background preloader

J'ai enquêté sur ce que Facebook, Google, Uber et Netflix savent de moi (et ça fait peur)

Je suis pris de vertige. Je me savais profilé, mais je n'imaginais pas à quel point ! Un mois avant l'arrivée du nouveau règlement général sur la protection des données européen, j'ai voulu faire le point sur les éléments collectés sur ma personne. Par Facebook et Google évidemment, mais aussi par Amazon, Twitter, Snapchat, Uber et Netflix*. Au total, j'ai récupéré plus de 62 gigaoctets d'informations. Je frissonne. Facebook et la déprime Aperçu de la page d'accueil de l'archive Facebook de Boris Je plonge avec effarement dans ces documents en débutant par ceux transmis par Facebook, le réseau controversé du moment. La synthèse de mon "profil" s'ouvre sur une page visuellement sommaire, mais extrêmement détaillée. Mon malaise s'installe à la lecture de la mention "Relations précédentes", qui liste mes ex connues du réseau. Même trouble au rayon "Messages", qui reprend l'intégralité de mes 1.072 conservations depuis 2008 (ex comprises, malgré la suppression des échanges). C'est mon intimité ! Related:  Données personnellesidentité numérique

Données personnelles et réseaux sociaux - Je suis Laurent Bignolas, je présente "Télématin" sur France 2. - Et je suis Aude GG, comédienne et créatrice du programme “Virago” sur Youtube. - Voilà, ça ce sont nos identités réelles. Mais nous avons, et vous aussi, une identité numérique, composée des traces que nous laissons sur Internet. Par exemple ce que nous diffusons, comme les partages de photos et de vidéos. - Ce que nous pensons, à travers les tweets, les retweets, les commentaires. - Ce que nous aimons : nos loisirs, nos goûts, nos likes. - Ce que nous disons de notre identité réelle : nom, localisation, âge, profession, situation familiale, situation amoureuse, c’est compliqué, tout ça... - Ce que nous montrons comme nos avatars. - Ce que nous écrivons en statut. - Ce que nous achetons. - Ce que… je n’ai plus d’idée. - Et là, vous vous dites : Et alors ? - Vous savez, toute la journée vous utilisez des applis et vous passez votre temps sur des sites parfaitement gratuits comme Youtube, Google, Facebook, etc... - Fortnite.

Ce voyant devine votre vie... grâce à Google Le Huffpost et des tiers selectionnés, notamment des partenaires publicitaires, utilisent des cookies ou des technologies similaires. Les cookies nous permettent d’accéder à, d’analyser et de stocker des informations telles que les caractéristiques de votre terminal ainsi que certaines données personnelles (par exemple : adresses IP, données de navigation, d’utilisation ou de géolocalisation, identifiants uniques). Ces données sont traitées aux fins suivantes : analyse et amélioration de l’expérience utilisateur et/ou de notre offre de contenus, produits et services, mesure et analyse d’audience, interaction avec les réseaux sociaux, affichage de publicités et contenus personnalisés, mesure de performance et d’attractivité des publicités et du contenu. Pour plus d’information, consulter notre politique de confidentialité.

Oui, Facebook vous suit même quand vous désactivez votre compte Comme le montre un récent article de CNet, Facebook continue de suivre la totalité de votre activité en ligne même si vous avez désactivé votre compte au préalable. Si vos amis et vos relations ne peuvent plus accéder à votre contenu et vos activités, c’est toujours le cas du réseau social.

Passeport pour Internet Le résumé de la séquence... - SEANCE 1 - (1h) 1 - Les usages d'Internet Qui utilise Internet dans la classe ? Durée Combien de fois par semaine ? Combien de temps par jour ? Lieu Sur quel appareil ? (ordinateur, tablette, smartphone...) Dans quel lieu ? (Collège, Salon, Chambre...) Pour quels usages ? Quels sites consultes-tu ? Laisses-tu des commentaires ? Après un temps d'échange oral, pendant lequel les réponses sont classées au tableau, chacun complète son passeport. Internet prend de plus en plus de place dans nos vies.Nous l'utilisons pour différents usages, au travail ou dans nos loisirs : pour chercher des informationspour échanger, communiquer (par mail, chat, forum, réseaux sociaux…)pour publier textes, photos ou vidéos (sur les blogs, réseaux sociaux...) On se construit une vie parallèle, virtuelle, dans laquelle on a une identité numérique. On dévoile parfois des informations privées, dans un espace public (Internet) ! C'est pourquoi il est important de se poser d'abord les questions suivantes :

Vie privée en ligne : un quiz pour les collégiens par « Les Incollables » - Geek Junior - En association avec la CNIL, « Les Incollables » ont élaboré un nouveau quiz pour permettre aux collégiens de tester leurs connaissances sur leur vie privée en ligne. Ce quiz sera distribué sous la forme d’un éventail en version papier dans les centres de documentation de tous les collèges courant septembre mais tu peux déjà faire ce quiz directement en ligne et tester tes connaissances. En tout, tu dois répondre à 30 questions à choix multiples sur les bons usages d’Internet, la protection des données, le paramétrage d’un compte Facebook ou de Snapchat. A noter que le site Educnum s’est associé également à l’opération. Tu pourras y approfondir tes connaissances pour te doter des bons réflexes pour un usage sécurisé et respectueux de tes données personnelles sur le web.

Battle of the Internet Giants | What do Social Media and Internet Companies Make? In the few minutes it will take you to read this post, the wealth of the technology behemoths will continue to grow. The internet giants will continue to slug it out, taking a few dollars for this app and a few more for that online purchase. Apple vs. We have developed an interesting tool to look at the real-time wealth accumulation of some of the world's largest internet companies. Below is a real time visualization of wealth from some of the world's most successful companies. Apple revenue Facebook Amazon Google Microsoft Yahoo! YouTube Android LinkedIn XBox Netflix Spotify Pandora DropBox Twitter Alibaba Uber Snapchat Airbnb Yelp Summary: A Brief History of the Internet Before the Emergence of the Internet Giants Today’s youngsters may find it hard to believe, but there really was a time before the Internet was a common name. Electronic Data Interchange Arguably, the internet began with the invention of the Electronic Data Interchange (EDI) in the early 1960s. Also, in the 1960s, MIT’s J.C.R.

Facebook, Google... Tous fichés Hier, nous ne laissions nos empreintes numériques qu’en surfant sur internet avec un ordinateur. Désormais, que nous ouvrions une appli ou fassions du jogging, que nous prenions le train ou regardions la télé, nous sommes ciblés, profilés, mis à nu. En ligne ou hors ligne, une nuée de capteurs, traqueurs d’activité, enceintes connectées et caméras enregistreuses nous surveillent. Certes, nous avons coché les cases "autoriser", acceptant de plein gré les conditions d’utilisation de ces services. Un phénomène irréversible Les seuls réseaux sociaux en disent déjà long. Les "Big Brothers" de la Silicon Valley ont montré la voie. Le tout-digital a enfanté le "big data" : la masse d’informations générée et copiée chaque année sur la planète pourrait atteindre 180 zettabytes (180 suivi de 21 zéros !) Une clé du pouvoir politique Tous les acteurs du numérique exploitent nos données, mais tous ne les vendent pas à des tiers. "Réparer" Facebook ? D’où bien des dégâts collatéraux. Dominique Nora

Une avocate a réécrit les conditions d'utilisation d'Instagram comme si elles étaient expliquées à un enfant de 8 ans Aucun mineur qui utilise Instagram n'a lu en entier les conditions d'utilisation du réseau social. C'est ce qu'affirme un rapport des services du délégué britannique aux droits des enfants, intitulé "grandir à l'ère du numérique", publié le 5 janvier 2017 et repéré par le site d'information Quartz. Pour montrer l'opacité des conditions d'utilisation des réseaux sociaux, le rapport a demandé à une avocate du cabinet privé Shillings de "traduire" ces règles dans un langage "simplifié". Selon une étude Ofcom, 43% des enfants britanniques entre huit et onze ans ont un compte sur Instagram (56% pour les 12-15 ans). 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Les liens sur Instagram d'autres entreprises ou personnes qu'on ne contrôle pas, même si c'est nous qui t'envoyions ces liens.Ce qu'il peut se passer si tu connectes ton compte Instagram à une autre appli ou un site. 9. - On peut t'envoyer des pubs ciblées en fonction de tes intérêts, que l'on surveille. 11. 12. 13.

Marc L*** Mis en ligne le mercredi 7 janvier 2009 ; mis à jour le mardi 28 avril 2009. Bon annniversaire, Marc. Le 5 décembre 2008, tu fêteras tes vingt-neuf ans. Tu permets qu’on se tutoie, Marc ? Tu ne me connais pas, c’est vrai. Mais moi, je te connais très bien. J’ai eu un peu peur, au début, d’avoir un problème de source. Alors, Marc. Revenons à toi. On n’a pas parlé de musique. J’ai triché, une fois : pour avoir accès à ton profil Facebook (ce qui m’a bien aidé pour la suite), j’ai créé un faux profil et je t’ai proposé de devenir mon « ami ». Je pense à l’année 1998, il y a dix ans, quand tout le monde fantasmait déjà sur la puissance d’Internet. À la demande de l’intéressé, ce texte a été entièrement anonymisé et modifié (villes, prénoms, lieux, etc.) à la différence de la version parue dans Le Tigre en papier, dont seuls les noms propres des personnes citées étaient anonymisés.

L’obscur business des données personnelles « Si c'est gratuit, c'est que c'est vous le produit ! ». Sur Internet, la plupart des outils que nous utilisons ne sont pas payants : moteurs de recherche, e-mail, cartographies, streaming de vidéo, réseaux sociaux, etc. Entres autres vos noms, âge, genre, adresse, mais aussi votre adresse IP, votre orientation sexuelle, vos problèmes de santé, préférences idéologiques, etc. C'est simple, à chaque fois que vous vous connectez à un site, des trackeurs, les fameux cookies, observent et enregistrent vos moindres faits et gestes. Toutes ces données récoltées servent à créer des publicités ciblées qui seront adaptées à votre profil, et donc sur lesquelles vous aurez plus de chances de cliquer. Un vrai jackpot pour les entreprises qui ont accès à ces données. Ce monopole sans aucune transparence commence à faire grincer des dents. La peine pèse peu face aux 430 milliards de dollars de Facebook en Bourse en 2017. Mais l'utilisation de ces données ne s'arrêtent pas à la publicité ciblée.

Related: