background preloader

Le manifeste des evidences

Le manifeste des evidences
Related:  pont_aux_anes

Quel est l’intérêt des blogs de marque ? - Marketing Digital Aux Etats-Unis, la plupart des grandes marques ont lancé leur blog et bénéficient de retours sur investissements intérressants en termes d’image et de relations clients. En France, les grandes entreprises sont encore un peu frileuses à l’idée de s’ouvrir aux consommateurs, leur donnant un droit de parole et de critique directe. Cependant, certaines ont tenté l’expérience. Citons par exemple, Célio, Vichy (L’Oréal) – hors ligne, Nike, Sega, Disneyland Paris, Pierre & Vacances – hors ligne ou encore Nokia. Les débuts ont été parfois difficiles car les bloggers puristes y ont souvent vu des tentations de récupération de la blogosphère à des fins marketing. Mais les marques ont finalement réussi à se faire accepté dans l’univers des bloggueurs. Pourtant, l’intérêt est réel pour les entreprises et leurs marques. En résumé, on retiendra qu’un blog de marque est utile pour : 1. Tags: blog de marque, blog marque Vous appréciez nos articles ?

Teaching computers to read: Google acquire The image above is a CAPTCHA — you can read it, but computers have a harder time interpreting the letters. We tried to make it hard for computers to recognize because we wanted to give humans the scoop first, but we're happy to announce to everybody now that Google has acquired reCAPTCHA, a company that provides CAPTCHAs to help protect more than 100,000 websites from spam and fraud. Since computers have trouble reading squiggly words like these, CAPTCHAs are designed to allow humans in but prevent malicious programs from scalping tickets or obtain millions of email accounts for spamming. But there’s a twist — the words in many of the CAPTCHAs provided by reCAPTCHA come from scanned archival newspapers and old books. Computers find it hard to recognize these words because the ink and paper have degraded over time, but by typing them in as a CAPTCHA, crowds teach computers to read the scanned text.

RTB : petit manuel de survie à l’attention des Directions Marketing Le RTB, qu’est-ce que c’est ? Le RTB (Real Time Bidding), aussi appelé Media Trading, s‘appuie sur des technologies d’enchères en temps réel qui permettent, côté éditeurs, une forme de monétisation de leurs espaces publicitaires sur Internet plus efficiente et, côté annonceurs, une forme d’utilisation du canal Display plus ciblée. En quoi le RTB bouleverse-t-il le marché de la publicité ? L’émergence du RTB introduit dans l’achat et la vente d’espaces publicitaires les notions d’instantanéité, de transparence et de ciblage. C’est un bouleversement dans le secteur digital pour plusieurs raisons : 1) La possibilité d’acheter chaque espace publicitaire à l’unité en temps réel sur plusieurs sites et sur plusieurs terminaux, web et mobile, simultanément. 4) Le RTB est rentable et massivement générateur de ventes pour les annonceurs, dans tous les secteurs, ce qui explique la forte croissance des investissements. © bloomua Pourquoi faire du RTB ? Trois raisons majeures : A qui s’adresse le RTB ?

Snark Hunting | Naming Company Names Product Name Business Branding Pandore Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Pandore (en grec ancien Πανδώρα / Pandṓra, « le présent de tous ») est la première femme. Elle est associée à la légende de la « boîte de Pandore » (en fait, une jarre). Elle est parfois appelée Anésidora, « celle qui fait sortir les présents des profondeurs », en fait « la Déesse de la terre qui préside à la fécondité ». Mythe[modifier | modifier le code] — Hésiode, Les Travaux et les Jours « Après avoir achevé cette attrayante et pernicieuse merveille, Jupiter ordonna à l'illustre meurtrier d'Argus, au rapide messager des dieux, de la conduire vers Épiméthée. Une fois installée comme épouse, Pandore céda à la curiosité qu'Hermès lui avait donnée et ouvrit la boîte, libérant ainsi les maux qui y étaient contenus. Interprétation[modifier | modifier le code] — Hésiode, La Théogonie Dans Les Travaux et les Jours, Hésiode décrit Pandore comme un « si beau mal » (καλὸν κακὸν / kalòn kakòn)[2].

Blogs de marque: les pionniers témoignent "Vous les hommes", "Le Journal de ma peau", "Inconnue"... Derrière ces noms obscurs, se cachent les premières initiatives de blogs de marques en France. Les pionniers s'appellent Celio, Vichy, Thierry Mugler, Reynolds ou Oney. Très répandu parmi le grand public (plus de 4 millions de blogs dans l'Hexagone, pour environ 8 millions de lecteurs), le phénomène commence à gagner le monde professionnel. Il est désormais inimaginable, pour un chef d'entreprise qui se veut un tant soit peu branché, de ne pas lancer son propre blog. Aux Etats-Unis, la plupart des grandes marques se sont lancées sur le terrain et commencent à récolter les fruits de leurs investissements, en termes d'image et de relation clients. Premier exemple de cette cohabitation délicate : la marque Vichy avait lancé, au printemps, le blog "Le Journal de ma peau", pour accompagner la sortie d'un nouveau produit. Depuis, Vichy a fait son mea culpa, changé de formule et adopté les règles de la blogosphère.

Pierre Crescenzo : Rudyard Kipling Si tu gardes ta tête quand la folie des autres, S'acharne contre toi et te couvre de fautes Si tu restes confiant, lorsqu'on doute de toi, Et te veux tolérant, car l'opprobre est sans foi… Si l'attente chez toi n'engendre aucun soupir Que jamais médisances ne t'entraînent à mentir, Ni qu'être détesté ne te force à haïr, Sans de la perfection vouloir être l'image, Ni d'aimer pérorer en imitant les sages… Si tu gardes tes rêves sans n'être qu'un rêveur, Évitant que penser devienne un but en soi… Si tu peux accueillir l'Échec ou le Succès, En faisant part égale à ces deux impostures Si tu peux supporter que ta parole vraie, Changée par des fripons serve aux sots de pâture, Si l'œuvre de ta vie s'écroulant devant toi, Tu ramasses aussitôt les morceaux sans rancœur, Saisis tes vieux outils, et reprends le labeur…

Le code a (tout) changé ! - LA TRIBUNE EBUZZING L’irruption du digital dans l’industrie des médias a profondément modifié les relations entre consommateurs, marques et médias, et rend totalement obsolètes les représentations, les outils et les concepts que nous utilisons dans nos métiers de communicants. Ainsi, quand le Hubforum organise une manifestation sur le futur du médiaplanning, ce ne sont pas Médiamétrie, Comscore ou JFC qui sont invités à s’exprimer. Aujourd'hui, le sujet n’est pas de prévoir les performances d’un plan prévu pour juin sur la base de données d’audience PC qui datent de janvier, mais d’appréhender au mieux l’évolution du paysage digital et de tirer profit des nouvelles technologies d’achat et de ciblage. Avec l’avènement du programmatique, la mesure d’audience n’est plus ce juge de paix qui fixe le prix de l’espace et régule le fonctionnement du marché publicitaire. Cela a naturellement des répercussions importantes dans l’équilibre des forces en présence. Voir plus, cliquez ici.

E-conomy L'envie m'a pris de remettre à jour ce blog après une longue période d'inactivité, je me rends compte à quel point il m'est difficile de me séparer de cet espace d'expression que j'entretiens depuis maintenant +5 ans ! (et pourtant j'y ai pensé). Bloguer ne doit pas devenir une contrainte (sauf peut-être pour les blogueurs "pro"), et le fait de l'avoir ressenti en tant que tel ces dernières semaines / mois, m'a fait de prendre du recul, au delà de l'envie, il y a surtout un manque de temps certain mais aussi pas mal de choses qui ont évolué au niveau de mon usage des médias sociaux mais également de la blogosphère en elle même. Bref... Y aura ici plus de MAJ (mais une récurrence plus faible) et une ligne éditoriale adoptant un ton plus "personnel" (même si je pense que cela l'était souvent jusqu'à aujourd'hui, peut-être pas assez à mon goût) Réveiller des blogueurs, ou même des internautes tout court, à 6h du matin était-ce une erreur ?

mc Luhan Le message c’est le médium Pour le sociologue canadien Marshall McLuhan, dans son ouvrage « Pour comprendre les médias » paru en 1964, le fait essentiel de la communication, c’est la communication elle-même et ses médias (langage, argent, imprimé, mode, télévision ou cybernétique), plutôt que le message communiqué. McLuhan prend l’exemple de la lumière électrique et du chemin de fer pour illustrer son propos. La lumière électrique est de l’information pure. C’est un médium sans message, tant qu’on ne l’utilise pas pour épeler une marque ou une publicité verbale. Ce fait, caractéristique de tous les médias, signifie que le contenu d’un médium, quel qu’il soit, est toujours un autre médium. Le contenu de l’écriture c’est la parole, tout comme le mot écrit est le contenu de l’imprimé et l’imprimé, celui du télégraphe. Pour revenir à la lumière électrique, qu’on l’utilise pour la neurochirurgie ou pour éclairer un match de baseball, cela n’aucune importance.

Grand Optical Par Emmanuel Fraysse, jeudi 6 juillet 2006 à 17:16 :: Communication :: #507 :: rss Billet cobloggué par Régis Langlade (Bloggia.fr) et Emmanuel Fraysse (Marketingrama.com). Envie de coblogguer ? A l'heure du "t'as vu la dernière campagne de machin ? Sur le marché des opticiens, Optic 2000, Krys et Alain Afflelou concentrent 40% du marché. Comment se différencier sur un marché très concurrentiel lorsque l'on n'est pas sur le podium ? Jouer la carte de la communication innovante en appuyant sur le concept du « choix d’être unique » : une signature qui synthétise d’une part l’Ultra-choix de montures disponibles en magasin (les montures créateur, les griffes, les montures luxe, etc) et d’autre part l’orientation haut de gamme du service client GrandOptical (conseil sur mesure et unique pour chaque client). L'objectif est de changer les perceptions du consommateur en le faisant « passer du monde des lunettes prothèses au monde des lunettes révélatrices de personnalité ». Régis Emmanuel

Related:  Culture Informationnelle & Numériquejournalism