background preloader

Lire / écrire / numérique(s)

Littératie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sur les autres projets Wikimedia : littératie, sur le Wiktionnaire Selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la littératie est « l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d'étendre ses connaissances et ses capacités. » (dans le rapport publié le 14 juin 2000 : La littératie à l’ère de l’information). Terminologie[modifier | modifier le code] « The next best thing to knowing something, is knowing where to find it. » « Ce qu'il y a de mieux en dehors de savoir quelque chose, c'est de savoir où le trouver » – Samuel Johnson Cette citation de l'écrivain et savant anglais Samuel Johnson n'a rien perdu de sa vérité encore aujourd'hui. Origine du concept[modifier | modifier le code] Le concept est issu du mot anglais literacy (« alphabétisme ») qui s'oppose à illiteracy (analphabétisme).

Homo Numericus - Comprendre la révolution numérique Les Trois Couronnes - Didactique de l'Information Documentation - Pascal Duplessis Genèse et essor du concept de littératie médiatique multimodale | Érudit | Mémoires du livre v3 n2 2012 | La multiplication des canaux de diffusion des textes[2] depuis deux décennies oblige à repenser l’idée même de la lecture. Aujourd’hui, les supports numériques deviennent l’outil de prédilection d’un nombre grandissant de lecteurs et orientent nécessairement leurs modes et conditions de lecture. Ces derniers sont devenus un objet de recherche multidisciplinaire à part entière autour de la notion clé de littératie médiatique multimodale. Celle-ci rend compte du changement non seulement des médias un à un, mais de tout un environnement médiatique qui intègre l'imprimé, l'audiovisuel, la téléphonie et l'ordinateur. Selon Livingstone (2004) et Hobbs et Frost (2003), la littératie médiatique est l'habileté à accéder à des textes multimodaux, à les analyser, à les évaluer ou à les créer à travers une variété de contextes. Un historique de la littératie médiatique multimodale Une distinction préalable : éducation aux médias et par les médias Des littératies multiples à la littératie multimodale

Figoblog | Un blog sur Internet, la bibliothéconomie et la confiture de figues Libre accès à l'information scientifique et technique La littératie médiatique multimodale L’univers de l’écrit s’est radicalement métamorphosé avec l’avènement du numérique, les modes sémantiques (texte, image, son) et les supports technologiques étant toujours plus diversifiés. La littératie médiatique, complémentaire de la littératie classique, peine toutefois à investir l’école. Elle fraie sa voie difficilement mais patiemment entre le cours de français, l’initiation à la recherche documentaire et le cours d’histoire ou d’éducation civique. Le guide des égarés. » culture de l'information, Information literacy, documentation, CDI, , Pédagogie, sciences de l'information et de la communication, Humanisme numérique.Olivier Le Deuff 1999-2012:

Leçons de Choses Vue imaginaire de la Grande Galerie du Louvre en ruines Pendant du Projet d'aménagement de la Grande Galerie, cette oeuvre visionnaire met en scène la destruction du Louvre, alors seulement en cours d'installation. Le peintre, chargé des collections du musée, livre au spectateur une réflexion sur le passage du temps et la pérennité de l’art marquée par le goût de son époque pour la ruine et l’Antiquité. Le musée en projet Imaginé dès le règne de Louis XVI, le futur musée du Louvre devient réalité sous la Révolution. Il ouvre en 1793 sous le nom de « Museum central des Arts ». Dès 1778, on consulte Hubert Robert en prévision des transformations architecturales qu’il convient d’apporter à la galerie (longue de plus de 400 m.) pour rendre accessibles au public les collections royales. Robert des ruines Entre 1795 et 1805, Hubert Robert donne une trentaine de vues du Louvre. La permanence du Beau idéal Bibliographie

Bloc-notes de Jean-Michel Salaün Le cours ouvert en ligne sur l'économie du document s'est achevé fin avril. Le cours n'en est pas à sa première version. Il a précédemment été proposé en format ouvert trois fois sur le web depuis 2008. La dernière version a bénéficié des expériences précédentes, mais elle a compris aussi de nombreuses innovations. En voici un bref bilan subjectif du côté enseignant. Pour éviter une trop grande dispersion, je n'ai pas mis de lien à l'intérieur du texte. Audience Le cours était offert, cette fois, sur deux programmes comme cours optionnel, le master en architecture de l'information de l'ENS de Lyon (2 étudiantes) et la maîtrise en sciences de l'information de l'EBSI de l'Université de Montréal (27 étudiant(e)s) et il était librement accessible sur le web par l'intermédiaire d'un blogue sur Hypothèses.org. En terme de pages vues, la présence écrasante de la France (60%) mérite d'être notée. Architecture Le cours a articulé plusieurs sites ou plateforme : Contenu Participation Evolution

Vagabondages

Related: