background preloader

Vers la fin du RSS ?

Vers la fin du RSS ?
Davidolib signalait hier que Facebook a l’intention d’interrompre la possibilité d’ajouter des articles par import de flux RSS sur les pages à partir du 31 octobre. De manière générale, l’interopérabilité de Facebook avec d’autres outils est très orientée. Ainsi, on peut exporter des événements au format iCal, mais je n’ai jamais réussi à y faire entrer un flux d’agenda Google… Mais tout de même, plusieurs constatations concordent : Firefox a retiré son icône RSS de la barre d’URLpourtant on peut toujours "personnaliser" la barre d’outil pour y remettre cette icôneTwitter a viré le lien "RSS" sur la page d’un profilpourtant les flux continuent d’exister — juste, il faut les chercher trouver Google annonce que Google Reader va disparaître de la barre de navigation depuis Gmailmais on pourra toujours y accéder en cliquant sur le lien "Encore plus" . Si j’en crois l’article Wikipedia, le format RSS date de 1999. Facebook, Twitter, Google, Firefox ont cessé d’y croire. Et donc ? . Like this: Related:  Web et technos associéesVeille & curation

Introduction to Using Chart Tools - Google Chart Tools Google Charts provides a perfect way to visualize data on your website. From simple line charts to complex hierarchical tree maps, the chart gallery provides a large number of ready-to-use chart types. The most common way to use Google Charts is with simple JavaScript that you embed in your web page. That's all you need to get started. Charts are exposed as JavaScript classes, and Google Charts provides many chart types for you to use. All chart types are populated with data using the DataTable class, making it easy to switch between chart types as you experiment to find the ideal appearance. Our tools are constantly evolving to better address your needs; we depend on your feedback to help us prioritize which features to include.

Ma veille avec google reader, netvibes, diigo et pearltrees | Pepidoc Voici une vue d’ensemble de mon dispositif personnel de veille sur le net (je détaillerai plus tard certains outils) Surveiller et gérer les flux RSS avec Google reader et Netvibes Bien qu’ils fassent à peu près la même chose j’utilise à la fois Google reader et Netvibes pour surveiller et organiser les flux car chacun répond pour moi à des besoins différents.Google reader :Pour tagger les flux et de les classer par dossier Pour ma part je classe les flux dans les dossiers suivants ; actus du web, veille-doc, marketing et tendances.Pour convoquer la sérendipité En offrant la possibilité de trier les flux par magie Pour suivre l’activité d’un veilleurSuivre l’activité d’un autre veilleur peut être aussi un bon moyen de découvrir d’autres sources. Google Reader nous permet de suivre la veille d’un autre expert et ainsi que de partager sa veille. Netvibes Plus visuel Sur Netvibes les onglets sont l’équivalent des tags et des dossiers sur Google reader. Lien permanent

30+ Cool Content Curation Tools for Personal & Professional Use As the web becomes more and more inundated with blogs, videos, tweets, status updates, news, articles, and countless other forms of content, “information overload” is something we all seem to suffer. It is becoming more difficult to weed through all the “stuff” out there and pluck out the best, most share-worthy tidbits of information, especially if your topic is niche. Let’s face it, Google definitely has its shortcomings when it comes to content curation and the more it tries to cater to all audiences, the less useful it becomes. The demand for timely, relevant content that is specific to our unique interests and perspectives has given rise to a new generation of tools that aim to help individuals and companies curate content from the web and deliver it in a meaningful way. Here’s a look at over 30 content curation tools (mostly free, but some paid/professional tools as well) that will help you cut through the clutter of your information stream to find the gems. Comments(65)

Contexte des Principes internationaux de catalogage La volonté d'harmoniser les pratiques catalographiques au niveau international est apparue très tôt dans le monde des bibliothèques : dès 1961 par la promulgation de "Principes internationaux de catalogage" (plus connus comme "Principes de Paris") sous la double égide de l'UNESCO et de l'IFLA ; puis en 1969 avec la Conférence de Copenhague qui a abouti, en 1971, à la publication de la première Description bibliographique internationale normalisée (ISBD). Les années 1990 voient la généralisation des catalogues en ligne, et se concluent par la publication du modèle FRBR en 1998, qui met résolument l'utilisateur de ces catalogues au cœur des préoccupations des professionnels et propose une modélisation : des informations contenues dans les notices bibliographiques, des relations qu'entretiennent ces informations.

enjeux Intervenants: Jean-Louis Durpaire (IGEN et président du jury du CAPES de documentation), Silvère Mercier (bibliothécaire, chargé de médiation numérique à la BPI), Dominique Varlet (documentaliste, chargé d'ingénierie documentaire au CRDP de Paris, formateur Paris 4IUFM/CELSA). L'animation était assurée par Marie-Christine Ferrandon, directrice du CRDP de l'académie de Paris, Tous veilleurs. La veille ne porte plus sur ce qui est rare mais sur l'infobésité. Silvère Mercier qui mène actuellement une réflexion sur la question de la veille, la replace dans un contexte citoyen plus large que l'Éducation nationale. Tout en notant que les personnes présentes à cette table ronde étaient de fait déjà en situation de veille, Jean-Louis Durpaire a défini la veille comme une posture intellectuelle et personnelle qui consiste à se former et ceci à trois niveaux. Salon de l'é

NetPublic - Accompagner l'accès de tous à l'Internet Banc d’essai à jour de lecteurs RSS Il y a presque deux ans, j’avais publié un comparatif de lecteurs (ou aggrégateurs) de flux RSS, dans ce post en octobre 2006 et puis dans celui-ci en juin 2007. En effet, le choix d’un bon lecteur RSS est loin d’être évident car ce n’est pas un véritable “marché” et qu’il est très fragmenté. Il était temps de mettre à jour ce comparatif et de le compléter. Ce qui est fait, avec : Une mise à jour du tableau de comparaison d’une quarantaine de lecteurs RSS, séparant maintenant les clients riches des clients web : L’ajout d’une version de cette comparaison sous forme de slides avec des copies d’écrans de ces logiciels (au format PDF, 5 Mo) : Mais que s’est-il passé en deux ans dans le domaine du RSS ? Voici donc quelques constats… Modèles économiques pas évidents Les modèles économiques des lecteurs RSS sont difficiles à faire éclore, surtout pour les clients riches ce qui explique peut-être la fragmentation du marché. Clients riches ou clients légers ? Nouveautés éparses L’absence de Microsoft

Programmer ses propres stickers NFC pour rendre son environnement "intelligent" Tagstand, basée à San Francisco, généralise le NFC au travail, à la maison, dans la voiture... en permettant à tout un chacun de programmer et de gérer en ligne des autocollants NFC pour égayer son environnement. Aujourd'hui, l'adoption de la NFC dépend surtout des entreprises et des organisations publiques qui les utilisent pour faciliter les payements, pour des objectifs publicitaires, dans les transports publics… Mais il est moins fréquent que les consommateurs les utilisent pour eux-mêmes, de façon proactive. Tagstand, soutenu par Y-Combinator, pense pourtant que, si on la met à disposition des consommateurs, la NFC peut changer la façon dont les gens agissent tous les jours dans leur propre monde. Tagstand démocratise l'accès des particuliers et des entreprises à la technologie NFC en permettant à chacun de gérer et de contrôler ses propres autocollants NFC, pour égayer son environnement. Acheter des stickers NFC et les programmer en ligne...

Suivre l'évolution des navigateurs by domivarl Nov 23

Related: