background preloader

Bio-logiques

Néo-survivalisme - anticiper l'avenir et s'y préparer au mieux ! La Croix Rouge ougandaise et le Water Reference Center, étroitement lié à la Croix Rouge internationale semblent avoir conduit une expérience pour traiter la malaria à l'aide de dioxyde de chlore (obtenu par activation du Chlorite de Sodium, parfois appelé MMS (voir notre article)). L'ensemble des 154 patients atteints auraient été guéris en 24 à 48 h. Ceci est tout simplement remarquable. Seulement voilà, le dioxyde de chlore est une molécule peu couteuse, qui ne peut être brevetée et qui ne peut donc générer aucun profit, aussi efficace fut-elle. A l'heure actuelle la Croix Rouge se dissocie des affirmations concernant le projet et dément avoir été impliquée dans des "études cliniques". L'ONG WeForest s'est fixée de lutter contre le réchauffement climatique par le biais de projet de reforestation permaculturelle. La fondation "1% for the Planet" rassemble aujourd’hui 1439 entreprises membres.

Productions - Permaculture: the Growing Edge Permaculture: The Growing Edge is an antidote to environmental despair, a hopeful and practical look at a path to a viable, flourishing future. The film introduces us to inspiring examples of projects, and includes a visit to David Holmgren’s own homestead, tracking deer with naturalist Jon Young, sheet mulching an inner-city garden with Hunters Point Family, transforming an intersection into a gathering place with City Repair and joining mycologist Paul Stamets as he cleans up an oil spill with mushrooms. We interview some of the key figures in the Permaculture movement, including David Holmgren, Penny Livingston-Stark, James Stark, Paul Stamets, Mark Lakeman, Dr. Permaculture is a sustainable system of earth care that offers solutions to many of our grave environmental problems and a hopeful, proactive vision of change. * Hold a HOUSE PARTY screening - you can now download a poster, a recipe and a set of discussion questions. Why This Film?

stepOmotion Mini-siphon auto-amorçant d'Affnan | Aquaponie de BalconAquaponie de Balcon Originally posted 2013-07-23 20:00:22. Republished by Blog Post Promoter Suite à mes récentes découvertes sur le type de plantes que l’on pouvait cultiver en aquaponie, j’ai décidé d’utiliser un système employant un siphon auto-amorçant. Le système étant très coûteux en neuf, j’ai décider de chercher un tutoriel pour en fabriquer un. Je suis alors tombé sur l’excellent site d’Affnan, un malaisien qui a démarré un projet d’aquaponie chez lui en 2008. Comme une petite animation veut mieux que de long discours, voici comment fonctionne un siphon auto-amorçant : Le site d’Affnan étant en anglais (source en fin d’article) j’ai tenté une traduction que je corrigerais au fur et à mesure des remarques. La première version du mini siphon auto amorçant qu’Affnan avait fait utilisait un tuyau de 15 mm et des raccords en PVC, mais cette taille est difficile à trouver dans toutes les parties du monde et il a donc décidé d’augmenter la taille du tuyau pour passer sur du 20 mm. Astuce d’Affnan :

Association Française d'agroforesterie L'arbre intéresse de nouveau l'agriculture : un travail de fond et sans relâche, engagé depuis 2010 porte désormais ses fruits. > Consultez le rapport d'activités 2014 Flyer de présentation de l'association Rencontre techniques Journées de sensibilisation L’association Française d’Agroforesterie collabore avec de multiples partenaires pour : - Développer les pratiques et les connaissances agroforestières en France et en Europe - Donner de la visibilité à un enjeu de société - Encourager et accompagner un retour significatif des arbres dans l’aménagement des territoires - Fédérer les acteurs, animer des groupes de travail (organismes techniques, enseignement agricole, R&D, réglementation, collectivités, filières) Accompagner, faire évoluer la Recherche & Développement Développer sur le terrain des pratiques simples, efficaces, peu coûteuses, pour une agroforesterie intégrée Force de proposition pour l’évolution de la réglementation liée à l’agroforesterie

Le Grand-Oeuvre d'Hermès Se rendre intellectuellement perfectible, est une condition minimum pour aller vers la Connaissance et la sagesse. Tout ce qui progresse en Connaissance et sagesse se rapproche du Divin Créateur, pas le contraire. - Nous jugeons toujours les autres d’après nous-même, ce qui est incontournable ; moins nous serons élevés, plus notre jugement les rabaissera, ce qui ne voudra pas dire pour autant que notre jugement soit juste, mais qu’il est simplement à l’image de ce que nous sommes et non de ceux que nous jugeons. - La raison qui fonctionne suivant les lois de causes à effets, n’est donc pas un produit de la liberté, mais de la domination. - Une mauvaise chose c’est une bonne chose que vous regardez dans le mauvais sens. - Croire que l’être humain est le sommet de la création, alors c’est vraiment se faire une piètre idée de cette création. - La raison intellectuelle est une faculté inférieure car elle n’admet comme perspective, que la mort visible des choses.

La Permaculture Simplifiée Le sens de l'humus Peut-on vivre de la permaculture ? Pro­logue (facultatif) Un soir de la fin jan­vier, dans le cadre des jeu­dis en ques­tions –un cycle de conférences-débats men­suels et mi­li­tants dans le voi­si­nage de Mar­cillac– le café de Pruines re­ce­vait la vi­site de Lin­néa Lind­stroem pour par­ler de per­ma­cul­ture. On a compté entre 70 et 80 par­ti­ci­pants, ce qui était pour le moins in­at­tendu pour un thème si spé­cia­lisé et pour une contrée si re­cu­lée. Pour moi, c’est la preuve que ça bouge en France du côté de la per­ma­cul­ture et de la transition. Dans le dé­bat qui a suivi la pré­sen­ta­tion, une ques­tion m’a par­ti­cu­liè­re­ment in­ter­pellé, à la­quelle ni l’intervenante ni nous autres pauvres as­pi­rants per­ma­cul­teurs n’avons pu ap­por­ter de ré­ponse en­tiè­re­ment sa­tis­fai­sante. Gros­siè­re­ment, la ques­tion se ré­su­mait à : “peut-on vivre de la permaculture ?” Peut-on vivre de la permaculture ? Au moins en théo­rie, ap­pli­quée aux sys­tèmes agri­coles, la per­ma­cul­ture ça de­vrait mar­cher.

Jardinons Sol Vivant ! Comment gérer les allées du potager ? C’est une question qui m’est posé et qui revient régulièrement dans les discussions de jardiniers. Tout d’abord quel est vraiment le problème : si on ne fait rien, l’herbe envahi les allées et de là le potager, posant des problèmes de désherbage, surtout dans un potager au sol non travaillé comme je le préconise et comme le pratique la plupart d’entre vous. Alors que faire ? Il y a deux types de réponses : soit couvrir, soit enherber. La couverture du sol Cette couverture du sol dans les allées peut être de deux sortes : soit de type mulch qui tout en limitant l’enherbement participe à nourrir et enrichir le sol, soit de type écran opaque et non biodégradable qui empêche durablement l’herbe de pousser sans agir directement sur le sol. Le mulch peut être constitué de toutes sortes de MO à C/N élevé (cf. article précédent) qui ont pour effet de se dégrader lentement et concurrencer l’enherbement si l’épaisseur est suffisante. L’enherbement Google+

Related: