception : Adobe Dreamweaver©. Community Manager Référencement

Jacques Pilhan Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jacques Pilhan, né en 1944 et mort le , fut un publicitaire et le conseiller en communication politique des présidents François Mitterrand et Jacques Chirac. Formations et personnalité[modifier | modifier le code] Bachelier à 15 ans, il devient par la suite dilettante, changeant régulièrement d'année universitaire (histoire, droit), jouant beaucoup au poker et lisant des écrivains comme Guy Debord ou des chercheurs de l'École de Palo Alto qui l'influenceront beaucoup[1]. Marketing politique[modifier | modifier le code] En 1981, il est le collaborateur de Jacques Séguéla et Gérard Colé[3] durant la campagne du candidat de la « force tranquille »[4]. À partir de 1983, il seconde officieusement Gérard Colé[6], conseiller en communication de François Mitterrand, puis le remplace officiellement en juillet 1989 quand celui-ci prend la présidence de la Française des jeux. Un communicant politique : le « stratège du désir »[modifier | modifier le code]

Gilles Deleuze Gilles Deleuze est un philosophe français né à Paris le 18 janvier 1925 et mort par suicide à Paris le 4 novembre 1995. Des années 1960 jusqu'à sa mort, Deleuze a écrit une œuvre philosophique influente et complexe, à propos de la philosophie elle-même, de la littérature, de la politique, de la psychanalyse, du cinéma et de la peinture. Jusqu'à sa retraite en 1988, il fut également un professeur de philosophie renommé. Sa thèse de philosophie est centrée sur le concept de différence et répétition, c'est-à-dire au rapport du même à la ressemblance, de la copie au double, et de l'effet de la répétition à l'infini par rapport à un original. Il y prend comme référence Gottfried Wilhelm Leibniz, qui était à la fois métaphysicien et mathématicien. La pensée de Deleuze est parfois également associée au post-structuralisme, bien qu'il ait déclaré s'être toujours vu comme un métaphysicien. Deleuze a reçu en 1994 le grand prix de philosophie de l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre.

Michel Foucault Pour les articles homonymes, voir Foucault. Associé aux débuts du Centre universitaire expérimental de Vincennes, il est ensuite, de 1970 à 1984, titulaire d'une chaire au Collège de France qu'il intitule « Histoire des systèmes de pensée ». Militant politique dans les années 1970, il participe aux premiers mouvements de soutien aux travailleurs immigrés et fonde le Groupe d'information sur les prisons pour donner la parole aux prisonniers sur leurs conditions de vie. D'abord associé au structuralisme, Foucault a produit une œuvre aujourd'hui rattachée au post-structuralisme et à la philosophie postmoderne. Il est l'une des premières personnalités à mourir du Sida en France. Biographie[modifier | modifier le code] Premières années[modifier | modifier le code] Paul-Michel Foucault naît le 15 octobre 1926 à Poitiers[3], dans une famille bourgeoise de notables de province[4]. Il abandonne plus tard le « Paul » de son prénom. À l'École normale supérieure de Paris[modifier | modifier le code]

André Gorz Sa pensée oscille entre philosophie, théorie politique et critique sociale. Disciple de l'existentialisme de Jean-Paul Sartre, puis admirateur d'Ivan Illich, il devient dans les années soixante-dix l'un des principaux théoriciens de l'écologie politique et de la décroissance, néologisme dont la paternité lui revient. Il est cofondateur en 1964 du Nouvel Observateur, sous le pseudonyme de Michel Bosquet, avec Jean Daniel. Vie et philosophie[modifier | modifier le code] Marxisme et existentialisme[modifier | modifier le code] Autonomie et révolution[modifier | modifier le code] Dépassant ses attributions économiques de départ, il finit par assurer de fait la direction politique de la revue. Ses évolutions vont de pair avec son investissement au sein d’un courant dit écosocialiste dont il s’affirme au fil de ses essais comme une figure majeure[10]. Écologie politique humaniste[modifier | modifier le code] Anticapitalisme et critique de la valeur[modifier | modifier le code] Disponible Thèmes

Jeannette Bougrab Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Ses débuts, ses études[modifier | modifier le code] Jeannette Bougrab est née d'un père ouvrier métallurgiste et harki, décoré de la Légion d'honneur à titre militaire[2]. Carrière politique[modifier | modifier le code] Elle s'engage en politique à l'UMP sous la présidence d'Alain Juppé et est nommée secrétaire nationale chargée d'un rapport sur « les discriminations dans l’accès au marché de l’emploi ». Elle est aussi membre du conseil d’administration de l’Institut du monde arabe, du Conseil d'analyse de la société et du Conseil d'orientation et de réflexion de l'assurance (Cora)[7] dépendant de la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA). En déclarant le 30 janvier 2011 sur France Info que le président égyptien Hosni Moubarak devait quitter le pouvoir, elle entre en contradiction avec la position officielle du gouvernement français[13]. Autres activités[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Filiu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean-Pierre Filiu au 20e Maghreb des livres (Paris, le 8 février 2014). Jean-Pierre Filiu, né à Paris en 1961, est un universitaire français, historien et arabisant, spécialiste de l'Islam contemporain. Professeur des universités à Sciences Po Paris, il y enseigne au sein de l'École des affaires internationales[1], après avoir été professeur invité aux États-Unis à l'université Columbia et à l'université de Georgetown. Biographie[modifier | modifier le code] Diplômé en 1981 de Sciences Po Paris il y soutient en 1985 une thèse de doctorat d'histoire, sous la direction de Jean-Noël Jeanneney. Diplômé de l'Institut national des langues et civilisations orientales, il devient délégué de la Fédération internationale des droits de l'homme au Liban en pleine guerre civile. Conseiller des Affaires étrangères, il a été en poste en Jordanie, en Syrie et en Tunisie, ainsi qu'aux États-Unis. Bibliographie[modifier | modifier le code]

Jean-François Colosimo Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean-François Colosimo, né le 19 novembre 1960 à Avignon, est un essayiste, éditeur et enseignant français, auteur de plusieurs livres et films. Il est président du directoire des éditions du Cerf, après avoir été président du Centre national du livre de 2010 à 2013. Formation[modifier | modifier le code] Jean-François Colosimo a suivi, entre 1988 et 1998, des études de philosophie et de théologie à la Sorbonne et à l’École pratique des hautes études (Paris), à l’université Aristote (Thessalonique), à l'université Fordham et à l’Institut Saint-Vladimir (New York), et a mené deux séjours de recherche au mont Athos et au mont Sinaï. Enseignement[modifier | modifier le code] Spécialiste du christianisme et de l’orthodoxie (il est lui-même chrétien orthodoxe), il enseigne depuis 1990 l'histoire de la philosophie et de la théologie byzantine à l’Institut Saint-Serge. Édition[modifier | modifier le code] Parcours[modifier | modifier le code]

Related: