background preloader

Cette pollution invisible que génère internet - franceinfo:

Cette pollution invisible que génère internet - franceinfo:

http://www.youtube.com/watch?v=oMJJL7JyX4E

Related:  Consommation énergétiqueRRUPNImpact écologique du numériqueLa pollution numérique

Nos smartphones en passe de devenir les champions du dérèglement climatique Une nouvelle étude démontre l’impact important du marché des nouvelles technologies, et les smartphones en particulier, sur l’environnement. Le dérèglement climatique rime souvent avec l’industrie pétrolière et l’industrie du transport au sens large. Pourtant, les nouvelles technologies ont aussi leur part de responsabilité. Peut-on croire aux TIC vertes ? - Presses des Mines Le terme de TIC vertes (ou Green IT) est apparu récemment pour mettre en avant le potentiel écologique des technologies numériques mais aussi pour souligner les progrès qui restent à accomplir dans ce secteur. La production et l’usage des TIC participent-ils à rendre notre société plus écologique ou génèrent-ils des effets néfastes faisant plus qu’annuler les bénéfices escomptés ? Pour répondre à cette interrogation, l’ouvrage mobilise principalement les cadres d’analyse des sciences sociales, mais aussi les sciences de l’ingénieur. Les auteurs commencent par dresser un état des lieux des enjeux écologiques liés au développement des technologies numériques en soulignant que les analyses actuelles y associent très rarement les questions sociales et sociétales.

La pollution numérique, vous connaissez ? Savez-vous qu’en envoyant un simple mail, vous contribuez à rejeter l’équivalent de 10g de CO2 dans l’atmosphère ? L’utilisation d’internet requiert une consommation d’énergie croissante et émet des gaz à effet de serre. En un an, les data centers chinois polluent autant que 21 millions de voitures Chaque jour, ils traitent et stockent de grandes quantités de données. En Chine, l'impact écologique des data centers est dénoncé dans une étude menée par Greenpeace et l’université North China Electric Power. En 2018, ils ont rejeté 99 millions de tonnes de CO2 dans l’air. Autant que 21 millions de voitures. Cette app ambitieuse bloque la collecte de données des objets connectés, même dans l'espace public En test dans l'Université de Carnegie Mellon depuis 2016, l'application IoT Assistant est désormais disponible sur l'App Store et sur Google Play aux États-Unis. Elle permet à l'utilisateur de repérer les objets connectés alentour, de savoir quelles données ils collectent, et d'automatiser l'arrêt de cette collecte prévue par le RGPD et ses équivalents. À l’heure de la multiplication des scandales autour de la collecte de données, l’application IoT Assistant entend donner aux utilisateurs un outil de contrôle. Développée par l’Université de Carnegie Mellon et publiée ce 19 février 2020, elle permet de savoir toute sorte d’informations sur la multitude d’objets connectés qui nous entourent : caméras, enceintes, appareils électroménagers… L’app indique quels types de données sont collectées (image, voix, localisation, etc.), et permet d’automatiser la demande d’arrêt de la collecte, si elle existe.

Pollution et numérique : qui dit vrai ? - Chut ! Faux La comparaison paraît parfaitement calibrée. En fait, c’est impossible à affirmer. Pour l’Ademe (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), taper quelques mots dans la barre de recherche du célèbre moteur correspond à l’émission de 7 g de CO₂. Mais selon Google lui-même, l’opération ne produirait que 0,2 g… Quant aux arbres, leur capacité d’absorption dépend beaucoup de leur âge, de leur taille, de leur espèce et de leur localisation géographique. On ne pense pas forcément à chiffrer l’empreinte carbone de l’économie numérique, ni même simplement se demander si la pollution qu’elle engendre est importante. Et pour cause, c’est un secteur qui implique d’un côté des équipements détenus par des particuliers, mais aussi par des entreprises dont beaucoup ignorent l’infrastructure et le fonctionnement (serveurs, centres de données, etc.). Au travers de l’infographie suivante, découvrez les chiffres clés de la pollution numérique mais aussi, par exemple, les usages les plus coûteux qui ont des conséquences non négligeables sur notre environnement :

[WMF2018] Quand le stockage de données consommera plus d’énergie que le monde n’en produit… - L'Usine Energie 15 zettabits C’est le volume de données stockées dans le monde en 2017. Difficile de faire parler ce chiffre énorme. L'académie de Rennes et Cozy Cloud : un vrai cas d'école Cozy Cloud noue un partenariat avec l'académie de Rennes pour étendre son offre de cloud personnel au secteur de l'éducation. Retour sur la mise en place de ce premier projet pilote. Photo : Kimberly Farmer (Unsplash) L'objectif du pilote est de fournir un espace personnel Cozy à près de 5000 élèves et enseignants afin de :

Internet ne pollue pas On entend parfois dire qu’Internet ne pollue pas. Qu’en est-il réellement ? Allons voir les chiffres ! Le poids du numérique dans la production de gaz à effet de serre On estime que, en 2017, il y avait entre 1,7 et 2 milliards d’ordinateurs fixes, portables ou tablettes, 4 à 5 milliards de smartphones, 6 à 7 milliards d’objets connectés, soit plus d’appareils utilisant Internet que d’êtres humains. A ces appareils, il faut ajouter 800 millions d’équipements réseaux, comme les routeurs ou les box ADSL pour les faire fonctionner, et environ 60 millions de serveurs hébergés dans des data centers.

La dématérialisation est-elle écologique ? Avec le numérique, est-on respectueux de l’environnement ? À l’heure où se multiplient les alertes sur la santé vacillante de la planète, notre infographie dédiée aux chiffres clés de la pollution numérique le prouve : il y a urgence à agir, du côté individus comme des organisations. Greenpeace #ClickClean agissez Depuis 2010, Greenpeace pousse les géants du Net à alimenter leurs centres de données aux énergies renouvelables. Facebook et Google se sont déjà engagés. Qui seront les suivants ? Télécharger le Rapport Complet (disponible en anglais uniquement) Continuité Pédagogique - ressources pour les enseignants du second degré - Espace pédagogique Présentation des ressources numériques disponibles pour les enseignants du second degré afin d’assurer la continuité pédagogique avec les élèves de collège et de lycée. Enseignants du second degré : voici différentes ressources pour mettre en place la continuité pédagogique afin que vous puissiez poursuivre avec vos élèves leur travail scolaire à la maison et ainsi maintenir un lien avec eux et l’équipe pédagogique de l’établissement. Bien entendu, de nombreuses ressources « papier », dont les manuels, sont aussi disponibles et vous pouvez y faire référence dans vos messages aux élèves. En ce qui concerne les ressources numériques, pour chaque thématique abordée, vous trouverez différents supports à lire, à écouter, à utiliser. Chaque thématique comporte quelques éléments descriptifs et une collection de ressources associée. Celles-ci seront régulièrement complétées dans les jours à venir.

INFOGRAPHIE – D'où viennent les métaux rares contenus dans nos smartphones? Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter BFMTV Midi De l’or dans votre smartphone. Les composants micro-électroniques des téléphones portables sont fabriqués à partir de métaux rares, dont les gisements se concentrent principalement en Chine et au Congo. Vous seriez surpris de connaître les trésors que renferme votre smartphone.

Related: