background preloader

Carte de la Gaule & peuples gaulois LEXILOGOS

Carte de la Gaule & peuples gaulois LEXILOGOS

Guédelon, ils bâtissent un château fort ; le site officiel Yann Le Bohec, La Gaule celtique Éduens, Séquanes et Bituriges, s'ils n'avaient guère conscience de faire partie d'une même entité géographique – cette Gaule dont César entreprit la conquête – n'en étaient pas moins des peuples celtes. Nous avons demandé à Yann Le Bohec de nous apporter, à la lumière des trouvailles archéologiques et des textes anciens, quelques précisions sur l'organisation sociale, l'économie, le panthéon et les réalisations artistiques de « nos ancêtres les Gaulois ». Aux origines de la civilisation gauloise Le territoire que nous appelons « Gaule » couvrait une superficie qui dépasse largement la France actuelle. Migrations celtes Les Celtes ouvraient une nouvelle ère dans l'histoire de la Gaule, car ils apportaient avec eux le fer, plus résistant que le bronze, ce qui explique la facilité relative de leur conquête. De nombreuses influences extérieures La civilisation celtique la mieux connue est celle de La Tène, et surtout celle de La Tène finale, parce que les auteurs grecs et latins en ont parlé.

Cantabres Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Cantabre. Carte des peuples de Cantabrie. Historique[modifier | modifier le code] Ils avaient pour voisins les Vaccéens et les Turmoges au sud, les Autrigons à l'est et les Astures à l'ouest. Ils ont longtemps défié les légions romaines entre leur première guerre contre les Romains en 150 av. Les peuples[modifier | modifier le code] Les onze peuples cantabres étaient Voir aussi[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : Cantabres, sur Wikimedia Commons Bibliographie[modifier | modifier le code] Venceslas Kruta, Les Celtes, histoire et dictionnaire, Éditions Robert Laffont, Paris, 2000, (ISBN 2-7028-6261-6) Articles connexes[modifier | modifier le code] Lien externe[modifier | modifier le code] (pt) Carte des peuples pré-romains dans la péninsule ibérique (environ 200 av.

le Rallye dans le Temps de l'école Cousteau Bienvenue à toi, visiteur de l'an de grâce MMXV ! • Le Rallye dans le Temps a accueilli plus de 144.000 visiteurs depuis sa création. Pour cette nouvelle année scolaire, le Maître du Temps te propose de repartir pour d'autres recherches sur les sites d'histoire. Si tu t'abonnes à la lettre d'information (menu de droite), tu seras averti lorsqu'une nouvelle question sera publiée. • Ta mission consistera à répondre à seize questions qui seront posées sur ce site. • Ensuite, si tu es un élève de l'école Cousteau, tu devras envoyer ta réponse par courrier électronique au Maître du Temps. • Si tu es un élève d'une autre école, tu peux compléter la grille de réponses que tu trouveras à la rubrique "Téléchargements" puis la faire valider par un adulte. Bon voyage dans le temps ! © Patrick OGER - Ecole Jacques-Yves Cousteau - Argentré (53)

Celtes La culture celte : Noyau territorial Hallstatt, au VIe siècle av. J.-C. Les Celtes ont constitué lors de la protohistoire européenne un groupe de populations[1] indo-européennes parlant des langues celtiques et présentant une certaine unité culturelle[2], bien que les interactions culturelles de l'Europe celtique ancienne demeurent incertaines et controversées[3]. Ethnonymie et langues[modifier | modifier le code] La première mention écrite du nom des Celtes – en grec : Κελτοί (Keltoi) ou Κέλται (Keltai) – pour désigner un groupe ethnique, est due à Hécatée de Milet, historien et géographe grec, en 517 av. Celt est un mot de l'anglais moderne, d'abord attesté en 1707, dans l'écrit d'Edward Lhuyd, dont le travail, avec celui d'autres savants de la fin du XVIIe siècle, a attiré l'attention sur les langues et l'histoire des premiers habitants celtiques de Grande-Bretagne[27]. Origines[modifier | modifier le code] Répartition diachronique des peuples celtes : [réf. nécessaire]

Astures Les peuples de la péninsule ibérique vers 200 av. J.-C. Les Astures étaient un peuple celtibère, établi en Hispanie. Ils montaient à cheval, élevaient du bétail et vivaient dans des huttes circulaires aux murs en pierre sèche[1]. Étymologie[modifier | modifier le code] Localisation[modifier | modifier le code] Conventus Asturum, province romaine. Les Astures furent les premiers occupants indo-européens du nord-ouest de l'Hispanie. Situés entre les Callaeci et les Cantabres, ils occupaient les territoires espagnols actuels des Asturies (dont le nom vient de ce peuple), du nord de la province de León (ex Royaume de León, de l'ouest de la province de Lugo, de la province d'Ourense, du nord de la province de Zamora, ainsi que l'extrême nord-est du territoire portugais actuels de la région de Trás-os-Montes. Ils peuplaient notamment les villes que les Romains nommaient : Lancia (Villasabariego, León), Asturica (Astorga, León), Mons Medullius (Las Medulas, León ?)

Eloce : les tice au cycle 3 - Test en ligne du B2i Compétence 1 - Maîtriser les premières bases de la technologie informatique >> GO Compétence 2 - Adopter une attitude citoyenne face aux informations véhiculées par les outils informatiques >> GO Compétence 3 - Produire, créer, modifier et exploiter un document à l'aide d'un logiciel de traitement de texte >> GO Compétence 4 - Chercher, se documenter au moyen d'un produit multimédia (cédérom, dévédérom, site internet, base de données de la BCD) >> GO Compétence 5 - Communiquer au moyen d'une messagerie électronique >> GO

CELTES Le nom des Celtes (Keltoi) apparaît pour la première fois dans les textes des historiens grecs du ve siècle avant J.-C., Hécatée de Milet et Hérodote. Les géographes grecs et latins les présentent comme un peuple du Nord-Ouest de l'Europe vivant au nord de la Ligurie, entre les Ibères et les Germains. Mais leur domaine s'est étendu au cours du temps, à la suite d'un mouvement d'expansion que les auteurs anciens datent des ive et iiie siècles avant J. Dans la seconde moitié du xixe siècle, des archéologues ont proposé de reconnaître dans les sites de l'Âge du fer nord-alpin les restes de la civilisation des Celtes. Joseph Déchelette montre que la culture laténienne du second Âge du fer s'inscrit dans la continuité de la culture de Hallstatt (vers 800-vers 475 av.

Celtibères Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(février 2018). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Le terme de Celtibères se réfère généralement aux tribus celtiques ou « celtisées » de la péninsule Ibérique. Ils sont nommés ainsi par les géographes grecs. Ces peuples celtibères habitaient à l'ouest des Monts ibériques (en latin : Idoubeda). Les Romains les considéraient comme un mélange de Celtes et d'Ibères[1], mais en les différenciant ainsi de leurs voisins, c'est-à-dire des Celtes du plateau et des Ibères de la côte. Les archéologues datent souvent l’apparition d’une culture celtibère, différenciée de celle des Ibères au début du second âge du fer. Introduction[modifier | modifier le code] (es) Traduction de la rubrique « Celtibères » de l'article es:celtas (es) Traduction de es:Celtíberos

TICE C’est le grand jour, les jeux Numéricards sortent enfin de leur long processus de fabrication. Si ce jour arrive, c’est avant tout grâce à vous, qui avez soutenu le projet en pré-commandant des jeux via le financement participatif. Merci également aux collègues blogueurs qui n’ont pas hésité à relayer le projet sur leurs blogs respectifs et ont ainsi permis à de nombreux enseignants de découvrir ce projet (tous les remerciements en fin d’articles). Numéricards est une collection de 6 jeux de cartes. Et comme les mots ne suffisent pas toujours, voici en image : Contenu numérique gratuit Les jeux sont accompagné d’un jeu numérique qui va permettre d’accompagner le travail autour du nombre, quel que soit le niveau du joueur. Disponible dès aujourd’hui Si les jeux vous intéressent, que vous voulez en savoir davantage, que vous souhaitez vous procurer ces jeux, ou bien que vous trépignez de découvrir le contenu numérique, tout se passe sur la page dédiée au numéricards :

Related: