background preloader

15 choses qu’ils ne vous disent pas

15 choses qu’ils ne vous disent pas
1. Ceux des gouvernements disposant du plein contrôle de leur devise peuvent créer suffisamment d’argent pour assurer le plein emploi et pour financer toutes leurs activités dans la limite des ressources physiques disponibles. Il n’y a aucune limite à la création d’argent et de dire que « il n’y a plus d’argent» est aussi absurde que faux. 2. Les gouvernements souverains, n’ont pas besoin d’emprunter d’argent, ni aux institutions financières privées, ni au FMI. Qu’ils empruntent et cherchent ensuite à «apaiser les marchés financiers» est une contrainte auto-imposée, un peu comme lacer vos lacets ensemble et prétendre que vous ne pouvez pas marcher. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. Like this: J'aime chargement…

http://postjorion.wordpress.com/2011/10/18/212-15-choses-quils-ne-vous-disent-pas/

Related:  Autres explications

Les arguments des révisionnistes monétaires décortiqués Le 27 octobre 2011 - 12:31 | 7 commentaires Par Gabriel Galand et Alain Grandjean, économistes, membre du groupe de travail sur les questions financières mis en place par la Fondation pour la Nature et l’Homme Image : Euro money in pots par Images of Money sur Flickr Faisons d’abord une description rapide des mécanismes bancaires qui conduisent à la création monétaire. L’opération comptable fondamentale est la suivante (opération I).

Informations complémentaires. Ce document donne des compléments d'informations au texte sur l'A.G.C.S. Y sont évoqués : l'A.G.C.S., l'O.M.C. et l'O.R.D., ainsi que le rôle de la Commission Européenne dans la négociation de l'A.G.C.S.. Un lexique et quelques références terminent le document. Le texte précédent est loin de renfermer toutes les informations nécessaires à un débat démocratique approfondi. Voici donc quelques compléments.

QUE PERSONNE NE DISE QUE CELA NE PEUT PAS ETRE FAIT Publication du Earth Policy Institute World on the Edge Extrait de livre 19 avril 2011 texte original: Lester R. Brown, traduit par Marc Zischka et Frédéric Jouffroy Pour ce XXIe siècle, nous avons besoin d’une économie qui soit en harmonie avec la Terre et ses écosystèmes, et non pas qui les détruit. Le dessin animé monétariste de la BCE Le 5 juillet 2011 - 12:26 | 2 commentaires On a tous vécu ce moment en classe de 5ème où le professeur d’histoire-géo vous passe à la télé un documentaire ludique et pédagogique sur la démographie française ou sur le marché commun. Le son est déprimant, l’image est vieillotte et on n’écoute que d’une oreille. Saluons donc l’initiative de la banque centrale européenne (BCE) qui nous remémore ce moment en proposant un dessin animé qui explique aux jeunes générations le rôle de la politique monétaire. Je ne résiste pas à vous raconter l’histoire de ce dessin animé.

L'Accord Général sur le Commerce des Services (A.G.C.S.) L'A.G.C.S. est un accord international qui met en place des règles générales de libéralisation du commerce des services. Qu'entend-on par libéralisation ? La suppression des lois qui limitent le commerce. Une première partie de l'A.G.C.S., nommée accord cadre, a été conclue à la création de l'Organisation Mondiale du Commerce (O.M.C.) en 1994.

La richesse des monnaies locales Est-on riche quand on a deux fois plus d’emplois que d’actifs sur son territoire ? Quand on compte un million de mètres carrés de bureaux dont plusieurs sièges d’entreprises nationales et internationales ? Quand l’ensemble des entreprises installées sur le territoire dégagent un chiffre d’affaires de 29 milliards d’euros ? Eh bien non ! Nanterre est dans cette situation économique a priori enviable. Pourtant, 6 000 personnes y sont à la recherche d’un emploi et le revenu fiscal médian ne s’élève qu’à 15 700 €, bien en dessous des médianes départementales (23 600 €), régionales (20 500 €) et même nationale (17 500 €).

Textes fondamentaux l’échec d’une refondation sociale() Bruno Mallard* * GRESAL-MSH-alpes (Social Siences Research Group on Latin America), France. mac_call@hotmail.com Monnaies virtuelles: une révolution fiscale? Selon le fondateur du parti pirate suédois, l'émergence des monnaies chiffrées et décentralisées sur Internet va forcer les gouvernement à réformer totalement leur modèle social. Article initialement publié sur OWNI.eu. Nul doute que les monnaies cryptées vont continuer à se développer. Les trois principes de base du Credit Social Il existe trois principes de base dans le Crédit Social: 1. l’argent émis sans dette par le gouvernement, représentant de la société, selon la production, et retiré de la circulation selon la consommation; 2. le dividende social attribué à chaque citoyen ; 3. l’escompte compensé. Les trois principes sont nécessaires, le premier n'étant qu'une simple explicitation des idées de Douglas exposées dès 1930 dans "The Monopoly of Credit", et concerne l'ajustement entre production, pouvoir d'achat et prix "Les moyens d'achat (cash credits) entre les mains de la population d'un pays doivent, en tout temps, être collectivement égaux aux prix collectifs à payer (collective cash prices) pour les biens consommables mis en vente dans ce pays ; et ces moyens d'achat (cash credits) doivent être annulés lors de l'achat des biens de consommation". Explicitons ces trois principes, le premier principe, déjà esquissé, étant aussi appelé le principe de la juste monnaie, ou de la monnaie juste adéquate.

Révélations d'un Banquier Suisse - Le blog de observatoiredesconspirations Peter Odintsov Moscou, le 30 mai, 2011 Entretien avec un banquier suisse effectué à Mosсou le 30/05/2011 De la Bombe ces révélations ! Q: Pouvez-vous nous parler de votre implication dans le secteur bancaire suisse?

Related: