background preloader

Le risque inondation

Le risque inondation
Les inondations constituent un risque majeur sur le territoire national, mais également en Europe et dans le monde entier (environ 20 000 morts par an). En raison de pressions économiques, sociales, foncières ou encore politiques, les cours d'eau ont souvent été aménagés, couverts, déviés, augmentant ainsi la vulnérabilité des hommes et des biens. Pour remédier à cette situation, la prévention reste l'outil essentiel, notamment à travers la maîtrise de l'urbanisation en zone inondable. - En temps normal, la rivière s'écoule dans son lit mineur. Lit mineur - Pour les petites crues, l'inondation s'étend dans le lit moyen et submerge les terres bordant la rivière.Lors des grandes crues, la rivière occupe la totalité de son lit majeur. Lit majeur - Lorsque le sol est saturé d'eau, la nappe affleure et inonde les terrains bas. Remontée de nappe Qu'est-ce qu'une inondation ? L'inondation est une submersion, rapide ou lente, d'une zone habituellement hors d'eau. Qu'est-ce qui aggrave l'inondation ?

Inondation Qu’est-ce qu’une inondation ? L’inondation est une submersion temporaire, par l’eau, de terres qui ne sont pas submergées en temps normal. Cette notion recouvre les inondations dues aux crues de rivières, des torrents de montagne et des cours d’eau intermittents méditerranéens ainsi que les inondations dues à la mer dans les zones côtières. L’inondation est un phénomène naturel qui constitue une menace susceptible de provoquer des pertes de vie humaine, le déplacement de populations et des arrêts ou des perturbations d’activités économiques. Elle peut également nuire à l’environnement et compromettre gravement le développement économique. C’est la catastrophe la plus fréquente : la moitié des catastrophes naturelles mondiales sont des inondations. Toutefois, l’activité humaine aggrave le risque d’inondation. En France, l’aménagement des zones inondables n’a pas toujours été réalisé avec la précaution qui s’imposait et avec le souci du développement durable. Typologie La submersion marine

Préserver son habitation de l'inondation Une inondation peut arriver très rapidement et violemment comme on le voit dans le sud de la France. Outre les mesures de prévention et / ou de mitigation qui peuvent être mises en place, un plan familial de mise en sûreté constitue pour chaque famille et citoyen, la meilleure réponse permettant de faire face à la gravité d’une inondation en attendant les secours. Le Plan Familial de Mise en Sûreté Un tel plan se prépare à l’avance. Faites une liste de toutes les choses dont vous aurez besoin et qu’il faudra monter à l’étage, pour le cas où vous auriez la consigne de rester dans les étages supérieurs de votre logement. Préserver mon habitat et mes biens Si vous êtes situés dans une zone inondable, il est possible de faire effectuer des travaux ou d’entreprendre des aménagements extérieurs et intérieurs pour réduire votre vulnérabilité. Ces pages vont vous aider à sélectionner les mesures les plus appropriées à votre logement et aux types d'inondation auxquels vous êtes exposés. Intérêt

Risques à l'affiche La Loi de Modernisation de la Sécurité Civile de 2004 a mis en avant le rôle du citoyen :Art. 4 : « Toute personne concourt par son comportement à la sécurité civile »Art. 5 : « Tout élève bénéfice dans le cadre de sa scolarité obligatoire d’une initiation à la prévention des risques et aux missions des services de secours »Annexe : « La sécurité civile est l’affaire de tous. Tout citoyen y concourt par son comportement. Une véritable culture de la préparation au risque et à la menace doit être développée ». Ce module peut être utilisé dès le cycle 3 et jusqu'en collège.La question des risques naturels et technologiques, abordée au sein du système scolaire, dépasse largement le cadre et les contenus des disciplines, y compris celles qui l’abordent déjà dans les programmes (physique, SVT, histoire-géographie).

L’aménagement des territoires face au risque d’inondation: regards croisés sur la Loire moyenne et le Val-de-Marne Les risques constituent une question essentielle d’aménagement du territoire, dans la mesure où l’existence d’un aléa sur un territoire donné conditionne l’organisation de cet espace par les sociétés humaines. Afin de garantir la cohésion du territoire national qui pourrait être remise en cause par une inondation de grande ampleur, le législateur a défini un certain nombre d’outils de gestion du risque. Avec la loi Barnier de 1995, la politique de l’État vise désormais à contrôler l’urbanisation des lits majeurs et à inciter les autorités locales à intégrer le risque dans leurs documents d’urbanisme. La loi Bachelot du 21 juillet 2003 présente d’importantes avancées sur la transparence et le partage de l’information ainsi que sur les moyens de la prévention (entretien de la mémoire du risque dans les communes, renforcement des solidarités amont-aval au sein des bassins versants, réorganisation de l’annonce des crues, etc.). Le risque instrumentalisé

Le risque inondation lié à la fonte des neiges en plaine Un brusque redoux après un important épisode neigeux peut provoquer de inondations majeures, aussi subites que brutales, surtout lorsqu'il se combine avec de fortes pluies. Les dégâts occasionnés pourront être particulièrement élevés dans des régions où ce risque est mal connu et rarement pris en compte. C'est notamment le cas des zones littorales peu habituées aux fortes chutes de neige. Un risque mal anticipé en plaine C'est bien à la suite de ce phénomène de fonte de neige que la ville de Cherbourg a connu une crue historique le 5 décembre dernier. La ville de Cherbourg sous les eaux Après la neige, les crues Des agglomérations, situées en plaine, et a fortiori en bord de mer comme Cherbourg, ne sont en général pas du tout conçues pour vivre avec de la neige et n'intègrent pas ce risque climatique dans leur politique d'urbanisation. L'Ile-de France a connu un épisode neigeux exceptionnel en cette fin d'année 2010© hcfdc Une neige particulièrement liquide en plaine

Les programmes d’actions de prévention contre les inondations (PAPI) Les programmes d’actions de prévention contre les inondations (PAPI) ont été lancés en 2002. Ils ont pour objet de promouvoir une gestion intégrée des risques d’inondation en vue de réduire leurs conséquences dommageables sur la santé humaine, les biens, les activités économiques et l’environnement. Outil de contractualisation entre l’État et les collectivités, le dispositif PAPI permet la mise en oeuvre d’une politique globale, pensée à l’échelle du bassin de risque. Le nouvel appel à projets PAPI doit permettre le maintien de la dynamique instaurée par le premier appel à projets de 2002. Il constitue également un dispositif de transition devant préparer la mise en œuvre de la directive inondation (DI). Il s’inspire donc aussi bien des précédents projets PAPI et du bilan qui en a été fait que du futur cadre de la politique de gestion des inondations tel qu’il est défini par la DI. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’appel à projets.

Les repères de crues Qu'est-ce qu'un repère de crues ? Témoins historiques de grandes crues passées, les repères de crues sont des marques destinées à faire vivre la mémoire des inondations. Ils matérialisent le souvenir de ces évènements importants que le temps peut parfois effacer. Les repères de crues se présentent sous différentes formes : trait ou inscription gravée dans la pierreplaque métallique ou macaron scellétrait de peinturecarreaux en émail et bien d'autres encore... Ces repères peuvent se trouver sur différents types de bâtiments : Bâtiments publics ou privéesQuaisPontsmonuments historiques A quoi servent les repères de crues ? Les repères de crues font partie du patrimoine des connaissances sur les crues. © www.nimes.fr © Le SMMAR L'obligation légale d'informer sur le risque d'inondation : inventaire et pose de repères de crue Les communes ont pour obligation légale d'informer les citoyens sur les risques majeurs qu'ils encourent, auxquels appartient le risque d'inondation. Parmi eux :

Définition du risque naturel et majeur Qu’est ce qu’un risque majeur? On parle de risque majeur lorsque qu’il y a probabilité de survenue d’un événement d’origine naturelle ou anthropique, dont les effets peuvent mettre en danger un grand nombre de personnes, occasionner des dommages importants et dépasser les capacités de réaction de la société. Un risque majeur se caractérise par sa faible fréquence et par son énorme gravité. Qu’est ce qu’un risque naturel? Les risques naturels sont liés aux phénomènes naturels comme les avalanches, les feux de forêt, les inondations, les mouvements de terrain, les cyclones, les tempêtes, les séismes et éruptions volcaniques mais aussi les raz de marées, les invasions d’insectes nuisibles, les sécheresses prolongées... Le phénomène naturel devient un risque quand il entraîne des dommages pour la société, l’environnement ou qu’il provoque des pertes en vie humaine.

Risque inondation : publication d'un référentiel national pour l'adaptation des logements en zone inondable Entre 2001 et 2010, 15% des évènements dommageables d’origine naturelle sur le territoire national français étaient liés à des inondations. C'est pourquoi en France où 17 millions de personnes habitent en zones inondables, les inondations sont classées en risque majeur. Mais notre pays manquait d'un document de référence en matière d'adaptation des logements à ce risque d'inondation. C'est désormais chose faite avec la diffusion le 13 juillet 2012 par le ministère de l'Écologie du "Référentiel de travaux de prévention du risque dans l'habitat existant". Outil de la prévention du risque inondation Pour le Centre Européen de Prévention du Risque d'Inondation (CEPRI) "il ne fait nul doute que ce référentiel contribuera à homogénéiser la connaissance de cette problématique sur le territoire français et à faire progresser les pratiques de réduction de la vulnérabilité de l'habitat là où elles s'avèrent les plus pertinentes."

Related: