background preloader

Bookmarks et e-réputation : chercher dans la mémoire des internautes

Bookmarks et e-réputation : chercher dans la mémoire des internautes
La pratique du « bookmarking », qui sommairement consiste à archiver des pages web dont le contenu parait pertinent pour un utilisateur (marques pages virtuels), est rependue depuis longtemps sur le web. De nombreux sites proposent d’archiver des articles et ensuite de les partager publiquement entre utilisateurs. Jusqu’ici, rien de nouveau me direz vous ?! Cependant il me semble que dans une stratégie efficace de surveillance et de gestion de l’e-réputation d’une marque, la veille et l’utilisation des bookmarks sont essentiels. ==> Remonter à la source d’un article (utile, voir diffamant) ==> Evaluer la popularité et la qualité d’un contenu par son volume de « bookmarking », mais aussi parfois par les votes et les commentaires des internautes sur le contenu bookmarké (on parle alors de Digg-like) ==> Faciliter la visibilité et le partage d’un contenu sur le web (dans l’optique d’une stratégie de visibilité du contenu sur la marque) Les sites de bookmarking Et les Digg-likes ?! ==> Scoopeo

La France, championne du monde de la surveillance du Web -- Science et Technologie La France est le pays au monde qui demande le plus d'informations sur ses internautes, selon l'enquête de Google qui ne prend pas en compte la Chine. © Sebastian Widmann / Dpa / Maxppp Un rapport de Google montre que Paris est largement en tête des demandes d'informations sur ses internautes. Google prend bien garde de ne pas l'écrire en toutes lettres, mais l'analyse de son dernier "Transparency Report" (rapport de transparence) est sans appel. La France est le pays au monde qui demande le plus d'informations sur ses citoyens à Google, par rapport à son nombre d'internautes. Sur les six premiers mois de 2011, les autorités françaises ont formulé 1 300 requêtes, soit une pour 34 500 internautes*. Attention, toutefois, car les statistiques de Google n'incluent pas certains pays, comme la Chine, qui arriverait probablement en tête. Hausse de 27 % pour la France La comparaison avec les voisins européens est, elle aussi, douloureuse pour la France.

20 plateformes de curation à expérimenter Curator, curation... Néologisme, buzzword ou simple phénomène marketing, un constat est à faire : de plus en plus de plateformes dédiées à cette activité se développent sur le web. Outils qui, au-delà de leur utilité pour formaliser, classer et diffuser une veille, se révèlent aussi intéressant à observer dans une problématique de gestion de la réputation en ligne. Voici quelques unes de ces plateformes... Si le « curator » fait de la veille, et que de plus il sait/peut la médiatiser, alors les outils qu'il utilise peuvent (doivent ?) Et même si (nous sommes bien d'accord) ces plateformes rappellent étrangement certaines de bookmarking, qu'elles sont pour la plupart étroitement liées à Twitter et qu'elles surfent sur une terminologie nouvelle (mais des usages bien réels), leurs éditeurs les dénomment d'eux-même : plateformes de curation. Quel(s) intérêt(s) pour la gestion de la réputation en ligne ? ==> Tout d'abord formaliser et médiatiser une veille sur un sujet précis. Curated.by Newser

Mon blog de formateur en MFR Skloog 5 façons de connaître des sites qui pointent vers votre blog: le fameux backlink Il paraît que plus on a de liens qui pointent vers notre blog, plus notre blog prend de l’importance aux yeux des moteurs de recherche. C’est ultra logique, car personne ne pointe vers un contenu, s’il n’a pas de valeur. A moins de faire de l’échange sauvage de lien, ce que je ne conseille pas ou carrément d’acheter des liens. Pour nous blogueurs il ne faut pas négliegr ce point et faire en sorte d’ obtenir des backlinks (cf mon billet 15 points pragmatiques pour obtenir des backlinks (lien retour) A ce titre il faut également pouvoir mesurer les liens qui pointent vers notre site et remercier les gentilles personnes qui ont eu le soin de nous mentionner. J’essaye autant que faire se peut, de remercier par un petit commentaire toutes les personnes qui parlent de ce blog. Voilà donc 5 façons de surveiller les liens qui pointent vers notre site. Il suffit de mettre link:votredomaine.com dans mon cac link:roget.biz pour trouver la lis te des blogs qui ont parlé de roget.biz récemment.

L’ENFER DU VIRTUEL. - Page 6 Facebook : la mémoire cachéepar Camille Gévaudan L’appétit vorace de Facebook pour les données personnelles n’est un secret pour personne. Régulièrement, son estomac numérique gargouille auprès de ses membres pour réclamer son dû. « Donnez-moi votre numéro de mobile, que je puisse renvoyer votre mot de passe en cas d’oubli ! » « Expliquez-moi vos opinions politiques, que je puisse mieux cibler mes publicités ! » « Dites-moi ce que vous lisez, ce que vous écoutez, ce que vous regardez, ce que vous cuisinez, que vos amis puissent en profiter ! » Et la plupart des 800 millions d’inscrits, dociles, jettent leurs gros steaks de vie privée dans la gueule béante du réseau social. Les découvertes du jeune Max Schrems sont effarantes. « Statut : effacé » « Je ne cherche aucun gain financier ou personnel. Facebook connaît bien sûr la liste d’amis liée à un profil, mais conserve également le nom de tous les prétendants refusés. Même son de cloche du côté des « événements ». « Shadow profiles »

De l’agrégation à la curation | Base In Box | Agence Emailing et Réseaux Sociaux Parce que chez Base in Box, nous ne sommes pas vraiment du genre à garder les bonnes infos pour nous, nous avons décidé de créer des « Fiches Conseils ». Rédigées par nos soins, et généreusement distribuées sur notre site internet, nous espérons que ces dernières pourront vous aider à y voir un peu plus clair sur toutes les spécificités de nos métiers ! Alors que l’agrégation est une pratique qui a déjà quelques années derrière elle, la curation, «buzzword» de l’année 2011 est une activité en plein boom. Explication d’un phénomène qui a marqué l’année passée et qui ne risque pas de s’arrêter. L’agrégation consiste à recevoir automatiquement les informations de sources sélectionnées au préalable. La curation quant à elle, repose sur la sélection de l’information d’une source pour n’en présenter que le contenu le plus pertinent. Bien sûr la veille et l’organisation des sources ne date pas de 2011 mais la curation en est une étape avancée. Source : 01.net .

Pourquoi la curation va faire partie des prochains grands usages du web ? Sous titre: En tout cas, pour les anciens producteurs de contenus. Avant : l’histoire du 2.0 Je vais vous raconter rapidement l’histoire de ce qu’on a appelé le 2.0, du côté du créateur de contenu. Avant produire du contenu était techniquement difficile. Toutes ces sortes de plateformes permettaient aux gens qui avaient quelques choses à dire, qui pensaient avoir quelques choses à dire, qui avaient envie de partager quelque chose, de l’intime, une passion, en ont eu la possibilité. On a crée un blog parce qu’on avait quelque chose qui nous intéresse, qu’on voulait partager, parce qu’on voulait un espace du web rien qu’à soi,…J’ai à ce moment là crée tristanauquotien.blogspot.com puis tristanauquotidien.com (fonctionnant sur WordPress). Mais on commence vite à découvrir que le web est grand on découvre que ce qu’on dit, d’autres le disent aussi, et mieux. Mais où se crée alors le besoin de la curation dans le 2.0 ? Oui, mais la frustration demeure. Qu’est-ce que la curation ?

Freelish.us, une autre alternative à Delicious Vendredi 8 avril Web - 8 avril 2011 :: 08:46 :: Par Eric On ne sait toujours pas trop ce que va devenir l’excellent Delicious, qui a initié toute une génération aux joies du Web 2.0 et même du web social. Après avoir annoncé qu’il le fermait, Yahoo! s’est ravisé et parle maintenant de le vendre. On ne sait toujours pas trop ce que va devenir l’excellent Delicious, qui a initié toute une génération aux joies du Web 2.0 et même du web social. Quoiqu’il en soit mieux vaut être prévoyant et se tourner vers une solution alternative, même si on attendra le dernier moment pour quitter Delicious si cela tournait vraiment au vinaigre. Les fondateurs de Status.net, un script qui permet de créer et installer son propre service de micro-blogging à la Twitter sur ses serveurs d’entreprise par exemple, viennent d’annoncer Freelish.us, un service de social bookmarking qui pourrait bien remplacer avantageusement Delicious. (source) Plus d'infos sur : bookmarkin social, Delicious, favoris

Related:  025.06 - Veilleguillaume31