background preloader

Paris4- Philo

Paris4- Philo

Assembled Philosophers Heidegger, Lettre sur l'Humanisme Par Olaf : Heidegger, Lettre sur l’Humanisme Jean Beaufret, à la suite d’articles sur l’existentialisme publiés dans la revue Confluence, écrit une lettre à Heidegger lui demandant d’éclaircir sa position vis-à-vis de l’humanisme. C’est l’occasion pour le penseur allemand de régler ses comptes par rapport à Sartre et au marxisme, très prégnant au sortir de la guerre. Dans ce texte écrit en 1946, Heidegger définira une orientation nouvelle de l’humanisme, en rapport étroit avec l’Etre et le langage. I – L’humanisme ordinaire comme Métaphysique Heidegger fait dans cette lettre une histoire de l’être de l’humanisme. C’est chez les Romains, au temps de la République Romaine, que le mot humanitas vient à naître. Ces humanismes sont des métaphysiques, parce qu’ils pensent l’essence de l’homme à partir de l’étant : comme animal rationnel. Mais au XIXe et au XXe siècle apparaissent des humanismes qui n’ont plus de rapport avec l’hellénisme : ceux de Marx et Sartre. II – La Vérité de l’Etre

ULB - Université Libre de Bruxelles, Université d'Europe Paroles de chercheurs Les podcasts de la recherche à l'ULB Des glaces du Groenland à une nécropole de Louxor, des neurosciences à l’intelligence artificielle, les podcasts "Paroles de chercheurs" invitent les auditeurs à découvrir la recherche autrement. Tous les 15 jours, un chercheur de l’ULB vous présente ses travaux dans une conversation à bâtons rompus avec un journaliste scientifique. À écouter quand vous voulez, où vous voulez sur le site de l'ULB et aussi sur iTunes ! Les effets du réchauffement climatique étudiés au fond de l'océan Austral avec Philippe Dubois - Laboratoire de biologie marine, Faculté des Sciences Tout n'est pas rose pour les communautés benthiques, ces populations d'organismes qui vivent au fond des océans. C'est plus particulièrement le projet vERSO (Ecosystem Responses to global change: a multiscale approach in the Southern Ocean), dirigé par son collègue Bruno Danis, qui le mobilise. Ecoutez le podcast ou téléchargez le fichier

Philosophy: Guide to Happiness We tend to accept that people in authority must be right. It's this assumption that Socrates wanted us to challenge by urging us to think logically about the nonsense they often come out with, rather than being struck dumb by their aura of importance and air of suave certainty. This six part series on philosophy is presented by popular British philosopher Alain de Botton, featuring six thinkers who have influenced history, and their ideas about the pursuit of the happy life. Socrates on Self-Confidence (Part 1) - Why do so many people go along with the crowd and fail to stand up for what they truly believe? Epicurus on Happiness (Part 2) - British philosopher Alain De Botton discusses the personal implications of the ancient Greek philosopher Epicurus (341-270BCE) who was no epicurean glutton or wanton consumerist, but an advocate of "friends, freedom and thought" as the path to happiness.

Jean Beaufret à la rencontre de Martin Heidegger <img src=' border='0'> - Entretiens de Jean Beaufret avec Frédéric de Towarnicki « Qu’il soit de l’essence du joyau, où l’on entend vibrer à la fois le latin et peut-être , le jeu et peut-être la joie de l’être, de pouvoir devenir la "moindre des choses", celle qui se dérobe dans l’inapparence de l’insignifiant, c’est l’affaire de l’être, non la nôtre. » Jean Beaufret, , 1969. Lettre à Martin Heidegger pour son quatre-vingtième anniversaire En 1973 Jean Beaufret publie le premier volume de son qui en comportera quatre : I. II. III. IV. En avant-propos du premier volume, une , datée du 26 septembre 1969. Cette Lettre se présente comme « » aux pages que Heidegger écrivit en 1937, deux ans avant le début de la deuxième guerre mondiale, qui avaient pour titre : . Jean Beaufret écrit : « Lentement a paru naître en vous la pensée que le rapport peut-être de votre propre pensée avec la France et les Français était chose essentielle — plus essentielle sans doute que d’autres rencontres européennes ou mondiales. et, plus loin : « On conte qu’un serpent voisin d’un Horloger oOo

Le portail francophone de la philosophie sur internet Martin Heidegger et l'ontologie par Emmanuel Lévinas (Le temps) La notion de sujet, - l'opposition du sujet à l'objet et son rapport avec lui, la spécificité de ce rapport, irréductible aux relations comme ressemblance, égalité, action, passion, causalité - caractérise la philosophie moderne. Pensant jusqu'au bout la notion du sujet, la philosophie transcendantale, à travers ses variations, affirme que la condition de l'être n'est pas un être à son tour. Le fondement de l'objet par le sujet n'équivaut pas au fondement de la conséquence par la principe. La destruction du temps par les idéalistes permet ainsi de souligner le caractère sui generis du sujet, le fait paradoxal qu'il est quelque chose qui n'est pas. (L'Être) La remise en question de la notion d'être et de son rapport avec le temps que nous avons indiqué plus haut, est le problème fondamental de la philosophie heideggerienne - le problème ontologique. Partons donc du problème fondamental de la signification de l'être. Serrons de plus près ces distinctions. (L'intentionalité)

Apprendre la Philosophie La destinée cybernétique de l’occident. McCulloch, Heidegger et la fin de la philosophie Ce texte est la version augmentée de mon article « Parmenideische Variationen. McCulloch, Heidegger und das kybernetische Ende der Philosophie » [« Variations parménidiennes. McCulloch, Heidegger et la fin de la philosophie par la cybernétique »], publié dans : Claus Pias (éd.) : Cybernetics/Kybernetik. The Macy-Conferences 1946-1953, t.2 : Essays und Dokumente, Zurich / Berlin : 2004, p. 209-225. Toutes les citations de Maxwell sont tirées de : James Clerk Maxwell, “Adress to the Mathematical and Physical Sections of the British Association” [1870], in J.C. Charles Sherrington, Man and his Nature. Warren McCulloch, “Through the Den of the Metaphysician” [1948], in W. Ibid., p. 144 (je souligne). Lily E. Voir Warren McCulloch, “A Historical Introduction to the Postulational Foundations of Experimental Epistemology” [1964], in W. Warren McCulloch, Walter Pitts, “A Logical Calculus of the Ideas Immanent in Nervous Activity”, in W. Ibid., p. 75-76. Voir Victor Lowe, Alfred North Whitehead.

Morbleu ! Philosophie et Culture en Majuscules Emmanuel Faye, l’introduction du fantasme dans la philosophie 1 . M. Heidegger, Qu’appelle-t-on penser (1951), Paris, PUF, 1959, p. 87. « La pensée ne pense que lorsqu’elle s’attache à ce qui parle pour une chose »M. 2 . 2e propos d’Emmanuel Faye sur l’œuvre de Heidegger, dont on ne suspectera pas la sincérité, moins encore le talent, se donne d’emblée comme pédagogique avant de se radicaliser pour devenir prophylactique. 3 . 3Mais l’entreprise d’Emmanuel Faye est beaucoup plus ambi­tieuse. 5 . 4Le jugement sans appel de notre critique est fondé sur un pré­supposé philosophique qui n’est à aucun moment établi, ni élucidé, mais affirmé de façon incantatoire comme allant de soi. 7 . 5La Lettre sur l’humanisme peut être contestée quand elle prétend que l’humanisme traditionnel, issu d’une romanité qui n’a pas les faveurs de l’auteur, n’a pas porté assez haut la grandeur de l’homme parce qu’il s’est enfermé dans un « subjectivisme méta­physique ». 9 . 13 . 14 . 15 . 16 . 17 . 20 . 21 . 22 .

Philomag.com par Philosophie Magazine Parole des Jours Autour de l' Ereignis 3 mars 2005 François Meyronnis, Gérard Guest, Stéphane Zagdanski Les vidéos prennent quelques secondes à apparaître. 1. Heidegger et la tradition philosophique (2' 47) 2. 3. 5 . 7. 9. 11. 13. 15. 17. 19. 21. 23. 25. 27. 29. 31. 33. 35. 37. 39. 41. 43. 45. 47. 49. Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par <img width="39" height="25" src="

Related: