background preloader

Diane Arbus, photographe écorchée - Arts et scènes

Diane Arbus, photographe écorchée - Arts et scènes
Des corps et des visages étranges, des visions qui dérangent. Chaque photo de Diane Arbus semble happée par ses personnages. Le Jeu de Paume, à Paris, consacre une rétrospective à la photographe américaine. Allez savoir comment elle s'y est prise. « Je suis née en haut de l'échelle sociale, dans la bourgeoisie respectable, mais, depuis, j'ai fait tout ce que j'ai pu pour dégringoler », confiait-elle. Le jeune couple mange de la vache enragée, crée un studio de photos de pub et de mode, et réussit à se faire un nom en signant des couvertures pour les magazines Glamour ou Vogue. C'est à 38 ans seulement, après qu'Allan l'a quittée pour une actrice, qu'elle décide de se consacrer entièrement à son œuvre. Ils sont trois, mais c'est Diane Arbus qui fait l'événement et devient aussitôt célèbre, grâce à ses images de freaks, mais également pour sa ­façon très particulière de photo­graphier de petites jumelles. Diane Arbus a retenu la leçon. Related:  Arbus, Diane

Russian Mother Takes Magical Pictures of Her Two Kids With Animals On Her Farm These wonderful photographs by Elena Shumilova plunge the viewer into a beautiful world that revolves around two boys and their adorable dog, cat, duckling and rabbit friends. Taking advantage of natural colors, weather conditions and her enchanting surroundings, the gifted Russian artist creates cozy and heartwarming photography that will leave you amazed. Show Full Text The boys in the photographs are the photographer’s sons and the animals belong to the farm she runs. Rural settings, natural phenomena and the changing seasons seem to be the greatest stimuli in her works. Shumilova told us her passion for photography manifested in early 2012 when she got her first camera. We suggest you take a cup of tea, lean back comfortably in your armchair and browse this beautiful collection of Elena Shumilova’s photographs. See her gallery on: Flickr | 500px “Children and animals – it’s my life. “When shooting I prefer to use natural light – both inside and outside.

Diane Arbus 1923–1971 Diane Arbus (/diːˈæn ˈɑːrbəs/; March 14, 1923 – July 26, 1971) was an American photographer and writer noted for photographs of marginalized people—dwarfs, giants, transgender people, nudists, circus performers—and others whose normality was perceived by the general populace as ugly or surreal. In 1972, a year after she committed suicide, Arbus became the first American photographer to have photographs displayed at the Venice Biennale. Millions viewed traveling exhibitions of her work in 1972–1979. The book accompanying the exhibition, Diane Arbus: An Aperture Monograph, edited by Doon Arbus and Marvin Israel and first published in 1972 is the best selling photography monograph ever, still being reprinted today. Between 2003 and 2006, Arbus and her work were the subjects of another major traveling exhibition, Diane Arbus Revelations. In 2006, the motion picture Fur, starring Nicole Kidman as Arbus, presented a fictional version of her life story.

Le projet Cicatrice... Contre le cancer du sein Le projet Cicatrice... Très touchant... De braves survivantes ont accepté de poser les seins nus... Pour la cause du cancer du sein. C'est le SCAR PROJECT Imaginé par le photographe David Jay Une exposition qui sera d'ailleurs présentée à Houston au Texas. Bravo pour la bravoure... Et pour la beauté de ces femmes. Diane Arbus Diane Arbus (New York, 1923-1971) a révolutionné l’art de la photographie ; l’audace de sa thématique, aussi bien que son approche photographique ont donné naissance à une œuvre souvent choquante par sa pureté, par cette inébranlable célébration des choses telles qu’elles sont. Par son talent à rendre étrange ce que nous considérons comme extrêmement familier, mais aussi à dévoiler le familier à l’intérieur de l’exotique, la photographe ouvre de nouvelles perspectives à la compréhension que nous avons de nous-mêmes. Arbus puise l’essentiel de son inspiration dans la ville de New York, qu’elle arpente à la fois comme un territoire connu et une terre étrangère, photographiant tous ces êtres qu’elle découvre dans les années 1950 et 1960. La photographie qu’elle pratique est de celle qui se confronte aux faits. > Cette exposition a reçu le soutien de La Manufacture Jaeger-LeCoultre, partenaire privilégié du Jeu de Paume, et l’aide de l’Ambassade des États-Unis d’Amérique en France.

La pression pesant sur les corps féminins illustrée par des photos crues La pression que la société et les canons de beauté exercent sur les corps féminins est illustrée dans une série de photos crues. Ça fait peur et un peu mal. Malgré les dizaines de campagnes de sensibilisation qui tentent chaque année de dénoncer la pression des médias, et de la société en général, sur les corps des femmes, les diktats actuels de beauté restent assez rigides. The Fanciful, Monstrous Feminine (Le fantasque et monstrueux corps féminin) est un projet photographique de l'artiste australienne Jessica Ledwich visant à dénoncer les tortures que les femmes font subir à leur corps pour être physiquement « dans la norme ». Norme imposée par une société dans laquelle l'imperfection n'est pas une option. C'est déroutant, violent et terriblement percutant. Partage sur les réseaux sociaux & viens réagir sur le forum !

Child with Toy Hand Grenade in Central Park Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Child with Toy Hand Grenade in Central Park (Enfant avec une grenade à main factice à Central Park) est une des photographies les plus célèbres de la photographe documentaire américaine Diane Arbus. La planche-contact des 12 photographies parmi lesquelles elle a été sélectionnée permet d'analyser la dynamique de la relation de Diane Arbus avec le sujet. Portail de la photographie

Roger Weiss Studies The Hypocrisy Of Beauty In A Series Of Photos Which Distort The Objectification Of Women Artist Studies The Hypocrisy Of Beauty In A Series Of Photos Which Distort The Objectification Of Women Roger Weiss is a Swiss-born photographer, who displays in his work the obsession with the human form and try to touch in his work, issues such as the objectification of women. Human Dilations is a study in the feminine form and foray into the subject of beauty and it’s stereotypes. A woman is often boiled down info a series of visual queues that objectify and define her. “Human Dilatations does not fear the marks of frailness of the body and its imperfections,” said Weiss. source: beautifulsavage Share This With Friends « Honey Maid “Made” It Again!

Identical Twins, Roselle, New Jersey, 1967 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Identical Twins, Roselle, New Jersey, 1967 est une photographie célèbre de l'Américaine Diane Arbus datant de 1967. La photographie représente les jumelles monozygotes, Cathleen et Colleen Wade, debout l'une à côté de l'autre, à l'âge de sept ans. Elles sont vêtues d'un costume de velours côtelé, portent des collants blancs et ont un bandeau blanc dans leurs cheveux noirs. Elles regardent l'objectif, mais ont des expressions faciales différentes. Alors que celle de droite sourit légèrement, l'autre a l'air un peu triste. Notes et références[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] (en) « Double exposure » [archive], sur Washington Post,‎

Related: