background preloader

L'opinion publique n'existe pas, 1972.

L'opinion publique n'existe pas, 1972.
Exposé fait à Noroit (Arras) en janvier 1972 et paru dans Les temps modernes, 318, janvier 1973, pp. 1292-1309. Repris in Questions de sociologie, Paris, Les Éditions de Minuit, 1984, pp. 222-235. e voudrais préciser d'abord que mon propos n'est pas de dénoncer de façon mécanique et facile les sondages d'opinion, mais de procéder à une analyse rigoureuse de leur fonctionnement et de leurs fonctions. Ce qui suppose que l'on mette en question les trois postulats qu'ils engagent implicitement. Toute enquête d'opinion suppose que tout le monde peut avoir une opinion ; ou, autrement dit, que la production d'une opinion est à la portée de tous. Quitte à heurter un sentiment naïvement démocratique, je contesterai ce premier postulat. On fait très souvent aux sondages d'opinion des reproches techniques. Une analyse statistique sommaire des questions posées nous a fait voir que la grande majorité d'entre elles étaient directement liées aux préoccupations politiques du « personnel politique ».

http://www.homme-moderne.org/societe/socio/bourdieu/questions/opinionpub.html

Related:  florine92HistoireConstruction des représentations socialeslloFaut-il croire les sondages ?

2012.01: Godard et Bourdieu, 1993-2002 - Pour Jean-Luc Godard Hors champ. — Jean-Luc Godard. Pierre Bourdieu. — Ah. Merci beaucoup. Thierry Widemann et Laurent Henninger: Comprendre la guerre Paru en 2012 aux éditions Perrin et co-écrit par Laurent Henninger et Thierry Widemann, deux chargés d’études de l’IRSEM – avec le concours de Pierre Journoud, également chercheur à l’IRSEM – Comprendre la guerre constitue un véritable « manuel d’initiation à l’histoire militaire et à la pensée stratégique », comme le rappelle la quatrième de couverture. Tendant à combler une lacune des études stratégiques françaises en la matière, cet ouvrage se présente sous la forme d’un lexique où une cinquantaine de courtes notices de 2-3 pages, indépendantes les unes des autres, viennent ici appréhender les grands enjeux inhérent à la notion de guerre, à son histoire, à ses évolutions. Les auteurs tiennent ainsi à rendre compte d’ « un parcours du phénomène guerrier, à l’issue duquel la nature et les implications de celui-ci seront devenues plus évidentes, et les concepts plus précis ». La phrase à retenir Béatrice Cante Guillaumin

L'effet Asch On doit cette expérience, datant de 1951, à Asch. Son hypothèse de départ est la suivante : Un individu est susceptible de faire sien un jugement qu’il sait contraire au bon sens, à la réalité et cela sans que quiconque n’ait à délivrer la moindre récompense ou punition. Les résultats sont les suivants : Salaire à vie: l'emploi est mort, vive le salariat! Imaginez une société où chacun d'entre nous toucherait un salaire à vie, versé de façon inconditionnelle à partir de la majorité. L'échelle des revenus serait de 1 à 4, soit de 1.500 à 6.000 euros. Le passage d'un niveau à l'autre serait fonction de la qualification, équivalent du grade dans la fonction publique, attestant qu'une personne «peut participer à un certain niveau de création de valeur économique et a donc droit à un tel niveau de salaire». Ces qualifications, dont la liste précise serait sujette à délibérations, incluraient l'ancienneté, la pénibilité, les diplômes...

Progression du FN ? Des salves de sondages en guise d'enquêtes À la faveur de l’élection cantonale de Brignoles, dans le Var, remportée le 13 octobre dernier par le Front National, le parti présidé par Marine Le Pen a focalisé l’attention médiatique et s’est retrouvé au centre de l’actualité politique. Il faut dire que lorsqu’il s’agit du FN, les médias ne sont jamais avares de scoops, de sensationnalisme et de « prévisions » apocalyptiques fondées sur des sondages oiseux [1]. En cet automne, alors que depuis plusieurs mois le Front National enregistre indéniablement des succès, sinon électoraux, du moins politiques, ce sont encore quelques sondages qui fournissent la matière première de la promotion médiatique de la formation d’extrême droite.

théâtre - off-shore Tableau attribué à François de Troy (1645-1730) Est-ce le souvenir ennuyé (au mieux) des mises en scène qui m'a rendu sceptique devant le théâtralité racinienne ? Il est clair que certains désastres (dont le plus magistral est celui d'un Mesguich pompeux) n'ont pas arrangé les choses. J'ai toujours trouvé une sorte d'excès dans le jeu que l'on me donnait à voir, comme s'il y avait une distance entre le texte et le corps de celui ou celle qui en prenait la charge, distance telle qu'à un moment tout y était forcé, dans une démonstration outrée rompant l'équilibre même du vers racinien.

conférences mondiales de la paix 1898 1907 Histoire globale par les sources À l’approche des oraux du CAPES d’histoire-géographie, des collègues ont publié sur le Carnet du réseau historiographique et épistémologique de l’histoire (CRHEH) un exemple de dossier sur l’enseignement d’une partie du programme de seconde en proposant un questionnement axé sur l’histoire globale : « Enseigner “l’élargissement du monde (XVe-XVIe siècle)” au lycée : quels apports de l’histoire globale ? ». On ne peut que se réjouir de voir ce courant historiographique être ainsi progressivement reconnu dans la formation des futurs enseignants. L’auteur anonyme du corrigé ne cache cependant pas un certain scepticisme, notant que l’« “histoire globale” reste plus une étiquette qu’un projet historiographique ayant une unité véritable, la diversité des travaux pas toujours compatibles entre eux que cette étiquette recouvre reste la règle ». Nous ne le contredirons d’ailleurs pas sur ce constat que nous pouvons partager. Un regard symétrique

La source de compréhension On doit cette expérience, datant de 1936, à Lorge. Celle-ci sera réinterprétée par Asch en 1948. Je soutiens qu’une petite rébellion de temps en temps est une bonne chose et est aussi nécessaire dans le monde politique que les tempêtes dans le monde physique. Il dit à la moitié de ses sujets que l'auteur de cette phrase est: Jefferson. Il dit à l'autre moitié que la proposition est de: Lénine. Cinq partis politiques se fédèrent pour sortir la France de l'Union Européenne, de l'euro et de l'OTAN ! Notifiant qu'il n'est possible pour le peuple Français de choisir une voie politique Souveraine, que dans le cadre de frontières nationales respectées et sous son propre contrôle ; Rappelant que la Souveraineté Nationale est inaliénable et imprescriptible, et que la violation de ce principe est une atteinte grave à la Constitution ; Décidons de former ce jour, un Conseil National de Transition fédérant l'ensemble de nos formations politiques. Nous nous engageons à : Faire sortir la France de l'Union Européenne, de l'euro et l'OTAN, seule manière pour nous de pouvoir faire appliquer notre programme commun dont les fondamentaux seront décrits dans les articles suivants.

Le sondage de trop Quel est le sondage de trop ? Ce sondage Ipsos Public Affairs pour Le Monde, la Fondation Jean Jaurès et le Cevipof diffusé et commenté sur trois pages du Monde (25 janvier) ou bien le baromètre OpinionWay-Cevipof (Le Monde, 16 janvier) relayé par tous les médias ? La liste est longue quant aux sondages faussés qui n’ont pas fait réagir. Pourquoi en irait-il différemment ? Pourquoi réintroduire l’abeille noire en apiculture ? Malgré l­­­a couleur qui lui a donné son nom, l’abeille noire (Apis mellifera mellifera) ne vient pas du continent Africain ! Son territoire est européen et plus précisément sur une zone très étendue allant de la chaine des Pyrénées jusqu’à la Pologne. Depuis la nuit des temps, l’abeille noire est parfaitement adaptée au climat de cette grande zone géographique. Il y a encore un siècle, elle y était l’unique espèce d’abeille présente dans les ruches. On la nommait alors l’abeille commune, parfaitement adaptée à son contexte climatique. Une espèce délaissée par les apiculteurs producteurs…

Géopolitique de Daech. Un dossier Diploweb.com - Moyen-Orient 23/03/2011 Deraa, ville du sud de la Syrie, est la première à laisser éclater la colère des Syriens contre le régime de Bachar al-Assad. [1].Les manifestants demandent la fin de l’état d’urgence et brûlent le siège du parti Baas. La police et les milices du régime tirent sur la foule. Les opposants sont présentés comme des agents de l’étranger. 18/12/2011 Fin du retrait américain en Irak.

Jusqu'où va la démocratie sur Internet ? Interview de Dominique Cardon Dominique Cardon, chercheur au laboratoire des usages de France Télécom R&D, a publié La Démocratie Internet. Promesses et limites (Seuil) en 2010. Nonfiction.fr l'a longuement interrogé sur les rapports entre le débat public et l'outil Internet. Nonfiction.fr- Est-ce que vous pensez que la société de conversation qui s’est développée sur Internet peut s’élever au débat d’idées ? Dominique Cardon- Il faut d’abord s’entendre sur ce que l’on entend par "idée". Dans l’imaginaire de l’Internet participatif, on a souvent considéré que, par un brusque renversement, tous, amateurs et professionnels, allaient produire de l’information et des idées créatives.

La Nasa prédit la fin de notre civilisation : une catastrophe (difficilement) évitable L'Espagne et le Portugal pris en photo depuis la Station spatiale internationale le 12/03/14 (CB2/ZOB/SIPA) Les civilisations vont et viennent, l'histoire en est la preuve. L'empire romain, les Han de Chine, Sumer, Babylone, l'Égypte des pharaons et bien d'autres encore, ont disparu.

Related: