background preloader

Oser la pédagogie numérique !

Oser la pédagogie numérique !
Au lieu de stigmatiser une profession compétente et de culpabiliser inutilement les élèves et les parents, ne faudrait-il pas, plutôt, revoir les modèles qui sous-tendent l'apprentissage ? Le Monde.fr | 12.10.2011 à 09h27 • Mis à jour le 12.10.2011 à 11h17 | Par Jean-Michel Fourgous, député-maire d'Elancourt Les mauvaises notes que notre pays engrange depuis de nombreuses années dans les différents classements internationaux ne résultent-elles pas plus de la manière d'enseigner, que de la capacité de nos élèves à apprendre ou encore de la bonne volonté de nos enseignants à vouloir gommer les inégalités ? Au lieu de stigmatiser une profession compétente et de culpabiliser inutilement les élèves et les parents, ne faudrait-il pas, plutôt, revoir les modèles qui sous-tendent l'apprentissage ? La question du socle commun de connaissances et de compétences à maîtriser prend ici toute sa dimension. Mais la question ne peut être déliée de la manière dont il faut s'approprier ce socle commun. Related:  informationsVeille numérique : partie éléments du WEB

L’illusion de la pédagogie numérique | Le blog de Christine Vaufrey Je lis avec quelques semaines de retard le texte de J.M. Fourgous publié dans Le Monde, intitulé « Oser la pédagogie numérique !« . Pour résumer, M. Fourgous y défend l’idée que le cours magistral n’est plus le mode idéal de transmission des savoirs, et qu’il faut passer à la pédagogie numérique pour intéresser à nouveau les élèves à l’apprentissage. Ce raccourci me semble dangereux et trompeur. D’une part, parce que je me demande bien ce qu’est « la pédagogie numérique ». D’autre part, M. Ce n’est évidemment pas « le numérique » (les tablettes, les téléphones intelligents…) qui rend possible la construction des connaissances. Et là, on sait déjà ce qui marche : le travail de groupe, l’approche par résolution de problème, l’autonomie des apprenants dans leur organisation.

Refonder l’école avec le numérique et la pédagogie Le billet Tous mes vœux pour vous, lecteurs et lectrices de ce billet hebdomadaire, de plus en plus nombreux depuis l’ouverture du site educavox.fr. Cette fois le billet, habituellement volontairement limité à une page et demie de texte au format word, est un lourd pavé de 10 pages ! C’est exceptionnel et cela mérite une explication. Mon dernier billet « qu’est-ce que ça change ? J’ai donc commencé à répondre… et très vite la page et demie a été dépassée. Qu’ils sachent que du billet au pavé, les sujets de débats sont encore plus nombreux et que j’écrirai encore « Vous n’êtes pas obligé d’être d’accord ! Pierre Frackowiak Refonder l’école avec le numérique et la pédagogie. Un vieil adage considérait qu’il était inutile de changer si c’était pour obtenir pire que ce que l’on avait. On observe depuis quelques années que le changement ou la réforme ne sont plus nécessairement synonymes de progrès et peuvent imposer des régressions considérables. Les TIC, frein ou accélérateur du changement ?

Culture numérique Enseignant en DUT depuis maintenant presque 10 ans, j'attaque demain (refonte des "programmes pédagogiques nationaux" oblige), un nouveau cours intitulé "Culture numérique"**. 12 heures en amphi sur le sujet avec des étudiants de première année. Wesh gros. Impression étrange de ne pas trop savoir pourtant par quel bout l'attraper, cette "culture numérique". Impression étrange parce que le dernier cours de culture numérique auquel j'ai assisté était dispensé magistralement par Hervé le Crosnier. Impression étrange également parce que je ne sais finalement pas trop ce que c'est que cette "culture numérique". Troublant enfin de voir ce que le numérique n'a de cesse de changer précisément dans nos pratiques de l'enseignement. Alors pour ce cours là, voilà comment je vais procéder. Une fois que ce sera fait, dans la liste des pertes affichées, on essaiera alors de trier le bon grain de l'ivraie, de hiérarchiser les pertes : des plus cruciales, des plus vitales aux plus accessoires.

Analyse des recherches sur les TICE Notre collègue et ami Guy Béliveau a réalisé à l’hiver dernier une étude sur les TICE. Ayant pour objectif de se dégager des discours impressionnistes sur les TICE que l’on peut entendre de part et d’autre, il a analysé les études scientifiques sur le sujet. Bien sûr, on peut – et doit – se questionner sur les éventuelles limites des études scientifiques étant actuellement disponibles. Tout comme on peut se demander si les constats observés essentiellement dans les domaines des sciences de la nature sont transposables aux domaines des Humanités – ou encore se demander si les impacts observés chez des étudiants du MIT sont un indicateur signifiant lorsque nous affrontons les défis pédagogiques de la formation générale des étudiants au collégial. Mais il reste qu’il est utile de connaître les études à prétention scientifique sur le sujet, et l’analyse de Guy Béliveau constitue une belle porte d’entrée sur ce vaste domaine de publications. Projet de recherche et de développement pédagogique

Le mythe de l'intérêt éducatif des nouvelles technologies Atlantico : Dans le cadre de la parution d'une étude concernant l'usage de Twitter à l'école, des chercheurs australiens démontrent que ce réseau social est un bon outil pédagogique pour permettre aux élèves timides de s'exprimer davantage. Est-ce une piste à suivre pour améliorer l'éducation ? Jean-Paul Brighelli : Est-ce que l’on soigne sa timidité par des contacts virtuels ? Non. Tant que l’on n’arrive pas à un niveau d’étude supérieur, on ne peut avoir des machines qu’un usage mortifère. D’une manière plus générale, que pensez-vous de l'usage de Twitter en milieu scolaire ? Je laisse Tweeter à Titi et Grosminet (cela pour dire que je sais ce que signifie tweet en anglais, et que Titi s'y appelle Twitty). 140 caractères, ce n'est plus de la concision, c'est de l'indigence. Selon vous, l'école est-elle assez ouverte aux nouvelles technologies ? L'école est exagérément ouverte aux nouvelles technologies. Mes élèves prennent des notes (ou répondent à leur courrier) directement sur ordis.

Claude Bartolone veut engager une «révolution numérique» à l'Assemblée LE SCAN POLITIQUE - Pour sa rentrée, le président de l'Assemblée nationale a formulé des propositions pour moderniser le travail législatif, dont la consultation des citoyens sur des projets de loi. «Une assemblée numérique pour une République numérique». Avec cette formule, Claude Bartolone a voulu marquer son intention de moderniser les pratiques du travail législatif à l'Assemblée nationale. Ce mercredi, il a participé à une conférence de presse organisée par l'association de la presse parlementaire qui ressemblait fort à une rentrée politique. Et ce avec trois volets. Par ailleurs, Claude Bartolone va engager des consultations de citoyens via le web sur des projets de loi. Enfin, il va aussi lancer un programme semblable au «Presidential Innovation Fellows» de la Maison-Blanche. Le président de l'Assemblée nationale s'est également félicité du travail déjà entrepris.

Livre blanc : ePortfolio et enseignement supérieur Les dispositifs ePortfolio Les dispositifs ePortfolio visent à rassembler, dans un environnement numérique, un ensemble de documents et de ressources électroniques qui décrit et illustre l'apprentissage ou la carrière d'une personne, ses expériences, ses travaux et ses compétences. Ils intéressent de façon directe l’enseignement supérieur pour la formation initiale et tout au long de la vie (formalisation des parcours et des référentiels, nouvelles modalités d’acquisition et de repérage des compétences, ...) et pour l’insertion professionnelle (valorisation des acquis et expériences). En France, le ePorfolio fait pour le moment l’objet d’expériences ponctuelles, de plus ou moins grande ampleur. Des éléments de clarification et de recommandations Pour avancer sur ces questions, le service de la stratégie de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle (dépendant de la DGESIP) a mis en place un groupe de travail national (G.T.N.) Vous pouvez apporter votre contribution :

Compétences Août 2011, Philippe Meirieu interviewé par un journaliste de télévision Reprenons en accéléré, à la façon de « si vous avez raté les épisodes précédents » et allons-y gaiement: c'est le buzz du moment en éducation... A l’origine, fut un débat le 13 juillet dernier au festival d’Avignon, dans le cadre du Théâtre des idées, organisé par mon excellent confrère (et compère du regretté Monde de l’Education) Nicolas Truong. Du beau boulot, comme d’habitude, que ce débat intitulé « Peut-on réinventer l’école ? » avec comme invités Marcel Gauchet et Philippe Meirieu. Nicolas connaît les gens qu’il invite, prépare soigneusement les débats et –ô miracle en ces temps de productivisme débridé – il lit leurs livres ! Ensuite, fut une double-page dans la rubrique Débats du Monde daté du 2 septembre, intitulée Contre l'idéologie de la compétence, l'éducation doit apprendre à penser, mise en ligne sur le site du journal et toujours consultable ici. Quatrième acte. Cinquième acte ? Luc Cédelle

Ordinateur Un ordinateur est un appareil électronique capable de réaliser rapidement des opérations mathématiques, logiques, des manipulations de chaînes de caractères ou des recherches. Il est composé de deux grandes parties : Historique Au XVe siècle, on utilisait déjà le mot « ordinateur », mais au sens de « celui qui institue quelque chose ». L'ordinateur a été inventé pour aider les scientifiques à calculer. Au début de l'informatique (la science des ordinateurs), la plupart des ordinateurs étaient d'énormes machines qui occupaient des pièces entières, voire des bâtiments entiers. Applications Les ordinateurs possèdent de nos jours énormément d'applications. Anecdotes Le terme "bug" provient d'un incident lors de tests sur un ordinateur. Articles liés Références

Livre blanc Accompagnement et formation des enseignants aux usages du numérique Dans le contexte de profonde mutation de l'enseignement supérieur, les enseignants sont questionnés dans leurs compétences à enseigner : massification et hétérogénéité du public,lien entre la mission d'enseignement et celle d'insertion sociale et professionnelle des étudiants,incitation à l'usage du numérique dans les pratiques professionnelles,visée de l'excellence en enseignement à hauteur de ce qui est attendu en recherche. Le numérique est une opportunité pour de nouvelles formes de communication pédagogique, d'accès aux savoirs et d'accompagnement des apprentissages au service de la réussite des étudiants et de leur insertion professionnelle. Il peut être un levier pour l'évolution des pratiques pédagogiques à l'université. L'accompagnement des enseignants aux usages pédagogiques du numérique s'inscrit désormais dans les préoccupations des établissements.

Repères et références statistiques Publication annuelle de la DEPP et de la SD-SIES, Repères et références statistiques réunit en un seul volume toute l’information statistique disponible sur le système éducatif et de recherche français. Organisé en douze chapitres et 182 thématiques pour l'édition 2018, RERS apporte des éclairages nouveaux en fonction de l’actualité et des derniers résultats d’études. En guise d’introduction, ce chapitre rassemble des données synthétiques de base pour une première approche du système d’enseignement français : organisation, ordres de grandeurs, thématiques liées à l’actualité éducative.Télécharger le chapitre 1 (format pdf) Les écoles, collèges, lycées d’enseignement général et technologique, lycées professionnels et établissements d’enseignement supérieur sont décrits par leur taille, le nombre moyen d’élèves par classe, le secteur public ou privé, l’académie, les modes d’hébergement proposés. 3. 4. 8. 10. 11. 12. Données publiques à télécharger [ XLS ] 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11.

Les dangers d'internet pour les enfants Première chronique: | Deuxième chronique: Voilà, c'est bien beau tout ça mais maintenant, que doit-on leur apprendre ? Quels sont ces dangers ? Comment les reconnaitre ?

Related: