background preloader

Le musée participatif : état des lieux

Le musée participatif : état des lieux
En raison de mes engagements pour l’année universitaire 2011-12, j’ai du renoncer au projet de commencer une thèse en muséologie. J’ai donc décidé de publier ma note d’intention – très peu diffusée jusqu’à présent – en trois billets distincts. Le titre complet de mon projet est "Le musée participatif : dimensions sociales, collaboratives et participatives de la médiation culturelle à travers les outils numériques". J’espère que ces quelques éléments de réflexion permettront de nourrir le débat sur le numérique au musée et les formes émergentes de médiation qui y sont liées. CFA Berlin Alors qu’internet et les réseaux sociaux ont pénétré la majorité des domaines professionnels, l’ensemble des couches sociales et modifié en profondeur nos rapports sociaux, les musées et les institutions culturelles ne font pas exception. Les institutions culturelles sont confrontées à l’impératif d’un changement dont on ne mesure pas encore toute l’ampleur. État des lieux Aquarium de La Rochelle Like this:

Le multimédia au secours des musées L'attention et la concentration seraient-elles des qualités en voie de disparition? A se demander si depuis l'invention de la télécommande, la culture du zapping ne s'est pas propagée dans toutes les sphères culturelles. Certains musées se penchent sur la question et s'essayent à de nouvelles formes de médiation pour attirer les esprits volatiles. Il y a certes ces interfaces ici et là pour dynamiser les légendes qui accompagnent l'oeuvre, mais l'initiative la plus marquante nous vient de l'un des musées nationaux de Cracovie, le musée Sukiennice. Pour attirer les visiteurs à venir découvrir la collection d'oeuvres des peintres polonais du XIXème siècle, le musée a déployé une stratégie de communication novatrice. Dans le même esprit, le photographe français Léo Caillard a imaginé pour le magazine Amusement, une série de photomontage sur le sujet des visites de musée : A approfondir sur Culturemobile : A lire aussi : Le Grand Versailles Numérique

How social media thinking could help museums to turn out all right Posted: January 2nd, 2012 | Author: Jasper Visser | Filed under: Inspiration, Thoughts about museums | Tags: community, happy museum, social media, society, USPs, well-being | 2 Comments »inShare13 Photo by Camdiluv on Flickr. Last year – best wishes for 2012! – I got my hands on a copy of The Happy Museum: A tale of how it could turn out all right. It’s a happy little publication (PDF) I hadn’t heard of before about the role museums play in our changing world, and should play to remain relevant and add to a more sustainable future. In 2010, when asked to imagine museums in 2020, I wrote about how I believe a museum has and should have a responsible position in culture, art and heritage and also in society in general. The Happy Museum has two USPs when it comes to playing an active part in these areas, and I’ve added a third which I believe is equally important: Apart from the gift shop, museum don’t try to sell anything but understanding and enjoyment.

Retour sur l’atelier Wikimédia / Centre Pompidou Le Centre Pompidou est en pleine mutation numérique. De nombreux projets prennent forme pour structurer un écosystème qui permettra aux visiteurs une nouvelle expérience de l’art et la culture contemporaine. Au-delà du futur site internet (Centre Pompidou Virtuel, CPV) il s’agit également de structurer la communauté afin de lui proposer de travailler à terme sur la mise en place d’outils collaboratifs. Structurer les communautés L’atelier Wikimédia / Centre Pompidou qui a eu lieu les mardis 7 et 14 juillet s’inscrit dans une démarche à long terme : il vise à tester des dispositifs permettant de donner un rôle de plus en plus actif à la communauté du Centre Pompidou. Sur ce plan, l’atelier a été utile. Entrer dans l’ère du crowdsourcing L’objectif de l’atelier était de composer des notices dans Wikipédia et pour un dispositif numérique innovant en phase de test au Centre Pompidou. Des passerelles entre les outils numériques Un bilan et des perspectives

Le déploiement sur les réseaux par les Abattoirs (2009 ! - mise à j... Le « musée-Légo » Le Musée-Légo est un musée ouvert et accessible de façon la plus disponible possible, adapté aux modes de vie des visiteurs. Un musée en réseau et multi-plateformes, présent là où les visiteurs et les communautés le sont (en ligne et hors ligne). Un musée ludique où la relation aux oeuvres est décomplexée et créative. Il n’est pas réservé à ceux qui “savent se tenir” sur le mode exclusif de la contemplation. Autrement dit, le musée-Légo n’est plus un “musée-cathédrale” mais un “musée-bazar” – pour reprendre la métaphore (2) du logiciel libre – où chacun pourrait trouver “sa” place de façon organique dans un projet culturel commun. Une démarche globale Si la démarche ouverte et participative est souvent influencée par les pratiques du web, elle doit se déployer au-delà pour faire partie de la politique du musée dans son ensemble. De plus en plus d’offres “hybrides” franchissent cette frontière entre “sur place” et “en ligne”. Un musée orienté “visiteurs-utilisateurs” Un musée à imaginer…

Le crowdsourcing, c’est aussi un jeu » Article » OWNI, Digital Journalism Quels sont les mécanismes qui font la réussite d'un projet utilisant le crowdsourcing? Si la volonté de faire advenir la vérité et le sentiment d'appartenance à une communauté jouent à plein, la dimension ludique a son importance. Pourquoi certains internautes passent-ils leur temps à écrire des articles sur Wikipédia? A partager des liens sur Digg? Ne feraient-ils pas mieux de travailler sur des projets payant, genre Mechanical Turk, pour arrondir leurs fins de mois? Les études sur le sujet mettent souvent l’accent sur le sentiment d’appartenance à une communauté et sur la volonté de « faire sortir la vérité ». On sait bien que l’argent n’est pas une gratification recherchée. Il existe un autre facteur incitant les internautes à contribuer: le jeu. Pas facile de définir un jeu. - Règles. - Plaisir. - Compétition. Au sein même de la communauté Wikipédia, certains groupes sont très compétitifs, explique Zagal. Pour rendre la tâche plus légère, mieux vaut la voir comme un jeu.

Semaine du Musée numérique : en avril, le Quai Branly fait dialoguer culture et technologie ! Le musée du Quai Branly créé l’évènement du 14 avril au 22 avril 2012 avec une série d’activités et d’évenements regroupés sous l’intitulé « Le Musée Numérique ». Réalité augmentée, 3D, NFC, outils nomade… le Quai Branly présentera les outils que les visiteurs de demain pourront utiliser pour approcher, explorer et comprendre les collections des musées. Lors de cette semaine high-tech qui coincidera avec la présentation de sa nouvelle application mobile et de son audioguide revisité, des activités seront proposées sous forme d’ateliers, de dispositifs interactifs ludiques et participatifs à partir d’expérimentations autour des collections. Programme de la semaine Musée Numérique . . . . . . . . Le public pourra également se plonger dans un univers décalé et numérique, réinterprété par des performances d’artistes contemporains. L’application mobile : « le musée en musique », audioguide 2.0 et QRcodes . . .

Facebook is more than a fad—and museums need to learn from it museums should embrace the idea that 'everyone is a curator' By Jim Richardson. Comment, Issue 202, May 2009Published online: 23 April 2009 Social networks and blogs are the fastest growing online activities, according to a report published in March by research firm Nielsen Online. This has not gone unnoticed by museums and galleries, with many creating some kind of presence on sites such as Facebook, Twitter and Flickr. The Nielsen research shows that a major factor in the success of social networks is that they allow people to select and share content. Most of the institutions that are adapting their own websites with those facets of the social networks that so many people find attractive are in the US. Victor Samra, digital media marketing manager at MoMA, says: “It's not enough just to broadcast information now. One potential obstacle to museums sharing content online is the issue of copyright and how to protect images if they are put on the internet. Submit a comment Email* Name* City*

[Observatoire des territoires et administrations numeriques] 14/11/2006 - 17h53mn L’indexation participative des registres d’état civil sur internet à Rennes Pour la première fois en France, un service des archives municipal intègre sur son site un outil de recherche patronymique reposant sur la participation et la responsabilisation des usagers. Une opération d’indexation des registres d’état civil lancée en juin 2005 qui a suscité l’enthousiasme du public généalogiste et qui vient d’être récompensée par l’Observatoire National de l’Innovation dans le cadre du prix Territoria. Les Archives municipales de Rennes ont mis en ligne les registres d’état civil rennais en septembre 2003 sur Afin de satisfaire encore plus les internautes généalogistes, le service des Archives a lancé une opération d’indexation coopérative des registres par des internautes volontaires. Depuis juin 2005, une cinquantaine de "GénéAnnoteurs" bénévoles déchiffrent gratuitement les registres d’actes de naissance via internet. Contact : J.

Related: