background preloader

Charte des Fab Labs

Charte des Fab Labs
Charte des Fab Labs La charte des Fab Labs en Français Afin d'utiliser le "logo" des Fab Labs du MIT, il est nécessaire de suivre la "charte des Fab Labs". Vous pouvez la retrouver ici en Anglais : Et ci dessous en Français Mission : les fab labs sont un réseau mondial de laboratoires locaux, qui rendent possible l'invention en ouvrant aux individus l'accès à des outils de fabrication numérique. Accès : vous pouvez utiliser le fab lab pour fabriquer à peu près n'importe quoi (dès lors que cela ne nuit à personne) ; vous devez apprendre à le fabriquer vous-même, et vous devez partager l'usage du lab avec d'autres usages et utilisateurs. Education : la formation dans le fab lab s'appuie sur des projets et l'apprentissage par les pairs ; vous devez prendre part à la capitalisation des connaissances à et à l'instruction des autres utilisateurs. Responsabilité : vous êtes responsable de : - La sécurité : Savoir travailler sans abimer les machines et sans mettre en danger les autres utilisateurs ;

http://fablab.fr/projects/project/charte-des-fab-labs/

Related:  MOOCsConceptExtension au "monde réel"

Les MOOCs, amenés à se diversifier par la multiplication des outils à disposition Les experts du domaine semblent tous s'accorder sur le fait que les MOOCs n'en sont actuellement qu'à leurs balbutiements, étant donné le potentiel des produits innovants qui émergent sur le marché. Depuis l'arrivée du numérique disponible au plus grand nombre, les méthodes d'apprentissages comme les pratiques pédagogiques ont été bouleversées par la démocratisation des cours en ligne, que l'on désigne le plus souvent sous l'acronyme MOOC pour Massive Open Online Course . En effet, les frais universitaires n'ont cessé d'augmenter ces dernières dizaines d'années, et la démocratisation d'un accès gratuit à des cours numérique s'est proportionnellement diffusée.

Fablabs : bricolez numérique ! « INTERNET PERMET de partager les idées, les Fablabs permettent de les concrétiser », résume Nicolas Lassabe. Cet ingénieur informaticien est le co-fondateur d'Artilect, le FabLab toulousain. Principe de ces « Laboratoires de fabrication » : à partir d'outils numériques, réaliser soi-même des créations physiques de toutes sortes, de l'oeuvre d'art à l'objet usuel... Ils se veulent en même temps des lieux d'échange d'idées et d'expérimentation. Fab lab Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un fab lab (contraction de l'anglais fabrication laboratory, « laboratoire de fabrication ») est un tiers-lieu de type makerspace[1] cadré par le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et la FabFoundation[2] en proposant un inventaire minimal[3] permettant la création des principaux projets fablabs, un ensemble de logiciels et solutions libres et open-sources, les Fab Modules[4], et une charte de gouvernance, la Fab Charter[5]. Pour être identifié en tant que fab lab par la FabFoundation, il faut passer par plusieurs étapes[6] et il est possible de suivre une formation à la Fab Academy[7].

Historique « Fab Labs au Québec Après la ferveur de la numérisation, le passage de l’objet physique à sa représentation numérique, des années 80-90 qui tentait de tout numériser (objets, son, voix, textes, réalités …etc) une inversion de la tendance a vu le jour : le passage du numérique vers le monde réel!! Le concept du Fab Lab a été développé dans cette perspective. Il découle du célèbre cours du MIT: « How to Make (Almost) Anything ». Le premier Fab Lab a été lancé en 2001 dans un programme du Centre des Bits et Atomes (Center for Bits and Atoms, CBA) au sein du MIT (Massachusetts Institute of Technology ) à Boston par le Pr.

Fab Labs: la grande bidouille «Do it yourself, do it with others» («faites-le vous-même, faites-le avec les autres») : telle est la devise des Fab Labs, ou Fabrication Laboratories. Vous n’en avez jamais entendu parler ? Normal, le mouvement est encore underground. Créés il y a une dizaine d’années au Massachusetts Institute of Technology (MIT) par Neil Gershenfeld, un professeur de physique qui proposait un cours de prototypage rapide intitulé «comment fabriquer (à peu près) n’importe quoi», les Fab Labs sont les ateliers de fabrication communautaires de l’ère numérique. Leur objectif ? Donner à ceux qui ne sont ni ingénieurs, ni designers, ni même geeks les moyens de fabriquer toutes sortes d’objets manufacturés comme à l’usine.

Une plateforme pour de nouvelles idées d'entreprises Se lancer en affaires a acquis une certaine popularité, particulièrement depuis que les grands médias diffusent des émissions de téléréalité liées à l'entrepreneuriat (ex. : Dragon's Den). Quand on voit à quel point certaines jeunes entreprises sont devenues lucratives, surtout dans le secteur de l'informatique et des services numériques, il y a de quoi rêver être le nouveau Zuckerberg dans son domaine. Mais voilà, pour y arriver, il faut avoir des idées originales et répondre à des besoins inassouvis. Ce qui n'est pas toujours évident. Une plateforme d'idées Comment trouver des idées de services ou de biens ?

Avec un fab lab, produisez près de chez vous ! Qu’est-ce qu’un Fab Lab ? Un Fab Lab (aussi écrit Fablab, FABLAB, FabLab, Lab Fab ou Labfab) est avant tout un LABoratoire de FABrication. le concept de Fab Lab est né d’une initiative du MIT Media Lab (Boston), vers la fin des années 90. L’un des buts de cette expérimentation était de donner un accès public à des outils de fabrication standard et numériques (alors extrêmement dispendieux) pour voir l’utilisation qui en serait faite au quotidien, sans les contraintes académiques. Suite au succès de ce concept est née la charte des Fab Labs, une liste de critères à respecter afin de pouvoir utiliser le terme, le logo, ainsi que la communauté issue du concept d’origine. Cela a permis l’émergence d’organisations beaucoup plus modestes où la plupart des machines sont fabriquées sur place par des maniaques de l’informatique (ce qui a ses avantages et inconvénients).

Hacklab Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un hackerspace, hacklab ou media hacklab est un lieu où des gens avec un intérêt commun (souvent autour de l'informatique, de la technologie, des sciences, des arts...) peuvent se rencontrer et collaborer. Les Hackerspaces peuvent être vus comme des laboratoires communautaires ouverts où des gens (les hackers) peuvent partager ressources et savoir[1]. Beaucoup de hackerspaces utilisent et participent à des projets autour du logiciels libres, du hardware libre, ou des médias alternatifs. Ils sont souvent physiquement installés dans des maisons des associations ou des universités, mais dès que le nombre d'adhérents et l'éventail des activités augmente ils déménagent généralement dans des espaces industriels ou d'anciens entrepôts.

Fab Lab, la pharmacopée anti-crise Ce jeudi, l'université de Cergy-Pontoise inaugure Fac Lab, le premier fab lab en France porté par une université. Il sera ouvert au public. Pour ses porteurs, ce type de lieu est une réponse à la crise que nous traversons. Et pas qu'économique. Imprimante 3D MakerBot au FacLab de Gennevilliers -- OpheliaNoor/Owni

Les Fab Labs, l'avenir de l'innovation Le Fab Lab fait rêver. Une cinquantaine de lieux revendiquent ce label, Contraction de Fabrication Laboratory, ce concept né il y a plus de dix ans au MIT (Massachussets Institute of Technology) désigne des ateliers ouverts dédiés à la fabrication d'objets. En France, une cinquantaine de lieux revendiquent ce label, " Il y a eu des précurseurs, comme le Fab Lab de Toulouse en 2010, mais on a une explosion depuis un an", observe Fabien Eychenne, chargé de scruter le phénomène au sein de la Fondation internet nouvelle génération (Fing), un think tank dédié aux nouvelles technologies. Un lieu ouvert et innovant Dans le centre de Strasbourg, une bande de dix amis, jeunes architectes et designers, a réuni près de 30.000 euros pour acheter des machines et louer un atelier sur trois niveaux, qui compte déjà une cinquantaine d'adhérents après un an d'existence.

Apprendre à entreprendre dans un monde en réseau Les applications numériques ont beau nous rendre la vie plus simple et plus excitante au quotidien, force est de constater aussi qu'elles ont détruit un nombre considérable d'emplois. Grosso modo, toutes les tâches routinières qui pouvaient être programmées et automatisées l'ont été ou sont en passe de l'être. Des robots et des logiciels remplacent les travailleurs dans de multiples domaines; le mouvement, qui a touché en premier lieu les processus industriels, s'est rapidement étendu au process des services. Il touche désormais les professions intellectuelles dites supérieures.

Qu'est-ce qu'un TechShop ? Les TechShops, sont de grands espaces (1500 m²) dont le principe fondateur est de rendre accessible et à bas coût tout un ensemble de machines, d’outils et d’équipements dédiés à la fabrication personnelle. Ils s’adressent aux inventeurs, aux bricoleurs, aux entrepreneurs, aux artistes, aux designers, etc. qui ne disposent pas d’ateliers de fabrication, de matériels, voire des compétences nécessaires pour réaliser leurs projets. Parmi les machines disponibles dans un TechShop on retrouve : des fraiseuses et des tours, des stations de soudage, de la tôle métallique et des matériaux de base, des perceuses à ruban, des machines à coudre industrielles, des machines à commande numérique pour traiter le bois et le plastique, une découpe laser, des machines pour plier les métaux, des imprimantes 3D, diverses fournitures, etc. Le premier TechShop a été ouvert en 2006 sous l’impulsion de Jim Newton à Menlo Park Californie. Jim Newton était professeur de robotique à

Related: