background preloader

Enquête : les jeunes et la lecture

Enquête : les jeunes et la lecture
La lecture, une activité qui serait délaissée par les jeunes ? Rien n’est moins sûr, si l’on en juge par une étude réalisée par l’institut Ipsos pour le Centre national du livre (CNL) auprès d’un échantillon de 1500 jeunes âgés de 7 à 19 ans. Les résultats de cette enquête, qui ont été dévoilés le 28 juin, permettent de dresser, à rebours des idées reçues déclinistes, un état des lieux précis et documenté de la lecture chez les jeunes. « Non seulement les jeunes lisent, mais ils aiment lire ! », se réjouit Vincent Monadé, président du Centre national du livre. Non seulement les jeunes lisent, mais ils aiment lire ! Premier enseignement : la lecture reste une activité « importante » chez les jeunes, qu’elle soit prescrite dans le cadre scolaire (89%) ou librement choisie dans celui des loisirs (78%). Related:  Pratique des jeunesAutour de la lecture / écriture

92% des étudiants préfèrent lire sur un support papier plutôt que sur tablette L’enquête d’une linguiste américaine révèle que les étudiants préfèrent toujours le support papier pour leur lecture aux livres numériques, tablettes et téléphones portables. Le papier n’est pas mort - du moins, pas encore! C’est ce que révèle une enquête menée par Naomi Baron, une professeur de linguistique à l’université américaine de Washington, et repérée par NBCnews. Malgré les avantages que présente la lecture sur écrans - moins chère, plus pratique, et même plus écologique - elle n’a pas encore supplanté les bons vieux livres papier dans le cœur des étudiants. «Il y a vraiment une composante physique, tactile, à la lecture» Les recherches ont été menées dans le cadre de l’écriture du livre Les mots à l’écran: le sort de la lecture dans un monde digital(Words onscreen: the fate of reading in a digital world, ndlr) qui explore les effets de la technologie sur la lecture et l’apprentissage à travers le monde.

Les jeunes et la lecture - Études et rapports du CNL - Ressources - Site internet du Centre national du livre Mardi 28 juin 2016, a été présentée une étude du Centre national du livre, confiée à Ipsos, sur les jeunes, dans leurs rapports au livre et à la lecture. Menée à l’échelon national, elle porte sur un échantillon de 1 500 jeunes, âgés de 7 à 19 ans. Ils ont été interrogés en ligne, du 25 mai au 1er juin 2016, sur leurs pratiques en termes de lecture ; leurs perceptions, leurs motivations ou leurs freins à lire des livres ; leurs sources de prescription et leurs modes de procuration des livres ; leurs loisirs. Vincent Monadé, président du Centre national du livre, a souhaité faire réaliser cette étude car, pour lui, « il est primordial de connaître le public et ses habitudes afin de participer à éclairer la profession et conduire une politique du livre pour le CNL la plus adaptée possible, notamment en s’inscrivant, mieux et plus, dans la priorité donnée à l’éducation artistique et culturelle par la ministre de la Culture et de la Communication, Audrey Azoulay. ». Les jeunes lisent !

Les jeunes et leur rapport aux livres et à la lecture en 2016 Si le livre reste le premier bien culturel des Français et la lecture l’une de leurs activités préférées, il n’en demeure pas moins que l’un comme l’autre voient leurs poids s’amenuiser, en particulier chez les plus jeunes. Pourtant, l’importance de la lecture dès le plus jeune âge, pour nourrir le futur adulte et citoyen, est primordiale. Le livre et la lecture ouvrent le chemin vers la connaissance, invitent à la découverte, aux rencontres et, en cela, offrent une véritable chance de comprendre le monde et de l’appréhender. Ils sont donc essentiels à la construction de l’individu. Dans ce cadre, le CNL s’attache à mieux connaître le secteur dans lequel il évolue, en interrogeant ses professionnels sur leurs enjeux, leurs mutations, leurs préoccupations ou leurs attentes, mais également en s’intéressant au public, point de jonction de l’ensemble des acteurs en aval de la chaîne du livre. En général : Les différences majeures entre les cibles : En général : À chacun ses genres de livres :

Cyberviolence : « la majorité des jeunes est concernée » | Veille documentaire Un collégien sur cinq est touché par la cyber-violence révèle une enquête du ministère de l’Education. Décryptage avec Catherine Blaya, présidente de l’Observatoire international de la violence à l’école, et professeure en sciences de l’éducation à l’ESPE de Nice. Selon l’enquête de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), 18% des collégiens déclarent avoir été victimes de la cyber-violence en 2013 : faut-il s’en inquiéter et pourquoi ? C’est un impératif ! Comme pour le harcèlement « traditionnel », les conséquences de la violence par SMS ou sur Internet peuvent être très graves. Ce phénomène peut conduire une victime à commettre une tentative de suicide.

Les jeunes et la lecture 2016 Résumé La lecture des étudiants entre plaisir et contraintes 1 Les résultats détaillés de cette étude sont exposés dans l’ouvrage de Christian Baudelot, Marie Car (...) 2 En France, les élèves de 11 à 15 ans fréquentent le collège pendant quatre ans. Ensuite, les élèves (...) 1La lecture chez les jeunes est un sujet récurrent en France, surtout dans une perspective relativement alarmiste : les jeunes ne lisent plus, le niveau scolaire baisse, les deux faits étant souvent corrélés. 3 Vidéos amusantes où l’on voit un ou plusieurs chats. 2Si les principaux résultats obtenus demeurent, bien sûr, intéressants, les pratiques culturelles des jeunes ont beaucoup changé depuis la fin des années 1980, période au cours de laquelle a été effectuée cette enquête, changement dû principalement à l’apparition d’Internet. 5 Les scantrads sont des mangas japonais qui ne sont pas encore diffusés en France, mais que des fans(...) 3Sur Internet, on lit aussi, beaucoup. 9 Brevet de technicien supérieur. 12Les étudiants lisent-ils ? Lire pour ses études Tableau 1.

Ebook : Les jeunes préfèrent sentir le livre dans leurs mains Une étude menée par VoxBurner sur les relations entre lecture numérique et jeunes lecteurs montre que l'on peut avoir 16-24 ans, et ne pas s'emballer devant tout ce qui a un écran. L'enquête montre clairement que les livres physiques restent le format favori chez les jeunes. Mais attention : parce qu'ils trouvent les contenus numériques trop chers, et qu'ils ne possèdent pas encore tous une tablette... IntelFreePress, CC BY SA 2.0 Au Royaume-Uni, 24 % des jeunes du pays dépensent mensuellement de l'argent pour s'acheter des livres. Ensuite, il existe un plaisir incontestable du contact : les jeunes, à 62 %, veulent sentir la physicalité de l'objet. Autre point : la moitié des 16-24 ans ne possède pas un appareil sur lequel elle envisage de lire des livres numériques. Ils sont 5 % seulement à envisager l'achat d'un lecteur ebook au cours de l'année, contre 24 % qui envisagent une tablette et 40 % qui vont plutôt changer de smartphone. Pour approfondir

littérature jeunesse - Page 1 : toute l'actualité sur France Inter Avec nos partenaires, nous traitons vos données pour les finalités suivantes : le fonctionnement du site, la mesure d'audience et web analyse, la personnalisation, la publicité et le ciblage, les publicités et contenus personnalisés, la mesure de performance des publicités et du contenu, le développement de produit, l'activation des fonctionnalités des réseaux sociaux. Vos préférences seront conservées pendant une durée de 6 mois. Oui, les jeunes Français lisent encore ! Lire pour le plaisir, pour se détendre ou pour s'évader, les jeunes Français sont loin d'avoir délaissé les livres pour la télévision ou le smartphone. Plus d'un jeune sur deux lit au moins une fois par semaine, et ce sont les enfants du primaire qui sont les plus intéressés, puisqu'en moyenne ils lisent trois fois plus qu'un lycéen lambda. Il y a en effet un décrochage à partir du collège, car le taux de lecture baisse alors drastiquement. Si les jeunes préfèrent de loin les romans de science fiction et d'aventures, les grands classiques ne sont pas oubliés pour autant. L'étude réalisée par l'institut de sondages Ipsos (voir en bas de page) révèle également l'importance et l'influence de l'entourage familial dans le choix des livres. Écouter 1 min "Quand il y a peu de livres à la maison, les enfants lisent moins." Le rôle de la lecture à haute voix est fondamental, comme celui de l'intimité. A écouter > Le journal de la Culture de Zoé Sfez Internet, un frein à la lecture ?

Quand je serai grand, je serai youtubeur LE MONDE | • Mis à jour le | Par Agathe Charnet « L’univers des grandes écoles étant très particulier, j’ai décidé de faire une vidéo pour tout vous expliquer. » Kevin Tran, 24 ans, est étudiant ingénieur à Telecom SudParis, mais son quotidien est loin d’être uniquement consacré aux études et révisions. Depuis 2012, aux côtés de son jeune frère Henry, élève en classe préparatoire de commerce, il anime sur YouTube la chaîne humoristique Le Rire jaune, suivie par 2,9 millions d’abonnés et qui totalise 322 millions de vues. « Je passe mes journées à écrire, monter et filmer mes vidéos, explique le jeune homme qui est une semaine par mois à l’école et achève sa formation en alternance au sein de sa propre société. Comme Kevin, ils sont de plus en plus de jeunes à se lancer sur la plateforme rouge et blanc, où plus de 400 heures de vidéo sont mises en ligne chaque minute. « On nous prend parfois de haut » Lire aussi : Les ados accros à la beauté YouTube « J’étais plus avancé que mes profs »

Related: