background preloader

Comics

Comics
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Comics est le terme utilisé aux États-Unis pour désigner la bande dessinée. Il provient du mot signifiant « comique » en anglais car les premières bandes dessinées publiées aux États-Unis étaient humoristiques. Dans le monde francophone, le terme désigne spécifiquement la bande dessinée américaine. Description[modifier | modifier le code] Celle-ci se manifeste traditionnellement sous deux formats : les comic strips : courtes bandes dessinées de quelques cases, s'étendant généralement sur une bande en semaine (daily strip), une page entière le week-end (sunday strip) et racontant le plus souvent une courte histoire humoristique, ou parfois une aventure, sous forme de feuilleton. La bande dessinée ayant eu du mal à se faire reconnaître comme un art à part entière aux États-Unis, le terme « graphic novel » (« roman graphique »), apparu dans les années 1970, s'est mis à devenir particulièrement populaire depuis les années 1990. Robert C.

captain america Le Piège diabolique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Piège diabolique est un album de bande dessinée de la série Blake et Mortimer créée par Edgar P. Jacobs. Le Piège diabolique a été publié en 1960 d'abord en planches hebdomadaires dans le Journal de Tintin. Le Piège diabolique a été publié en album en 1962 aux Éditions du Lombard. §Synopsis[modifier | modifier le code] Mortimer est à Paris, appelé par un notaire, dans le cadre d'une succession. Départ, arrivée dans le « Crétacé »[2] À l'aide des instructions laissées par Miloch, Mortimer entre dans l'appareil et choisit, grâce au sélecteur temporel, de revenir à une date antérieure de quelques mois pour rencontrer Miloch. Passage au XIVe siècle Encore une fois, il est assommé par le départ. Arrivée au LIe siècle Une fois encore, la fulgurance du départ fige Mortimer sur son siège, et la lumière du spectrographe varie dans l'autre sens, jaune, orange, rouge... Retour §Lieux[modifier | modifier le code] §Personnages[modifier | modifier le code]

Otto Dix Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Otto Dix Otto Dix (à droite) en 1957. Œuvres réputées Biographie Jeunesse Otto Dix est issu d'un milieu ouvrier (son père, Franz Dix, travaillait dans une mine de fer), mais reçoit une éducation artistique par sa mère, Pauline Louise Dix, qui s'intéressait à la musique et à la peinture. Otto Dix - Autoportrait (1926). Quand la guerre éclate, il s'engage comme volontaire dans l'artillerie de campagne allemande. Son œuvre la plus aboutie témoignant des expériences traumatisantes vécues lors de la guerre est le portefeuille de cinquante eaux-fortes, Der Krieg (La Guerre)[1],[2], publié en 1924. « Le fait est que, étant jeune, on ne se rend absolument pas compte que l'on est, malgré tout, profondément marqué. De 1919 à 1922, Dix étudie également à Düsseldorf, avant d'adhérer au mouvement réaliste et satirique Neue Sachlichkeit (Nouvelle objectivité). Sous le régime nazi En 1938, Dix est arrêté et enfermé pendant deux semaines par la Gestapo. Notes

comics S.O.S. Météores Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. §Synopsis[modifier | modifier le code] Cependant, sur la route, les phares de la voiture flanchent alors que la nuit noire est tombée. Le lendemain, les deux personnages apprennent de la police que le taxi a été retrouvé aux étangs de la Geneste et qu’Ernest est introuvable. Blake et Labrousse partent alors pour Jouy-en-Josas mais passent d’abord par l’appartement de Labrousse rue de Vaugirard. Après être rentrés au ministère, Blake, Pradier et Labrousse interceptent un nouveau message codé : un important brouillard s’étendra sur toute l’Europe de l’Ouest dans deux jours, temps idéal pour une invasion. Deux jours plus tard, le 13, Blake a finalement découvert que le centre du réseau était le château de Troussalet et nos amis quittent le ministère quand ils découvrent que le brouillard est devenu abrutissant. §Inspirations[modifier | modifier le code] §Lieux[modifier | modifier le code] §Aspects scientifiques[modifier | modifier le code]

Super-héros Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme super-héros (de l'anglais super hero ou superhero) désigne un type de héros fictif, que l'on retrouve principalement dans les comics (bandes dessinées américaines) ou dans leurs adaptations audiovisuelles. Un super-héros est généralement un type de justicier se distinguant par des capacités hors du commun, lesquelles dérivent le plus souvent de pouvoirs surhumains ou surnaturels, bien que des héros masqués, comme Batman soient parfois considérés comme des super-héros alors qu'ils n'ont pas de pouvoirs. À l'inverse, des personnages ayant des pouvoirs surhumains, comme Mandrake le magicien, sont parfois exclus de la catégorie super-héros. Le signe "SUPER HEROES" est actuellement la propriété de marque conjointe des éditeurs américains Marvel Comics et DC Comics[1]. Caractéristiques[modifier | modifier le code] Un super-héros possède au moins deux des quatre caractéristiques suivantes (les deux dernières étant très souvent liées) :

Histoire de la bande dessinée américaine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'histoire de la bande dessinée américaine commence en 1842 avec la traduction d'une œuvre de Rodolphe Töpffer : The Adventures of Obadiah Oldbuck. Des artistes locaux s'emparent par la suite de ce nouveau média et créent les premières bandes dessinées américaines. Cependant, c'est le développement de la presse quotidienne qui permet à celle-ci de toucher un lectorat important avec les comic strips. La seconde évolution majeure est celle du comic book, en 1934, qui permet la diffusion de bande dessinée (d'abord des rééditions de comic strips) dans des supports dédiés. La période moderne apparaît d'abord comme un nouvel âge d'or lorsque des scénaristes et des dessinateurs recréent les personnages classiques ou lancent de nouvelles séries qui attirent des millions de lecteurs. Les différentes périodes[modifier | modifier le code] Les historiens américains des comics utilisent généralement un découpage chronologique en « âges ».

Le Bâton de Plutarque Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Bâton de Plutarque est le vingt-troisième album de la série BD Blake et Mortimer. L'album est scénarisé par Yves Sente, dessiné par André Juillard et Étienne Schréder et colorisé par Madeleine de Mille. §Ce que l'on en sait[modifier | modifier le code] Le titre fait référence à la scytale, le système militaire de codification de messages le plus ancien de l'histoire. §Parution[modifier | modifier le code] L'album paraît le 5 décembre 2014, mais, fin avril, les éditions Dargaud publient un carnet de croquis avec des dessins inédits extraits de ce nouvel album et des autres dessinés par André Juillard dans la série, offert pour l'achat de plusieurs albums. §Synopsis[modifier | modifier le code] Mai 1944. Blake, Mortimer, Benson et Clarke partent ensuite au centre décryptage du MI6 à Bletchley. En effet, les deux hommes ont été chargés d'une nouvelle mission. Blake et Mortimer comprennent finalement la vérité. Septembre 1946.

Related: