background preloader

Carte de la Gaule & peuples gaulois LEXILOGOS

Carte de la Gaule & peuples gaulois LEXILOGOS

Yann Le Bohec, La Gaule celtique Éduens, Séquanes et Bituriges, s'ils n'avaient guère conscience de faire partie d'une même entité géographique – cette Gaule dont César entreprit la conquête – n'en étaient pas moins des peuples celtes. Nous avons demandé à Yann Le Bohec de nous apporter, à la lumière des trouvailles archéologiques et des textes anciens, quelques précisions sur l'organisation sociale, l'économie, le panthéon et les réalisations artistiques de « nos ancêtres les Gaulois ». Aux origines de la civilisation gauloise Le territoire que nous appelons « Gaule » couvrait une superficie qui dépasse largement la France actuelle. Migrations celtes Les Celtes ouvraient une nouvelle ère dans l'histoire de la Gaule, car ils apportaient avec eux le fer, plus résistant que le bronze, ce qui explique la facilité relative de leur conquête. De nombreuses influences extérieures La civilisation celtique la mieux connue est celle de La Tène, et surtout celle de La Tène finale, parce que les auteurs grecs et latins en ont parlé.

Need Help Identifying Time of Old Map This may not be the right site/forum for this question; if you know of another forum I might post this question, please let me know.Not being a cartographer, and not being educated in the study of ancient maps, I'm trying to identify the time that this map of Normandy was created: (Or you can take a look at he map on my server: )The map image is courtesy co-researcher Robert P. Haviland.On the lower right it appears to say "an.1792" which would indicate the year 1792. But a counter-argument is that it says an A 792, wherein the third A is capitalized and faded, and the year of the map is 792. I think it reads "Pt.

LEGION VIII AUGUSTA: Carte de l'empire romain A la suite de victoire d'Actium, Octave apparaît comme le seul maitre d'un empire en gestation En Orient , le suicide de Cléopatre livre à Octave les riches terres d'Egypte, véritable grenier à blé d'une Rome de plus en plus gourmande . Des territoires jadis Etats-clients ( ex : la judée d'Hérode) passent dans le giron romain ce qui permet à l'empire de sécuriser ses positions et les ports. En Occident Octave doit organiser l'héritage de César en Gaule, il envoit son gendre Agrippa créer de nouvelles provinces et un réseau routier pour les encadrer : Au Nord la Belgique, en écharpe la Lyonnaise , et dans la quart Sud-Ouest, l'Aquitaine . Pour sécuriser les communications entre l'Italie et les conquêtes rhénanes, la pacification des Alpes et de ses tribus était devenu un impératif crucial.

Celtes La civilisation celte : Noyau territorial Hallstatt, au XIIe siècle av. J.-C. Les Celtes ont constitué lors de la protohistoire européenne un groupe de populations[1] indo-européennes parlant des langues celtiques et présentant une certaine unité culturelle[2], bien que les interactions culturelles de l'Europe celtique ancienne demeurent incertaines et controversées[3]. Le proto-celtique serait apparu avec la culture des champs d'urnes de l'Âge du bronze tardif en Europe centrale à partir de 1350 av. Ethnonymie et langues[modifier | modifier le code] La première mention écrite du nom des Celtes – en grec : Κελτοί (Keltoi) ou Κέλται (Keltai) – pour désigner un groupe ethnique, est due à Hécatée de Milet, historien et géographe grec, en 517 av. « Celtique » se réfère à une famille de langues et, plus généralement, signifie « des Celtes » ou « dans le style des Celtes ». Origines[modifier | modifier le code] Répartition diachronique des peuples celtes : Celtomanie[modifier | modifier le code]

La modélisation des réseaux d’habitat en archéologie: trois expériences Introduction Les travaux réunis dans cet article sont le fruit d’une collaboration entre archéologues et géographes. Ils reposent sur l’utilisation des principes d’un modèle classique d’analyse spatiale, le modèle de gravité, pour formaliser les interactions entre des établissements humains à des époques anciennes (y compris protohistoriques), dans un contexte où très peu d’informations sur les liens et les échanges entre lieux sont disponibles. Trois expériences ont été réunies afin de rendre compte de l’émergence d’une démarche et de son adaptation/enrichissement en fonction de l’époque et de l’espace considérés et des hypothèses sur l’organisation des sociétés correspondantes. Trois étapes principales peuvent être distinguées dans la première expérience qui concerne le peuplement du Languedoc oriental de 120 avant J. Les hypothèses du modèle théorique sont: Ainsi, il s’agit d’abord d’être capable d’évaluer l’importance de chaque habitat et de mesurer sa proximité à chacun des autres.

Les Grands Sites Archéologiques Lascaux CELTES Le nom des Celtes (Keltoi) apparaît pour la première fois dans les textes des historiens grecs du ve siècle avant J.-C., Hécatée de Milet et Hérodote. Les géographes grecs et latins les présentent comme un peuple du Nord-Ouest de l'Europe vivant au nord de la Ligurie, entre les Ibères et les Germains. Mais leur domaine s'est étendu au cours du temps, à la suite d'un mouvement d'expansion que les auteurs anciens datent des ive et iiie siècles avant J. Dans la seconde moitié du xixe siècle, des archéologues ont proposé de reconnaître dans les sites de l'Âge du fer nord-alpin les restes de la civilisation des Celtes. Joseph Déchelette montre que la culture laténienne du second Âge du fer s'inscrit dans la continuité de la culture de Hallstatt (vers 800-vers 475 av.

[QGis 1.8 - Excel - LibreOffice – Access] Créer une liaison dynamique entre une feuille d’un tableur ou d’une Base de données et QGis grâce à une connexion ODBC | archeomatic Objectifs: Créer une liaison dynamique entre un tableau (Excel ou Libre Office) et QGis afin de faire une jointure entre un fichier de points en shapefile et des attributs de ceux-ci présents dans un tableau sans devoir ré-importer à chaque modification le tableau dans Qgis. Puis faire la même chose pour relier le shapefile de points à la base de données (Access). Enfin, j’ai eu l’occasion de m’atteler a la connexion ODBC… c’est d’une simplicité presque déconcertante en fait … enfin presque ;) 1) Préparer les données: a) Excel : La spécificité sous Excel est qu’il faut définir la plage de données que l’on veut importer (comme cela est expliqué dans le numéro 7 des célèbres « QGis ppas à pas.. » de Christine C. que l’on peut trouver ici => ) OKpuis j’enregistre mon document Listing_Topo_XL Et c’est tout ! b) LibreOffice : Tout pareil !! J’ai juste ici défini dans le champ étendue que seule la feuille « Listing » était concernée. c) Access :

vix Les Gaulois avaient aussi inventé la fibule, épingle servant à attacher les vêtements et qui fut reprise par tout le monde romain. Les celtes en fabriquaient en or ... Célèbre casque gaulois, trouvé en Normandie, traduisant une influence orientale (scithe ???). Chaussures celtes d'apparat, caractéristiques par leur bout relevé (Musée de Stuttgart) Bijoux celtes trouvés à Sainte-Colombe (Côte-d'Or Objets grecs, trouvés dans la tombe de Vix (oenochoé étrusque en bronze et coupe grecque à figure noire) Visage reconstitué de la "Princesse" de Vix Torque (collier) en or, bijou celte typique, orné à ses deux extrémités d'un cheval ailé. Sur le cratère (vase) de Vix en bronze, de facture grecque évidente, haut de 1,65 mètre (!) Il fut un temps où on enseignait que nos ancêtres les Gaulois étaient "vêtus de peaux de bêtes", qu'ils "habitaient des cavernes" et qu'ils étaient des rustres assez peu portés sur les arts... Le trésor de Vix et la "route de l'étain" (ou comment couper les ailes à un canard,

Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois Un thème classique de l’archéologie, mais aussi un sujet-piège où il est difficile de faire le tri entre les voies gallo-romaines, les chemins gaulois et ceux du moyen-âge. Ici, la carte satellite sert de support au tracé de ces voies, et le lecteur peut apporter sa pierre pour améliorer la qualité de l’information. Sources : voies antiques du Pays des Santons : l’abbé Lacurie dans Bulletin monumental - Tome 10 - 1844 (voir ce document) voies antiques de l’Angoumois : Bulletins et mémoires de la SAHC Carte des voies antiques du Pays des Santons Hypothèses retenues pour ces tracésComment participer au tracé de cette carte (affiner ou rectifier les itinéraires, indiquer une nouvelle voie, etc. Hypothèses retenues pour le tracé sur la carte satellite Novioregum : le lieu retenu est Barzan, tout en sachant que cela reste une hypothèse à confirmer. Tamnum : le tracé passe par Consac, sans que cela signifie que Consac=Tamnum, hypothèse restant à confirmer. les sources documentaires sur cette voie.

Related: