background preloader

Ressources histoiredesarts - Culture.fr

Ressources histoiredesarts - Culture.fr

http://histoiredesarts.culture.fr/reperes/liste

Related:  Histoire des Art- PEAC (réforme 2016)HDA

Lazar Lissitzky Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Lazar Lissitzky (en russe : Лазарь Маркович Лисицкий, Lazar Markovitch Lissitski), dit El Lissitzky (Эль Лисицкий), né à Pochinok (une petite communauté juive, shtetl, à 50 km de Smolensk) le 23 novembre 1890 et mort à Moscou le 30 décembre 1941 est un peintre d'avant-garde russe, également designer, photographe (travaillant notamment sur les photogrammes), typographe, et architecte. Biographie[modifier | modifier le code] Comme nombre de Juifs de la Russie impériale, soumis à un système de quotas et d'interdiction à l'Université, il part faire ses études en Allemagne, à la Technische Hochschule de Darmstadt, et devient diplômé d'architecture en 1915, tout en voyageant à travers l'Europe de 1909 à 1914 (dont un séjour à Paris et 1 200 km à pieds en Italie où il croque architecture et paysages). Revenu dans son pays, il dessine (Chad Gadya, Histoire d'une chèvre) et peint selon un processus de stylisation cubo-futuriste.

L'Antiquité en vidéo Faisant suite au précédent article sur les vidéos de la Préhistoire, j’ai regroupé ici des documentaires pertinents qui permettent à des élèves de CE2-CM de découvrir l’Antiquité. Les vidéos sont disponibles sur la plateforme Youtube et sont classées en cinq listes. Dans l’ordre chronologique, vous pouvez visionner des ressources qui concernent : les premières civilisations (Mésopotamie, Egypte, Grèce),les Celtes,la guerre des Gaules,les Gallo-romains, la romanisationles migrations barbares et la disparition de l’empire romain Ces ressources ont été uploadées par différents internautes.

dadaisme Mouvement DADA : Héritier spirituel de Otto Gross ? En 1917, c’est la guerre, les Etats-Unis eux aussi sont entrés dans le conflit, la Russie est bouleversée par une révolution, l’Allemagne s’achemine vers la défaite, les valeurs traditionnelles sont battues en brèche. Les contestataires sont nombreux et quelques uns d’entre eux créent des groupes plus ou moins organisés pour propager leurs idées. Le 8 février 1916, un coupe-papier posé par hasard dans un dictionnaire français-allemand, tombe sur le mot DADA, Hugo Ball et Richard Huelsenbeck viennent de donner nom à un des plus célèbres mouvements réactionnaires. L'humour dans l'art contemporain En tant que dérivé du jeu, l’humour, tout comme l’art, intégrerait les principes opposés de plaisir et de réalité, les espaces intrapsychiques et interpsychiques, les instances du conscient et de l’inconscient... Une analyse qui s’alimente autant des « textes psychanalytiques » que de l’abondante littérature critique concernant les courants et tendances de l’art contemporain. Humour et art sont deux phénomènes énigmatiques, en ce qu’ils opposent une résistance à toute analyse et qu’ils risquent de perdre leur attrait une fois mis à nu par une explication. Un tableau de Ben Vautier l’illustre : une boîte noire avec l’écriture : « Boîte mystère à l’instant où elle sera ouverte elle perdra toute valeur esthétique. »

Éducation artistique et culturelle - Le parcours d'éducation artistique et culturelle Qu'est-ce que le PEAC ? Périmètre et fondements du parcours d'éducation artistique et culturelle Le parcours d'éducation artistique et culturelle est inscrit dans le projet global de formation de l'élève défini par le socle commun de connaissances, de compétences et de culture et opérationnalisé par les programmes de cycle. Le parcours d'éducation artistique et culturelle est l'ensemble des connaissances acquises par l'élève, des pratiques expérimentées et des rencontres faites dans les domaines des arts et du patrimoine, que ce soit dans le cadre des enseignements, de projets spécifiques, d'actions éducatives, dans une complémentarité entre les temps scolaire, périscolaire et extrascolaire. Son organisation et sa structuration permettent d'assembler et d'harmoniser ces différentes expériences et d'assurer la continuité et la cohérence de l'éducation artistique et culturelle sur l'ensemble de la scolarité de l'élève de l'école au lycée.

"Cheese, please" : l'art contemporain a de l'humour au château d'Oiron L'art contemporain se veut parfois sérieux, souvent mystérieux, de notre temps, vertigineux, ou peu vertueux. Ici, à Oiron, on nous le propose drôlatique, impertinent, avec ses pièges à bébé, ses poubelles à bulles, ses calembours visuels... Avant découvrir le reportage de France 3 Poitou-Charentes, ci dessous, rions un peu, cette fois, de l'art contemporain, avec cette information tout à fait surréaliste et malicieuse du Gorafi, dernièrement :

Truffaut par Truffaut Un site web en forme de journal intime, soit 15 chapitres qui sont autant de bornes dans la vie et la carrière de François Truffaut, et qui révèlent l'importance de ses archives dans les collections de la Cinémathèque française. Truffaut gardait tout, comme s'il avait construit de manière méthodique la mémoire de sa vie. Les grandes étapes de cette vie « rondement menée », vous les retrouverez ici au travers d'une narration riche en photographies, extraits, lettres et archives. Chaque chapitre sera l'occasion d'aborder ses thèmes de prédilection : l'enfance, la cinéphilie, le journalisme, les tournages, la littérature ou encore la musique. Vous y croiserez Robert Lachenay, Helen Scott, Alfred Hitchcock, Jean-Pierre Léaud, Catherine Deneuve, Gérard Depardieu...

Se souvenir des camps français : le mémorial de Rivesaltes Pour comprendre en quoi ce lieu est exceptionnel, il faut expliquer comment, au XXe siècle, les deux guerres mondiales et les conflits coloniaux ont abouti à la mise à l’écart et à la stigmatisation de populations qualifiées tour à tour d’étrangers, d’apatrides, d’indésirables, de réfugiés, de ressortissants de pays ennemis… A la fin des années 1930, devant l’afflux de ­réfugiés fuyant les régimes autoritaires européens, et l’Allemagne nazie en particulier, le gouvernement français prend des mesures. « La première phase de l’histoire des camps va de ­novembre 1938 à l’effondrement de mai-juin 1940 », explique Denis Peschanski, qui dirige le conseil scientifique du mémorial de ­Rive­saltes. « Le 12 novembre 1938, un décret-loi est promulgué qui permet l’internement de ceux qu’on appelleles “étrangers indésirables”. La singularité, c’est qu’on interne des personnes non pas pour des crimes ou des délits qu’ils ont commis, mais pour le danger potentiel qu’ils représentent pour l’Etat.

Related: