background preloader

Oser la pédagogie numérique !

Oser la pédagogie numérique !
Au lieu de stigmatiser une profession compétente et de culpabiliser inutilement les élèves et les parents, ne faudrait-il pas, plutôt, revoir les modèles qui sous-tendent l'apprentissage ? Le Monde.fr | 12.10.2011 à 09h27 • Mis à jour le 12.10.2011 à 11h17 | Par Jean-Michel Fourgous, député-maire d'Elancourt Les mauvaises notes que notre pays engrange depuis de nombreuses années dans les différents classements internationaux ne résultent-elles pas plus de la manière d'enseigner, que de la capacité de nos élèves à apprendre ou encore de la bonne volonté de nos enseignants à vouloir gommer les inégalités ? Au lieu de stigmatiser une profession compétente et de culpabiliser inutilement les élèves et les parents, ne faudrait-il pas, plutôt, revoir les modèles qui sous-tendent l'apprentissage ? La question du socle commun de connaissances et de compétences à maîtriser prend ici toute sa dimension. Mais la question ne peut être déliée de la manière dont il faut s'approprier ce socle commun. Related:  informationsVeille numérique : partie éléments du WEB

Refonder l’école avec le numérique et la pédagogie Le billet Tous mes vœux pour vous, lecteurs et lectrices de ce billet hebdomadaire, de plus en plus nombreux depuis l’ouverture du site educavox.fr. Cette fois le billet, habituellement volontairement limité à une page et demie de texte au format word, est un lourd pavé de 10 pages ! C’est exceptionnel et cela mérite une explication. Mon dernier billet « qu’est-ce que ça change ? J’ai donc commencé à répondre… et très vite la page et demie a été dépassée. Qu’ils sachent que du billet au pavé, les sujets de débats sont encore plus nombreux et que j’écrirai encore « Vous n’êtes pas obligé d’être d’accord ! Pierre Frackowiak Refonder l’école avec le numérique et la pédagogie. Un vieil adage considérait qu’il était inutile de changer si c’était pour obtenir pire que ce que l’on avait. On observe depuis quelques années que le changement ou la réforme ne sont plus nécessairement synonymes de progrès et peuvent imposer des régressions considérables. Les TIC, frein ou accélérateur du changement ?

Culture numérique Enseignant en DUT depuis maintenant presque 10 ans, j'attaque demain (refonte des "programmes pédagogiques nationaux" oblige), un nouveau cours intitulé "Culture numérique"**. 12 heures en amphi sur le sujet avec des étudiants de première année. Wesh gros. Impression étrange de ne pas trop savoir pourtant par quel bout l'attraper, cette "culture numérique". Impression étrange parce que le dernier cours de culture numérique auquel j'ai assisté était dispensé magistralement par Hervé le Crosnier. Impression étrange également parce que je ne sais finalement pas trop ce que c'est que cette "culture numérique". Troublant enfin de voir ce que le numérique n'a de cesse de changer précisément dans nos pratiques de l'enseignement. Alors pour ce cours là, voilà comment je vais procéder. Une fois que ce sera fait, dans la liste des pertes affichées, on essaiera alors de trier le bon grain de l'ivraie, de hiérarchiser les pertes : des plus cruciales, des plus vitales aux plus accessoires.

Le mythe de l'intérêt éducatif des nouvelles technologies Atlantico : Dans le cadre de la parution d'une étude concernant l'usage de Twitter à l'école, des chercheurs australiens démontrent que ce réseau social est un bon outil pédagogique pour permettre aux élèves timides de s'exprimer davantage. Est-ce une piste à suivre pour améliorer l'éducation ? Jean-Paul Brighelli : Est-ce que l’on soigne sa timidité par des contacts virtuels ? Non. Tant que l’on n’arrive pas à un niveau d’étude supérieur, on ne peut avoir des machines qu’un usage mortifère. D’une manière plus générale, que pensez-vous de l'usage de Twitter en milieu scolaire ? Je laisse Tweeter à Titi et Grosminet (cela pour dire que je sais ce que signifie tweet en anglais, et que Titi s'y appelle Twitty). 140 caractères, ce n'est plus de la concision, c'est de l'indigence. Selon vous, l'école est-elle assez ouverte aux nouvelles technologies ? L'école est exagérément ouverte aux nouvelles technologies. Mes élèves prennent des notes (ou répondent à leur courrier) directement sur ordis.

Claude Bartolone veut engager une «révolution numérique» à l'Assemblée LE SCAN POLITIQUE - Pour sa rentrée, le président de l'Assemblée nationale a formulé des propositions pour moderniser le travail législatif, dont la consultation des citoyens sur des projets de loi. «Une assemblée numérique pour une République numérique». Avec cette formule, Claude Bartolone a voulu marquer son intention de moderniser les pratiques du travail législatif à l'Assemblée nationale. Ce mercredi, il a participé à une conférence de presse organisée par l'association de la presse parlementaire qui ressemblait fort à une rentrée politique. Et ce avec trois volets. Par ailleurs, Claude Bartolone va engager des consultations de citoyens via le web sur des projets de loi. Enfin, il va aussi lancer un programme semblable au «Presidential Innovation Fellows» de la Maison-Blanche. Le président de l'Assemblée nationale s'est également félicité du travail déjà entrepris.

Compétences Août 2011, Philippe Meirieu interviewé par un journaliste de télévision Reprenons en accéléré, à la façon de « si vous avez raté les épisodes précédents » et allons-y gaiement: c'est le buzz du moment en éducation... A l’origine, fut un débat le 13 juillet dernier au festival d’Avignon, dans le cadre du Théâtre des idées, organisé par mon excellent confrère (et compère du regretté Monde de l’Education) Nicolas Truong. Du beau boulot, comme d’habitude, que ce débat intitulé « Peut-on réinventer l’école ? » avec comme invités Marcel Gauchet et Philippe Meirieu. Nicolas connaît les gens qu’il invite, prépare soigneusement les débats et –ô miracle en ces temps de productivisme débridé – il lit leurs livres ! Ensuite, fut une double-page dans la rubrique Débats du Monde daté du 2 septembre, intitulée Contre l'idéologie de la compétence, l'éducation doit apprendre à penser, mise en ligne sur le site du journal et toujours consultable ici. Quatrième acte. Cinquième acte ? Luc Cédelle

Ordinateur Un ordinateur est un appareil électronique capable de réaliser rapidement des opérations mathématiques, logiques, des manipulations de chaînes de caractères ou des recherches. Il est composé de deux grandes parties : Historique Au XVe siècle, on utilisait déjà le mot « ordinateur », mais au sens de « celui qui institue quelque chose ». L'ordinateur a été inventé pour aider les scientifiques à calculer. Au début de l'informatique (la science des ordinateurs), la plupart des ordinateurs étaient d'énormes machines qui occupaient des pièces entières, voire des bâtiments entiers. Applications Les ordinateurs possèdent de nos jours énormément d'applications. Anecdotes Le terme "bug" provient d'un incident lors de tests sur un ordinateur. Articles liés Références

Repères et références statistiques Publication annuelle de la DEPP et de la SD-SIES, Repères et références statistiques réunit en un seul volume toute l’information statistique disponible sur le système éducatif et de recherche français. Organisé en douze chapitres et 182 thématiques pour l'édition 2018, RERS apporte des éclairages nouveaux en fonction de l’actualité et des derniers résultats d’études. En guise d’introduction, ce chapitre rassemble des données synthétiques de base pour une première approche du système d’enseignement français : organisation, ordres de grandeurs, thématiques liées à l’actualité éducative.Télécharger le chapitre 1 (format pdf) Les écoles, collèges, lycées d’enseignement général et technologique, lycées professionnels et établissements d’enseignement supérieur sont décrits par leur taille, le nombre moyen d’élèves par classe, le secteur public ou privé, l’académie, les modes d’hébergement proposés. 3. 4. 8. 10. 11. 12. Données publiques à télécharger [ XLS ] 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11.

Les dangers d'internet pour les enfants Première chronique: | Deuxième chronique: Voilà, c'est bien beau tout ça mais maintenant, que doit-on leur apprendre ? Quels sont ces dangers ? Comment les reconnaitre ? Terra Nova : différencier les parcours en licence Pour Terra Nova, une difficulté majeure de l’université « a été l’accueil par les universités d’un nombre croissant d’étudiants. Certes mal vécue par le système, il s’agissait en réalité d’une opportunité qui a été très mal gérée faute de moyens et de méthodes pédagogiques adaptées » (Contribution au projet 2012, faire réussir nos étudiants, faire progresser la France : propositions pour un sursaut vers la société de la connaissance, lire ici). Terra Nova parle ici de la conséquence de la « massification » qui a suivi la politique du 80 % d’une classe d’age au bac. A mon sens, l’accueil « massif » d’étudiants n’est qu’une partie du problème. Terra Nova ne s’y trompe pas : « Les enseignants n’ont pas tous et pas toujours fait évoluer leurs méthodes face à l’arrivée de nouveaux publics de niveaux très hétérogènes » « Face aux nombreuses difficultés, les universités ne peuvent plus accueillir dans des cursus uniques des étudiants de provenance et de niveaux très différents.

Collèges connectés Dans le cadre de la stratégie pour faire entrer l'École dans l'ère du numérique, soixante-douze collèges ont été sélectionnés afin de bénéficier d'un accompagnement pédagogique et d'investissements spécifiques, pour leur permettre d'aller plus loin dans l'intégration du numérique dans les enseignements et la vie scolaire. Ces soixante-douze collèges connectés pilotes seront accélérateurs d'innovation et de changement. Les collèges connectés : pourquoi ? Démontrer les apports concrets du numérique pour les élèves, les enseignants et les famillesIntégrer le numérique dans le quotidien de l’établissement et de la communauté éducativeFavoriser les usages massifs et transversaux du numérique propices à la réussite scolaire Les collèges connectés : c’est quoi ? Une ambition nationale constituée par des usages numériques enrichis Une ambition nationale constituée par des conditions de pérennisation de ces usages La qualification "collège connecté" pour les établissements les plus avancés Rural Urbain

Jack Lang - Une école nouvelle pour la France Je l’ai dit hier, vos contributions, vos analyses et vos remarques permettent de voir dans toute sa netteté le triste tableau d’une école vandalisée. Votre parole est essentielle. Non seulement parce que les professeurs, les élèves et les parents sont les premiers témoins, les premières victimes de l’entreprise de démolition entamée par le gouvernement ; non seulement parce que les acteurs du terrain, confrontés à une situation difficile, rivalisent d’idées, de projets, et de solutions qu’il est bon de connaître. Mais aussi, parce que les témoignages individuels, par leur variété, leurs différences de style, de sensibilité laissent souvent entrevoir des pans cachés ou inattendus de l’Ecole. Je crois profondément en la valeur des « choses vues », pour employer une expression hugolienne. Je tiens à revenir sur le message d’Arthur que j’ai déjà évoqué précédemment. Il faudrait ajouter à ce récit la désolante description de classes surchargées. Continuez donc de témoigner.

Les programmes L’élaboration des nouveaux programmes de l’école élémentaire et du collège pour la rentrée 2016 Les programmes du collège à la rentrée 2016 Le Bulletin officiel spécial n°11 du 26 novembre 2015 est consacré aux programmes d'enseignement de l'école élémentaire et du collège. Retrouvez les programmes d'enseignement du cycle : des apprentissages fondamentaux (cycle 2, du CP au CE2)de consolidation (cycle 3, du CM1 à la sixième)des approfondissements (cycle 4, de la cinquième à la troisième) Au BO spécial du 26 novembre 2015 : programmes d'enseignement de l'école élémentaire et du collège Le Conseil supérieur des programmes a rendu publics le 15 avril 2015 ses projets de programmes pour l'école élémentaire et le collège. De nouveaux programmes organisés de façon plus cohérente et plus progressive Des programmes articulés au socle commun de connaissances, de compétences et de culture Des programmes conçus par cycle et selon une logique curriculaire Français Les élèves apprennent à : Au programme

Related: