background preloader

Piri Reis et les cartes de l’impossible …

Piri Reis et les cartes de l’impossible …
Qui ne connait pas les cartes de Piri Reis? ce navigateur turc, qui a légué des cartes d’une précision impossible à son époque…Une énigme et des interrogations non résolues à ce jour. Pourquoi les scientifiques, toujours prompts à ce lancer dans les plus folles investigations, n’ont pas jugé utile de tenter de percer ce mystère? En 1929, on retrouve à Constantinople une carte incomplète, datée de 1513. Copie de la carte de Piri Reis en couleur Quand l’Antarctique n’était pas recouvert de glace Piri Reis de son vrai nom « Piri Ibn Haji Memmed, l’amiral Reis, est un Turc. Cette carte a été étudiée par le capitaine Mallery qui découvre que cette carte représente une partie de l’Antarctique. Pourtant, la côte de la terre de la reine Maud est cartographiée sans glace ce qui est incroyable. Détail central de la carte de Piri ReisLa carte fut envoyée au Professeur Hapgood. Related:  QuestionnementArtéfacts - A ClasserCartographie - A Classer

Les Découvertes Impossibles - - Accueil Objets anachroniques de l’histoire La science et l’archéologie officielle se targuent de n’accepter l’éventualité d’un fait, que si elle dispose d’une preuve matérielle concrète. Il n’est même pas question ici de prouver quoi que ce soit, juste d’en accepter la possibilité. Or, il existe de multitudes de découvertes archéologiques qui permettraient d’envisager que l’histoire est entièrement à réécrire. Les officiels préfèrent clairement faire l’autruche et ignorer ces indices incroyables, pour ne pas affronter la réalité, par peur de ne pas entrer dans la norme de l’Établissement officiel, ou par conviction (ou plutôt aveuglement) religieuse. Voici quelques exemples, de ces indices plutôt anachroniques, qui nous amènent à appréhender l’histoire d’une autre façon. Marteau et clou de fer en Ecosse Pour commencer, voici un marteau, découvert avec des clous en 1845, en Écosse. Marteau fossilisé dans une roche de 360 à 460 millions d’années Le pot de fer de l’Oklahoma Le vase en alliage Zinc-Argent Les piles électriques de Bagdad

Représentations visuelles : cartographier les terres "barbares" de 1837 ! À partir du moment où aux éléments physiques s’ajoutent des vues de l’esprit, la cartographie devient objet heuristique. À plus forte raison encore si les éléments ajoutés ont trait à la philosophie politique ou à une forme d’ethnologie “morale” comme c’est le cas dans cette magnifique carte publiée en 1837 par William C. Woodbridge ! Ce document, bien plus que de représenter la situation géopolitique du début du XIXe siècle, nous donne un aperçu tout à fait fascinant de la vision qu’avait de ce monde “moral” un américain “éclairé”. Cliquez sur l’image pour l’agrandir ou cliquez ici pour voir la carte en grand sur le site de la collection David Rumsey. Un document de 1837 Publiée au Connecticut en 1837 dans le “Modern atlas, on a new plan, to accompany the System of universal geography”, cette carte de 25×31 cm se base sur des données dont la source est malheureusement inconnue (elle inclut un tableau de populations daté de 1926). La carte du monde de 1837 redessinée dans le monde de 2013

L'héritage d'une civilisation perdue ??? Première partie : le Mystère de la Carte de Piri Reis ! - MimiMystic sur LePost.fr (21:06) Publié parMimiMystic post non vérifié par la rédaction 13/07/2008 à 21h48 - mis à jour le 18/07/2008 à 21h06 | vues | réactions Existait-il une civilisation avancée avant les premières civilisations reconnues par les historiens ? Il semblerait que certains mystères soulèvent cette hypothèse. Une carte ancienne retrouvée en 1929 (cf photo ci-dessus), lors de la restauration du Palais Impérial de constantinople, en Turquie, et peinte sur une peau de gazelle, fut authentifiée par des spécialistes et attribuée à l'amiral et cartographe turc, Piri Reis. Comment est-ce possible ? Puis, il y eut en 1953 un ouvrage* de Charles Hapgood, professeur d'histoire des sciences aux Etats-Unis, qui soutint que certaines des cartes originelles utilisées par Piri Reis étaient elles-mêmes fondées sur des sources encore plus anciennes datant de l'antiquité la plus reculée. Interprétation possible du côté sud de la carte de Piri Reis Oui, mais.... "Monsieur le Professeur,

Pierre de Dashka Une fantastique découverte par les scientifiques de l'Université de la République Russe de Bachkirie vient jeter un nouveau pavé dans la mare "bien tranquille" de l'Histoire de l'Humanité : Une tablette en pierre représentant une carte en relief de l'Oural, estimée à 120 millions d'années ! Docteur en sciences physiques et en mathématiques, professeur à l'Université d'état de Bachkirie, Alexandre Chuvyrov et son étudiant chinois Huan Hun, décidèrent, en 1995, d'étudier l'hypothèse d'une migration ancienne possible des chinois en Sibérie et en Oural. Au gré de leurs expéditions en Bachkirie, ils trouvèrent plusieurs gravures rupestres en vieux chinois ( traitant surtout de commerce, de mariage et de décès ), confirmant ainsi leur hypothèse. En 1998, le Pr Chuvyrov et son équipe se mirent en quête... mais sans succès ; à tel point qu'ils commencaient à penser que tout cela n'était que légende. Cette pierre de près d'une tonne, mesure : 1m 48 de hauteur1m 06 de large16 cm d'épaisseur

les anciens spationautes Au VIIe siècle, à Palenque, le corps du défunt roi Maya Pacal ( d'une taille supérieure à la moyenne ) fut placé dans un sarcophage autour duquel une pyramide fut érigée. La dalle recouvrant ce sarcophage est des plus troublante, car en la regardant horizontalement, certains veulent y voir un astronaute aux commandes de son engin, tandis que les archéologues essaient de nous expliquer qu'il faut regarder la dalle verticalement et que cela n'est qu'une synthèse des concepts fondamentaux de la religion des Mayas et que Pacal est assis sur "l'Arbre de Vie"... Neuf petits crânes en obsidienne d'origine Maya ont été retrouvés dans le temple du Serpent à Plumes à Teotihuacan ainsi que dans d'autres pyramides. Leur taille varie de 15 à 23 millimètres. Selon des prêtres Mayas, une légende voudrait qu'elles représentent les 9 individus "initiateurs" d'une race extraterrestre... En Equateur, on a retrouvé ces statuettes, oeuvres d'un "clairvoyant" ou bien reproductions de "visiteurs" ?

images et cartes web compteur mouvements de l'homme préhistorique pour coloniser la planète de -3 000 000 à -40 000 Néolithique apports néolithique en Europe Les sumériens "entrent" dans l'antiquité Les agriculteurs colonisent l'Europe Apparition des villages, fondation des premières cités -états antiques -484/-420 le monde selon hérodote Souvenirs atlantes : Les cartes de Piri Reis En 1520, Muhiddin Piri Reis, dit amiral Piri Reis (1470-1554), publiait en Turquie l'atlas Bahriyye destiné aux navigateurs. Ces cartes munies de notes marginales sur peaux de chevreuil furent découvertes par Halil Edhem, directeur des musées nationaux, le 9 novembre 1929 au palais de Topkapi à Istanbul. Dans ses notes, l'amiral Piri révèle l'origine de ces cartes. Grâce à ces cartes, Christophe Colomb a pu définir le but final de son voyage. Parmi les documents confisqués par les Turcs à l'Espagnol, il y avait des cartes dessinées par Colomb en 1498, soit six ans après la découverte des Antilles. Le Dr Afetinan, professeur turc, écrit dans son livre : La plus vieille carte de l'Amérique " Dans le chapitre (consacré par Piri Reis à la mer Occidentale), nous trouvons tout ce que l'on savait à son époque sur la découverte de l'Amérique. Beaucoup de choses restent inexpliquées au sujet de cette carte de Piri Reis. Arlington H.

Related: