background preloader

Alvinet

Alvinet

http://www.alvinet.com/

Related:  médias -décryptage

Attentat de Charlie Hebdo: le pari de deux enseignants pour déconstruire en classe les théories du complot EDUCATION - Selon un sondage réalisé deux semaines après les attentats survenus à Paris les 7,8 et janvier derniers, 30% des Français ne souscrivent pas à la version officielle, 2% étant même convaincus d'une manipulation. Dans certains établissements scolaires, défiance et provocations se sont mêlées à ces théories du complot entretenues dans les cours d'école et sur le web. "Un jeune sur cinq adhère aux théories du complot", déclarait Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’Éducation nationale, peu après les événements. Contre le poison du doute qui s'insinue jusque dans les classes, deux enseignants de Saint-Denis ont décidé de "prendre au sérieux" les théories du complot pour mieux les démonter. Leur objectif, développer l'esprit critique des élèves pour qu'ils ne soient plus la proie de manipulateurs de l'ombre.

Agrégateur Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En informatique, un logiciel d'agrégateur tresse plusieurs fils de syndication en même temps. Il prévient de la mise à jour d'un site web ou des actualités qu'il publie (par notification sonore, visuelle, etc.). Également, il importe le contenu nouveau en question et il le fait pour un ensemble de sites. Le terme est aussi utilisé de manière plus générale pour une activité tendant à regrouper plusieurs grandeurs ou flux en un seul, telle que l'agrégation d'effacement de consommation électrique.

Zététique et théorie du complot Cet article est paru dans notre newsletter n°41 en novembre 2008. L'esprit critique tend à se méfier des théories du complot parce qu'elles naissent de leur propre réfutation. Explication : en règle générale, on considère à juste titre que « l'absence de la preuve n'est pas la preuve de l'absence ». La conséquence logique de ce principe est qu'il est impossible de démontrer l'inexistence de quelque chose, et que l'on doit donc démontrer positivement ce qu'on affirme exister. Une chose qui n'est pas démontrée est ainsi considérée, en science, comme inexistante jusqu'à preuve du contraire (sachant qu'une véritable ouverture d'esprit implique d'imaginer aussi que cette « preuve du contraire » ne vienne jamais parce que le phénomène considéré n'existe pas tout court). Des théories irréfutables

Penser la vague complotiste contemporaine  COMPLOTS - Comme d'autres époques marquées par des crises touchant les valeurs fondamentales, notamment celles déclenchées par les bouleversements révolutionnaires (Révolution française, révolution d'Octobre, etc.), notre époque, où la guerre se confond avec la paix, brouillage des frontières illustré par la multiplication de méga-attentats terroristes (sur le modèle du 11-Septembre), où l'ami ne se distingue plus de l'ennemi (qui peut dire si le Qatar est l'ami ou l'ennemi de la France ?), et où, dans les relations internationales et le monde économico-financier, le mensonge, la désinformation et la manipulation règnent sans rencontrer de notables résistances, est particulièrement favorable à la multiplication des représentations ou des récits conspirationnistes, à leur diffusion rapide et à leur banalisation. Extraits du dernier essai de Pierre-André Taguieff : Pensée conspirationniste et 'théories du complot'. Une introduction critique, Uppr Éditions, e-book, avril 2015.

Les théories du complot sont peu plausibles: une équation le prouve Temps de lecture: 2 min — Repéré sur PLOS ONE, Vocativ On se demande parfois comment les projets maléfiques des méchants de films d’action peuvent rester secrets si longtemps avec autant d’employés qui s’affairent dans des bases hyper secrètes. N’y a-t-il pas un risque qu’au moins l’un d’eux parle de son travail après un verre de trop et ne ruine la conspiration? David Robert Grimes, physicien à Oxford, vient justement de publier un article scientifique qui démontre qu’il est improbable qu’un grand complot impliquant des milliers de personnes reste secret pendant des décennies.

« Théorie du complot » et coïncidences troublantes Dans le livret « Esprit critique es-tu là ? 30 activités zététiques pour aiguiser son esprit critique », nous proposons de se frotter à l’analyse critique de façon concrète, amusante et réellement constructive. Voici un nouveau support pour envisager les scénarios complotistes basées sur des coïncidences présentées comme « troublantes »… On te manipule Une Théorie du complot, c'est quoi ? Une théorie du complot (on parle aussi de conspirationnisme ou de complotisme) est un récit pseudo-scientifique, interprétant des faits réels comme étant le résultat de l’action d’un groupe caché, qui agirait secrètement et illégalement pour modifier le cours des événements en sa faveur, et au détriment de l’intérêt public. Incapable de faire la démonstration rigoureuse de ce qu’elle avance, la théorie du complot accuse ceux qui la remettent en cause d’être les complices de ce groupe caché. Elle contribue à semer la confusion, la désinformation, et la haine contre les individus ou groupes d’individus qu’elle stigmatise. Les 7 commandements de la théorie du complot 1.

Le titre de une. Hebdo n° 1369 - La fabrique de la désinformation Quand les mensonges de Trump nourrissent l’industrie des “fake news”. La polémique sur les chiffres de l’investiture de Donald Trump serait risible si elle n’avait pas donné lieu à une nouvelle attaque contre les journalistes, “les êtres humains les plus malhonnêtes de la Terre”, selon le président américain. On s’en doutait : la confiance entre la nouvelle administration et les représentants du quatrième pouvoir est nulle. Pis, Donald Trump souffle en permanence sur les braises des “fausses nouvelles”, rebaptisées au passage par son porte-parole “faits alternatifs”. La désinformation est une méthode vieille comme le monde : les flux numériques n’ont fait qu’accélérer la propagation des fausses nouvelles, “ces singulières efflorescences de l’imagination collective”, comme les qualifiait Marc Bloch, auteur d’un essai en 1921 sur le sujet.

Les médias français à la chasse aux informations trompeuses Comment se fier à une information ? Question déterminante en ces temps d’élections, et alors que nos sources se démultiplient et évoluent, en particulier les réseaux sociaux. On parle beaucoup de "fake news", d’informations trompeuses, mais le champ est plus large et Le Monde, notamment, réagit. L'idée du Monde est née fin 2015, alors que les rumeurs s’amplifiaient encore après les attentats. Elle aboutit ce mercredi à "Decodex", une base de 600 sites référencés par degré de fiabilité. Des sites avant tout français, mais aussi anglais, américains et allemands, distingués par 5 couleurs : du rouge au vert.

Controverse Décodex : et si on pensait la qualité de l’information comme un Commun ? – SavoirsCom1 Décodex est une boîte à outils proposée en accès gratuit depuis le 1er février 2017 par Les Décodeurs, rubrique du site lemonde.fr. Elle vise à permettre aux internautes de distinguer les sites d’information fiables de ceux qui ne le sont pas, à l’aide d’une classification selon plusieurs critères (voir plus bas). Sont concernés les sites, blogs, sites de presses mais aussi les comptes Youtube ou Twitter. Les internautes sont mis à contribution pour répertorier les sites avec la possibilité d’envoyer une requête aux Décodeurs, ce qui place le projet dans une « démarche citoyenne » mais aussi d’éducation aux médias pour tous et dans les écoles. A noter que ce projet est financé par le Fonds pour l’innovation numérique de la presse (« Fonds Google »).

Bruno Devauchelle : Informer ou relayer l'information... On découvre chaque jour des sites, des pages Facebook, des comptes twitter, LinkedIn ou autres qui s'intéressent aux TICE en éducation. C'est plutôt intéressant de voir cette multiplication, mais cela peut aussi poser quelques questions. Parmi celles-ci, et le Café Pédagogique n'y échappe pas, se pose la question de la pertinence des informations diffusées, du modèle éditorial et plus généralement de l'évolution du paysage informationnel dans ce domaine. De l'enseignant isolé à l'association, en passant par le syndicat ou l'entreprise, chacun y va et essaie de trouver sa place. Entre le propos militant, le journalisme situé, le propos personnel, ou simplement le relais d'infos, nous assistons à une recomposition de la médiation informationnelle, technologique autant qu'humaine. Intermédiations

Enseigner TUIC (documentation) 6e - Scénario pédagogique : Les attentats du 13 novembre vu par les réseaux sociaux : distinguer une rumeur d’une information Lors de l'attendat du 13 novembre à Paris, beaucoup de rumeurs et de fausses informations ont circulé sur les réseaux sociaux. Agathe Delhommeau, professeur-documentaliste au collège Cressot de Joinville a travaillé avec des élèves de 5e et de 3e afin de les aider à décoder et vérifier les multiples informations véhiculées par les réseaux sociaux. Niveau :

Related: