background preloader

Kids - Notre Univers - Les éclipses de Lune

Kids - Notre Univers - Les éclipses de Lune
Related:  science : L'universA ClasserLes Eclipses de la Lune

Curiosity célèbre sa première année martienne avec un autoportrait Cela fait maintenant une année martienne, soit 687 jours, que Curiosity est arrivé sur la planète rouge. Pour fêter l’événement, la NASA a dévoilé un superbe "selfie" du rover ainsi qu’une vidéo résumant les dernières étapes de la mission. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Une année martienne s’est écoulée depuis l’arrivée de Curiosity sur la planète rouge, le 6 août 2012. Le rover de la NASA a fêté sa première année martienne ce mardi 24 juin. Les images ont été enregistrées à l’aide du MAHLI (Mars Hand Lens Imager), une caméra microscope située au bout du bras du rover. Encore en bon état L’autoportrait témoigne du bon état de Curiosity. Sur des clichés, les roues sont apparues assez endommagées, présentant de multiples éraflures et déformations. L'objectif principal du rover atteint Heureusement, en une année martienne, le robot roulant a déjà accompli de nombreuses missions.

Hubble observe une galaxie spirale perdre ses entrailles dans l'espace Hubble vient à nouveau de dévoiler de magnifiques images de l'espace. Cette fois-ci, c'est la galaxie spirale ESO 137-001 qui est au coeur de l'intrigue puisqu'elle se dirige droit vers le coeur du groupe de galaxies Abell 3627. En chemin, ESO 137-001 est mise en morceau, ne laissant derrière elle que des traces brillantes et bleues. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter C'est une véritable scène de crime galactique que vient de dévoiler le télescope spatial Hubble. En réalité, le combat était perdu d'avance pour ESO 137-001. Résultat, en se dirigeant vers le coeur de l'amas à la vitesse vertigineuse de 7 millions de km/h, ESO 137-001 est complètement mise en morceau. Une force exercée par les gaz brûlants Ce processus galactique est bien connu des scientifiques. Ces derniers mettent ESO 137-001 sous pression, créant une force qui sépare le coeur de la galaxie spirale de ses jeunes étoiles et de ses gaz. Mieux comprendre l'évolution des galaxies

Des outils pour parler de l'éclipse en classe Tout sur l’éclipse du 20 mars en bande dessinée L’éclipse du 20 mars 2015 en bande dessinée Activités de classe autour de l’éclipse du 20 mars sur "La main à la pâte" Voir l’éclipse en direct sur Dailymotion Un logiciel pour regarder l’éclipse vendredi 20 mars 2015 en toute sécurité L’éclipse en direct du Virtual Téléscope 2 dossiers pédagogiques complets sur l’éclipse partielle du 20 mars Article sur le site de l’IEN de Luxeuil-les-Bains avec une animation flash vidéoprojetable Une activité interactive sur les éclipses avec fiche pédagogique d’accompagnement C’est pas Sorcier(l’Essentiel) La Lune, Les Eclipses. C’est pas sorcier "Les sorciers décrochent la lune" - Fiche questionnaire élève Une vidéo sur l’éclipse totale du soleil Observer une éclipse solaire - Un dossier complet de l’Université de Liège Dossier pédagogique par Alain ROBERT - UTLO - Groupe InterGénérations Dossier pédagogique Pour en savoir plus... Sur le site Eduscol, précautions à prendre : cliquer ici

La désintégration d'une galaxie prise en photo par Hubble Le téléscope spatial Hubble a réussi à capturer la désintégration de la galaxie ESO 137-001. La Nasa a publié cette semaine une photographie de ce qu'elle compare à "un pissenlit emporté par un courant d'air" ou encore "une méduse". Le phénomène s'est produit à 220 millions d'années-lumière de la Terre et les images sont à couper le souffle. Au fin fond de l'Univers, la galaxie, lancée à 7 millions de km/h, se désagrège, produisant des filaments gazeux qui apparaissent comme des traînées bleutées. La galaxie "répand ses graines dans l'espace", explique le site de la Nasa. ESO 137-001 s'évapore en traversant un amas de galaxies, comme l'explique 20minutes.fr.

HR 5171, une étoile jaune 1300 fois plus grande que le Soleil Grâce au Very Large Telescope (VLT), des astronomes ont découvert la plus grande étoile jaune jamais identifiée. Nommée HR 5171 A, elle serait 1.300 fois plus grande que notre Soleil. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Une gigantesque version de notre Soleil à quelque 12.000 années-lumière de nous. L'étoile nommée HR 5171 A (ou V766 Cen) est en effet bien plus grande qu'ils ne le pensaient. L'une des 10 plus grandes étoiles Les hypergéantes jaunes sont rares, seules une douzaine d'entre elles sont connues dans notre galaxie. HR 5171 A est 50% plus grande que la célèbre supergéante rouge connue sous le nom de Bételgeuse. Les étoiles jaunes comme rouges peuvent être des hypergéantes, mais jusqu'ici les astronomes ne pensaient pas que les hypergéantes jaunes puissent dépasser 700 fois la taille du Soleil. Une étoile et son compagnon Néanmoins, la découverte ne s'est pas arrêtée là. (crédits photo : ESO)

Découvrir et jouer avec l'éclipse de Lune Pour toute information sur les éclipses vous pouvez consulter le document scientifique intitulé : dossier éclipse. Les activités qui vont être décrites concernent en premier lieu les classes de cycle II, mais elles peuvent également être utilisées avec profit en cycle III : en effet, si elles sont exploitables dès la grande section de maternelle, elles constituent également la base d'une construction plus approfondie à l'école élémentaire. En outre, elles visent une interdisciplinarité au sens large car, en complément de nombreuses expérimentations très simples et utilisant un matériel courant, elles proposent des travaux faisant appel à l'imaginaire et à la créativité. Lorsqu’ils feuillettent des ouvrages d’astronomie, les enfants sont toujours intrigués par les photographies d’éclipses de Lune et de Soleil : ils cherchent à les interpréter spontanément en fonction des connaissances déjà acquises, ce qui bien sûr les induit en erreur.

Nébuleuse solaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La nébuleuse solaire (ou protosolaire, ou primordiale) est le nuage de gaz (ou disque d'accrétion) à partir duquel le Système solaire s'est formé. L'hypothèse de la nébuleuse a été proposée pour la première fois en 1734 par Emanuel Swedenborg[1] et en 1755 par Emmanuel Kant, en supposant que la nébuleuse tourne lentement sur elle-même, se condensant et s'aplatissant graduellement sous l'effet de la gravité, pour former plus tard des étoiles et des planètes. Formation et évolution[modifier | modifier le code] D'après cette théorie, la nébuleuse aurait eu un diamètre initial de 100 UA, et une masse de 2 à 3 fois la masse actuelle du Soleil. À l'intérieur du système, les éléments les plus légers, tels que l'hydrogène et l'hélium, ont été entraînés hors de la région centrale par le vent solaire et la pression de radiation, laissant derrière les éléments plus lourds et les particules de poussière, qui formeront les protoplanètes.

HFLS3, une galaxie géante qui crée 2 000 fois plus d'étoiles que notre Voie Lactée Samedi 20 avril 2013 6 20 /04 /Avr /2013 18:17 HFLS3, une galaxie géante qui crée 2 000 fois plus d'étoiles que notre Voie Lactée Des astronomes ont annoncé avoir découvert une galaxie massive dont la lumière a été émise il y a environ 12,8 milliards années, soit au moment de ce qu’on peut appeler l'enfance de l'Univers. Notre Univers recèle encore bien des merveilles qui n'attendent qu'une chose : être découvertes. Mais là n'est pas le plus fascinant puisque cette galaxie, appelée HFLS3, possède une masse d'étoiles de près de 40 milliards de fois la masse du Soleil. "En fait, cette galaxie représente un phénomène si extrême que l'on pourrait la qualifier de 'flambée stellaire maximale'". Des sursauts de formation d'étoiles 880 millions d'années après le Big Bang D'après les chercheurs, les modèles prédisent que quelques galaxies se forment très tôt dans les régions les plus denses de l'Univers. Mieux comprendre les mystères du jeune Univers (crédits photo : ESA–C.Carreau)

L’éclipse totale de Lune du 28 septembre en images Une météo dégagée sur une grande partie de l'Hexagone a permis à de nombreux photographes de saisir le phénomène étonnant de la Lune qui s'enfonce dans l'ombre de la Terre. Dès 3 h 07 du matin, la pleine Lune de ce 28 septembre 2015 n'était plus tout à fait elle-même. Le cône d'ombre de la Terre a commencé à grignoter sont bord ouest (par l'océan des Tempêtes). Environ une heure plus tard, à 4 h 11, elle n'était plus éclairée directement par le Soleil. Seuls les rayons rouges, déviés par l'atmosphère de la Terre, lui parvenaient en lui donnant sa coloration rouge sombre caractéristique. Pendant 1 h 11 mn 52 s, l'une des rares éclipses de Lune ayant lieu lors du périgée au cours du siècle a été totale. Les photographes ont su profiter de l'aubaine pour immortaliser le phénomène qui ne se reproduira qu'en 2033. Depuis la France, Patrick Pelletier a pris cette image bien définie de l'éclipse pendant sa phase de totalité. Ailleurs dans le monde

Related: